Scandale de la démoustication en Guyane, le Malathion utilisé est un poison violent…

Il se passe de drôle de chose en Guyane, pour lutter contre le Chikungunya, les autorités pulvérise un insecticide dangereux, les explications sont pour le moins « embrouillées ». Des solutions écologiques existent, mais elles sont ignorées des mêmes autorités. Merci à Abaris pour son travail, qui a permis de lancer l’alerte. Et si chez nous il y avait un « affreux Jojo » résistant aux méthodes classiques?? Les autorités utiliseraient les grands moyens toxiques et dangereux? Doit on utiliser un char pour tuer une puce? Ça fait penser à l’envoi de l’armée, pour combattre Ebola. Nous vivons dans un monde où la stupidité est reine. Faites circuler…

MALATHION: LE DESSOUS DES CARTES

STOP PULVERISATION
Cet article fait suite à l’article du 11 septembre dans lequel je mettais à jour les incohérences et la légèreté avec lesquelles les autorités politiques et sanitaires traitaient le problème de la démoustication en Guyane et plus particulièrement permettaient l’utilisation d’un insecticide toxique et dangereux pour l’homme, le malathion.


Pour continuer mon enquête dans l’unique but de comprendre les tenants et aboutissants de cette problématique, je suis entré en contact téléphonique avec les organismes locaux en charge de la santé publique et partie prenante dans la pulvérisation d’insecticide en milieux urbains tels que l’Agence Régionale de Santé (ARS) ainsi que le Conseil Général de Guyane. Je vous fais part ici de ses conversations téléphoniques enregistrées et par lesquelles vous allez pouvoir vous rendre compte par vous même du sérieux avec lequel les décisions sanitaires sont réfléchies et actées en Guyane.
Par la suite, vous allez pouvoir vous rendre compte que non seulement la pulvérisation de l’insecticide deltaméthrine seule aurait dû être stoppée depuis le 18 mars 2014 (date de la publication du rapport de l’ANSES) mais qu’en plus des alternatives écologiques existent à l’utilisation d’insecticides chimiques neurotoxiques mais qu’elles sont complètement ignorées des autorités !

Premier enregistrement réalisé dans la 3ème semaine de septembre en fin de matinée. Les réponses de la personne de l’ARS sont de mauvaise qualité sonore (prise de son sur téléphone avec un matériel non prévu à cet effet) mais l’on peut néanmoins comprendre ses paroles. Vous pouvez également suivre cette discussion que j’ai entièrement retranscris sous forme écrite afin de vous faciliter sa compréhension.
CONVERSATION TÉLÉPHONIQUE AVEC L’ARS GUYANE
La conversation est en 3 parties pour des raisons techniques liées aux conditions d’hébergement de ce site.
Cet enregistrement est d’une durée totale de 21 min et 27 secondes.

Première partie

Les réponses de l’interlocutrice de l’ARS

    1. « Euh non. »

    2. « Je peux peut-être essayer. Je suis en charge des maladies vectorielles mais la démoustication, c’est le conseil général. »

    3. « Et bien l’intérêt c’est que comme le moustique est fait d’un moustique urbain qui est lié en effet euh… enfin qui est excesssivement lié à l’homme qui se reproduit exclusivement dans des… si vous voulez dans des réserves que crée l’homme surtout c’est pourquoi on pulvérise auprès des habitations parce que c’est là où il y a le plus de moustiques. »

    4. « Euh… alors moi je ne vais pas dire que mon confrère ment. Par contre si vous voulez, là, le malathion sera utilisé 6 mois avec une autorisation, pour utiliser l’insecticide 6 mois justement pour éviter qu’il n’y ai une installation d’une résistance quelconque à cet insecticide. »

    5.   »mmmh, oui tout à fait, tout à fait; mais à priori, alors après je ne suis pas entomologiste mais à priori en 6 mois il ne va pas y avoir une installation importante de la résistance. »

    6. « La deltaméthrine. »

    7. « Parce que justement, il y a de fortes résistances à la deltaméthrine. Les moustiques sont fortement résistants donc l’efficacité du produit est moindre. »

    8. « Tout à fait. »

    9. (…) incompréhensible………

[…]  LIRE ET ECOUTER LA SUITE DE CET ECHANGE UBUESQUE

Source La Levée des Voiles

Voir l’article:

