Ernest-Antoine Seillière assigné en justice pour la traite négrière de ses ancêtres : pourquoi il est urgent d’arrêter le Cran

Puisque la planète doit persister dans le grand n’importe quoi, autant y aller à fond! C’est ce que font certains dont le Cran qui maintenant attaque en justice pour les fautes commises par les ancêtres! Tant qu’à faire! Alors autant attaquer la plupart des descendants de négriers pour les horreurs commises il y a 300 ans, 500 ans, on va même pouvoir attaquer les égyptiens pour l’esclavage des hébreux au temps des pyramides, quitte à remonter le temps…

À trop regarder le passé, on fini par ne plus avancer. Il faudrait peut-être arrêter de regarder l’histoire, surtout lorsque celle-ci est complètement manipulée, même si au final, ce n’est qu’une histoire de gros sous, et trouver des solutions pour l’avenir, ce que pas grand monde ne fait semble-t-il…

Car c’est bien pratique de reprocher toujours les même choses à la France, mais les Etats-Unis n’ont pas fait mieux avec les amérindiens, ni même avec les esclaves noirs. La traite arabo-musulmane non plus n’est pas attaquée, quand à l’esclavage actuel par le Qatar, pas un mot, bien pratique!

Fers_esclave

Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) a annoncé avoir assigné en justice Ernest-Antoine Seillière, ancien président du patronat français et du groupe Wendel, pour « crime contre l’Humanité et recel de crime contre l’Humanité ».

Furie mémorielle

Atlantico : Quelles sont les différentes questions que ce type de requête soulève ?

Eric Deroo : Il est tout d’abord bien important de préciser les termes que l’on utilise, car il existe de manière récurrente une confusion entre « réparation », « repentance », « dette », entretenue par la classe politique et les médias et qui participe à la création d’une « vulgate » sans arrêt mise à contribution pour apaiser, répondre aux revendications de diverses catégories de populations… Pourtant, si le terme de « réparation » existe dans l’histoire –entre vainqueurs et vaincus, à l’image de l’article 231 du traité de Versailles en 1919-, et trouve une certaine légitimité dans la réparation des biens perdus, détruits ou spoliés, il l’est moins dans le cas de la judiciarisation de l’histoire.

Depuis une vingtaine d’années, un mouvement en provenance des Etats-Unis porte un combat pour régler une « dette » qui serait consentie non pas d’un Etat à un autre, mais d’un Etat à un groupe de population.

Ce que tente de faire le CRAN, c’est le prolongement de ce combat en France.

Guylain Chevrier : Le CRAN n’en est pas à son coup d’essai ici. On se rappelle que lors d’une précédente commémoration de l’abolition de l‘esclavage et de la traite, cette association a demandé réparation au nom des intérêts des noirs vivant dans notre pays à la Banque de France, exprimant que « C’est le travail des esclaves qui a permis de constituer la Banque de France et c’est la Banque de France qui a permis de constituer la France ». Il oubliait au passage que la traite et l’esclavage n’ont jamais représenté dans l’économie de la France un mode d’exploitation dominant. La France métropolitaine n’a jamais développé l’esclavage sur son sol en en faisant le fondement de son économie comme en un temps les Etats-Unis. Ce sont les centaines de milliers d’usines, avec une industrie qui a fait partie des plus importantes au monde, et les millions de leurs travailleurs, qui ont fait l’économie de la France pendant des générations, et façonnés ce grand pays développé qui est le nôtre. On ne saurait ainsi donner à une partie de notre population d’aujourd’hui selon telle ou telle couleur ou origine, le rôle principal, comme si en quelque sorte la France devrait lui être rendue, parce qu’elle lui appartiendrait, Elle est le fruit de toute une histoire où s’entremêlent la création des richesses par le travail, les guerres, l’exploitation sous toutes ses formes, dont l’esclavage ou encore le colonialisme n’ont été que des épisodes. Ce qui donne aussi une population riche de ses différences en quelque sorte, pour une société qui appartient à tous ses citoyens qui en ont la responsabilité en commun.

