La fin d’une époque : le pétrodollar est-il menacé ?

Les récents accords commerciaux passés entre la Russie et la Chine ont déclenché des signaux d’alarme en Occident, où les législateurs et les professionnels du pétrole et du gaz observent avec la plus grande attention le déplacement des marchés de l’énergie vers l’Orient.

Les raisons derrière le rapprochement des deux grandes puissances sont évidemment liées à la crise en Ukraine et aux sanctions imposées à la Russie par l’Occident, ainsi qu’au besoin de la Chine d’assurer ses réserves d’énergie sur le long terme. En revanche, l’une des conséquences de ce rapprochement économique de la Russie et de la Chine pourrait aussi être le début de la fin de l’hégémonie du dollar, ce qui pourrait avoir un impact profond sur les marchés de l’énergie.

Le règne du dollar

Avant le XXe siècle, la valeur de la monnaie était liée à l’or. Les banques qui prêtaient de l’argent étaient limitées par les réserves d’or à leur disposition. Les accords de Bretton Woods de 1944 ont établi un système de taux de change qui permettait aux gouvernements de vendre leur or au Trésor des Etats-Unis. Mais en 1971, le président américain Richard Nixon a pris la décision d’abandonner l’étalon or et de briser le dernier lien entre l’or et les devises du monde.

Le dollar a ensuite traversé une dévaluation importante, et c’est le pétrole qui lui a permis de grimper à nouveau. Nixon a négocié des accords avec l’Arabie Saoudite selon lesquels, en échange d’armements et de la protection des Etats-Unis, les Saoudiens effectueraient toutes leurs ventes futures de pétrole en dollars. Les autres membres de l’OPEP ont signé des accords similaires, et assuré ainsi une demande perpétuelle en billets verts. La domination du pétrodollar se poursuit encore aujourd’hui.

La Russie et la Chine se rapprochent

Les plus récentes informations qui ont émané de la Russie suggèrent en revanche que la domination du dollar puisse toucher à sa fin, en raison de la compétition des Etats-Unis avec la deuxième économie du monde et plus gros consommateur mondial de ressources, la Chine.

La Chine et la Russie ont signé des accords énergétiques qui laissent supposer leurs intérêts énergétiques mutuels. Le plus évident est l’accord sur le gaz de 456 milliards de dollars signé par le géant russe Gazprom avec la Chine en mai dernier. Mais il ne s’agissait alors que du plus gros maillon d’une chaine d’accords qui remonte à 2009. Cette année-là, le géant pétrolier russe Rosneft signait un accord de 25 milliards de dollars avec Pékin. Et l’année dernière, Rosneft a doublé ses exportations vers la Chine suite à un accord évalué à 270 milliards de dollars.

Suite aux sanctions imposées à la Russie par l’Occident qui ont eu pour effet déclencheur l’annexe de la Crimée par la Russie et l’abattage d’un avion commercial, Moscou s’est intéressé à son ancien rival de la Guerre froide en tant qu’acheteur clé de pétrole russe – source d’exportation majeure du pays. Liam Halligan, chroniqueur pour The Telegraph, est d’avis que le « vrai danger » de ce rapprochement entre la Russie et la Chine n’est pas l’éclatement des relations entre la Chine et les Etats-Unis, qui menacerait les routes commerciales de charbon et de GLN vers la Chine, mais son impact sur le dollar.

« Si la Russie se tourne vers l’Asie et que Moscou et Pékin commençaient à s’échanger mutuellement de l’énergie dans une devise autre que le dollar, le mode opératoire de l’économie globale s’en trouverait changé, et les Etats-Unis et leurs alliés verraient leur puissance diminuée, écrivait Halligan en mai dernier. Puisque la Chine est aujourd’hui le plus gros importateur de pétrole du monde et que la production domestique des Etats-Unis subit des pressions accrues, les jours du dollar en tant que moyen de paiement pour l’énergie, et donc de la dominance du dollar, sont comptés ».