EN GUYANE LE GAZAGE DE LA POPULATION C’EST MAINTENANT

22 commentaires

  • criminalita

    ON TESTE TOUJOURS dans une petite communauté avant de passer À GRANDE ÉCHELLEhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Isil Isil

    Bonjour la bergerie http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
    Le malathion est la molécule active d’une lotion anti-poux que j’utilisais encore il y a peu, à une concentration de 0,5%.
    Cette lotion était la seule efficace, recommandée par une amie pharmacienne. Je viens de retrouver le dernier flacon: périmé en 2007 (!) Ce produit je l’ai acheté en métropole, vers 2005. Sa toxicité est peut-être une question de concentration et d’usage intensif et répété. Ce n’est peut-être pas ce qui est prévu de faire en Guyane.

    P.S: J’ai depuis découvert les vertus de l’huile, n’importe quelle huile de cuisine fait l’affaire, pour se débarrasser des poux:
    Bien imbiber les cheveux et le cuir chevelu d’huile, filmer la tête avec du film alimentaire (tête de Spock garantie ^^), ajouter un vieux bonnet par dessus et laisser toute une nuit. Bien laver le lendemain avec le shampooing habituel, rincer à l’eau vinaigrée. Etpicétou. Traiter seulement les brosses, peignes et barrettes, cols et écharpes avec de la lotion.
    Les poux respirent par de minuscules trous repartis sur tout leur petit corps malingre et sont capables d’apnées de plus de 4 h; L’huile obstrue ces trous, les poux et leurs lentes meurent asphyxiés. Pas de poison, pas de résistance, des économies http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Bonne journée à tous.

    • voltigeur voltigeur

      Le Malathion à l’échelle d’une tête pouilleuse 0.5%…..
      à l’échelle d’un pays envahi, et soumis à une
      maladie induite par les moustiques? Ça fait toute la différence.
      Pour les « totos » dans le temps il y avait la « Marie Rose » à
      base de vinaigre il me semble, ça n’existe plus?? à moins
      que les « totos » aussi, soient devenus plus résistants, et qu’il
      faille des produits toujours plus toxiques ;) ♥♥

      • Isil Isil

        Bonjour Volti,
        Les poux ont développé une résistance à la marie-rose, c’est pourquoi mon amie m’avait recommandé ce produit.
        Je ne dis pas que c’est bien de balancer du malathion sur une population , mais que c’est une question de concentration;
        Dans le pdf que tu as mis en lien, c’est précisé:
        « Le malathion est peu persistant dans le sol, avec une demi-vie de 4 à 25 jours » Ce n’est pas du DDT;
        « Le malathion est un inhibiteur des cholinestérases. Il est peu toxique comparativement aux autres pesticides organophosphorés, mais il peut quand même être mortel si la dose d’exposition est importante » Une question de concentration donc;
        Il est toxique lorsque des populations sont soumises à des expositions répétées et à hautes doses.
        Je n’ai pas d’actions ou de beauf DG chez le fabricant du malathion, mais ce n’est pas utile de faire peur aux gens;
        Si les autorités ne balancent qu’une ou 2 fois du malathion à la concentration qu’il faut pour éliminer les moustiques et leurs larves vecteurs de maladies qui pourrissent la vie au quotidien des habitants, je ne vois pas où est le problème; C’est la seule solution,en dehors des précautions d’usage comme ne pas créer autour de chez soi de l’habitat pour les moustiques, et assurer une protection efficace par les vêtements et moustiquaires.
        Je vis dans une zone de marais, les moustiques sont une plaie, ils piquent jour et nuit, on apprécie la démoustication.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif Ceci dit avec des fleurs pour toi Volti : )

      • Tout le monde ne réagit peut être pas pareil avec le malathion?

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • rouletabille rouletabille

        En effet cher LECTEUR,ici en Belgique ils en sont aux parasites des matelas,bestioles microscopiques patibulaires et bouffeuses sans gènes des pelures de peaux qu’elles défèquent sur nous.
        Me rappelle plus qui c’est ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • rouletabille rouletabille

        C’est sur le bureau,la musique est superbe aussi,je regarderais plus tard ,j’ai une rencontre à 20H avec un champion (snooker).
        merci LECTEURhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • Je t’en prie ROULETABILLE, bonne rencontre alors… ^,^

