Loi du retour accéléré : la théorie vertigineuse du futurologue de Google qui n’a jamais eu tort …

Est ce que la mise en garde du Pr Hawkins qui lors d’une interview à la BBC en 2014, au sujet de l’intelligence artificielle déclare : « Les formes d’intelligences que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d’une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine. Les humains limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés » ne fait pas réfléchir? L’ère des « Terminator » approche? Merci à Syntax

Il ne s’est encore jamais trompé. Ray Kurzweil, le futurologue de Google, a été l’un des premiers à prophétiser qu’un jour un ordinateur battrait un homme aux échecs. Cette fois-ci, il a développé la loi du retour accéléré, soit un progrès illimité de plus en plus rapide avec pour conséquence que l’immortalité devienne réalité.

Img/Atlantico

Atlantico : Ray Kurzweil a théorisé la loi du retour accéléré. Elle fait écho à la loi de Moore du nom du co-fondateur d’Intel qui affirmait en 1965 que la puissance des ordinateurs allait croître de manière exponentielle. Que signifie la loi du retour accéléré ? Comment fonctionne-t-elle ?
Laurent Alexandre : C’est une extension de la loi de Moore à toutes les technologies liées aux nanotechnologies, aux biotechnologies, à l’informatique et aux sciences cognitives (les NBIC). Elle consiste à dire que toutes les activités humaines vont croitre dans les décennies qui viennent de façon absolument explosive comme la puissance des ordinateurs a cru de manière explosive depuis 1965. A son époque, Gordon Moore estimait que sa loi s’arrêterait en 1975.Or, en 2015 elle tient toujours. On a toujours une progression exponentielle de la puissance des microprocesseurs.

Ray Kurzweil et les transhumanistes sont persuadés que les lois identiques à cette loi de Moore sont en train d’émerger dans les sciences du cerveau, dans les nanotechnologies, dans le séquençage et la manipulation de l’ADN… L’idée c‘est que l’évolution des capacités humaines suit une succession de courbes exponentielles. Il s’agit de courbes qui montent à la verticale et de plus en plus vite. Concrètement, la loi du retour accéléré donne un pouvoir à l’homme qui devient quasi illimité sur son cerveau et sur la matière.

On observe déjà cette courbe exponentielle en génétique. Le coût du séquençage ADN s’effondre. Il a été divisé par 3 millions en 10 ans. On séquence de plus en plus vite et de moins en moins cher. Dans le domaine des modifications de l’ADN, on a aussi une courbe exponentielle puisque le coût de la manipulation de l’ADN a été divisé par 10 000 en 7 ans.

Dans le domaine des nanotechnologies, nous en sommes au tout début donc il est difficile de dire s’il y a une courbe de même nature qui est en train d’apparaitre. Idem dans les sciences du cerveau. Mais Ray Kurzweil est persuadé que dans les nanotechnologies et dans ces sciences du cerveau on va voir apparaître la même explosion des capacités technologiques.

Vincent Pinte Deregnaucourt : Les « Lois de » sont des objets empiriques mais au demeurant scientifiques, qui permettent de théoriser des concepts. La loi de Moore la plus connue (car il y en a en fait 3) postule ainsi que tous les 18 mois, le nombre de transistors dans les microprocesseurs doublent. Et depuis près de 50 ans, cette loi ne se dément pas.

Ray Kurzweil, le « Grand Manitou du Futur » chez Google a ainsi récemment postulé une loi, celle du « retour accéléré ». Celui-ci étend en fait, la loi de Moore en l’incorporant dans sa propre loi : il valide cette dernière et postule que les conséquences sont elles même exponentielles. Par exemple, l’informatique s’est développé de manière exponentielle. La biologie a bénéficié de l’informatique « à plein rendement », et donc se développe également de façon exponentielle. Ainsi, si l’on prend le tout premier séquençage de l’ADN (dont on pensait encore en 1985 qu’il serait impossible), il aura coûté 3 milliards de dollars, sollicité 20 000 chercheur et duré 13 ans pour aboutir en 2003. En 2007, nous étions déjà à 1,5 million de dollars et nous sommes désormais sous les 1000 dollars en 2013. Il n’y a pas de raison de croire que nous ne serons pas sous les 5 dollars dans un avenir proche.

Cette loi pourrait s’énoncer sous une forme plus explicite : l’utilisation de technologiques dont la croissance est exponentielle, permet, lorsqu’elle est le moyen d’étude d’un sujet, de faire progresser la connaissance sur ledit sujet de façon également exponentielle.

Bien évidemment, le caractère exponentiel de ces changements, qui est une première dans l’histoire de l’humanité, change toute la donne, y compris en terme de civilisation. Imaginez par exemple que demain il n’y ait tout simplement plus de maladie. C’est d’ailleurs ce qui va se produire d’ici 5, 10 ou 30 ans. Demain, donc ! Que fera-t-on des centaines de milliers d’hôpitaux à travers le monde, et que feront les millions de médecins et personnels associés, infirmières, mais aussi, de façon connexes, les industries spécialistes de la constructions de bâtiments de santé ?

Concrètement, quelles implications peut avoir cette théorie dans notre quotidien ?

Laurent Alexandre : Dans la partie qui a déjà démontré sa véracité à savoir la loi de Moore, on a observé un bouleversement de pans entiers de l’économie. Internet, l’ordinateur individuel, le smartphone, les réseaux sociaux sont des enfants de la loi de Moore. Dans le domaine de la biologie, si les coûts continuent de s’effondrer comme c’est le cas jusqu’à présent, notre capacité de bricoler le vivant va être illimitée. Le champ des possibles va donc exploser. Il sera alors envisageable de modifier notre ADN à un prix raisonnable, de traiter beaucoup de maladies, d’augmenter l’espérance de vie humaine, d’augmenter nos capacités, etc.

Dans l’hypothèse où les lois explosives de cette nature-là se poursuivent, l’homme va avoir une capacité quasi-illimitée de modifier sa propre nature et de modifier la matière physiqueL’idée des transhumanistes est que cette loi du retour accéléré va permettre de tuer la mort, d’augmenter les capacités humaines en branchant de l’intelligence artificielle sur le cerveau humain et donc de faire un humain 2.0 pour reprendre le titre du livre de Kurzweil « L’humanité 2.0 ». L’objectif des transhumanistes est de surfer sur cette loi pour changer l’homme et lui donner un pouvoir démiurgique.

L’immortalité ne serait plus un fantasme, la capacité d’augmenter le fonctionnement de nos yeux, de notre cerveau, de nos muscles deviendrait réalité. Et nos capacités intellectuelles grâce à l’interfaçage entre notre cerveau et des microprocesseurs deviendraient des millions de fois plus puissantes qu’aujourd’hui. Tout ceci à l’horizon de la fin du siècle.

Le développement exponentiel du progrès technique va-t-il bouleverser notre économie ? De quelle façon ?

