Nord : treize fermes court-circuitent un supermarché en ouvrant leur propre magasin

Une idée à répandre de partout? Que les fermes et exploitants s’unissent et ouvrent un commerce regroupant tous leurs produits, du local, du frais, et même avec un prix qui équivalent, ne pourra être qu’une bonne solution pour relancer un peu l’économie. Et avec un tel commerce de monté, pourquoi ne pas étendre le concept en incluant artisans locaux? Tout est possible…

En lieu et place d’un projet de supermarché, 24 exploitants agricoles ont lancé « Talents de fermes », à Wambrechies, près de Lille. Ce magasin leur permet de vendre leurs produits directement aux consommateurs.

7170109-10996411Le magasin Talents de Fermes ©Ville de Wambrechies
«Nous faisions tous de la vente directe sur notre propre exploitation. Mais en nous regroupant au même endroit, nous avons permis au client de trouver tous les ingrédients de ses repas », raconte Danielle Grave, exploitante maraichère de Talents de fermes. Pains, boissons, fruits et légumes, viandes, conserves… Depuis le 19 août, cette SARL (Société à responsabilité limitée) installée à Wambrechies permet à vingt quatre producteurs de vendre directement les produits de leurs exploitations aux consommateurs.

« Un ensemble de fermes, regroupées en un seul lieu »

« Cet endroit est un ensemble de fermes, regroupées en un seul lieu. En vingt minutes, le client a ce qu’il lui faut », indique Perrine Dekeukelaire, une autre exploitante. Talents de fermes commercialise uniquement des produits frais et locaux, hormis le vin et les champagnes. « Nous assurons même des permanences sur place pour répondre aux questions de la clientèle », indique Danielle Grave. Les prix des produits, complète-t-elle, se font « en fonction de nos coûts de revient. Nous assurons une qualité qui justifie que, parfois, nos prix soient plus élevés que dans des grandes surfaces. »

En rapprochant les producteurs des clients, ce lieu ouvre de nouveaux débouchés aux agriculteurs, explique Perrine Dekeukelaire : « Nous vendons de plus grandes quantités, à un prix 20 % à 30 % supérieur à celui auquel la grande distribution achetait nos produits. »

L’impulsion de la mairie

C’est comme une alternative à la grande distribution que ce magasin a été imaginé en 2009. À l’époque, un projet d’implantation de supermarché dans la ville pousse les fermiers à manifester. « Il avait un nom qui portait à confusion, « La ferme du Sart ». Les clients auraient cru aller à la ferme, alors que ce supermarché vendait des crevettes de Madagascar ! » raconte Danielle Grave, mobilisée dès le départ.
Article complet sur Wedemain.fr

 

17 commentaires

  • engel

    Dixit:
    « Nous assurons une qualité qui justifie que, parfois, nos prix soient plus élevés que dans des grandes surfaces. »

    Honte a eux!

    Ils suppriment un intermédiaire qui se graissait grassement sur leurs dos et…il augmentent les prix. ;(

    Bravo le sens commercial!

    • Yokoyolo

      Agriculture intensive, marge élevée, élus au conseil m…, hectares constructibles, sont pas là pour faire du « social ».

      Sur un petit marché, un petit paysan (je sais il n’en existe plus trop), tu peux trouver mieux et plus sympa, mais les super., hyper., c’est la mort … Ils tuent tous les petits commerces (boulangeries, épiceries, boucheries, poisonneries, sports, chaussures, vêtements, bijouteries, restaurants, …) produits de mauvaises qualités, chers, et utilisent des esclaves salariés. Mais eux, ils ont de grands parcs pour nos grosses et chères automobiles, de la musique, des lumières, de la pub., … ! Tanpis que les petits magasins en centre ville sont en zone piétonne, génial, qu’ils sont beaux les pavets !

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Oui c’est sûr, ce n’est pas claire cette affaire là! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • labichedesbois labichedesbois

      ça me sidere !!
      vous n’etes pas obligés d’aller acheter chez eux , continuez à bouffer de la merde de supermarché !!
      mais quand je vois que des agriculteurs reconnaissent qu’il ne sont pas dans le bon chemin et qu’ils font une demarche pour cultiver du bon et s’assurer des revenus decents , je pense qu’il faut les soutenir !! tout le monde y gagne !!

    • Zugzwang

      Ce n’est pas juste une question d’intermédiaire. Quand tu vend à un intermédiaire, il te propose de vendre de très grandes quantités ; Les intermédiaires évite de recevoir leurs produits en petite quantité de multiples producteurs. Les intermédiaires préfères quelques gros producteurs (souvent étrangers).

      Quand un intermédiaire achète tes produits, il ne le fait pas que pour son magasin mais pour l’ensemble des magasins de sa chaîne et de sa région, donc les quantités vendues ne sont pas les mêmes. Le producteur gagne peu par produit mais doit produire énormément avec la « garantie » d’avoir une clientèle régulière et pour longtemps. N’oublie pas que beaucoup de petits agriculteurs mettent la clé sous la porte à cause de cette concurrence.

      Ici on parle de plusieurs petits producteurs qui se réunissent pour vendre localement leur « petites » quantités de produits (on est pas sur les quantités industrielles demandées par les hypers). Ce n’est donc plus forcément du prix de gros.

