Les enjeux des Etats-Unis, source de chaos

Une analyse de la situation actuelle des USA, et les conséquences planétaires USA: Ils veulent interdire aux pauvres d'avoir de l'argent!!!qu’elle entraîne, permettent d’éclairer beaucoup ce qui se passe aujourd’hui. Il est utile pour le moins et sûrement indispensable de mener une réflexion sur ce qu’elles signifient pour nous, afin de se préparer aux événements qui s’annoncent. Si vous ne comprenez pas encore ce que je dis, rassurez-vous ça viendra.

La conjoncture géopolitique mondiale actuelle est à son maximum de tensions depuis la fin de la guerre froide. Les États-Unis croyaient être parvenus, dans les années 1990, avec la chute du mur de Berlin et la dislocation de l’URSS, à asseoir leur domination incontestée sur le reste du monde. Mais les voici aux prises avec une concurrence nouvelle d’une ampleur inhabituelle animée non plus par la recherche d’une confrontation entre deux idéologies, le capitalisme et le communisme, mais désormais par la vision multipolaire des puissances émergentes (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) réunies dans les BRICS et les MINT (Malaisie, Indonésie, Nigéria et Turquie). Ces nouveaux joueurs gagnent de l’importance économique et militaire chaque année et sont résolument opposés à toute forme d’inféodation, politique, économique, militaire ou culturelle. Ce que les États-Unis ont mis en place au cours du XXème siècle et sont habitués à imposer. L’Europe, par contre, fidèle allié et vassal sacrificiel de l’Amérique, semble ignorer ce qui se passe. Embourbés dans l’Euro, l’Europe, un chômage structurel, un abandon de la jeunesse et leurs économies à taux de croissance zéro, les pays de l’Europe s’acheminent vers une issue où le sort de l’Amérique les contraindra à évoluer, se réveiller, et retourner leur veste. Pour l’instant l’Europe sanctionne la Russie et devra si ça continue faire face à une situation de guerre.

Défiés, les USA résistent, leurs efforts et leurs actions menacent la stabilité du monde et sèment le chaos, voulu dans leur stratégie de maintien d’un rôle aujourd’hui révolu et qui leur échappe.

Cette menace politique se double du spectre d’un important déclin économique qui ne fait qu’amplifier la première. S’étant rendus compte au début des années 1980 que la structure de coûts de leur production était de moins en moins concurrentielle, les États-Unis ont entamé, et continuent de poursuivre, une politique de libéralisation systématique des échanges commerciaux internationaux dont les effets à déplorer les plus pervers et douloureusement ressentis ont été la désindustrialisation de leur économie et un appauvrissement collectif qui se traduit par la disparition rapide de leur classe moyenne. La consommation diminue et appauvrit l’économie

 ; et seules des manipulations statistiques grossières permettent de cacher les effets dévastateurs sur le taux de croissance, l’emploi et la dette. Si des gestionnaires de fonds refusent de constater ce déclin de l’Amérique, d’autres en France comme les Éconoclastes Olivier Delamarche et Philippe Béchade démontrent le délitement de ce qui fût la première économie au monde et tirent chaque jour la sonnette d’alarme. Pour ceux qui s’intéressent à la question John Williams de « Shadowstats » rétablit les vrais chiffres et des dizaines d’analystes dénoncent les manipulations, mensonges et parfois crimes économiques que Wall Street déverse à jet continu. Des experts comme Paul Craig Roberts, David Stockman, Bruno de Landevoisin ou James Rickards expliquent bien les vraies réalités économiques de l’Amérique et du reste du monde.

Les bénéfices escomptés de la financiarisation de l’économie US ne sont pas au rendez-vous. Non seulement alimente-t-elle une multiplication de bulles spéculatives dans tous les domaines qui finissent toutes par éclater à répétition un jour ou l’autre, mais il n’existe aucun mécanisme de redistribution de la maigre richesse qu’elle crée, et le fossé des inégalités sociales en train de se creuser constitue une menace sérieuse à leur stabilité politique à moyen et long terme. Les bulles du Nasdaq et celles des subprimes ont rendu les années 2000 à 2008 catastrophiques et bien qu’ayant éclaté elles continuent de pourrir l’économie mondiale. La financiarisation de l’économie et l’avènement de Wall Street qui se joint à la City de Londres ont permis aux banquiers de dominer le monde avec leurs pires abus. Pour le moment impunis.