Laurent Alexandre : A travers cette loi, on va assister à un bouleversement de notre économie par le développement de l’intelligence artificielle et de la fusion de l’intelligence artificielle avec la robotique. Le marché du travail tel qu’on le connait va être entièrement bouleversé. Comme le dit Larry Page, le président de Google, 9 emplois sur 10 sont automatisables à relativement brève échéance. L’arrivée de robots intelligents va entrainer un bouleversement absolument gigantesque du marché du travail d’ici 2050. Que l’on parle de chauffeurs de taxi avec les voitures autonomes, que l’on parle de tous les métiers automatisables, cela va entrainer des déplacements d’emplois considérables et on ne sait pas encore quels sont les emplois qui pourraient être créés.

Quand Bill Gates dit qu’en 2035 il n’y aura plus d’infirmières parce qu’elles auront été remplacées par des automates c‘est un risque à prendre très au sérieux. Et nous ne savons absolument pas ce que l’on va faire pour nous adapter à des technologies aussi explosives. Nous n’avons pas le début du commencement d’un plan pour faire face au tsunami technologique qui est en train d’arriver. Cela ne veut pas dire que l’homme n’aura plus sa place dans cet univers mais plutôt qu’on ne sait pas quelle sera sa place. La multiplicité des chocs technologiques sur si peu de décennies fait qu’aujourd’hui personne n’est capable de prévoir ce que cela va entrainer et comment s’y préparer.  …../….

Lire la suite de l’article

Auteur Laurent Alexandre pour Atlantico

Laurent Alexandre: Chirurgien de formation, également diplômé de Science Po, d’HEC et de l’ENA, Laurent Alexandre a fonde dans les années 90 le site d’information Doctissimo. Il le revend en 2008 et développe DNA Vision spécialisée dans le séquençage ADN. Auteur de « La mort de la mort » paru en 2011,  Laurent Alexandre est un expert des bouleversements que va connaître l’humanité grâce aux progrès de la biotechnologie.

Pour aller plus loin:

Intelligence artificielle : Google met le paquet pour concevoir des ordinateurs plus forts que le cerveau humain mais que se passera-t-il s’il y parvient ?

Intelligence artificielle : ces gros détails que Stephen Hawking oublie quand il prédit qu’elle pourrait détruire l’humanité.

A lire sur Atlantico:

Son fils part pour la Syrie, elle réclame 110.000 euros d’indemnisation à l’Etat français

Tous ces aliments qui peuvent mettre votre santé en danger

Devant la catastrophe financière, l’État se résout à rapprocher Areva d’EDF, mais Hollande n’a pas osé dire qui paierait

« En voulant supprimer le latin, on cherche à faire de nous des penseurs dociles, peut-être parce qu’on gouverne mieux des imbéciles. »

Journée mondiale du lait : pourquoi les produits laitiers ne sont pas nos amis pour la vie

Big One : pourquoi le séisme prévu en Californie sera vraiment digne d’un film catastrophe (mais pas de San-Andreas, le dernier en date)

73 commentaires

  • unbewusst

    ouais, ouais, c’est ben joli tout ça mais, comme je suis un grand naïf, je me demande si la cupidité ne serait pas la première qualité humaine à augmenter exponentiellement ? (politique, banquiers tout ça)

    • La cupidité va de paire avec le transhumanisme…
      Là où Ray Kurzweil se goure, c’est qu’il est inapte à percer les mystères de l’invisible.
      (En l’occurrence la main de Dieu, dont l’action mettra un terme définitif aux dérives, c’est clairement explicité dans les écritures).

      Le gouffre dans lequel se jette la recherche incriminée de l’article est une science sans conscience, uniquement rationnelle et économiquement froide.
      Où est l’empathie ?
      Il suffit de voir vers quoi s’oriente l’agriculture et l’élevage, (ferme de 12000 porcs…) pour réaliser qu’il n’y a pas plus d’amour que de respect de la vie dans le modernisme.

    • bobby3

      Pour la loi de Moore, c’est fini, elle est dépassée depuis 10 ans, la puissance des processeurs augmente de moins de 10% par an et ça ralentit encore !

    • dereco

      Cela a commencé il y a 3,3 millions d’années avec les premiers outils de cailloux par nos ancêtres !!
      Ainsi notre cerveau a pu doubler, les tâches les plus lourdes ont pu être supprimées, chercher de l’eau, faire du feu et l’entretenir, chercher la nourriture, tisser les vêtements, et personne ne voudrait revenir à ces débuts !!
      De plus même avec notre cerveau double en taille, on est incapable de vivre comme il y a 3,3 millions d’années, comme prouvé sur M6 avec The Island, où ils ont crevé de faim 27 jours, pourtant sur une ile pleine de nourriture et chaude !!
      Ils seraient morts avec les conditions d’il y a 3,3 millions d’années, sans machette en acier, sans cordes, sans filet de pêche au sanglier, sans bouteilles plastiques, sans casseroles pour bouillir l’eau, sans vêtements, qu’avec des cailloux, comme nos ancêtres lointains avec un cerveau deux fois plus petits, qui eux ont survécu à d’horribles catastrophes, pour nous permettre d’exister !!!!
      Donc le progrès continue, a du bon, simplifie la vie, même s’il faut faire attention de prendre les meilleurs décisions en évitant des dangers nouveaux excessifs !!
      L’automatisation diminue vite les emplois faciles et fatigants, mais on est très loin d’avoir des robots remplaçant les hommes, ( avec un cerveau plus fort que nous sauf certaines taches ) pour toutes les tâches un peu intelligentes.
      La vie maitrise la nanotechnologie depuis longtemps et il suffit d’utiliser en évitant les erreurs.

      • dereco

        Pour le séquençage de l’ADN cela était prévisible car chaque cellule vivante fait cela de séquencer son ADN en se reproduisant et donc il suffit d’utiliser ces capacités !!
        Mais on s’est planté en croyant que séquencer apporterait toutes les informations sur la vie alors qu’on ne comprend encore guère plus, car l’épigénétique reste encore entièrement à découvrir, avec des codes dans les codes sans cesse, et donc on est parti pour des siècles à chercher à comprendre les secrets de l’ADN et de la vie !!
        Les futurologues se plantent sans cesse, comme, par le passé, car ils sont incapables de deviner les vrais progrès et découvertes !!!
        Les futurologues ne font que projeter ce qu’on connait !!
        On oublie l’ordinateur quantique, qui va faire exploser la loi de Moore, si on parvient à le réaliser à une date inconnue, avec des possibilités fantastiques, comme le monde quantique d’exister en plein d’endroits à la fois !!
        On ne comprend rien au sens des signaux échangés entre deux neurones, même dans un ver !!
        Les scientifiques ne le disent pas souvent en termes clairs lorsqu’ils ne comprennent rien !!
        Aussi on n’est pas prêt à réaliser fondamentalement des machines mieux que les animaux et nous en capacités, de plus capables de se reproduire !!!
        Programmer un ordinateur reste difficile et on n’a pas réalisé un ordinateur, qui programme à notre place, en dialoguant, qui demande que voulez vous faire, cela, demande des précisions, et alors il le fait à votre place sans fatigue et sans bugs, même si complexe !!
        Google n’a même pas un tel projet !!!!