      • abaris

        S’il te plaît Isil, lis mon article et tu comprendras combien tu fais erreur sur la dangerosité et la toxicité de ce produit. Ce n’est pas moi qui le dis mais des rapports officiels d’instituts comme l’ANSES et Pasteur.
        Il ne s’agit de faire peur mais de stopper cette empoisonnement avéré et reconnu ! Des années de pulvérisation en Guyane et un moustique toujours présent et d’autre nouvelles épidémies qui prospèrent comme le chikungunya.
        Vient passer quelques jours chez moi respirer un bon bol de deltamétrhtine frais. Viens te réveiller par l’irritation de ta gorge et par la crise d’asthme de ta fille et tu verras si je veux juste faire peur aux gens !
        Désolé pour le ton mais on ne fantasme pas ici, on tousse ! Et je souhaite éviter que cela arrive chez vous comme le prédit la dame de l’ARS que j’ai eus au téléphone.
        Bien à toi.

  • ASCRIBA

    Je ne comprends pas pourquoi on devrait tuer les moustiques en Guyanne. Il est normal de trouver ce genre de petites bêtes dans ce pays. Ils vont provoquer un énième déséquilibre écologique, et surtout dans cette région, le poumon de notre planète. Ils n’ont qu’à se réfugier dans une bulle et arrêter d’embêter le reste du monde. La terre est selon les connaissances actuelles l’unique planète dans son genre, il n’en existerait pas une similaire aussi loin que l’on puisse aller, alors « bon sang » profitons en et arrêtons de la détruire !!!!

    • Isil Isil

      Bonjour Ascriba,
      Il n’est pas question de détruire la planète; Les épandages de démoustication se font dans des conditions particulières de météo, sans vent par exemple, pour ne toucher que des zones infestées. ces épandages ne tuent pas tous les moustiques, ils diminuent le nombre de moustiques dans un volume: la probabilité d’être piqué par un moustique vecteur de maladie diminue suffisament pour que les habitants vivent tranquilles avec une population de moustiques « amicaux » pendant plusieurs années. Un moustique vit, se reproduit et meurt dans un rayon de 500m autour de sa flaque de naissance.
      Les habitants sont informés en mairie, par presse locale des campagnes d’épandage;
      La Guyane ne sera pas rayée de la carte.

      • abaris

        Oulalahh ! Je n’avais pas vu ta remarque Isil.
        Non, non, et non les gens ne sont JAMAIS averti de la date ni du lieu des pulvérisations. Et c’est un problème énorme en Guyane puisque nombre de nos habitations comme la mienne ne possède pas de vitres aux fenêtre mais seulement de volets non étanches et sont ouvertes au dessus (idem pour les portes) pour favoriser l’aération des habitas.
        Nous sommes sous les tropiques ici, la température ne descend jamais au dessous de 25C°.
        Et dans ces conditions des citoyens dénoncent ces pulvérisations qui entrent directement dans les habitations quand nous dormons et sans que nous soyons JAMAIS prévenu.
        Ma fille à même fait une crise d’asthme lors d’une pulvérisation, ce qui à fait que j’ai mené l’enquête décrite dans mon article.
        La Guyane ne sera peut-être pas rayée de la carte mais ses habitants sont directement empoisonnés par ces pratiques.
        Ici pour les décideurs, la précaution s »est justement la pulvérisation des habitations. Je les invite d’ailleurs à venir chez moi (maison à 5 mètres de la route et entièrement ouverte aux 4 vents) pendant une aspersion respiré le bon air de la précaution toxique. Tu peux voir une des fenêtres de ma maison avec les ouvertures avec moustiquaires au dessus dans mon 1er article ici:
        http://laleveedesvoiles.fr/en-guyane-le-gazage-de-la-population-cest-maintenant/

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Qu’est-ce que vous voulez le génocide c’est bien plus rentable ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif …une petite enveloppe aux dirigeants du pays, et le fabricant du produit pesticide peut fourguer sa merde sans problème et s’en mettre plein les fouilles. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • abaris