L’absence de croissance économique réelle se reflète dans le degré d’endettement des USA qui se situe désormais parmi les pires du monde développé, et ils sont de plus en plus tentés par des aventures militaires hasardeuses dont ils pensent qu’ils pourraient sortir à la fois vainqueurs sur le plan politique, et renforcés sur le plan économique. Leur situation se complique dès qu’on y introduit la donnée du pétrole dont ils ont longtemps contrôlé le marché et qui leur échappe, d’où leurs interventions dans les pays Arabes et autres pays producteurs de pétrole. AQMI, Al Qaeda, et Boko Haram ne sont que des moyens créés et manipulés par la CIA pour garder la mainmise sur le pétrole des autres, et bénéficier à l’empire sur la route de la déchéance inexorable. Coup dur pour eux, l’Arabie Saoudite qui se dissocie, au profit de la Chine, est en train de tuer le pétrole de schiste et les sables bitumineux avec la réduction de 50% des prix du pétrole. Au cours de la dernière année, certains événements sont survenus, certains connus, d’autres non, qui ont amené l’Arabie Saoudite à remettre en question son soutien jusque là indéfectible aux États-Unis et au dollar US. Le résultat se reflète ces jours-ci dans la baisse du cours du pétrole, dont les effets commencent seulement à s’exercer.

Combinés à la remise en question du statut du dollar comme monnaie de réserve mondiale depuis quelques années et aux gestes concrets posés en ce sens par la Russie, la Chine, l’Iran, et quelques autres depuis un an, il est clair que ces événements marquent pour les États-Unis le commencement de la fin de leur hégémonie mondiale. Ils ont toutefois tellement à y perdre qu’ils vont tenter par tous les moyens de maintenir leur emprise. L’Amérique a de beaux restes. Un dollar qui est encore la monnaie de réserve et de paiement principale du monde et permet à la Fed d’agir sur liquidités et taux d’intérêt mais pas sur la vélocité de M1 qui diminue de jour en jour, et alimente la spéculation à bon compte des banquiers de la cabale. Leur joug sur la pensée défaillante des « sheeple » que nous sommes s’exerce par les médias à la solde exclusive de la cabale des ‘élites’ globalistes, dont l’Amérique est encore un bras armé. Manipulation, mensonges et false flags de toute nature se déversent de manière ininterrompue sur tous les fronts. Il faudrait une force formidable pour nettoyer ces écuries d’Augias. Nos articles Internet et blogs de la presse alternative n’ont agi à ce jour que comme un jet d’eau faiblard, quoique comme un moyen formidablement efficace d’éveiller les consciences.

Nous sommes entrés depuis quelques mois dans le cercle rouge, vous savez ce cercle de la légende Japonaise où tous les participants à une issue fatale qui les concernent se retrouvent, dans l’attente inexorable de leurs destins respectifs. Les dés ne sont pas tous jetés, mais chacun y va de sa martingale. Pour les États-Unis, leur capacité militaire qui est leur atout principal pourrait être défaite par la Russie, leur domination économique passée l’étant par la Chine.

Les mythes ont bon dos, et la vie dure. Il serait temps de remettre en cause celui de l’Amérique et la perception faussée que nous avons d’elle. Si son action a été importante au moment de la libération, bien que moindre par rapport aux 27 millions de tués Russes contre le fascisme, elle nous a séduit par sa musique et ses Big Mac, par Hollywood et son Obama. Un loup déguisé en agneau, comme cette Amérique où il a perdu tout pouvoir et où seul peut encore s’exercer son droit de veto avant d’être éventuellement éjecté avec perte et fracas. L’avenir de l’Europe et de la France ne serait-il pas de voir comment se rapprocher de la Russie et des Brics, pour la créer de l’Atlantique à l’Oural et tourner le dos à l’Otan et aux multiples moyens que les USA ont déployé pour nous asservir.

Algarath

Source: Oulala.info

 

18 commentaires

  • Le veilleur

    L’avenir de l’Europe et de la France ne serait-il pas de voir comment se rapprocher de la Russie et des Brics.

    Je pris tous les jours pour un tel miracle ! bien sûr que c’est notre intérêt pour un meilleur avenir et pour notre survit !

  • laspirateur

    Ils sont cons les américains, ils habitent déjà un territoire qu’ils ont volé, pour le reste ça n’est que continuité! Une bande de sales escrocs!

