(Scénario) Si l’armée russe envahissait vraiment l’Ukraine…

Nous ne nommerons pas l’auteur de ce document, car il s’agit d’un officier d’active des forces armées russes, mais il décrit parfaitement la situation.

Qu’arriverait-il si l’armée ukrainienne faisait face à l’armée russe?

Les noms de certaines armes complexes ont été maquillés sous des sigles anodins X, Y, ou Z, car mentionner certains d’entre eux n’est pas souhaitable pour l’auteur. Cependant, je pense que les militaires avertis vont comprendre quels sont les systèmes en question:

« Selon nos partenaires ukrainiens, qui commentaient les dernières nouvelles des ATO [Opérations Anti Terroristes], et faisaient référence à l’interception de données des rapports de l’armée russe« : aujourd’hui une autre division de l’armée russe aurait été détruite près de Lugansk …


Je veux expliquer brièvement à mes collègues militaires ukrainiens, ce qu’est l’armée russe moderne, et ce qu’il se passerait si elle venait à leur rendre visite dans la réalité, et non dans leurs rêves glauques.

Tout d’abord, aujourd’hui, nous utilisons des communications radio numériques avec chiffrement local. Vous pouvez intercepter, mais vous ne pouvez pas déchiffrer. Les codes sont modifiés avec une périodicité aléatoire allant de 50 minutes à une heure vingt-deux minutes. Les forces armées ukrainiennes en Novorussie utilisent un vieux modèle analogique, que l’on peut écouter. L’armée russe a maintenant des communications sur des lignes sécurisées – vous n’entendez qu’un crépitement et un murmure caractéristique.

Ensuite, si l’armée russe apparaît en face de l’UAF, cela se manifestera immédiatement par les signes suivants.

Le premier signe: l’échec de tous les moyens de communication, la décharge totale des batteries des véhicules, des chars et d’autres équipements, en même temps que les batteries des téléphones mobiles et des stations de radio. Ensuite, il y aura un miracle dans les circuits électriques de tous les équipement, tous. Cela se nomme  EMP [pulsion électro-magnétique]. Toutes les installations tombent en panne, aucun moyen de redémarrer. C’est ainsi que le système «X» fonctionne (afin de protéger l’auteur nous n’en indiquons pas le nom), avec une portée maximale de 20 km.

[Commentaire à propos de ces systèmes d’armes: Qu’est-ce qui a tant effrayé l’USS Donald Cook en Mer Noire ? Le Saker Francophone]

Le second signe: l’arrêt complet de tous les systèmes utilisant des moniteurs LCD, l’arrêt de tous les dispositifs de localisation des cibles du système de défense aérienne. C’est ainsi que fonctionne « Altair » (c’est un système connu dans le monde, nous pouvons le nommer).

Le troisième signe: l’impossibilité de déployer toutes sortes d’armes et de missiles guidés -– de MANPADS à PTURS [missile antichar réactif guidé]. Au lancement, la poudre des munitions se liquéfie. C’est un système complexe « Y » transporté sur un  MTLB [transporteur blindé multi-cible]. Portée 15 km.

Le quatrième signe: l’impossibilité d’utiliser un drone et des avions volant à basse altitude. Leur électronique embarquée sera inactivée. Appelons-le « Z ». Enfin, il y a un autre dispositif « Avtobaza« , qui peut poser un drone de force.

Qu’est-ce qu’il va se passer ensuite? Des dizaines (des centaines, si nécessaire) d’hélicoptères de combat dernier modèle, volant au-dessus de toutes les routes, commenceront la chasse aux véhicules blindés, aux trains, aux voitures. Les chemins de fer seront paralysés, les ponts bombardés. Les lumières s’éteindront car les stations électriques seront hors service. Les états-majors civils et militaires sur la ligne de front seront liquidés par les groupes de reconnaissance subversive.

C’est à peu près la façon dont l’armée russe mènerait des opérations militaires aujourd’hui. Et vous ne pourrez pas ne pas vous en rendre compte rapidement.

Par conséquent, les rêves glauques sur les «héros-cyborgs», crachant des flammes sur des centaines de chars russes, doivent être laissés aux écrivains de science-fiction.

Source : Fortruss Traduit du russe vers l’anglais par Kristina Rus

Traduit de l’anglais vers le français par jj  relu par Diane pour Le Saker Francophone

Voir:

 « De façon saisissante, Poutine a mentionné la junte comme Kiev officiel et non comme le gouvernement ukrainien ou le côté ukrainien [démarquant ainsi Kiev de l’Ukraine]. Il a aussi désigné les deux républiques ukrainiennes de l’Est comme la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lugansk.« Voir ICI….

A propos des missiles:

La guerre des missiles a-t-elle été perdue par les États-Unis face à la Russie ?