Bien que personne ne sous-entende aujourd’hui que cela puisse se passer très bientôt, dans la mesure où le dollar est encore la devise de choix des banques, la proposition d’Halligan commence à gagner du terrain. En juin, la Chine a signé un accord de 29 milliards de dollars avec le Brésil dans un effort de promouvoir le yuan chinois en tant que devise de réserve, et un peu plus tôt ce mois-ci, les banques centrales russe et chinoise signaient un accord de swaps roubles-yuans. Selon les analystes, cet accord de 150 milliards de dollar, qui s’inscrit dans une série de 38 accords rédigés à Moscou, est un moyen pour la Russie de s’éloigner des accords commerciaux en dollars.

« Ces accords ne signifient pas à eux-seuls la fin du dollar en tant que devise de référence internationale, a expliqué Jim Rickards, gestionnaire de portefeuille chez West Shore Group et partenaire de Tangent Capital Partners à la CNBC. Mais lorsqu’observés aux côtés d’autres évènements comme la frustration ressentie par l’Arabie Saoudite face aux politiques étrangères des Etats-Unis à l’égard de l’Iran et l’appétit vorace de la Chine pour l’or, ils représentent un grand pas de plus dans la direction opposée au dollar ».

La montée en puissance du yuan

Il n’est un secret pour personne que Pékin tente depuis un certain temps déjà de promouvoir le yuan en tant que devise internationale alternative. Ce statut pourrait permettre à la Chine d’accéder aux marchés de capitaux du monde et de profiter de moindres frais de transaction dans le cadre des échanges internationaux, et verrait la puissance économique de la Chine se décupler en parallèle à la part croissante du yuan dans les échanges internationaux.

Les Chinois ont toutefois un problème. Le gouvernement n’a pour l’instant pas aboli les contrôles de capitaux qui permettraient l’établissement d’une convertibilité totale, de peur de déchainer des flux spéculatifs qui pourraient endommager l’économie chinoise.

« Il est pourtant clair que la Chine coule actuellement les fondations de l’internationalisation du yuan, a déclaré Karl Schamotta, stratégiste chez Western Union Business Solutions. Selon IBT, plus de 10.000 institutions financières effectuent des échanges commerciaux en yuans chinois, contre 900 en juin 2011. La quantité de yuans off-shore, qui était insignifiante il y a encore trois ans, s’élève aujourd’hui à près de 900 milliards de yuans (143 milliards de dollars). Et la proportion des exportations et importations chinoises réglées en yuans a été multipliée par six en trois ans pour passer à près de 12% ».

Théorie de la conspiration

Pour ajouter de la couleur à cette affaire, Martin Katusa, analyste spécialiste du secteur de l’énergie chez Casey Research, expliquait dans une récente chronique que la mort du PDG de Total, Christophe de Margerie, dont le jet privé est entré en collision avec un chasse-neige à Moscou, n’a peut-être pas été un accident. Selon Katusa, les mystérieuses circonstances autour de sa mort et la très faible probabilité d’entrer en collision avec un chasse-neige sur une piste d’aéroport pourraient avoir plus en commun avec les intérêts commerciaux de de Margerie en Russie qu’avec le simple fait de s’être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

Selon Katusa, Total prévoyait de construire une usine de GNL dans la péninsule de Yamal, en partenariat avec Novatek. La société cherchait également à lever des fonds pour le développement d’un projet en Russie malgré les sanctions imposées par l’Occident.

« Total prévoyait de financer sa part du projet de 27 milliards de dollars en euros, en yuans, en roubles et en toutes autres devises sauf en dollars, écrit Katusa, avant de poursuivre : Cette menace directe pour le pétrodollar a-t-elle fait de cet « ami de la Russie » – comme l’appelait Poutine – l’un des ennemis des pouvoirs en place, qu’ils soient français, anglais ou américains ? »

Ce pourrait être tiré par les cheveux, mais les références de Katusa au dollar montrent qu’aucune décision qui contribuerait à un éloignement du dollar en tant que devise de référence internationale ne pourrait passer inaperçu.

