Comment sauver la biodiversité face au monopole des multinationales sur la vente des semences?

Résumé : En Europe, cinq multinationales dominent la production semencière. Ce sont pour la plupart des entreprises issues de l’industrie chimique. Elles produisent des variétés végétales qui obligent les agriculteurs à racheter des semences après chaque récolte. Ce sont ces géants de l’agrochimie qui décident de ce qui atterrit dans notre assiette.

Semences blé

Certains agriculteurs, éleveurs et scientifiques n’ont pas l’intention de se laisser faire. Ils se battent contre l’uniformisation des fruits et légumes, et militent pour une alimentation saine et variée. Les présentateurs de X:enius sont allés chez un agriculteur bio du Nord de l’Allemagne : Arne von Schulz a créé une association qui s’emploie à retrouver, sauvegarder, multiplier et échanger les semences paysannes, menacées de disparition. Et il nous montre comme fonctionne l’agriculture durable.

Source: News360x

 

8 commentaires