Cette exagération, qui est la profession de foi du CRAN, révèle assez bien le but poursuivi qui est toujours de même, se servir du passé pour diviser dans le présent, véritable fond de  commerce de tout communautarisme. Une démarche dangereuse pour notre vivre ensemble et à terme si on laissait faire, pour notre paix civile. En réalité, c’est un problème dépassé qui périme les velléités de cette association, car la véritable réparation a déjà eu lieu, lorsque le peuple s’est réuni en République et qu’il a aboli l’esclavage et la traite en donnant les mêmes droits et libertés à tous, indépendamment de la couleur, l’origine ou la religion, pour faire entrer dans l’histoire tous les hommes en battant en brèche les archaïsmes du passé. C’est cette victoire de tous qu’il faut préserver devant l’Histoire, contre les faiseurs de discorde qui ne cherchent qu’à jeter les uns contre les autres pour l’exploiter.

Il y a dans tous cela une instrumentalisation grossière qu’il faut déjouer. Si on suivait cette démarche, faudrait-il demain en venir à réclamer aux familles des patrons des entreprises de la Révolution industrielle du début du XIXe siècle, dont faisait partie le groupe Wendel, d’indemniser au titre de réparations les ouvriers pour l’exploitation forcené qu’ils ont alors subis, qui n’avaient à ce moment aucun droit ? Les enfants de cinq ans descendaient à ce moment dans les mines que l’on appelait voyez-vous « les esclaves blancs » !

Et n’était-ce pas alors un crime avec combien de morts sur l’ouvrage alors que la première loi prenant en compte les accidents du travail ne date que de 1898. Ce serait évidemment absurde, parce que l’histoire est passée par là, et que l’évolution des rapports entre les classes sociales à fait qu’une République sociale inscrite dans notre Constitution a vu le jour qui a été la plus belle des réparations.

C’est toute la différence avec ce que cherche le CRAN, qui lui veut diviser. La République elle, au contraire, rassemble, à travers ses valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, ce que cette association ne supporte pas. Il y a quelque chose d’hargneux dans la démarche du CRAN qui doit nous alerter et nous faire réagir. Car, cela rejoint tous les ressentiments qui sont un peu trop dans la tendance de notre époque en ces temps de brouillage des repères communs, trop bien exploités par certains, qui servent toujours à exclure, à séparer, généralement en entretenant la haine de l’autre, de l’étranger ici, de la France voire du blanc ailleurs, à coup de révision de l’Histoire.

Pourquoi aussi ne pas aller chercher les descendants des seigneurs qui pratiquaient le servage que des millions de Français ont subi au moyen-âge, ou encore ceux des Vandales qui ont mis à sac l’Europe au tournant de l’antiquité et du moyen-âge ? Non ! Ce serait donner la possibilité de juger l’Histoire à rebours, en niant l’idée même de processus historique à vouloir la juger sur les critères d’un temps actuel qui est précisément sorti de celle-ci comme l’hypoténuse de ses faits. Ce serait faire dangereusement à contrecourant de la morale avec l’Histoire. Ce serait en reflet d’une soif de réparation affilier au ressentiment et à l’idée de vengeance, laisser parler l’irrationnel en lieu et place de la raison, pour fabriquer le désordre dans les temps, qui viendrait vite à affecter le notre par ce chaos programmé de ce qui nous uni aujourd’hui et que l’on veut ainsi briser.

Interview complète sur Atlantico.fr

 

41 commentaires

  • lumpenproletariat

    Comment ça? Merci le CRAN au contraire!!!

    J’ignorais que cette pourriture avait fait fortune dans l’esclavage.

    Ravi de savoir que le magot qui lui a donner l’assise financière et sociale pour nous réduire TOUS EN ESCLAVE eut été si bien acquis…

    Oui, on ne va pas payer les fautes de nos ancêtres quand même, quoi que la justice Française est quand même une association sponsorisée par l’état qui elle ne se gène pas de réclamer à tous le montant des dettes liées aux excès de nos ancêtres un peu trop dépensiers…

    LE sieur dont il est question a quelque soucis pour montages financiers avec la JP Morgan…
    http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/affaire-wendel-la-succursale-francaise-de-jpmorgan-mise-en-examen_1678344.html

    Alors pour le coup, merci le CRAN pour l’info

    • Bardamu

      + 1 : merci le Cran de s’occuper enfin de cette ordure !