    • Mario

      Totalement d’accord !!!

      On a la capacité de nourrir la planète et pourtant il y a encore beaucoup trop de gens qui meurent de faim :(

      On a presque la capacité de ne construire/créer que des matières recyclables à 100%, et pourtant on peut penser que nous mourrons étouffé par nos détritus bien avant le cataclysme climatique tant décrié :(

  • SURICATE

    ET la place de l’homme dans tout çà ? effrayant pour moi !

    Que de souffrances dans ce nouveau monde qui sera glacial, sans une once de sensibilité , et surtout déshumanisé.

    Je refuse l’immortalité. « Tuer la mort » c’est tuer l’homme et son âme. Si branché et formaté à une intelligence XXL l’être humain sera mi-homme, mi-robot.

    A-t-il été pensé à la révolte des robots ?

    Si cette vision du monde terrifiante voit le jour, je sais que j’aurai depuis longtemps regagné les étoiles. OUF merci mon Dieu !

    La théorie vertigineuse de ………..Non merci ! Servez-vous, je vous donne ma part…

  • minotor

    Ce ne sont que des conjectures qui n’ont aucune base sérieuse, pas plus que la loi de Moore qui n’est qu’un axiome dont la validité peut s’arrêter la semaine prochaine. Toute cette agitation est parfaitement ridicule. Je pense au contraire que nous arrivons au bout des illusions du technologisme, cette religion dévastatrice dont les Américains sont le temple, et on le voit par exemple avec la catastrophe technologique qu’est le F35 qui devait être l’orgueil de la nation exceptionnelle, et qui est incapable de voler. Pas mieux avec les drones qui tuent n’importe qui, et pas mieux non plus avec la NSA qui engrange des données sur tout et tout le monde mais qui est bien incapable d’en tirer quoi que ce soit d’intelligent.
    Il faut des bobards de plus en plus énormes pour que les gens puissent encore croire à un futur techno. Comment l’intelligence artificielle pourrait-elle exister alors que nous ne savons pas nous-même ce qu’est l’intelligence ni d’où vient la conscience et que nous n’en sommes probablement pas capables puisqu’il faudrait sortir de notre propre condition d’humain pour le savoir.

    • Cordule22

      Des conjectures fallacieuses… ?

      Laurent Alexandre c’est pas un rigolo: https:// protest
      http://www.youtube.com/watch?v=tw1lEOUWmN8

      « pas plus que la loi de Moore qui n’est qu’un axiome dont la validité peut s’arrêter la semaine prochaine. »
      De 1965 à aujourd’hui, la puissance des processeurs informatiques n’a cessé d’augmenter, et exponentiellement comme l’a prédit Moore, et tout ceci sans interruption. Et ça n’est pas prêt de s’arrêter, pas besoin d’être pessimiste pour le croire.

      En ce qui concerne la NSA (et pas que), elle collecte massivement des données sur la population, et les algorithmes permettant de relier ces informations entre elles, pour établir par la suite des profils précis sur tout un chacun, existent déjà. Je n’invente rien, c’est Edward Snowden qui l’a révélé.

      De plus, les technologies NBIC (Nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) ont ça d’avantageux dans leur développement qu’elles sont interdépendantes, donc leur croissance exponentielle est mutuelle. Tous les 6 mois, la puissance du plus puissant processeur informatique du monde est doublé; dans 6 mois donc, des biologistes pourront traiter beaucoup plus de données beaucoup plus vite, et ainsi augmenter exponentiellement leur croissance…

      L’intelligence n’a pas besoin de conscience extra-corporelle pour fonctionner, et c’est justement là que se créera petit à petit le clivage des opinions.

      • engel

        « Laurent Alexandre c’est pas un rigolo »
        ..C’est surtout quelqu’un de très intéressé pécuniairement et idéologiquement par le sujet!

      • minotor

        @Cordule je crois que tu te laisses impressionner par de grands discours technologisants, qui ressortent plus de la science-fiction et d’Hollywood que de la réalité. A quoi ça sert de calculer plus vite si les données ou les postulats de départ sont faux ? A faire le F35 c’est à dire des conneries monumentales qui coûtent des montagnes d’argent.
        Pour info au moment où les Américains prévoient l’utilisation accrue des drones dans toute l’armée, les Russes prévoient que leur futur grand porte-avion sera surtout géré par … des humains. Jusqu’à preuve du contraire et pour très longtemps encore les humains sont infiniment plus intelligents que n’importe quel robot, drone et autre nano-connerie.
        Nous sommes entrés depuis une vingtaine d’années dans ce qu’on appelle la « crise du logiciel » un truc dont on n’entend parler nulle part sauf dans les salles de cours informatiques, car ça va à l’encontre de la techno-religion. Ca veut dire tout simplement qu’on a dépassé la complexité qu’on est capables de gérer, en tout cas de cette manière (il y aurait beaucoup à dire là-dessus j’écrirai d’ailleurs ça un de ces jours)
        Alors plus vite = plus de bugs, plus puissant = plus d’argent foutu en l’air. Qui trouve que son ordi va plus vite que celui qu’il avait il y a 10 ans ? Les ordis vont plus vite mais les programme sont plus gros, plus lents, alors qu’ils n’apportent quasiment rien de plus qu’il y a 10 ans. Tout ça ne sert à rien !

      • engel

        En quelque sorte, le principe de Peter appliqué au logiciel et celle de Murphy aux ordis!
        ..et en plus tu as raisons.

      • romulus

        ça me fait penser aux réunions d’aujourd’hui à l’extérieur: ma collègue, plus jeune que moi donc forcément béate « high-tech qui gobe tout ce que la direction « développement durable »impose en limitation de tirage papier(« RSE- c’est bon pour la planète ») emmène donc son ordi portable (contrairement à mes tirages papiers): 1ere réunion dans un local très chaud et malsain car mal isolé et récent: les ondes passent, utilisation du portable OK mais notes à la main car la retranscription directe serait trop longue et peu conviviale; 2eme réunion dans un local ancien assez frais car murs épais et bâti plus ancien: stop, les ondes ne passent pas… donc plus de dossier à consulter électroniquement: LOL, MDR. Qu’est ce que je peux en conclure au-delà de cette poilade: eh bien que plus un système est complexe, plus il est fragile et soumis aux aléas « terrestres »; et on peut toujours construire des bâtiments plus adaptés à ces technologie que ceux du début du XXe siècle, ils demanderont plus de matériaux RARES…Donc à l’intelligence brillante mais restreinte et bornée de ce Mr ALEXANDRE, j’oppose l’intelligence de la terre, de la création, de la lente évolution; et je pense que ce sera cette dernière qui gagnera car c’est la seule qui a une âme.