      C’est vrai qu’on a supprimé un intermédiaire mais l’intermédiaire en question a fait péter son chiffre d’affaire alors que le producteur se serre de plus en plus la ceinture. L’argent allait surtout dans la poche de l’intermédiaire… L’agriculteur estime qu’aujourd’hui lui aussi a le droit de vivre convenablement.

      Alors oui les produits sont plus cher.

      Pour reprendre l’idée de Labichedesbois, les magasins ne se sont jamais caché de vendre moins cher qu’ailleurs, c’est d’ailleurs leur pub et pour ça que presque tout le monde va faire ses courses chez Hyper… On sait que ça joue sur la concurrence, le gaspillage (ha oui, chez Hyper on jette les produits qui ne sont pas bien calibrés, vous savez certainement ça et toutes les autres absurdités commerciales de ces enseignes) et la qualité (ca les magasins le cachent, d’ailleurs, on sait toujours pas quels produits chimiques les produits ont subit ni quels circuits pétrolifères ces produits ont suivi, on ne sait donc rien de ce qu’on bouffe).

      Alors allez faire vos courses à l’hyper si vous préférez et pour info, vu le prix de l’électricité et de l’essence, vous payerez moins cher à bouffer quotidiennement chez Mc Do, vous en aurez pour votre argent là au moins : 1400 KCal pour 6.60… Imbattable !

      • Natacha Natacha

        Faites vivre les marchés !
        Aidez les petits producteurs qui travaillent proprement si vous voulez qu’ils continuent à exister !
        Ce type d’organisation existe déjà chez les bios et je trouve que c’est un exemple de début de remise en question à encourager comme le dit labichedesbois.

      • Itsmie

        OUi…
        Mais en faisant attention aussi aux produits qu’on y achète, ce n’est pas parce que c’est un petit producteur qu’il a des scrupules à empoisonner les consommateurs!

      • Natacha Natacha

        Ben oui ! Des produits propres. On est bien d’accord. :)

  • Isil Isil

    Avec ou sans pesticides ?

    • Itsmie

      Certainement « Avec pesticides » faut pas pousser bobonne hein, une chose à la fois!

      C’est déjà bien qu’ils aient fait cette démarche pour le bio faut attendre la repousse des neurones!

      • spipfx

        Si c’est pas du Bio je ne les encourage pas, ils se plaignent d’être malade et continuent l’agriculture intensive dévastatrice. Moi je veux encourager ceux qui font des bons légumes sains http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Itsmie

        IDEM!! »
        Mais tracasse pas, ils nous jouent les empoisonneurs empoisonnés »… ils s’autodétruisent…
        On avance…
        Ce n’est pas moi qui pleurerai sur l’état de santé des agriculteurs et de leur famille.

        Quand on lance une merde en l’air on la ramasse sur de coin de la cafetière.

  • walter kurtz walter kurtz

    Dans le même genre de personnes , qui travaillent pas ou plus pour des multinationales…
    http://www.consoglobe.com/iwop-ampoule-eternelle-cg
    Comme benito muros (l’idéologue du projet mais il n’est pas tout seul) l’a dit dans la dernière conférence que j’ai vue , il a été menacé par les lobbies (le cartel phoebus créée en 1924) pour ne pas arrêter l’obsolescence programmée dans sa propre usine,comme quoi il n’y a pas que des profits…
    les choses changent peut à peut mais les faits sont là…
    Une ampoule , comme il dit n’a pas un notaire devant elle pendant 2000 heures , c’est de la grosse arnaque.Les fabricants mettent des résistances de 1 volt quant le produit aurait besoin d’une pièce de 3 volt pour ne pas s’éteindre au bout de 2000 heures… il est évident qu’en produisant des ampoules en chine par des esclaves à bas salaire , et après consommé en europe par des gens à bas salaire ( r.s.a-a.r.e-c.d.d-contrat à mi-temps etc etc)ce rythme ferme une boucle sans que personne s’en aperçoive …l’esclavage de l’humanité et la fin du monde tel qu’on le connaît d’ici une courte période de temps …et là je retrouve les même pensées que chez pierre rhabi.

    • Yokoyolo

      Les esclaves en Chine ! Ah Ah ah vas-y, les seuls salariés esclaves sont ceux qui sont employés dans des grosses boites occidentales où les petits chefs se croient supérieurs ! Tous les salariés que je connais en Chine travaillent 8 H par jour, font du sport, ont un appart décent. Arrêtez de propager la merde que vous lisez dans les journaux ou voyez à la télé ! La Chine est bien mieux que la France, le seul problème que je connaisse est l’absence de « sécurité sociale », remplacée par la solidarité familiale.

      On ne voit pas de militaires armés dans la ville, des policiers à tous les coins de rue, si ce n’est pour la sortie des usines et des écoles !

      Quelques étrangers sont surveillés car La Chine souhaite garder son intégrité et connait très bien la perversité criminelle de l’occident, elle n’hésite pas à éliminer quelques agents de l’impérialisme et filtrer leurs attaques.

      • engel

        Merci de ce témoignage fort instrutif.

        Mais que nous restera t’il si même maintenant, notre illusion du « c’est pire ailleurs » disparaît?

        Ah oui!, la vérité révélée de l’esclave abandonné qui se croyait libre…