      Esclave ou pas, noir ou pas … Seillière a toujours trouvé naturel d’exploiter ceux qui n’ont pas eu la chance de naitre aussi bien que lui !

      C’est donc bien fait pour sa gueule !

      Encore une fois, ME ne fait que démontrer qu’il est un blog d’extrême droite, administré par des nostalgiques d’un capitalisme façon moutarde à l’ancienne !

      • 108

        Et la ******** va nous les casser encore longtemps alors ? (question volontairement polémique)

        edit: avec la censure, qu’on peut appeler « modération » ds certain cas ^^, ma phrase polémique n’a plus de sens.
        Néanmoins, on peut remplacer les xxxx par le « lobby qui n’existe pas » ^^

        Sur le fond, soit on accepte une « justice » à rebours pour tous, soit pour personne.
        Cela dit, des Lois mémorielles effectives et déclaratives, sont plus scélérates in fine, et ne constituent pas une avancée populaire mais bel et bien un outil du pouvoir.

        Bref, on confond la justice et le pouvoir, qui pourrait donner le « Ministère de la Vérité » (1984) un organe du pouvoir qui réécrit l’histoire aussi souvent que « nécessaire »

  • 108

    On peut remarquer que le « choc civilisationnel » (propagé par le « pouvoir ») prend de plus en plus dans le « débat public », et que l’opinion (publique justement) s’y soumet facilement.

  • samlours94

    Il faudrait peut-être arrêter de regarder l’histoire, surtout lorsque celle-ci est complètement manipulée…
    Non Benji, il ne faut pas arrêter de regarder l’histoire , bien au contraire, il faut la comprendre pour précisément en dénoncer la manipulation et enfin en tirer les vraies leçons.
    L’oubli de l’Histoire par les peuples est ce qu’attendent les élites précisément.

    • engel

      Tout à fait,
      Mais c’est aussi valable quant elle dérange ses propres convictions…

    • Hector

      J’ai des racines normandes. Tu crois que je devrais assigner en justice le Danemark et la Norvège et leur réclamer des dommages et intérêts pour avoir pillé la terre de certains de mes ancêtres ? Et puis je pourrais reverser ce que j’aurais touché aux péruviens et aux mexicains parce que j’ai aussi des ancêtres espagnols…

      Regarder l’histoire est une chose, l’exploiter pour se faire du blé en est une autre.

  • suzanna

    Quid des milliards que l’Allemagne et d’autres, versent encore aujourd’hui aux Juifs, le cran ose ce que d’autres font depuis des décennies, c’est personne, ou c’est tout le monde, moi je les félicite, ça permettra de braquer la lumière sur ces assosiations mafieuses juives.

    • fautoubenner

      Trouves-tu normal que les Allemands ‘et d’autres pays) versent encore aujourd’hui des milliards aux juifs?
      Si tes parents avaient été des criminels ,trouverais-tu normal que toi , tes enfants et leurs enfants payent pour eux?

      • fautoubenner

        En 2ième lecture je pense avoir compris ce que tu voulais dire ,mais je ne suis pas sure que la justice mette en lumière ce que tu dis !

  • confucius

    Bonjour,

    L’Histoire que l’on nous propose ayant toujours été écrite par les vainqueurs, c’est comme les mensonges quotidiens de la « presstitute », il faut aller chercher soi même au travers des écrits, des archives, pour trouver la vérité historique.
    Il ne faut jamais croire les bonimenteurs, comme au marché le but est de vendre une marchandise/histoire pour taper dans notre poche.

    • Robert

      Bien dit.
      Mais le problème, c’est que parfois les seuls écrits qui subsistent sont ceux des vainqueurs.