      • dereco

        Tout à fait d’accord, si un super-volcan péte, on a un hiver 5°C à 10°C en moins comme entre 1783 et 1786, avec un volcan pas super-volcan du tout en Islande, on a crevé de faim ce qui a donné la révolution Française !!
        Alors notre société sera bloquée avec nous, obligés de vivre de façon simple, très visible sur M6 avec The Island, une ile pleine de nourriture et bien chaude, où ils ont crevé de faim, clairement pas assez intelligents !!!

      • Cordule22

        @engel
        Laurent Alexandre est sans doute intéressé pécuniairement par le développement de ces technologies. Sur sa page wikipédia, on peut lire:

        « En 2004, il crée DNAVision, une société belge de séquençage d’ADN, qu’il rachète en 2010. En septembre 2013, le groupe marketing internet Hi-Media, venu au capital un an plus tôt, cède ses parts au Groupe Hima, société de Laurent Alexandre. Le capital est donc réparti entre le groupe Hima (68 %), Laurent Alexandre (28 %) et JCG Médias (4 %)1. En 2013, il rachète 28 % du capital du journal La Tribune au groupe Hi Media13. »
        Sa société est une grosse pointure du séquençage ADN, leader en Europe.
        Idéologiquement, il sème le doute c’est vrai (par exemple: http://www.revmed.ch/rms/2012/RMS-338/Eradiquer-les-trisomiques-bien-qu-ils-soient-doux-2). Dans ses conférences, il se pose du coté contre le « neurototalitarisme », cependant le business NBIC le positionne comme l’avocat du diable.

        @minotor
        Eh bien, je ne pense pas me laisser impressionner par des contes de fée du futur. Ses discours qui établissent une logique de prédiction quant à l’avenir des technologies ne paraissent pas si aberrantes que ça. Malgré son point de vue peut-être intéressé, il n’empêche qu’il semble dire ce qu’il pense être la vérité. Et je ne dis pas que ça me fait du bien de l’entendre, mais c’est mieux d’être au courant.

        Le F35 n’est aucunement représentatif de la technologie disponible aujourd’hui.
        En fait, une IA a déjà réussi à être plus « intelligent » qu’un humain (sur un jeu de culture générale, ce qui est déjà pas mal) en 2011, c’est l’IA Watson d’IBM: http://www.youtube.com/watch?v=WFR3lOm_xhE

        « Ça veut dire tout simplement qu’on a dépassé la complexité qu’on est capables de gérer »: c’est illogique, nous ne pourrions pas avoir des smartphones dans les mains si sa complexité de fonctionnement nous dépassait, car son créateur n’aurait pas pu le construire, même en programmant des robots.
        Par contre, il est judicieux de dire qu’une très grande partie des utilisateurs de technologies sont dépassés par la complexité de ce qu’ils ont dans les mains.
        Cela dit, il est vrai que la majorité de la technologie ne sert à pas grand chose à part divertir, l’utilisation qu’en fait la population n’est pas recommandable pour la plupart. Mais des technologies, nous allons en avoir besoin si on veut changer le monde, alors nous pouvons nous en servir, mais de manière réfléchie et mesurée.

        EDIT:
        -Application Hound sur Android: http://www.youtube.com/watch?v=M1ONXea0mXg
        -Dernier DARPA Robotics Challenge: http://tinyurl.com/ng6y7ds

      • minotor

        @Cordule22 il n’y a rien de compliqué dans un smartphone, un robot pourrait très bien le produire entièrement. Par contre un logiciel système est compliqué à réaliser, c’est précisément pour cela qu’il y a des bugs, et que quel que soit la version il y aura toujours des bugs. le bug est le fait visible par tous que nous sommes incapables d’anticiper parfaitement la complexité des problèmes, et les interactions des différents éléments d’un programme ou d’une machine, nous ne pouvons les corriger qu’a posteriori parce que c’est trop complexe pour nous les humains. Voilà ce que signifie qu’on a dépassé la complexité qu’on est capables de gérer.

  • ardwenn

    Vu l’état actuel tant de la planète que des différentes espèces y vivant, et cela sans aucun recours à l' »intelligence » artificielle, on peut imaginer sans peine ce qui se produirait dès lors qu’on remplacera la soi-disant intelligence humaine par l’intelligence artificielle. La seule question qui se posera dès lors sera : combien de temps ? Un an, six mois ?
    ( D’ailleurs,et de manière générale, ne serait-il pas plus approprié de parler de connerie artificielle ? )

    • engel

      Les Frankenstein se pensent toujours plus malins que les autres!
      « La bête ne leur échappera pas à eux. Eux, il sauront la contrôler pour leur plus grand bénéfice, personnelle bien sur!

      Mais comme toujours…

    • bonjour

      intelligence humaine?????????????????

      SI « Dieu » existe en tant que créateur du tout, il a fait de très belles choses (oiseaux , poissons, fleurs aux couleurs vraiment sensationnelles… par contre il me semble qu’il s’est vraiment planté sur un point!!!!!!

      bonne journée

      • Tyr

        Dieu a laissé le libre arbitre.
        L’autre en profite.

      • C’est le principe du Ying et du Yang … Pour un bon équilibre, le bien doit avoir son contraire (sinon difficile de différencier le bien du mal !)…

        Ceci dit ces derniers temps il semble y avoir un sacré déséquilibre !!! …

      • engel

        Tout excès entraîne son proportionnelle inverse.
        ..Et l’excès de vertu est aussi une dictature toute aussi néfaste.

        Le juste milieu est tout un art. ..Au point que certains en ont fait une religion.

      • « Tout excès entraîne son proportionnelle inverse. » –> le retour de bâton va faire très très mal alors !!!

    • minotor

      oui d’autant plus que l’intelligence artificielle n’existe qu’au cinéma. Ca me rappelle les « agents intelligents » dans les années 90, qui devaient aller chercher les infos dont vous aviez besoin sur internet et vous les apporter dans votre boite mail ! Que de conneries n’a-t-on pas entendu dans le domaine techno-techno !

      • Mario

        Bonjour,

        Désolé de vous contredire, mais l’intelligence artificielle n’existe pas qu’au cinéma!

        Bien évidemment je ne la laisserait pas s’occuper de mes enfants :)

        C’est mon avis bien sûr!

      • minotor

        @Mario c’est un abus de langage. La pseudo intelligence artificielle n’est même pas capable de lire des lettres un peu déformées, c’est là-dessus que se basent les captchas sur la plupart des sites. C’est un des problèmes recensés comme étant impossibles à résoudre pour l’instant par l’intelligence artificielle. Là on ne parle même pas de création, de talent artistique, d’écrire un roman, on parle de simplement lire des lettres. Et reconnaître un chat sur une photo par exemple, ou différencier un chien d’une vache sur une photo surtout n’y pensez pas ! On en est très loin. N’importe quel enfant de 3 ans est plus intelligent que le plus évolué des robots.