Source : 24H GOLD

24 commentaires

  • J’ai annoncé la fin du dollar en 2009. C’est inéluctable. Mais c’est un gros morceau … ca ne se fait pas en 5 min.
    Cependant, on est dans un stade de remise en cause ouverte maintenant …
    Les choses ont beaucoup changées, et vont s’accélérer.
    http://yoananda.wordpress.com/2009/03/24/alerte-la-fin-du-dollar-a%C2%A0sonnee/

    Je ne vous dit pas la déflagration que ça va provoquer.

    • kalon kalon

      Comparable au déplacement d’une masse critique par rapport a son centre de gravité.
      Même chose pour l’inversion des pôles, celle ci s’amorce très lentement jusqu’à atteindre son moment critique mais s’inverse très rapidement une fois ce moment dépassé !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • vaick

      bien d accord
      la fin du dollars s accélère exponentiellement cela risque d etre plus rapide que prevu il ne reste pas plus de 2 ans
      la chine se débarrasse des ses bons du tresor us en rachetant des societes et autre …… aux usa
      la chine est officielement la premiere economie mondial et accumule de tres grosse quantite d or en 2013 la chine a achetee 2000 tonnes d or ! comme la russie,l inde etc les brics en gros !!!
      quand le moment sera venu le petit yuan qui monte sera un jour adosse a l or et l argent et ce sera la fin du dollars ce qui est bien partit pour
      acheter du yuans de l or de l argent au lieu de vos assurances vie « des dettes d etat en faillite  »
      meme l ancien president de la fed Alan Greenspan,  » le dénouement sera douloureux, achetez de l’or… »

      http://www.lecontrarien.com/pour-alan-greenspan-le-denouement-sera-douloureux-achetez-de-lor-03-11-2014-edito

  • Le Vieil Anar

    A force d’en fabriquer au Kilo, la confiance dans la monnaie disparait… C’est ce qui pend au nez du dollars, de l’euro et du yen… 
    Le futur crack mondial est en route et un nouveau monde où l’Occident sera sur un strapontin aussi…

  • rubaliv

    Sur le sujet il y a le dernier livre de Pierre Jovanovic « 666 » qui est passionnant. Il a fait un énorme travail journalistique d’investigation sur les liens or-dollar et toutes les conséquences géopolitiques depuis les accords de bretton woods.

    Je vous le recommande.

    • Grand marabout Grand marabout

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
      je recommande également
      retour au standard or d’Antale Fekete,c’est bien plus lourd ,que jevedufric,il interprète à la guise de ses romans évangélistes

      ou bien voir les videos de miret zaki
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Maverick Maverick

    La Chine vient de signer des accords de convertibilité du Yuan avec le Canada et le Qatar …

    http://tinyurl.com/ngqkpnl

    En ce moment, la planète entière se bouscule pour signer des accords avec Pékin …

    • rubaliv

      La fin de l’année va être pleine de rebondissements. Les évènements s’accélèrent c’est dingue.
      Que vont faire les USA ?! Ils vont être au pied du mur et je ne sais pas comment ils vont réagir…certainement pas bien du tout.
      Préparons-nous à des false flag et de grands changements d’ici les mois à venir.