      • confucius

        Bjr,

        « Mais le problème, c’est que parfois les seuls écrits qui subsistent sont ceux des vainqueurs. »

        Non !
        Seuls restent en « évidence » ces écrits.
        Mais certaines archives ont été éloigné et caché des « vainqueurs » pour qu’elles ne soient pas détruites par ceux-ci.
        Devoir de mémoire oblige :
        -quand on fait partie d’une communauté, dont le pays a été dissout, mise en minorité et au ban des nations, et si on est concerné de près, dans sa chair et son sang, ces archives sont toujours accessibles mais non divulgués, pour ne pas courir le risque de les faire disparaitre par les « vainqueurs ».
        Les divulguer serait satisfaire son « égo », mais mettrait en danger leur pérennité, qui elle est la plus importante pour transmettre et sauvegarder le souvenir de ce qui était.
        Divulguer aujourd’hui, n’apporterait aucune modification du cours de l’Histoire, le pouvoir est toujours dans les mains des vainqueurs d’autrefois.

  • dereco

    Haiti réclame 17 milliards à Hollande, qu’ils ont payé en 1825 !!!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ha%C3%AFti
    Une horreur cette histoire, qui existe partout dans le passé.

    Ils ont raison de rappeler les crimes énormes anciens et notre responsabilité collective des actes de nos anciens, mais il faut aussi rappeler tous les crimes de tous, comme «  »Dessalines est proclamé gouverneur à vie par ses troupes. L’histoire rapporte qu’il exécuta la plupart des quelque 10 000 Blancs restés sur l’île et gouverna en despote » », etc… .

    • engel

      Dixit : -« responsabilité collective des actes de nos anciens »

      Et moi qui pensait, qu’avant l’avènement de la TSF, l’immense majorité des français de l’époque n’avaient aucun moyen d’information. Si ce n’ait les journaux
      Journaux, qui pour une raison de coût, étaient réservés à une élite totalement marginale.
      ..Dans ces conditions, difficiles de considérer la faute comme collective.
      A moins de promouvoir l’amalgame accusateur à des fins politiques…

      PS: Il est vrai, qu’à l’heure actuelle la faute peut-être considérer comme collective.
      Car, tout le monde peut avoir accès à la connaissance. Et ne pas le faire relève d’une négligence, ou de l’abandon coupable de celui qui ne veut rien voir et rien savoir.

      • dereco

        La responsabilité héréditaire des crimes, comme l’épigénétique dans les gènes , nouvelle hérédité !!!

        Au bout de quelques siècles on est tous apparentés, comme on a tous des gènes de Gengis Khan …

        Calculez combien on a d’ancêtres au bout de 500 ans, 1000 ans voire 2000 ans, à raison d’une génération tous les 20 ans, 5 par siècles, soit 2 puissance 25, 50, 100, soit 3,35millions, 1,12millions de milliards 10^15, 1,27×10^30, plus que d’atomes dans 10 tonnes de terre !!
        Ceci est la raison de la reproduction sexuée, tous avec des gènes similaires, même 5% de Néandertal !!

        On est tous responsables de l’anthropophagie de nos ancêtres sauvages !!

      • confucius

        Bjr,

        Sur un plan statistique c’est assez vrai…pour ceux qui vivent dans de grands centres urbains, ou les zones de productions qui leur sont nécessaire pour leur survie.
        Par ex.: les grandes plaines qui ont favorisé de grandes productions agricoles ou de grands élevages.
        Mais….il faut aller expliquer cela dans un village éloigné des grandes routes, en Afrique, ou dans les vallées paumées d’Albanie ou de Sicile.
        Je pense que ce sera un moment de détente chez ces gens là, comme l’arrivée d’un cirque !

  • utoro

    Ces associations parasites toutes soutenues par la gauche, devraient être dissoutes immédiatement. La culpabilisation des français est permanente dans notre pays : nous sommes racistes, antisémites, anti-mulsulmans, homophobe, etc…

    Le FN devrait s’en occuper puisque la droite ne le fera pas, bon débarras.

    • engel

      Le FN s’occupera de rien, Marine nous l’a prouvé.
      Si non pour le reste, tu as entièrement raison.

    • lumpenproletariat

      Laquelle culpabilisation des Français dans ce cas Utoro???

      On parle d’une dynastie qui a acquis une fortune en faisant les pires cochonneries !!!
      Leurs milliards leur ont permis de corrompre les gouvernements depuis des temps immémoriaux, pire encore, leurs milliards leur ont permis de faire élire les gouvernements qu’ils souhaitaient !!!