L’USS Donald Cook s’est fait déconnecter en Mer Noire

 

 

24 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Petit aparté; une petite intro aurait été la bienvenue, comme le fait Voltigeur.

    Ils ont juste oublié de préciser les armes Infra Soniques anti fantassins, et les armes a energies dirigées.

  • voltigeur voltigeur

    Merci le Russe tu m’as devancé, j’ai préparé le même article.
    Je vais donc rajouter dans ton article, les liens qui pourraient aider à un peu mieux comprendre.
    Les grands esprits se rejoignent, et la propagande antirusse va bon trainhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • robertespierre

    Le problème se situe ailleurs
    L’UKRAINE est dirigée par les USA
    et les USA poussent le fada Ukrainien à faire sauter ses centrales nucléaires en les approvisionnant avec de l’uranium inadapté vendu par les USA
    c’est comme pour monsanto
    semer en Ukraine des OGM

    • robertespierre

      Le Russe,tu as raison de proposer cet article
      car quand un événement se produit à une extrémité de l’Europe,(la Grèce)
      les perdants essaient toujours de se refaire à l’autre extrémité
      Et pour l’instant,l’EU est au milieu du gué
      en passe de morfler des 2 côtés (le rôle du pigeon)
      se faire plumer en Grèce et fournir gratos le combustible nucléaire à l’Ukraine
      Méthode mafieuse made in USA
      pour nous faire les poches et avancer plein centre avec TAFTA

  • Grognard

    Tout ça se tient.

    On commence par viser les centres de commandements et à foutre en l’air les systèmes de communication.
    L’adversaire est sourd et aveugle.
    Dans ces conditions pas moyen d’organiser quoi que ce soit.

    Quant au volet aéromobile du scénario : ça me semble conforme à la doctrine d’emploi des hélicos de l’armée russe.

  • alioch

    Je veux rappeler l’attaque des américains par deux missiles balistiques tirés depuis l’Espagne vers la Syrie, le 3 septembre 2013.
    On dit, pudiquement que ces deux missiles ont été « confrontés » à la défense russe, et sont tombés à la mer ou détruits. On ne sait rien, nous les pékins, en quoi consistait cette confrontation.
    Le résultat fut que Kerry, le chaud bouillant va-t-en guerre, est venu humblement négocier avec Lavrov, et la grande armada américaine et le bateau français, sont repartis la queue entre les jambes.
    Qu’elle était donc cette arme, qui en plus de détruire les deux missiles balistiques, a provoqué cette crainte pleine de soumission vis à vis des Russes? Nous n’en saurons pas plus, mais nous avons vu le résultat.

    • Thierry92 Thierry92

      L’arme en question est un Black hole. Sous marin indétectable par les moyens modernes de la marine américaine.
      Ce sous marins peut être équipé avec plusieurs type de missiles dont les S300 et S400.
      Il y a aussi un épisode avec un sous marin chinois qui a fait surface au milieu d’une escadre américaine.
      Perturbant la sérénité du porte avion qu’il a surpris, le commandant chinois a précisé qu’ils ne suivaient pas leur escadre. Les bâtiments de lutte anti sous marine en protection ne l’avaient pas détecté.
      Message passé au usa : nous avons la technologie black hole .

  • Maverick Maverick

    La charge propulsive des missiles guidés qui se liquéfie, je demande à voir … Et ça n’a aucun intérêt si leur électronique et celle de leur station de tir sont déjà neutralisées http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
    Par ailleurs, il me semble que Sakharov (le père de la « Tsar Bomba ») a aussi travaillé dans le domaine de la MHD; donc la Russie doit effectivement avoir pas mal travaillé sur les applications électromagnétiques (voir aussi la machine « Pamir ») … Ce qui expliquerait que l’URSS l’ait gardé « au secret » à Gorki pendant tout ce temps, alors que l’Occident réclamait à cors et à cris la libération de ce grand dissident prix Nobel de la Paix ?

  • Nevenoe Nevenoe

    Après il ne faut pas perdre de vue qu’ils s’adaptent à l’adversaire.

    En Georgie par exemple c’était une intervention des plus classiques.

  • Emy Emy

    les 4 signes c’est pas ça
    d’abord tu regardes dans les jumelles tu les vois pas ils sont a des kilomètres mais ils savent exactement ou tu es, combien d’ennemies en faces, quelles armes etc..

    ils envoient un petit missile, tu ne sais pas d’où ça vient et boum boum il n’y a plus rien. C’est propre.

    les trucs avec les 4 signes c’est pour dans les films.

    on rase tout et après avec les satellites on regarde si l’ennemie bouge encore.

  • regulus2166

    bon c’est pas tout mais quand vont ils se décider il faudra bien virer le rat du potager et ça ne pourra pas se faire sans eux !

  • regulus2166

    le rat en question nous vient de l’ouest pas de l’est et il a de grandes oreilles