      • Mario

        Un nouveau-né non plus ne reconnaitrais pas une vache ;)

        Si une intelligence artificielle se doit d’être une ‘copie’ de la nôtre, vous avez totalement raison, cela est hautement improbable qu’on y arrive.

        Mais pour moi, l’intelligence artificielle, – et c’est ce que les chercheurs désirent il me semble – c’est une machine qui évolue, qui s’adapte aux nouvelles informations qu’elle emmagasine.

        Et celle-là elle existe. C’est-à-dire qu’elle ‘grandit’, son réseau de neurones virtuelles se transforme pour modéliser ses connaissances.

        Elle finira par reconnaître une vache à force de comparaison, comme un humain d’ailleurs, mais par contre, ne comprendra jamais que c’est un être animé, plutôt qu’une machine.

        D’ailleurs, elle ne comprendra jamais rien, car se sera toujours une machine, et des lois supérieure à sa liberté devront l’encadré, un peu comme les 3 lois de la robotique qu’utilisait souvent Isaac Asimov.

        C’est mon avis bien sûr!

      • minotor

        @Mario oui vous avez raison d’une certaine façon, mais à force de parler « d’intelligence » on finit par croire que les machines qui pensent sont pour demain alors que c’est une vaste blague.
        « C’est-à-dire qu’elle ‘grandit’, son réseau de neurones virtuelles se transforme pour modéliser ses connaissances » Là encore on est dans l’abus de langage, je suis moi-même développeur et j’ai utilisé d’une certaine façon une architecture de réseaux de neurones pour distinguer des blogs de cuisine d’autres types de blogs pour un moteur de recherche, et c’est beaucoup plus trivial que de « vrais » neurones. Ca n’a rien à voir, le programme ne peut pas apprendre plus que ce pourquoi on l’a programmé. D’ailleurs on ne sait même pas ce qui passe dans les vrais neurones, ni comment tout cela fonctionne vraiment, on n’a que des théories ! Dire qu’on fait de « l’intelligence artificielle » avec des « réseaux de neurones » au pékin moyen qui va le prendre au premier degré c’est du foutage de gueule de journaliste.

      • Mario

        Entre développeur on se comprend :)
        Dans mon jeune temps on disait programmeur ;)

        J’ai moi-même à temps perdu(donc, tout au long de ma vie ;) ) cherché, surtout par curiosité, dans ce domaine. Avec l’intelligence artificielle, des questions d’ordre philosophique, morale, et même spirituelle surgissent rapidement.

        Ma dernière théorie – je n’ai rien inventé bien sûr – est qu’il n’est pas impossible que le corps humain lui-même ne soit qu’un outil(machine très évolué), qu’une ‘conscience’ immatérielle(pour nous) utilise dans un but indéterminé.

        Les domaines scientifiques sont trop souvent compartimentés par protection économique, cela empêche des avancés importantes, des découvertes majeures, et surtout la créativité des chercheurs.

        Je pense sincèrement que ce temps est révolu et qu’un nouveau paradigme est en pleine explosion dans la plupart des domaines de l’esprit humain.

      • minotor

        @Mario,

        « Les domaines scientifiques sont trop souvent compartimentés par protection économique, cela empêche des avancés importantes, des découvertes majeures, et surtout la créativité des chercheurs. »
        je suis d’accord avec vous là-dessus. Ma théorie personnelle c’est que nous avons les mauvais outils conceptuels et que nous sommes allés aussi loin que l’on pouvait aller avec l’analyse, mais qu’on a dépassé le stade où c’était un outil efficace.
        Il faut revenir à une méthode synthétique d’appréhension des problèmes « le grand tout » pour pouvoir passer cette frontière. En spécialisant les connaissances nous pensons régler les problèmes alors que nous ne faisons que les déplacer, et ils vont emmerder quelqu’un d’autre ! Tant qu’on ne prend pas en compte les conséquence de ce qu’on fait sur tout le reste, on ne peut pas avancer ni régler vraiment les problèmes.

      • Mario

        Bonjour …

        Je suis assez d’accord avec vous.

        L’humain a encore tant à apprendre, et pourtant il se prend pour le ‘Roi de la montagne’ …

        C’est la vie :)

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Effectivement, la connerie humaine n’a pas de limite http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif; …Maintenant ils s’amusent même à créer « des cellules Zombies ! » http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2015/06/une-cellule-zombie-mise-au-point-par-des-chercheurs-americains.html http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Moi c’est plutôt une courbe accélérée vers l’autodestruction que je vois venir oui ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif « Imaginez par exemple que demain il n’y ait tout simplement plus de maladie. » …bande d’abrutis, après les avoir créées vous voulez vous attribuer la gloire de les supprimer ! …alors que tout était parfaitement là pour que l’on ne soit jamais malade ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif http://lesmoutonsenrages.fr/2015/06/07/la-plus-grande-conspiration-de-tous-les-temps-sur-la-sante/

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Ray Kurzweil prédit que les humains seront des cyborgs en 2030: « Vous serez comme des dieux »… : http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2015/06/ray-kurzweil-predit-que-les-humains.html http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    • Tyr

      Comme des dieux, ou plutôt comme des pauvres couillons à la merci de celui qui contrôlera l’interface avec ce corps électro-mécanique

    • minotor

      @ConscienceU12 vu le nombre de conneries que les techno-futurologues nous assènent depuis des dizaines d’années il n’y a pas de quoi s’inquiéter.
      Dites-vous bien que personne n’avait prévu internet, et qu’il y a 25 ans on montrait du doigt IBM comme le méchant big brother tout-puissant qui allait asservir l’humanité. Qui s’en souvient aujourd’hui ? En 1997 l’avenir était aux « agents intelligents » on prévoyait l’arrivée du « push » et du « pull », comme le summum du progrès dans le web, et toutes ces conneries sont tombées à l’eau, comme les clients légers qui devaient se répandre comme la poudre il y a déjà 20 ans, on les attend toujours. Tout ça c’est pour vendre du papier, des actions ou débloquer des budgets pharaoniques au frais du contribuable.

  • Robert

    Au risque de paraître niais, avons-nous la preuve qu’il existera un jour une intelligence artificielle? Et j’entend par là une vrai intelligence, capable de raisonner comme nous, capable d’abstraction, et non pas une « intelligence » comme possèdent nos téléphones et nos ordinateurs en ce moment, qui ne sont pas plus brillants que des plantes, et encore…

    Jusqu’à présent, je n’ai rien vu qui laisse présager cela. Et vous?