      Leurs milliards leur ont permis de maintenir la légalisation de l’esclavage, de maintenir des codes du travail esclavagiste ( ALLO Germinal ce n’est pas de la fiction), de maintenir une sale propagande pour faire encore fortune dans la vente d’armes en 1914 et aujourd’hui ils nous dépouillent encore !!!

      Ernest peut toujours se rattraper en disant,  » ok les gars, ma famille vous la met profond depuis des générations. On a les milliards pour ça. Alors, je vous rend tout, pour que vous ayez de quoi vivre paisible, vous les petites gens, et de quoi vous permettre de rendre ce monde meilleur. Ne vous en faites pas pour moi, je me débrouillerais comme vous. Au pire je ferais 4 mois de plonge pour m’ouvrir des droits assédics et faire une formation… »

  • dereco

    La responsabilité héréditaire des crimes, comme l’épigénétique dans les gènes , nouvelle hérédité !!!

    Au bout de quelques siècles on tous apparentés, comme on a tous des gènes de Gengis Khan …

    • engel

      Il est vrai qu’il a énormément baisé…Et en plus,c’est historique!
      …Comme quoi,l’histoire c’est vachement utile pour comprendre le présent.

      Salutation à tous les mongols du site ;)

  • Lucienne Granville

    Quelle est votre position sur les indemnisations qui n’arrêtent pas d’être payées par les fonds publics au nom de la souffrance des Juifs ? On en est à indemniser les petits-enfants des déportés juifs de la guerre. La loi Jospin accordait l’indemnisation au seuls Juifs. Après plusieurs années de lutte des associations d’anciens déportés, les enfants de déportés non juifs furent indemnisés également. L’Allemagne est toujours dans l' »obligation » d’armer gratuitement Israël (6 sous-marins à capacité nucléaire livrés gratuitement récemment etc..). Vous remarquerez l’amalgame : au nom de la souffrance juive, il faut armer gratuitement Israël pour que les Sionistes puissent exterminer les Palestiniens. Aux E.U. les indemnisations des Juifs ont été outrancières : de fausses déclarations par milliers qui ont perçu les indemnisations. C’est un véritable marché qui se chiffre en milliards. Pourquoi le CRAN ne demanderait pas lui-aussi, après tout. Les Juifs ont été indemnisés pour la souffrance endurée au 15ème siècle en Espagne après la chute de Grenade, et tout descendant a bénéficié automatiquement de la citoyenneté espagnole. Je suis contre toute indemnisation. Mais dans la situation actuelle le CRAN a raison de réclamer, il faut pousser la logique jusqu’à l’absurde. On ne peut pas accorder aux uns sans accorder à tous, sinon c »est du racisme. C’est à cela qu’on assiste. En fait c’est un marché juteux et au nom du 2 poids, 2 mesures à propos des Juifs, on justifie tout mais seulement pour eux. Mettre la souffrance des Juifs au-dessus de toutes les autres, c’est justifier aujourd’hui les massacres des Palestiniens et le vol de leur Pays. Un article de fond sur les imbrications de ces questions d’indemnisations serait intéressant.

    • dereco

      On est tous responsables de l’anthropophagie de nos ancêtres sauvages et il faut indemniser leurs rares descendants !!

  • Bardamu

    Ernest-Antoine Seillière ? C’est pas le fils à papa ex-medef, qui trouve ça  » naturel  » d’exploiter ceux qui n’ont pas eu la chance de naitre aussi bien que lui ?

    Bien fait pour sa gueule !

    Encore une fois, ME ne fait que démontrer qu’il est un blog d’extrême droite, qui n’a jamais remis en question les fondements du capitalisme !

    • voltigeur voltigeur

      Bardamu,
      Tu trouves sur le blog, mélanchon, hollande, sarko,
      le FN, l’UPR, la démosophie, Etienne Chouard, etc…
      Alors garde tes étiquettes pour ceux qui les méritent!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Hector

    Techniquement, venir se plaindre de ce que les ancêtres ont fait, c’est d’une stupidité affligeante. L’esclavage est une immondice, la simple idée de l’asservissement de l’homme par l’homme me révulse, mais pour diverse raisons, je ne peux pas connaitre mes ancêtres. Il est donc possible que l’un d’entre eux ait été une grosse pourriture qui à exploité l’esclavage. En quoi ça me rend responsable de ses actes ?

