Sécurité alimentaire: le Parlement européen refuse de protéger la population en cas d’accident nucléaire

Au niveau nucléaire, il y a de l’info aujourd’hui, on peut apprendre dans un premier temps que du plutonium s’est retrouvé dans la Loire en 1980, et qu’une enquête a été ouverte… 35 ans après les faits! Vous devinez le résultat? Cela risque de faire comme pour les très nombreux déchets nucléaires enfouis dans le sous-sol français, une chape de plomb qui va plus garantir le silence sur le sujet que la protection contre des radiations. Et ces quelques déchets se verront simplement enrichis (en nombre) par le décret de dernière minute de la loi Macron, au point où nous en sommes…

Et il y a l’info sur la protection des populations en cas d’accident nucléaire… Et si nous offrions un séjour tous frais payés à nos élus à Fukushima qu’ils puissent gouter la gastronomie locale, vous pensez qu’ils voteraient de la même manière par la suite?

12150_une

Le Parlement européen s’est prononcé aujourd’hui (09 juillet 2015)sur la proposition de règlement du Conseil fixant les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive pour les denrées alimentaires et les aliments pour bétail après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d’urgence radiologique.
Ce texte fixe les seuils de contamination radioactive acceptable dans l’alimentation en cas d’accident nucléaire en Europe.

Réaction de Michèle RIVASI, Vice-Présidente du groupe Verts/ALE et cofondatrice de la CRIIRAD, à l’issue des votes:

« Jusqu’à aujourd’hui, pour tout ce qui touche au nucléaire, ce sont les États membres qui décident, seuls: le Parlement ne peut que commenter, donner un avis, qui est loin d’être respecté. Les eurodéputés n’ont jamais eu la codécision car la base juridique utilisée par la Commission européenne dans ses propositions législatives est le traité antidémocratique Euratom et non le traité de Lisbonne. Nous avons donc déposé un amendement pour que le Parlement obtienne la codécision et il a été adopté.

Par ailleurs, le rapport établissant les scénarios au sujet de la contamination (effectué par les experts d’Euratom) minimise complètement les risques en cas d’accident nucléaire. Celui-ci est entaché de contradictions et d’incohérences. Malgré notre demande de rencontrer les experts d’Euratom lors de la préparation du rapport parlementaire, il n’a pas été possible de les rencontrer ni de connaître leur identité. Un scandale en matière de transparence: comment se fier à des normes édictées par des experts dont on ne connaît pas le parcours ni les éventuels conflits d’intérêts?

Si demain l’Union européenne est confrontée à un accident nucléaire, la population ne sera pas protégée avec les seuils proposés par la Commission: ils sont beaucoup trop laxistes. Nous avons demandé à diviser par 10 ces valeurs mais la majorité des parlementaires ne nous a pas suivis, ce qui est grave.

En cas d’accident, celles et ceux qui ont voté contre notre amendement qui aurait permis de renforcer drastiquement les normes devront en répondre devant les Européennes et les Européens qui les ont élus. »

Source+liens utiles sur Vivre-apres-fukushima.fr

Mais c’est bien connu de toute manière, la France, c’est le paradis de l’atome…

ob_f9e435_carte-france-nucleaire

8 commentaires

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Je ne comprends pas l’utilité des propos de Michèle RIVASI concernant les seuils de contamination jugés trop laxistes. Si accident il doit y avoir, ce ne sont pas des seuils qui vont protéger la population, car même une contamination minime aura des répercutions nocives sur le vivant. La principale exigence devrait être qu’en en cas d’accident nucléaire nous soyons informés sans délais et en toute transparence, et ça c’est pas gagné … La France, le pays ou les nuages radio-actifs s’arrêtent aux frontières !

    M.G.

  • ROY

    Michèle RIVASI c’est la COM à fond la caisse, une servante du PS qui sait tirer les fils à son avantage.
    Il y a une époque il y avait Jean-Claude DELARUE (SOS Environnement ETC ETC) aujourd’hui on a RIVASI et c’est pas rien.
    Du gros bla bla sans plus.

  • Grognard

    Voilà le type d’info à faire circuler en priorité.
    Parce que cette info est « transversale ».
    De ce fait elle va sensibiliser des populations plus larges.
    Ensuite certains membres de ces populations légérement décillés seront plus réceptifs à d’autres messages.

  • baron william baron william

    ce probleme du nucleaire vient de l absurdire des pseudo decideurs qui ignorent les consequence de leurs actes stupides

    bravo a 2 gole et toute l industrie nucleaire de franconie la plus sure de toute la galaxie comme chacun le sait

    bravo au peuple qui accepte sans rien dire cette polution et qui de plus repete niaisement que c est cent dangers pour la nature et leurs enfants

    c est comme les trainees chimiques epandues sur ordres oligarchique avec la complicite des employes de l aviation que subit tout le monde sans moufter ni maux dire

    soit les gens se reveillent maintenant et bougent tres vite pour se sauver au moins par instinct de survie

    soit c est plus la peine d en parler

    le 14 juillet c est dans 2 jours

  • Pfff ! Informer les gens ? C’est à désespérer…
    Que ce soit pour le nucléaire ou pour les chemtrails (entre autres), il règne une sorte de …fatalisme stupéfiant. « On y peut rien ! » Voilà ce que j’entends.
    Si on peut « jouer » sur la politique, voire sur l’économie, l’ampleur des empoisonnements potentiels et réels dont nous sommes les victimes laisse sans réaction une partie de la population informée. L’autre vous regarde les yeux écarquillés, complètement dépassée !
    Bref, dans les 2 cas, c’est un fort sentiment d’impuissance qui domine.

    • rouletabille rouletabille

      Salut BIQUETTE
      je cite
      Parlement européen refuse de protéger la population en cas d’accident nucléaire.

      On peut traduire cela par

      Parlement européen autorise la pollution en cas d’accident nucléaire la population c’est de la MERDE.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif