Info ou intox? 4 journalistes américains « liquidés » en moins de 24 heures ?

Mise à jour: info vérifiée et confirmation des doutes

Le site Voltaire.net a publié une information potentiellement explosive, mais relativement délicate sur 4 journalistes américains décédés en 24 heures pour les révélations qu’ils auraient souhaité faire sur le 11 Septembre 2001, révélations remettant en cause la version officielle du gouvernement étasunien et de ses vassaux très obéissants. À partir de cela, nombre de sites et de blogs ont relayé l’article qui pourtant manque cruellement de sources, de liens, de références, pratiquement le vide total qui laisse plus planer le doute (que des Boeings?) qu’autre chose.  À quoi s’en tenir donc? Au fait avancés qui font plus figure de rumeurs ou à l’analyse pouvant être fournie sur le sujet?

Il y a quelques jours, on pouvait lire ça et sur certains sites webs que quatre journalistes américains étaient décédés récemment en moins de 24 heures, aux Etats-Unis même. Il apparait en outre de certaines sources que ces quatre journalistes avaient récemment monté une société indépendante d’informations video, et qu’ils s’apprêtaient à avoir l’autorisation d’accéder à des informations contenues dans les archives secrètes du Kremlin en rapport avec les attentats du 11 Septembre. Rien que ça !

Il apparait dès lors intéressant de creuser ces informations, le plus objectivement possible, afin de tenter de démêler le vrai du faux.

7204404journe691-80d0c-984fb

(Ned Colt, Bob Hager, Bob Simon et David Carr ; source Eagle Rising)

Force est de constater tout d’abord que les médias francophones généralistes ne parlent pas de cette hécatombe parmi les journalistes américains. C’est donc majoritairement vers des sites américains qu’il va falloir se tourner. Commençons par voir à qui nous avons affaire, et vérifions si ces personnes sont effectivement décédées. A priori ça semble le cas… pour trois d’entre elles en tout cas :

Le quatrième présumé décédé ne l’est pas, en tout cas pas physiquement. Il s’agit de Brian Williams, 55 ans, présentateur vedette du JT de NBC News. Il a été suspendu le 10 février 2015 pour une période de six mois par la chaine pour avoir menti à l’antenne, la réalité étant plutôt qu’il a un peu « dramatisé » certains de ses reportages. « Liquidé médiatiquement », il en ressortira forcément discrédité. C’est celui des quatre qui est le plus évoqué dans les médias français, tel le « vilain petit canard » de la profession.

On peut ajouter à cette liste le cas de Bob Hager (photo en haut à droite), journaliste de NBCNews jusque 2004 et retraité depuis, victime également d’un accident de voiture le 12 février 2015 dans le Vermont. Son véhicule a lui aussi été percuté par un autre. Il s’en sort indemne, son épouse légèrement blessée.

Sur le fond, même si les titres sont un peu accrocheurs, et en mettant de côté le cas de Bob Hager, ça nous fait bien quatre journalistes américains « sur la touche », et définitivement pour trois d’entre eux. En un temps quand même très court : 48 heures (et non 24). La méprise sur le délai d’un ou deux jours sur lequel courent ces événements provient probablement du cas de Bob Hager, puisque son accident et le décès de Carr, Simon et Colt sont effectivement intervenus « en moins de 24 heures« .

48 heures chrono : deux accidents de voiture, deux malaises foudroyants, et des vacances forcées

Si les décès, au sens propre comme au figuré, ne sont pas contestables, voyons ensuite d’où vient cette information faisant le lien entre tous ces événements. Selon le site What-does-it-mean, il s’agirait d’un rapport du SVR. Kesako le SVR ? Ni plus ni moins que le Service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie  ! Là, il va falloir être prudent les amis, comme face aux affirmations de n’importe quel service secret, forcément spécialisé en désinformation et en noyage d’info dans l’intox, et inversement.

Toujours selon What-does-it-mean, le rapport du SVR est plus que sceptique sur la survenue de tous ces événements en aussi peu de temps. On pourrait l’être à moins. Le SVR évoque la liquidation pure et simple de ces journalistes par le régime d’Obama, compte tenu, nous dit-on, de leur accès prochain aux « archives du Kremlin » concernant les événements du 11 Septembre, amenant à la preuve de l’implication dans ces événements de certaines autorités américaines. L’article fourmille de liens, mais ne démontre malheureusement pas grand chose. Au sujet des « preuves » détenues par Moscou, nous ne saurons pas grand chose, si ce n’est que cela concerne notamment des images de Ground Zero. Un article du 07 février 2015 de la Pravda (2) reprenait déjà de possibles divulgations à venir de Moscou concernant le 11 Septembre, et affirmait que Poutine allait « frapper fort« . L’information a été reprise par Veterans Today (VT) (3) le 10 février 2015 et développée deux jours plus tard. Une source de VT, qui aurait eu accès à ces éléments, indiquait « que ce n’est pas simplement un coup de semonce envers le gouvernement américain […] que Poutine a véritablement l’intention de divulguer des éléments sur le 9/11 [mais qu’il les] garde pour le jour où les Russes sentiront qu’un intérêt vital est en jeu, comme leur survie comme nation libre et indépendante. » Concernant les divulgations, la même source de VT affirme qu’elles montreraient que :

  • aucun des avions de ligne prétendument utilisés comme armes sur les lieux du 11 Septembre ne s’est en fait effectivement écrasé où on nous l’a dit ;
  • les démolitions du World Trade Center ont été effectuées à l’aide d’armes à extrêmement haute énergie ;

Des décès liés aux investigations sur le 11 Septembre ?

Quoi qu’il en soit, ces informations sont à prendre avec des pincettes évidemment, et comme on dit, « qui vivra verra ! ». Pour clore cette parenthèse sur de possibles divulgations russes au sujet du 11 Septembre, Veterans Today précise enfin, assez justement le cas échéant, que ces menaces de divulgation sont utilisées comme « moyen de dissuasion analogue à celui des armes nucléaires« , afin d’empêcher l’adversaire « d’aller trop loin« . Quand on pense à la situation actuelle, notamment en Ukraine, et que l’on voit fleurir des articles décomplexés évoquant la « 3ème guerre mondiale » dans la presse, on se dit que ça pourrait effectivement être judicieux.

Source et article en intégralité: Agoravox.fr

Ne prenez pas tout au pied de la lettre, méfiez-vous des informations puisque tout n’est plus que propagande à l’heure actuelle, remettez toujours ce que vous lisez ou voyez en cause, même ici sur ce blog, car la vérité emprunte parfois des voies très sinueuses et souvent compliquée.

Depuis longtemps déjà, la troisième guerre mondiale a commencé, elle est monétaire, stratégique, médiatique, c’est également une guerre de communication, en espérant une seule chose, que cela ne devienne pas une guerre mondiale armée dont nous serions tous victimes…

 

Mise à jour: l’info a été vérifiée et les doutes étaient donc fondés:

 La source citée est El Patagonico: « Les trois hommes avaient constitué avec un quatrième, l’ancien présentateur de « NBC Nightly News », Brian Williams, une équipe de reportage sur les attentats du 11 septembre 2001. Ils étaient en contact avec le Kremlin qui leur avait donné libre accès à ses archives à ce sujet a révélé El Patagónico (Chili) ».

En fait, cette information est une pure invention du site de désinformation et de hoaxs en tout genre géré par le mystérieux Sorcha Faal. Non seulement Le Patagonico indique clairement que l’origine de cette « info » provient de « Sorcha Faal » mais on retrouve l’origine de ce hoax sur son site Whatdoesitmean qui se plait à constamment citer des sources imaginaires (ce qui lui permet au final d’inventer n’importe quoi). Donc oui, ces journalistes sont bien morts dans un timing assez surprenants mais, à l’heure actuelle, aucune information crédible ne permet de faire un quelconque lien entre eux et encore moins avec le 11 Septembre qui a décidément bon dos.

Tenter de démontrer des liens inexistants et promettre des révélations qui n’arriveront probablement jamais…au final si l’on voudrait décrédibiliser le sujet, on ne s’y prendrait pas mieux.

Cela dit, le but de l’article n’est pas de casser du sucre sur le dos du réseau Voltaire ou tout autre média ayant relayé l’article. Il invite par contre le lecteur à observer d’un œil critique les sources originelles afin que chacun puisse déjouer les pièges de la désinformation. Les médias de masse se délectant d’articles comme celui-ci, il est donc préférable de mettre le doigt sur les informations dont on sait qu’elles ne sont pas factuelles pour éviter d’alimenter la « paranoïa anticomplotiste » de certains médias.

Source: Fawkes-News

13 commentaires

  • Blackice

    voila un témoignage qui m’a définitivement convaincu que le 11/9 était une opération programmé, planifié, calculé de l’intérieure même des US.
    http://www.dailymotion.com/video/x20eg2_william-rodriguez-un-heros-du-11-se_news

    • Dubitatif

      @Blackice j’en suis convaincue ! Un journaliste a dit
      la vérité est d’abord ridiculisée
      puis attaquée sous diverses formes (justice…)
      puis enfin admise…. mais trop tard.

      Pour le 11 septembre hier, à un déjeuner boulot, une dame s’écrie:
      « mais pourquoi « bouchementeur » aurait-il fait ça ? »

      la réponse est évidente prétexte à déployer des bases armées
      dans toute la région du Golfe ! Y faire leur loi, y placer
      des hommes de pailles, s’emparer du pétrole (qui fait défaut
      aux USA, qui + est emmerdé grave car le systeme extraction
      gaz de schiste qu’ils ont voulu fourguer à la Terre entière
      personne n’en veut…

      Donc OUI pour toutes ces raisons « bouchementeur » n’a pas
      hésité à sacrifier plus de 3000 innocents, ce jour-là.

  • Thierry92 Thierry92

    Vous prenez les 100 premiers de Forbes et vous avez a qui profites le crime.

    • PhildeFer

      Pourquoi te limites tu aux 100ers?… ;-)

      Crois tu que le 101ème et les suivants seront épargnés par la Colère divine?

      Programme du prochain week-end?

      http://textup.fr/121399xX

    • FreeMan FreeMan

      hélas Forbes donne une liste de pantins de seconde zones, les vrais coupable en profite bien plus et prennent bien soin de ne pas apparaître au vu et au su de tous,
      à l’image du monde de la politique, il n’y a que des pantins jouant au théâtre qui s’agitent sur la scène

  • .Mario-Bros.

    même si c’est de l’intox pour ces journalistes (ça serait mieux pour eux) les attentats du 11 septembre 2001 sont le fait des U.S.A …

    POINT http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    dans le meilleur des cas oui oui les meilleurs ils ont laissé faire …

  • Natacha Natacha

    Les fondations craquent.

  • lalumiere

    Le mieux c’est de simplement poster l’info. Car pour les explications à côtés, j’espère mais j’en doute que les moutons ne sont pas assez c…

  • C’est un HOAX à 100%, garanti sur facture:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2015/03/hoax-les-3-journalistes-americains.html

    ça tourne sur les médias anglophones depuis un bon mois déjà. Si ça vient de Whatdoesitmean, vous pouvez être sûr que ce n’est pas une info mais du vent intersidéral.

    Si le réseau Voltaire et El patagonico annonçait clairement leurs sources avec liens à l’appuis, ça aurait été plus simple.

  • Mehdi

    Vous ne vous dîtes pas que les services secrets américains sont peut être à l’origine de ces fameux sites créateurs de HOAX.

    Le meilleur moyen de cacher une info indissimulable est de la ridiculiser haut et fort.

    Ils paient bien des trolls pour dire n’importe quoi sur les forums. Alors pourquoi ne créeraient-ils pas des sites de HOAX?