La révolution douce

Aujourd’hui nous vivons dans un monde où tout va vite, très vite, trop vite…Nous devons nous adapter sans cesse au changement, en trouvant de moins en moins notre équilibre dans cette course effrénée vers le profit et le rendement. Dans le même temps, l’éthique et le droit humain sont bafoués pour gagner quelques centimes d’euros de plus : Le probable passage de 35h à 39h par semaine, réduction des salaires, optimiser les tâches pour que l’employé n’ait plus le temps de se reposer au travail, demander des objectifs inatteignables entraînant des burn-out, injecter de l’eau dans du poulet pour qu’il pèse plus lourd et se vende plus cher, vendre du cheval moins cher que le bœuf à la place du bœuf, licencier du personnel afin de faire de la marge à deux chiffres année après année…

Les choses ne vont pas en s’arrangeant, est-ce de cette vie que vous voulez pour vous, vos enfants et petits enfants ?

Nous comprenons peu à peu que nous sommes embarqués dans une spirale et que les rennes de notre vie nous échappent tout doucement. Nous sommes les derniers de la chaîne des décideurs. Les premiers étant les banquiers ou spéculateurs, les seconds les directeurs de multinationales, les troisièmes possiblement les assureurs, ceux-là corrompent les politiciens via arrangements et dessous de table afin de profiter d’un pays et des lois que ceux-ci feront voter. Quand nous nous rendons compte que toutes les lois votées finissent par arranger les grands de ce monde, bien-sûr financièrement parlant, nous arrivons à la conclusion que plus personne ne nous protège. Nous sommes pieds et points liés, face à des titans. Ils nous laissent un peu de liberté tout de même, afin de faire croire encore à l’illusion d’une démocratie qui décide, il ne faudrait pas trop montrer ouvertement la voracité financière de ces spéculateurs internationaux, cela ferait tâche dans ce monde bien-pensant, n’est-ce pas ?

Les médias faisant leur travail de cache-misère, beaucoup sont aveuglés sur ce qu’il se passe vraiment.

Ceux qui s’informent autrement que via la lobotomie télévisuelle sentent la colère monter face à ce système capitaliste international sans limite et ses conséquences dramatiques, puis, la tristesse d’avoir peu de pouvoir en tant qu’individu peut s’installer.

Passée la période de désespoir, une envie de manifester son désaccord ou sa révolte naît chez la plupart d’entre nous. Une envie de vie plus juste, plus éthique et morale, plus commune. Où tout le monde travaille pour le bien commun, et non pas pour le bien de quelques-uns pauvres richissimes.

Il est vrai qu’en France nous avons beaucoup de droits, d’avantages, une bonne protection sociale comparé aux autres pays, cependant cette force commune est en train d’être pillée par des intérêts « internationaux » qui au final nous oublient, et nous précarisent, nous appauvrissent, nous transforment en esclaves modernes.

Mais n’oublions pas que les droits ne sont jamais acquis, des pouvoirs ou lobbies font toujours en sorte de supprimer ses acquis petit à petit, sournoisement, pour notre bien bien-sûr (comment pourrait-il en être autrement ?).

Il faut donc agir !!

Comment agir me direz-vous ?

Il faut agir comme les multinationales et les banquiers d’affaires ! Comment agissent-ils ? Ils soudoient les politiques par des pots de vins, je vous l’accorde ! Mais pas seulement, leur meilleure technique pour arriver à leurs but est l’infiltration !

Une personne est recrutée pour travailler chez une grande multinationale. Quelques temps plus tard, la multinationale a besoin de faire valoir ses intérêts financiers. Elle a alors deux moyens de pression, soit faire intervenir cette personne en tant que lobby auprès des politiques ; ou bien plus insidieusement faire infiltrer cette personne dans le ministère visé au niveau politique. C’est ainsi que nous retrouvons beaucoup de politiques de la Communauté européenne ayant travaillé ou collaboré avec des multinationales. Le politicien infiltré fait alors voté des lois en faveur de son entreprise et non en faveur du peuple. Cela s’appelle le conflit d’intérêt, on ne peut pas être juge et parti.

Nous devons donc agir en tant que lobby et infiltré pour protéger notre bien commun, nos acquis, nos savoirs, nos cultures, nos patrimoines, nos valeurs, nos morales ; et même soyons fous, tentons d’obtenir de nouveaux droits !

Pour exemple, voici une liste d’actions que vous pourriez mener au sein de votre environnement :

  • Rencontrer le maire de votre ville et parler de vos attentes envers la ville. Pour les plus discrets, vous pouvez poster un courrier anonyme dans la boîte aux lettres de votre mairie concernant un sujet qui vous tient à cœur
  • Demander auprès de votre fournisseur d’eau des analyses de la qualité de l’eau plus précise
  • Déposer des suggestions de nouveaux produits dans les supermarchés, comme du poulet sans antibiotiques
  • Coller des post-it « TUE » sur les produits Round-Up de Monsanto
  • Signer des pétitions pour appuyer une demande particulière
  • Envoyer des lettres aux élus de votre commune, à vos députés mais aussi aux directeurs d’entreprises, et aux banques
  • Devenez syndicats
  • Consommer local car l’argent dépensé dans une structure internationale (type supermarché) partira à l’étranger, fera grossir un coffre sans fond et ne reviendra pas dans notre pays
  • Créer une monnaie locale pour faire fonctionner sa ville
  • Créer des associations en tout genre
  • Si vous avez des enfants à l’école, devenez représentants des parents d’élèves
  • Si vous avez des enfants en crèche, devenez représentants des parents de la crèche
  • Présentez-vous en tant que maire
  • Créer des rencontres d’éducation citoyenne et débats participatifs

La liste pourrait-être beaucoup plus longue, mais je m’arrête là, c’est à vous d’inventer votre propre action pour faire changer le monde. Il y a forcément quelque chose qui vous insupporte dans ce système bien ficelé, à vous d’agir en sorte de faire changer les choses.

Ne baissez pas les bras au premier échec, les lobbies qui échouent retentent leur chance de nouveau rapidement sans relâche, faites preuve de persévérance et de ténacité !

Vous êtes les acteurs de la Révolution Douce, faites-en sorte d’en devenir des ambassadeurs !

Marie M

3 commentaires

  • Le veilleur

    Très bien parlé voilà une idée qui vaut la peine d’être développé.

  • sichri

    Soyez Veilleurs et essayez de relever le niveau de conscience. Informez-les, mais tout doucement car la vie des gens est faite de mensonges et apprendre certaines vérités les déstabilisent parfois. Mais globalement c’est positif ! Ils avancent.

    • eructite eructite

      Je ne suis pas d’accord sur la nécessité d’informer les gens « doucement » pour ne pas les effrayer. La peur est un puissant levier. Des documentaires comme « le monde selon monsanto » ou « Tabac : retenez votre souffle » ou encore « supersize me » sont loin d’être doux et pourtant les impacts qu’ils ont eu sont colossaux.
      D’ailleurs j’en re-liste ici quelques uns qui forcent les gens à ouvrir les yeux :
      – les nouveaux chiens de garde
      – zeitgeist
      – les révélations des pyramides
      – Qatar ( la puissance et la gloire + trahisons et double jeu )
      – Capitalism a love story
      – inside job
      – la strategie du choc
      – solutions locales pour un désordre global
      – nos enfants nous accuseront

      y’en a surement d’autres que j’oublie, hésitez pas à compléter. ;)