Manuel Valls ment, Manuel Valls est allemand [Jacques Sapir]

Monsieur Manuel Valls était ce vendredi 10 avril au Portugal et il y a tenu des propos scandaleux. Il s’y est exprimé sur la situation d’un pays tiers. On pourrait ici remarquer que c’est montrer bien peu de respect pour la souveraineté de ce dit pays tiers, la Grèce pour ne pas la nommer. Mais, ce qui retient l’attention c’est le sens, explicite comme implicite des propos. Et cela réveille de vieux souvenirs… Alors pourrait on reprendre, en s’inspirant de l’usage qu’en fit le regretté Pierre Dac[1], sur l’air de la Cucaracha [2] la phrase suivante…

Monsieur Manuel Valls ment

Notre Premier-ministre s’est donc rendu au Portugal, d’où il a exhorté le gouvernement grec à faire le contraire de ce pourquoi il a été élu. Certes, il ne l’a pas présenté ainsi. Il s’est contenté de demander à la Grèce, dans l’interview qu’il a donnée au Diario Economico[3] un liste de réformes plus profondes[4]. On sait ce dont il est question. Il s’agit d’imposer au gouvernement en place depuis les élections du 25 janvier des « réformes » du marché du travail et de nouvelles réductions des montants des retraites, toutes choses auxquelles ce gouvernement est clairement opposé, ayant dit, et redit, que les conséquences humanitaires en seraient insupportables.

Par ailleurs, si le « marché du travail » en Grèce a certes besoin d’une profonde réforme, ce que Syriza reconnaît d’ailleurs, c’est non pas de la réforme imposée par l’Eurogroupe mais bien plus d’une réforme introduisant des institutions dans la jungle qui prévaut aujourd’hui. Comme le dit un collègue, Bruno Amable :

« Pour le marché du travail, il est prévu de développer des négociations centralisées, à rebours de la déréglementation passée, ainsi que l’établissement d’un code du travail. L’augmentation du salaire minimum est maintenue dans son principe, soumise aux exigences de compétitivité. Une partie des réformes concerne l’extension de la protection sociale, notamment la couverture maladie, ce qui est indispensable dans un pays où l’austérité a accru la misère et la précarité »[5].

En fait, les réformes imposées par l’Eurogroupe se sont avérées contre-productives. Censées rapporter plus de 20 milliards d’euros dans les caisses de l’État, elles n’en n’ont réellement rapporté que 2,6 milliards, et elles ont provoqué une contraction de la production économique qui a rendu la Grèce encore plus insolvable qu’elle n’était avant ces réformes.

On comprend que le gouvernement grec s’oppose à ces réformes, et présente une liste de mesures très différentes, centrée sur des mesures de luttes contre la fraude fiscale et contre la corruption. Ces mesures ont été chiffrées, et elles promettent de rapporter l’argent nécessaire pour que le gouvernement grec mette aussi en œuvre des politiques de relance, tant de l’investissement que de la consommation, qui s’avèrent aujourd’hui absolument nécessaires.

Monsieur Manuel Valls ment (bis)

Ces mesures sont en réalité rejetées par le Premier ministre français. En fait, il craint bien entendu qu’un succès de la politique de Syriza ne soit compris en France (et ailleurs) comme un succès de la politique anti-austérité. On peut comprendre son souci ; au moment où il cherche à mettre en place des mesures d’austérité en France, cela montrerait qu’il y a bien un autre chemin possible. Quand il prétend parler de la Grèce, en réalité Manuel Valls ne parle que de la France, ou plus exactement de la vision austéritaire, comptable et répressive qu’il a de la France. Manuel Valls prétend parler de l’économie, mais en fait il ne parle que de politique. Et c’est là que se situe un second mensonge. Il n’a jamais cherché à explorer d’autres voies et il est terrifié que la Grèce montre que ces voies existent et sont en réalité bien plus praticables que celles qu’il a choisies. Il est terrifié car il s’accroche à la fiction d’être un homme de « gauche » et il sent bien que la réussite de Syriza les dépouillerait, lui et le Président de la République, des derniers oripeaux d’une « gauche » agonisante[6].