    D’un autre coté, c’est Ernest-Antoine Seillière… C’est lui même une charogne de la pire espèce, et je me réjouis au plus haut point du fait qu’il soit assigné en justice, même pour une raison aussi pourrie. Forcément, j’ai peu d’espoir que la procédure aboutisse, mais qu’est ce que j’aimerais le savoir en taule, ou complètement ruiné…

    Bref, la raison est merdique au possible, mais vu qui est choisi comme cible, peu importe. J’espère qu’il va prendre cher. Pas parce que la raison est bonne, mais parce qu’il y a des tas d’autres bonnes raisons dont il n’a pas à répondre.

  • romulus

    Si on n’aime pas la France, on la quitte.

    • Hector

      Ca c’est hautement intellectuel comme remarque. On sent bien le bon petit mouton Sarkozien et sa capacité de réflexion proche du niveau d’une huître adulte.

      J’imagine qu’en 1789, ceux qui n’aimaient pas ce que la France était auraient dû la quitter plutôt que de se révolter…

      • romulus

        Je ne suis pas sarkozien du tout mais si chacun, personnellement ou par l’intermédiaire d’une association, assigne les descendants d’auteur d’actes abominables, ou va t-on? vers quelle déresponsabilisation puis que ce serait finalement simple d’assigner son voisin parcequ’il nous a fait une crasse il y a 20 ans, et en vivre? N’a t-on pas mieux à réfléchir au présent? A envisager l’avenir qui s’annonce sombre? Alors oui, même si SEILLERE n’a pas ma sympathie, je réitère mes propos: le mal a été fait, ceux qui réclament cherchent à en profiter, je n’ai pas envie que mes impôts servent à cela, qu’ils dégagent.

  • Hello les moutons.
    Dans l’absolu le cran a raison non pas de gémir et de se poser en victime mais de s’aligner sur l’exemple de la communauté qui, euh…n’éxiste pas mais qui encaisse depuis 70 ans des milliards extorqués aux populations avec la complicité de leurs sous fifres ( nos dirigeants ).
    A force de nous culpabiliser en pleurnichant sur leurs  » malheurs  » les jui.. pardon les victimes d’un holocauste imaginaire, ont ouvert une boite de Pandore qui n’est pas prête de se tarir…
    Bravo au cran de s’engouffrer dans cette brèche ouverte par la communauté élue.
    Il fallait peut-être en arriver là pour que les peuples prennent enfin conscience de leur naïveté face à cette monstrueuse mais juteuse machination mise en place par les talmudistes au lendemain de la dernière guerre.
    Grace à cette action du cran nous pourrons, à notre tour, ruer dans les brancards et…réclamer des comptes.
    Et surtout exiger LA vérité historique afin de pouvoir juger les menteurs.

  • confucius

    Bjr,

    Mon commentaire avec retard.
    Certes, comment peut-on nier des faits de quelques siècles, quand la communauté internationale via l’ONU, a reconnu un droit sur la base de faits plus que millénaires ?
    C’est surtout pour cet aspect qu’il faut soutenir des initiatives semblables.
    Le Droit pour tous ! Ou rien du tout.

  • confucius

    re,

    Sinon, il faut savoir qui est ce Guylain Chevrier :
    -Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.
    Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.
    Ses domaines de prédilection sont l’antiquité grecque et l’anthropologie historique. La laïcité constitue un enjeu de société qui le passionne ce qui l’a amené à participer à de nombreuses interventions publiques.
    Il enseigne les politiques sociales et l’histoire sociale et initie aux sciences politiques, dans le cadre de la formation des personnels sociaux et de la licence d’AES.
    Il collabore à différentes revues de recherche et médias en ligne.

    Après cette lecture, il faut retenir :
    « Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration. »

    Finalement, son avis est-il vraiment si important, ou téléguidé ?