    • Lilith Lilith

      Ce ne sont pas les Américains qui on volè enfin pas tout, c’est dans l’ordre les Espagnols, les Portugais,les Anglais, les Français, les Neerlandais et les Allemand comment crois tu que l’immigration des européens ait été possible?
      et si Lafayette et d’autre jeune nobles d’europe n’avait pas été aides les insurgés contre l’empire britanique les USA serait encore aujourd’hui des sujets de sa gracieuse majesté et le jeune état en 1776 n’aurait probablement vu le jour…………….

  • kalon kalon

    Ah, ces putains de faux cul américains !
    Obama a reçu l’ordre de se mettre à genoux devant Raoul Castro pour lui faire un baiser à la « Lewinsky »
    La marine Russe à La Havane ! c’est pas possible ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    http://www.ouest-france.fr/cuba-les-etats-unis-envisagent-de-rouvrir-leur-ambassade-la-havane-3061009

  • Grognard

    Les USA finiront par imploser.
    D’ici là nous allons déguster tous les coups tordus dont ils sont encore capables.
    Ce ne sont pas nos dirigeants ni la classe politique dans son ensemble qui sont capables de prendre les décisions qui s’imposent.
    Tous les jours ils font la démonstration du contraire.
    Hélas.

  • kalon kalon

    Benji, c’est le plus bel article que je n’ai jamais lu sur ton blog !
    Il faudrait l’imprimer sur des affiches géantes et le coller partout ou les murs seraient assez grands que pour le faire lire à tout ceux qu’on aime beaucoup mais qui ne savent pas ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    Encore merçi, Benji, on ne sait pas si ton blog est utile mais même sans le savoir et comme disait Pierre de Coubertin:  » l’important n’est pas de gagner, mais de participer ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • jeance

      oui cet article a du mérite… Merci à Benji…

      • kalon kalon

        Ben oui, Jeance, mais comment leur expliquer que du fond de leur « caverne » ce n’est pas le soleil qu’ils voient mais, seulement, les ombres qu’il fait !
        Comment les convaincre de se tourner et de voir cette vérité qui leur fait si peur car aveuglante tel un rayon de soleil !
        Tu sais, tant qu’ils croiront en leurs Dieux, ils ne croiront pas en eux !
        Ce qui nous caractérise, ici, sur le blog de Benji, c’est que nous écrivons avec nôtre cœur mais aussi, avec nôtre cratère !
        On s’engueule quelques fois !, Hein , Volti http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
        Mais sur le fond, nous nous comprenons et, surtout, nous savons que dans l' »autre camp », ils nous lisent aussi et c’est à eux que je pense lorsque j’écrit ici ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • kalon kalon

         » Éli, Éli, lema sabachtani ? « ,

      • kalon kalon

        Je pense que c’est André Malraux qui a, un jour, écrit:
        « Je pense que la tâche du prochain siècle, en face de la plus terrible menace qu’ait connue l’humanité, va être d’y réintégrer les dieux. »
        Pas de réintégrer leurs dieux, non, André, de s’intégrer en eux, nous sommes, tous, parties de DIEU sinon comment Pourait’il exister ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • kalon kalon

        Le concept de « divin » est inscrit dans notre ADN commun depuis nos origines, et pourtant aucune peinture rupestre ne nous fait voir aucun « dieu » !
        Ben oui, allez mettre le « bon dieu » dans une tribu de 20 à 30 personnes et vous aurez vite le « bordel » !
        Par contre, pour gérer un troupeau de +/- 1.000 têtes, si on fait pas appel au « bon dieu », on ne sait pas y arriver ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

      • Pelerin

        On peut AUSSI commencer par lire la Bible avant de philosopher sur DIEU à toutes les sauces….