Monsieur Manuel Valls est Allemand

Si l’on se fait une certaine idée de la France, alors il faut aussi reconnaître que la France est une idée, que l’on peut être français parce que l’on se reconnaît dans des principes, dans des combats, qui ont été, et qui sont encore menés, par les Français. C’est le sens de la chanson « Ma France » que chantait Jean Ferrat[7].

https://youtu.be/qkO7_rhhCbA

C’est en cela que notre droit de la nationalité s’avère supérieur au « droit du sang ». Et là, il faut reconnaître que Manuel Valls, mais avec lui Emmanuel Macron et François Hollande, ne sont pas, ne sont plus, français tout comme ne l’étaient plus les sinistres personnages de Vichy. Car le problème n’est jamais l’origine. On se souvient que les premières troupes de la 2ème DB à entrer dans Paris, celles du Capitaine Dronne[8], étaient des Républicains espagnols… Le problème est pour qui, et pour quoi l’on se bat. Et là, Manuel Valls a clairement choisi le camp de Bruxelles, mais aussi celui de l’Allemagne et en général de tous ceux qui ont choisi l’austérité contre les peuples et l’Union Européenne contre la Démocratie. Car, ce à quoi Monsieur Manuel Valls tend, ce à quoi il conspire, c’est tout simplement de forcer un gouvernement légalement élu, et représentant la souveraineté du peuple, d’appliquer une autre politique, une politique décidée à Bruxelles, à Francfort et à Berlin. Cela fait de lui un complice de Jean-Claude Junckers, l’homme qui déclarait que les institutions européennes étaient plus importante qu’une élection, d’une Madame Merkel, d’un Wolfgang Schäuble.

Il a fait ces déclarations, lui, Premier ministre de la république française, héritier d’une tradition qui associe liberté et souveraineté, dépositaire, tout comme le Président de la République, d’une Constitution qui dit bien que « la République est sociale ».

Et c’est cela qui rend les déclarations de Manuel Valls insupportables.

[1] Voir Pessis J,, Radio Londres, la guerre en direct, Albin Michel, 2014, p. 127.

[2]https://www.youtube.com/watch?v=u0nQMgaJibc

[3]http://economico.sapo.pt/noticias/saida-da-grecia-do-euro-nao-sera-uma-opcao_215724.html

[4]http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/valls-fait-la-lecon-a-la-grece-lors-d-une-visite-au-portugal_1669865.html

[5]http://www.liberation.fr/economie/2015/04/06/grece-le-chantage-aux-reformes-continue_1235890

[6]http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-pourquoi-manuel-valls-a-choisi-la-passivite-467997.html

[7]https://www.youtube.com/watch?v=qkO7_rhhCbA

[8] 9ème compagnie du régiment de marche du Tchad, compagnie surnommée « La Nueve » en raison de son effectif consistant essentiellement en Républicains espagnols. La Jeep du Capitaine Dronne portait sur son capot « Mort au cons », ce dont le Général de Gaulle disait que c’était tout un programme…

Source : RussEurope

38 commentaires

  • Nanker

    Moi je n’y vois que ds aspects positifs :

    si MEME l’agité de la main gauche (Valls) se sent obligé d’affirmer que la Grèce doit rester dans ce goulag ultra-libéral qu’est devenue l’UE et qu’elle n’a pas le droit d’essayer de s’en évader c’est qu’il y a panique au plus haut niveau.

    Panique car les deux guignols (Hollande et Valls) savent que Tsipras VA quitter l’Euro et qu’ils tremblent de trouille en imaginant ce que cela pourrait donner au sein de l’UE.

    Alors on joue les petits chefs on claque des talons et on aboie!
    Valls est pathétique…

    Allez Tsipras courage va chercher du pognon à Moscou dis « merde » à Bruxelles et fais sauter cette saloperie d’Euro!
    Forward! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Maverick Maverick

    Manoeuvre d’intimidation à l’attention des électeurs portugais (et espagnols). Attendons voir le score de Podemos aux prochaines élections … Et si le Bilderberg continuera de juger Valls digne de son investiture en 2017. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    unE liste de réformes plus profondes[4]. On sait ce dont il est question. Il s’agit d’imposer au gouvernement en place depuis les élections du 25 janvier des « réformes » du marché du travail et de nouvelles réductions des montants des retraites, toutes choses auxquelles ce gouvernement est clairement opposé

    lever des FONDS comme en france !!

  • bonjour

    GOUVERNE……MENT!!!!!!!!

  • engel

    A la bonne école de BHL…

  • fliouguer

    Bien dit :
    « … la vision austéritaire, comptable et répressive qu’il a de la France. Manuel Valls prétend parler de l’économie, mais en fait il ne parle que de politique. Et c’est là que se situe un second mensonge. Il n’a jamais cherché à explorer d’autres voies et il est terrifié que la Grèce montre que ces voies existent et sont en réalité bien plus praticables que celles qu’il a choisies . Il est terrifié car il s’accroche à la fiction d’être un homme de « gauche » et il sent bien que la réussite de Syriza les dépouillerait, lui et le Président de la République, des derniers oripeaux d’une « gauche » agonisante.