      • kalon kalon

        A mon avis, le temps des « falses flags » est révolu car pour avoir trop servi !
        Le temps du « terrorisme » à la sauce « Ben Laden » l’est également pour la même raison !
        Le temps de la « dissuasion nucléaire » me semble tout aussi révolu vu la supériorité technologique que la Russie et la Chine ont acquit en peu de temps alors que le nucléaire américain semble frappé d’obsolescence !
        http://www.rfi.fr/ameriques/20141114-problemes-fondamentaux-arsenal-nucleaire-etats-unis-chuck-hagel/
        Et une guerre conventionnelle contre les armées Russes et Chinoises est totalement impensable pour nos valeureux stratèges atlantistes !
        Alors, pourquoi ne pas essayer la paix ?
        Ah oui, j’ai oublié les banquiers, et c’est vrai, avec eux, la paix est une chose très difficilement envisageable également.
        Ben, supprimons les banquiers ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Abou_marc

    l’etat islamique a annoncé officiellement il y’a 2 jours la reprise de production de l argent or-argent-bronze , 1 dinar or = 4.25 grammes 21 carats = 139$ , 1 dirham argent = 2 grammes argent = 1 $ , 10 flouss = 6.5 cents https://pbs.twimg.com/media/B2WZrQWCQAAE0HJ.jpg:large

    • kalon kalon

      Poutine l’a très bien expliqué lors de son dernier discours.
      Il se considère dans une logique de guerre avec les U.S.A. et ne croit plus un traître mot de tout ce qu’Obama et/ou l’OTAN raconte.

  • Grand marabout Grand marabout

    tout cela est grotesque

    tout ça sert les intérêts financiers d’investisseurs

    et ceux également qui font tout pour passer aux monnaies électroniques,et les imposer comme « renouveau »

    le système financier est à un tournant:
    sa continuité ou son déclin

    croissance ou effondrement

    tout ça est orchestré

    • kalon kalon

      Grand Marabout, sur le Titanic aussi, tout le drame a été très bien orchestré…..jusqu’au bout ! ;-)

      • Grand marabout Grand marabout

        -j’suis tellement contente d’avoir chanté la mélodie
        pour la catastrophe de tous ces pov ‘gens

        -merci céline
        ***
        un banquier a peri dans ce bateau,il devait voyager avec autre banquier(jp morgan?,je crois)
        un me avait relaté ce fait,peu connu
        bonne soirée

      • vaick

        oui c est l histoire cachee de la creation de la fed la White Star Lines compagnie proprietair du titanic (jp morgan)
        tous les opposants a la creation de la fed avaient ete invites au voyage inaugurale le meme jp morgan decommandat a la derniere minute son voyage ……on connait la suite
        Le 14 avril (la même date que celle de l’assassinat d’Abraham Lincoln) de l’année 1912, le Titanic heurta un iceberg et toute opposition à la Federal Reserve fut gommée. En décembre 1913, l’institution bancaire vit le jour aux États-Unis. Huit mois plus tard, grâce à la Federal Reserve, ils disposaient de suffisamment de fonds pour déclencher la Première Guerre mondiale.

        Qui a coulé le Titanic? Les dessous de la création de la Federal Reserve

        http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/09/23/25162637.html

  • kalon kalon

    On peut remarquer une chose avec le cours du brut.
    Ainsi, alors que le cours du brut a diminué de prés de 30 % en peu de temps, le prix du produit fini n’a diminué que de quelques centimes.
    En somme, ce ne sont pas les marges des pétroliers – raffineurs qui sont atteintes, ni les taxes et accises.
    Alors que, et pour autant que mon raisonnement est exact, on peut considérer que lorsque le prix d’achat diminue et que le prix de vente se maintient, il devient assez logique que la marge bénéficiaire augmente ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Mais bon, l’économie étant devenue ce qu’elle est, ma logique n’est peut étre plus de mise ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • kalon kalon

    Génial, le Vladimir !
    Il est arrivé au sommet du G20 à Brisbane accompagné de 4 bâtiments de guerre qui croisent dans les eaux internationales à proximité !
    L’humour russe commence vraiment à m’amuser beaucoup aussi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    Mais cela démontre la véracité de son discours de Sotchi, il accepte de continuer le dialogue mais dans une logique de diplomatie « musclée » avec les U.S.A.