  • ROY

    Oui, l’avenir de l’Europe ne peut pas se concevoir autrement que dans un cercle de Paix, et là nous ne pouvons que nous retourner vers la Russie, ce grand pays dont la culture – notamment – est exemplaire (les USA et leur culture zéro ils ont plus rien qui puisse être compris comme bénéfiques ce ne sont que des exploiteurs et partout où ils vont la misère est de mise, c’est là une réalité évidente un vécu de chaque jour par tous ceux qui ne sont pas rentiers, actionnaires, profiteurs de ce système qui privilégie l’exploitation de l’homme par l’homme.
    Mais qu’est aujourd’hui l’Europe ? Elle est appauvrie tout autant, pillée et très loin de ses fondements…les peuples ne sont pas respectés, les nations encore moins et il est fait l’erreur de restreindre les droits sociaux et autres entraînant une marche arrière uniquement profitable à ceux qui exploitent les êtres humains et les considèrent en quelque sorte comme les « esclaves des temps modernes » et uniquement, en fait des moyens de se faire de l’argent.
    Une mafia politique s’est installée et à la tête des malfrats mènent les pays à leur perte. Les dettes créées par les gouvernements à la solde des USA font vaciller les économies entraînant alors des restrictions et bien évidemment elles se réalisent sur le dos des employés, des moyennes entreprises (etc) et non pas sur les profits réalisés par les grands groupes (qui pour la plupart excellent en plus dans l’évasion fiscale), les actionnaires se portent de mieux en mieux (1)…la politique aujourd’hui c’est l’affaire de truands.
    Tout va de mal en pis, mais ceci est en fait la résultante d’une politique ultra libérale pour les seuls intérêts de groupes financiers, de multinationales qui en on jamais assez…les pauvres ils ne sont intéressants que si ils peuvent enrichir les plus riches…c’est bien du n’importe quoi.
    Et, il ne faut pas oublier aussi que le monde est sous la menace de plus en plus évidente de groupes extrémistes créés de toutes pièces pour la cause, les malfrats utilisent la peur pour avancer leurs pions, et ces « avancées » profitent à qui en définitive ?…(2) et qui tire les ficelles de ces conflits qui étrangement ne gênent pas beaucoup les USA…quelles coïncidences ?…sans être de mauvaise foi, il y a beaucoup de points qui apparaissent montrer de l’index ce regroupement d’états qui depuis des années sème des conflits ici et là.
    Notre pays, la France, est victime de ces salopards, de ces malfrats, de ces racailles…que croyez-vous que font les représentants politiques ?…
    Et bien ils continuent à nous taxer, ils continuent à faire profiter les grands groupes (3), ils continuent à mener notre pays vers plus d’austérité (etc)…en fait à donner l’illusion d’être les représentants de l’intérêt général de la France, en fait ils privilégient uniquement des intérêts particuliers, des intérêts à la limite mafieux…
    Pour ne pas conclure.

    1) Un exemple :
    http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0203835853452-wall-street-reverse-presque-tous-ses-profits-aux-actionnaires-1050716.php

    2) Selon un site iranien :…« le pétrole volé est vendu par les groupes mafieux dans la région du Kurdistan et en Israël. »
    Source : http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/332966-les-terroristes-de-l-eiil-vendent-du-pétrole-à-israël

    3) Tenez en ce qui concerne les autoroutes privatisées, voyez le cinéma des hommes politiques jusqu’au 31 décembre (les contrats devant être dénoncés avant la fin de l ‘année) et pour en finir vous verrez ce sont encore les groupes privées (Eiffage, Vinci…) qui tireront profits et les automobilistes qui paieront et ceci toujours encore plus chèrement le droit de rouler sur des voies qui devraient être publiques, c’est bien la honte mais les conducteurs ont toutefois la possibilité de refuser l’utilisation de ces autoroutes, moi il y a très longtemps qu’en France je n’utilise plus les autoroutes payantes, il manquerait plus que ça !
    Allez vous promener en Belgique, en Hollande et vous verrez comme il est agréable de rouler librement.

  • ROY

    Le rouble se relève à l’image de la Russie :
    Ainsi les analystes de la société VTB Kapital apparaissent encore plus optimistes quant aux perspectives du rouble:
    « … Selon eux, le 16 décembre la monnaie russe a touché son plus bas niveau et ne s’effondrera plus. « Le rehaussement du taux directeur a fait du rouble une des monnaies à plus fort rendement au monde. En outre, le début de la période de paiement des impôts doit contribuer à la stabilisation du marché monétaire », indique un rapport de VTB Kapital. »

    Lire l’article: http://french.ruvr.ru/2014_12_17/Les-perpectives-du-rouble-optimisme-modere-1184/

  • Balou

    Moscou réagira à l’adoption de la loi américaine sur Ukraine

    La Russie réagira à l’adoption par les Etats-Unis de la loi sur l’Ukraine, et Moscou se réserve la possibilité de décider de la réaction à avoir en fonction de la manière dont les Etats-Unis se serviront de cette nouvelle loi, a indiqué dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

    L’acte « sur le soutien de la liberté en Ukraine », visant à introduire des sanctions envers la Russie et permettant d’apporter une aide humanitaire à l’Ukraine a été signé par Barack Obama jeudi.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné que le document n’avait rien à avoir avec l’objectif de « soutenir la liberté », en Ukraine ou ailleurs.

    http://french.ruvr.ru/news/2014_12_20/Moscou-reagira-a-ladoption-de-la-loi-americaine-sur-Ukraine-1224/