    • nicolas_d

      Je suis d’accord.
      L’intelligence artificielle, c’est pour ceux qui se prennent pour des dieux. Y’en a eu, y’a a et y’en aura…

      Mais il n’y a pas besoin d’intelligence pour que ça devienne catastrophique. Un simple programme « répare toi », « duplique toi » et « détruit tout »…
      Ca c’est pas de l’intelligence, et c’est tout à fait possible…

    • Sana-Kan

      A partir du moment où l’on accepte le fait que l' »âme » n’existe pas et que notre conscience est issue uniquement du fonctionnement de notre cerveau, ce dernier n’étant qu’une machine organique très puissante et très complexe mais une machine quand-même, si on accepte ça, alors il nous suffit simplement d’imiter le fonctionnement du cerveau pour créer des consciences et des intelligences artificielles.

      Alors oui, il existera certainement des intelligences artificielles dans un avenir assez proche (en terme de puissance de calcul, on est encore loin du cerveau humain mais ça évolue très vite).

      • rouletabille rouletabille

        Merci Sana-Kan dans le film sans FIN hahahah
        Noire solitude inventée par un incapable ,C’EST pour NOUS hahaha.
        N’importe quoi quand Dieu et autres inventions idiotes s’emmerdent…

        ADN et autres astuces pour le croupion disponible

        Bisous Sana-Kan

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Sana-Kan

        Désolé, je n’ai strictement rien compris à votre post ^^

      • Robert

        Mais c’est justement ça le problème! Notre cerveau n’est PAS une machine, jusqu’à preuve du contraire. Aucun ordinateur ou autre « intelligence » artificielle jamais inventée ne s’est rapproché, pas même d’un iota, du fonctionnement du cerveau humain. Alors pourquoi j’accepterais cette hypothèse? Elle s’appuie sur quoi? Qu’est-ce qui la confirme? Ça vient d’où cette idée?

      • Sana-Kan

        Effectivement vous avez raison. Pour l’instant le développement informatique s’est fait complètement indépendamment de notre compréhension du fonctionnement du cerveau, du coup les ordinateurs fonctionnent très différemment. J’avais lu un article là-dessus, d’un gars qui disais (je crois) que si nous voulions faire des intelligences artificielles nous devions imiter le cerveau (il faudrait que je retrouve ça). Le fait est que jusqu’à présent on n’y comprend pas grand-chose, au fonctionnement du cerveau ^^ Mais c’est bien pour ça qu’en parallèle les Etats-Unis et l’Union Européenne (et probablement d’autres pays) ont débloqué des sommes extrêmement importantes pour simuler un cerveau humain (il faudrait aussi que je retrouve le nom du projet européen). Parce que les enjeux technologiques et financiers sont astronomiques…

        Ce que je voulais dire est que notre conscience vient de notre cerveau qui est de la matière. Un réseau extrêmement dense de circuits et de connections. Et comme c’est quelque chose de bêtement matériel, il sera un jour possible de le reproduire.
        C’est juste que pour l’instant nous n’avons pas la puissance de calcul nécessaire à simuler son fonctionnement. Je me souviens d’une photo d’un super-calculateur récent (un des plus puissants au monde), dont la légende disait que sa puissance de calcul était 200000 fois inférieure à celle d’un cerveau humain ^^

        Alors oui, nous en sommes encore loin. Mais c’est ce qu’il y a de bien avec les développements exponentiels, c’est que ça va finalement très vite…
        Reste quand-même qu’il me semble bien que l’on va bientôt atteindre une limite physique pour la miniaturisation des composants électroniques (la limite serait celle de l’épaisseur des couches de silicium semi-conducteur, qui n’est plus du tout semi-conducteur en-dessous d’une certaine épaisseur…). Mais cette histoire de limite je l’avais lue il y a longtemps, et peut-être que nous avons trouvé d’autres matériaux depuis…

        Et une petite vidéo qui explique que le libre-arbitre n’existe pas ^^

        http://www.youtube.com/watch?v=6WQ9sqIHBCA

      • Planete bleu Planete bleu

        Bonsoir sana-kan, que pense-tu de ça? C’est fascinant et inquiétant à la fois, si ce genre d’expérience leur échappe on coure à la catastrophe

        Accélérateur de particules, le CERN entame la saison 2

        http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/021108676757-accelerateur-de-particules-le-cern-entame-la-saison-2-1124877.php

      • Sana-Kan

        Bonsoir Planete bleu ^^

        A vrai dire cela ne m’inquiète pas tellement. C’est complètement en-dehors de mon domaine de compétence et ce n’est compréhensible que par des gens vraiment très haut-perchés, alors on est un peu obligé de leur faire confiance…
        Et puis non-seulement la saison un n’a pas entraîné la destruction de la Terre, mais en plus on a trouvé exactement ce qu’on s’attendait à trouver.

        Mais c’est effectivement le genre de sujet pour lequel la fascination prend le pas sur l’inquiétude. Cet appareil n’est jamais que la pus grande machine construite par l’Homme…

        C’est aussi à cause de ça que je suis plutôt pro-nucléaire, j’ai beau savoir (et admettre) que c’est super-dangereux, je n’arrive pas à ne pas être fasciné ^^ C’est ainsi que j’adore le projet ITER (monter un plasma à la température de 100 millions de dégrés, 5 fois la température du coeur du Soleil, comme c’est trop cool !).
        Et pour en revenir au sujet de l’article, effectivement je suis persuadé que l’on arrivera à créer des consciences artificielles et que celles-ci nous dépasseront très vite et qu’elle seront probablement la cause de notre extinction… Mais je n’arrive pas à ne pas être fasciné ^^ et s’il y a quelque chose de bien propre à l’Homme, c’est que si quelque chose est possible, alors un jour, quelque part, quelqu’un le fera, et on ne pourra pas l’empêcher (ce qui une vision un peu fataliste de notre avenir ^^)

        Comme Joe le robot dit dans le film « A.I. » de Spielberg (en parlant des humains) : « Ils nous ont fait trop intelligents, trop nombreux, et trop vite, et ils savent que bientôt il ne restera que nous. C’est pour cela qu’ils nous haïssent »

      • Planete bleu Planete bleu

        Bonjour Sana-Kan,

        Moi ce qui me fascine c’est ce qu’il pourrait découvrir et pas ce qu’il pourrait en faire, la plupart du temps sa tourne à la catastrophe ou en arme de guerre

        Sa c’est fascinant par exemple

        BIENTÔT UNE PREUVE DE L’EXISTENCE DE MONDES PARALLÈLES ?

        http://www.nuwave.science/high-tech/bientot-une-preuve-de-lexistence-de-mondes-paralleles-3752

        Selon des experts, les mondes parallèles existent et cela sera bientôt vérifiable

        http://www.espritsciencemetaphysiques.com/mondes-paralleles-existent.html

      • defecator

        … »BIENTÔT UNE PREUVE DE L’EXISTENCE DE MONDES PARALLÈLES ? »
        ou une preuve qu’un trou noir de 1mg peut faire s’effondrer la terre sur elle même ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • Planete bleu Planete bleu