    Manuel Valls a clairement choisi le camp de Bruxelles, mais aussi celui de l’Allemagne et en général de tous ceux qui ont choisi l’austérité contre les peuples et l’Union Européenne contre la Démocratie. »
    Le 10 avril 2015
    Par Jacques Sapir

  • fliouguer

    N’est ce pas un peu vrais ? :
    « C’est l’Europe qui a poussé la Grèce dans les bras de la Russie et c’est tant mieux pour la Grèce et la Russie.
    L’Europe se saborde elle-même en refusant l’évidence : la faillite du système. S’accrocher à sa bouée quand le bateau coule n’est pas la solution.
    La Grèce fait bien d’aller chercher de l’aide auprès de la Russie et cela va déclencher la rébellion générale en Europe : la Rébellion des Peuples .
    Le retour à la monnaie du Pays est la plus sage décision qui soit, en coupant court à toute spéculation extérieure. La Grèce a bien joué. Elle a donné à l’Europe une leçon. L’Europe avait les moyens de soutenir intelligemment la Grèce. La Grèce sortira vainqueur de l’Europe de l’Euro pour entrer dans l’Europe des Libertés. »

    « Le Peuple Français en a assez et le fait savoir. Les manifestations vont se multiplier, les grèves : bloquer la France jusqu’à l’éclatement du gouvernement. Il est sur un strapontin depuis le début.
    Les Français se réveillent. C’est une bonne chose. Il y a des sacrifices à faire pour défendre ses convictions. Le Changement ne fait que commencer.
    L’instabilité en France sera de courte durée, mais entraîne de grands changements. La France doit montrer l’exemple, … » Clefsdufutur-10.04.2015-

  • Enki13

    le plus comique sera quand il va se présenté pour 2017 !
    le système est complétement corrompu ,
    regarder par exemple notre prochain président Sarkozy ,
    la première chose qu’il a fait en arrivant au pouvoir s’est d’allumé un cigare sur un bateau de luxe et ensuite d’augmenté le salaire du président car ils ont une retraite a vie.
    quand hollande est devenu président est ce qu’il a diminuer le salaire du président?
    NOM (non) , donc s’est tous les mêmes.
    alors ils feront un congrès du ps et cela seras valls malgré lui (mdr) qui représenteras le ps pour 2017…

    • Le veilleur

      Tu oublis de dire que Sarkozy après ses élections nous à royalement abandonné en allant en vacance sur le yacht de bolloré avec Cécilia celle qui l’a quittée après et quand il est rentré, il s’est empressé de s’augmenter son salaire.

      Et oui la vie de royaliste ça se paye et à l’époque il rêvait de châteaux, de Yacht, de palais au Maroc et d’épouser une riche héritière.

      Résultat des courses, les Français ont eu droit à des taxes, des salaires de misères, leur or et leur pays vendu aux Américains mais contrairement à lui, nous, nous sommes toujours aussi pauvre.

  • rouletabille rouletabille

    EXCELLENT,dommage qu’on entends plus bcp Renaud,un pote aux ME surement.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • rouletabille rouletabille

      ouche..
      vois plus le lien ni le commentaire,retiré? (sur BHL le cave)
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        Désolé jm’étais trompé de destinataire http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif ce n’était pas pour Engel celle-ci (mais tu peux regarder la sienne aussi maintenant juste au dessus), mais bien pour toi l’ami, actualise est tu verras ! …y’en a même 2 pour toi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • kinafest

    Discours féroce de Sahra Wagenknecht au Bundestag – Mars 2015.

    Texte de la vidéo.

    Intervention de la députée allemande Sahra Wagenknecht devant le parlement allemand le 19 mars 2015. Vice-présidente du parti de gauche allemand « Die Linke », Mme Wagenknecht est une personne dotée d’un certain franc-parler, comme vous allez le constater vous-même. Notez la présence de Mme Merkel et de M. Schauble (ministre allemand des Finances) et leurs réactions en direct au discours aussi provocant que pertinent de cette députée allemande qu’on aimerait certainement voir plus souvent en France.

    http://www.youtube.com/watch?v=3xbI4anc5NU

    http://reseauinternational.net/un-conseiller-de-poutine-la-novorussia-ne-fera-plus-jamais-partie-de-lukraine/

    • kinafest

      désolé Le Russe vient d’en faire un article…

      mais l’article de « reseauinternational » est important selon moi.
      j’ai bien aimé ce qui me semble être une conclusion :

      Mais l’attrait de ce que propose la Russie, d’une part, et la laideur du comportement de l’Occident, d’autre part, ont conduit à « une croissance explosive des attitudes anti-américaines, » en Hongrie, en Grèce, en Italie, en Autriche, en France et ainsi de suite. « Si la Russie tient bon maintenant, » dit-il, « alors auront lieu en Europe des processus qui ne seront pas bénéfiques à ceux qui veulent actuellement dominer le monde. »

  • BA

    A propos de Manuel Valls, à propos du Parti Socialiste en 2015, lisez cet article fondamental :

    La gauche actuelle est thermidorienne et cynique.

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/04/10/la-gauche-actuelle-est-thermidorienne-et-cynique_4613863_3232.html