        Possible aussi

      • dereco

        La mécanique quantique dans ses équations sans rien de plus, contient la preuve que des mondes parallèles existent en nombre immense, avec des sosies de nous vivants des vies similaires à la notre, mais avec des accidents, des destins différents, comme moi vivant, il y a un monde parallèle où je suis mort, seul moyen de résoudre le problème du chat de Schröndiger, capable d’être en de multiples endroits à la fois, vivant et mort au niveau microscopique, mais en un seul endroit et une seule vie au niveau macroscopique !!!!
        Les ordinateurs quantique exploiteront cette propriété prouvée réelle microscopique d’avoir un micro-ordinateur quantique, avec une armada de micro-mondes en parallèle états superposés, calculant toutes les possibilités en même temps !!
        Everett n’a fait que demander : regardez dans les équations ce que vous refusez de dire :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugh_Everett
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_d%27Everett
        http://en.wikipedia.org/wiki/Many-worlds_interpretation
        et vu les conséquences philosophiques il y a beaucoup de discussions et interprétations refusant cette réalité !!
        http://en.wikipedia.org/wiki/Interpretations_of_quantum_mechanics
        Enfin pour du rêve à se torturer le cerveau :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Suicide_quantique
        Et les interactions entre ces mondes états quantiques superposés, sont impossibles, indétectables, car la moindre interaction non linéaire en, mécanique quantique entraîne des catastrophes épouvantables, comme pour l’équation de Schrödinger non linéaire, valable pour les vagues sur la mer, qui entraîne les vagues scélérates tueuses qui ont coulé des énormes bateaux !!
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Vague_sc%C3%A9l%C3%A9rate

      • dereco

        Aucun risque, car ces énergies restent très petites, quasi négligeables, par rapport aux énergies naturelles de certains rayons cosmiques venant du ciel et de notre univers !!
        40 millions de fois plus que le CERN !!
        Aussi notre univers a fait cette expérience depuis fort longtemps et on ne risque rien du tout !!!!
        Et pour découvrir du vraiment nouveau il faudrait des énergies gigantesques inaccessibles pour nous, même avec un accélérateur faisant le tour de la terre !!
        Le domaine d’énergies inconnues à explorer est immense jusqu’à l’énergie de Planck !!
        http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_de_Planck
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Zetta-particule
        http://en.wikipedia.org/wiki/Ultra-high-energy_cosmic_ray

      • defecator

        ….donc dieu non plus … du coup.

    • minotor

      @Robert je suis bien d’accord avec vous, et rassurez-vous vous n’êtes pas niais, juste réaliste, parce que si l’intelligence artificielle existait ailleurs qu’au cinéma, croyez-bien qu’on s’en servirait tous les jours.

      • Robert

        À entendre parler la plupart des gens, on pourrait croire qu’elle existe déjà!

        Dommage que je ne l’ai jamais rencontré. Pour moi, ça reste du SF, au même titre que les voyages dimensionnels à la Sliders.

  • Emy Emy

    je veux être un terminator a yeux rouge http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • rouletabille rouletabille

    Créer des robots qui CHIENT comme les humains .

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • laspirateur

    Ils auront aussi des orgasmes?

    • rouletabille rouletabille

      Tu rigoles ?
      Naitre est une SOUFFRANCE ..
      L’orgasme h&ha

      Inventer des idoles,des sectes des Présidents des match de foot,vivre et se réincarner hahahaah,faut être suicidaire .
      bisous
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • laspirateur

    Seront-ils comme les animaux connectés au magnétisme naturel de la planète?

  • Hector

    Je comprend que ça puisse faire flipper les adeptes de Dieu, d’imaginer que l’homme puisse créer une intelligence artificielle.

    Mais ne mélangeons pas tout, intelligence artificielle ne signifie pas forcément créer une conscience. Même si elle peut être capable d’abstraction, et de suivre un raisonnement, c’est bien différent de s’émouvoir devant un joli coucher de soleil… La vie n’a pas besoin d’intelligence, de simples réflexes conditionnés suffisent, et on peut aussi imaginer qu’une certaine forme d’intelligence n’aura pas besoin d’être « vivante » pour exister.

    L’intelligence artificielle n’est qu’un outil de plus. Pas la peine de paniquer à coups de fantasmes science-fictionnesques.

    Et pour ce qui est de l’immortalité, on y arrivera probablement, mais pour la vieillesse. Vaincre la mort, c’est quelque chose qui n’arrivera jamais réellement. Parce que vaincre un train qui t’arrive dans la tronche à 300km/h, c’est pas pour demain. Après on peut imaginer qu’un jour on deviendrait capables de sauvegarder la conscience et de la transférer dans un autre corps ou dans une machine, et qu’on pourrait changer de corps comme on change de chemise, mais la encore, si tu te prends une bombe A sur la tronche, il ne restera pas grand chose à transférer… L’immortalité ne peut donc être que partielle, quel que soit le niveau que l’on puisse atteindre.

    Par contre effectivement, je doute qu’on puisse évaluer les conséquences qu’auraient le fait de pouvoir vivre sans limite de temps sur le psychisme humain. Mais si dans un premier temps on peut s’attendre à ce que ça ne change pas grand chose, au bout de quelques décennies, voire de quelques siècles, ça aurait à coup sûr des répercussions qu’on est à mon avis loin de pouvoir imaginer. La mort et le vieillissement sont au coeur de nos existences, de notre nature. Réussir à les supprimer, voilà qui changerait bien trop profondément ce que nous sommes pour pouvoir essayer de prévoir le résultat. Je ne dis pas que ce serait forcément négatif, seulement que c’est une chose qu’il n’est pas possible d’imaginer. Seule l’expérience pourra nous instruire sur la question.

  • Mouais, vous devriez lire Le Programme Conscience de Frank Herbert (Destination Vide, etc), et vous commencerez à comprendre toute la difficulté à créer une intelligence artificielle.

    Suffit de voir les piètres résultats des robots lors de leur concours pour être un super-pompier.

    Pour rappel, la meilleure machine qui se rapproche de celles de MandelBrot, c’est l’homo sapiens.

    Quand croyez-vous que seront créé des machines auto-reproductibles, produisant leurs ressources énergétiques, autonomes, et éminent adaptatives…

    « Tu ne feras point de machine à l’esprit de l’homme semblable » Commandement principal du Jihad Butlérien figurant dans la Bible Catholique Orange (Frank Herbert)…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • cybermiaou

    Manifestement Hawking ne connait rien à l’intelligence artificielle, il devrait commencer par étudier le théorème de Rice.
    Ce n’est pas demain la veille que les machines deviendront intelligentes, il n’y a eu aucun progrès sur le plan théorique depuis l’invention de la machine de Turing en 1936.
    Sur le plan pratique, la machine RAM de Neumann a défini un paradigme pour implémenter des machine de Turing, ce sont les ordinateurs actuels. Plus récemment IBM a créé un nouveau paradigme avec des puces neuronales, mais ce sont toujours des machines de Turing. A l’avenir, les transistors quantiques, voire ordinateurs quantiques, pourront accélérer considérablement (voire « infiniment », pour les ordinateurs quantiques !) les calculs mais ça reste des machines de Turing. Conceptuellement une machine de Turing peut être considérée comme un ensemble d’engrenages et de transmissions mécaniques effectuant des opérations (en Lego par exemple http://www.dailymotion.com/video/xrmfie_the-turing-machine-comes-true_tech ). Ce type de machine n’a aucune créativité et ne peut sortir du cadre prédéfini dans laquelle elle est a été enfermée au préalable. Les avancées technologiques reviennent en quelque sorte à augmenter le nombre d’engrenages et leur vitesse, mais dans le fond ça reste aussi bête qu’un seul engrenage, il n’y a aucune conscience et créativité réelle la dedans. Les algorithmes d’apprentissages et évolutionnaires ne sont finalement qu’un tour de passe-passe qui donnent l’illusion d’intelligence (notamment test de Turing), mais elles ne peuvent apprendre et évoluer qu’à l’intérieur d’un cadre prédéfini dont elles ne peuvent sortir, il n’y a pas de réelle créativité ni de conscience.
    Cette limitation intrinsèque peut se comprendre intuitivement par le fait que la composante intellectuelle de notre esprit fonctionne sur un mode similaire à la machine de Turing, le scientifique peut utiliser sa conscience et sa créativité pour faire évoluer la science en sortant d’un cadre, mais le résultat de ses recherches ne peut être que modélisé sous la forme d’une représentation intellectuelle qui est un nouveau cadre figé, il lui est impossible d’appréhender intellectuellement la conscience et la créativité elles-mêmes, qui n’appartiennent à aucun cadre, de ce fait ces aspects fondamentaux et « vivants » de notre esprit ne sont pas considérés par la science, qui n’a d’autre choix que de se rabattre sur la dimension « morte » et intellectuelle de l’esprit, en identifiant l’esprit à cette seule composante.
    Il n’y a eu aucune avancée significative depuis 1936, et donc visiblement ce n’est pas demain la veille que les machines intelligentes représenteront une menace, a la limite, dans le pire des cas, on peut envisager un scénario transhumanistique à la Matrix 3 : avec des machines qui intègrent de la substance vivante pour évoluer. je crois surtout que les préoccupations de Hawking sont un écran de fumée pour nous détourner du problème inverse, qui est la robotisation de nos esprits.

    • dereco

       » il lui est impossible d’appréhender intellectuellement la conscience et la créativité elles-mêmes, qui n’appartiennent à aucun cadre, de ce fait ces aspects fondamentaux et « vivants » de notre esprit ne sont pas considérés par la science, qui n’a d’autre choix que de se rabattre sur la dimension « morte » et intellectuelle de l’esprit, en identifiant l’esprit à cette seule composante. » est une impression philosophique ou même une doctrine religieuse, qui risque de ne pas être exacte, avec des ordinateurs plus puissants et des programmes plus performants, autoadaptatifs, avec créativité, dans le futur, capables de bien plus, qu’actuellement, avec autant de microprocesseurs couplés et autoprogrammés que de neurones dans notre cerveau !.
      De simples triages au sort dans ce que donne google par exemple, ( google déjà avec une pseudo intelligence pour sélectionner ses réponses, ce qui fait sa domination actuelle même pour les articles scientifiques qui ne rapportent rien à google, directement ), sont créatifs facilement, et donc comme pour jouer aux échecs, avec des ordinateurs puissants, on parviendra à reproduire nos capacités, progressivement dans les siècles futurs.
      Il n’est pas possible de prévoir le futur et donc on ne peut pas affirmer qu’on n’arrivera pas à faire des machines avec intelligence.

      • cybermiaou

        « » il lui est impossible d’appréhender intellectuellement la conscience et la créativité elles-mêmes, qui n’appartiennent à aucun cadre, de ce fait ces aspects fondamentaux et « vivants » de notre esprit ne sont pas considérés par la science, qui n’a d’autre choix que de se rabattre sur la dimension « morte » et intellectuelle de l’esprit, en identifiant l’esprit à cette seule composante. » est une impression philosophique ou même une doctrine religieuse, qui risque de ne pas être exacte »
        Certes, mais je pourrais rétorquer que l’assimilation de la conscience et la créativité de l’esprit à une machine de Turing, qui est le point de vue officiel des transhumanistes, est également une impression philosophique ou une doctrine religieuse.
        De leur point de vue une simple évolution quantitative de la capacité de traitement d’information des machines de Turing suffirait à reproduire (puis dépasser) la conscience de humaine (c’est ce qu’ils appellent la singularité). Dans cette logique Kenneth Hayworth veut se suicider, puis se faire vitrifier et scanner le cerveau afin de le reproduire dans une machine de Turing neuronale. Cela pose des problèmes cocasses: s’il est reproduit dans plusieurs machines de Turing, dans laquelle sa conscience se retrouvera-t-elle ? Ma réponse: aucune. Et en quoi consisterait la part inconsciente de son esprit dans une telle machine ? Qu’est ce qui donnerait lieu à un schisme entre conscient et inconscient dans une telle machine de Turing, avec des traitements de données qui seraient conscientisées et d’autres non ? Ma réponse: il n’y aurait pas schisme, seulement de l’inconscience.
        Se baser sur la machine de Turing pour recréer la conscience est logique car on ne connait pas mieux, mais complètement illusoire, on ne peut que reproduire des schémas prédéfinis qui ne peuvent créer au delà de cadres prédéfinis.
        L’émergence d’une conscience dans une machine nécessiterait au préalable des découvertes fondamentales sur la nature de la conscience, or le transhumanisme se base sur un concept qui date de 1936 et n’a pas évolué sur le plan théorique jusqu’à aujourd’hui. A ce rythme, il me semble extrêmement raisonnable de pronostiquer que la singularité n’est pas envisageable à court ou moyen terme.

  • dereco

    En tout cas, les machines avec microprocesseurs deviennent de plus en plus capables d’effectuer des métiers anciens de main d’oeuvre basique, ce qui aide à faire exploser le chômage, avec une pénurie d’ingénieurs ou techniciens de haut niveau pour concevoir et programmer ces machines, niveau que pas assez d’humains parviennent à avoir après de longues études.!!!

    Le futur proche aura des voitures intelligentes sans conducteurs capables de se débrouiller avec les humains conducteurs qui ne respectent pas le code de la route, le plus gros problème pour éviter les accidents.

    On peut avoir une puissance de plus de 1 million d’opérations arithmétiques par secondes pour un € et donc cette puissance est très sous utilisée actuellement, à son début.

  • dereco

    En tout cas, la 5 nous explique en ce moment qu’on mange tous des animaux clonés mutants et leurs descendants, sans le savoir !!