    Bonjour à tous et merci de votre intérêt.
    Quelques précisions.
    Le malathion n’est pas encore arrivé en Guyane mais est en commande. Il a néanmoins déjà été utilisé jusqu’en 2009 ce qui a permis au moustique de développer une résistance à ce produit interdit d’utilisation en France depuis 2007 ! Mais comme le moustique à également développé une résistance au produit utilisé depuis 2009, la deltaméthrine, les autorités ministérielles ont donné une dérogation pour réutiliser à nouveau le malathion.
    Problème, ce produit n’est plus efficace face au moustique vecteur du chikungunya (rapport ANSES + Pasteur) et de plus au contact du chlore (des piscines privées) il se transforme en un produit 60 fois plus toxique le malaoxon. Donc les autorités prévoient d’obliger tous les possesseurs de piscine privée de recouvrir leur bassin lors des pulvérisations (n’importe quoi !).
    De plus depuis le 18 mars 2014, le rapport de l’ANSES stipule que l’utilisation de la deltaméthrine doit être stoppée au regard de son inefficacité. Mais depuis, les autorités continuent d’asperger les populations; problème de stocks ?
    Voilà des années que les pulvérisation d’insecticides toxiques sont pratiqués en Guyane en milieux habités d’abord pour lutter contre la dengue et aujourd’hui pour combattre le chikungunya.
    Résultat: les épidémies progressent et le moustique devient résistant.
    Des alternatives écologique efficaces existent et on se pose la question du pourquoi de cet entêtement à pulvériser des produits dangereux, toxiques et maintenant inefficaces.
    Ce combat chimiques est très rémunérateur pour les vendeurs de poison puisqu’ils vendent très cher leur saleté (550E les 5L !) et de plus ce combat est vain et éternel (dixit l’interlocuteur du conseil général).
    Donc il faut une mobilisation générale pour stopper cette gabegie mortelle et éviter ainsi que ne s’impose cette pratique pour les pays européens qui devraient y venir (dixit l’interlocutrice de l’ARS).
    AUX ACTES CITOYENS !

    • Isil Isil

      ok Abaris tu es bien informé, merci pour les précisions;
      Quels sont les produits/techniques écologiques à mettre en œuvre ? Ici (Charente-Maritime) je pourrais faire valoir tes arguments, si je peux présenter des produits.

      Je vais être politiquement incorrecte, je trouve assez peu honnête de balancer ce genre d’argument: « 550E les 5L ! »
      550€ les 5l de malathion, c’est prix du produit PUR, il sera bien dilué, ce qui ramènera son prix à un niveau acceptable, il y a bien des choses dans les biocoop qui coûtent bien cher au litre, personne ici ne proteste.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
      Il y a des profiteurs partout, les marchands de poisons et les marchands de bio.

      • abaris

        Salut Isis.
        Je trouve très utile les avocats du diable. Leurs arguments font toujours avancer le débat.
        Si j’ai fais référence au prix c’est que l’interlocuteur du conseil général à dit lui-même sans que je ne lui demande rien que la pulvérisation d’insecticide tel que l’Aqua K-Othrine (qui est en fait de la deltaméthrine) était d’un coût énorme! (enregistrement téléphonique). Et non, pour des raisons de sécurité le produit n’est pas vendu pure (imagine un éclatement du bidon en plastique !), il contient seulement (si je puis dire) 20g de deltaméthrine par litre soit 100grs pour 5L. Je ne saurais te dire par contre combien de centaines de litres de ce produits ont été pulvérisé sur le territoire guyanais depuis de nombreuses années mais je présume que les 550 euros auquels je fais allusion ne sont qu’une goutte… de poison dans cet océan toxique. De p^lus, il faut y ajouter le coût des véhicules (pick-up) et de l’équipement de pulvérisation installé sur ces véhicules. Puis y ajouter le ooût en heures de travail et enfin celui de l’impact sur la santé et l’environnement très difficile à cerner. Voilà ce que coûte l’usage des insecticides chimique à la communauté à laquelle d’ailleurs on ne demande pas son avis.
        Quant aux alternatives écologiques, j’en liste 3 dans mon article.
        Le moustique stérile qui stoppe la prolifération sans atteinte pour la santé ni pour l’environnement. (développement sourcé dans l’article), les bactéries ciblées et j’ai découvert un nouveau champ d’investigation en Argentine avec l’utilisation d’un champignon. A cela on pourrait ajouté les autres éspèces de moutiques non nuisibles pour l’homme et qui peuvent prendre la place du nuisible ainsi que les prédateurs naturels de cette petite bête.
        Enfin il y a tout un tas de techniques (connue depuis les années 60 !) mais qui sont délaissées (pourquoi ?) au profit de la pulvérisation dangereuse et toxique. Allez savoir pourquoi, j’aimerai bien que les responsables en charge de ces affaires de l’Union Européenne à l’ARS en passant par les ministres concernés nous apportent leur argumentaire.
        Le lien pour les 5l: http://www.produit-antinuisible.com/insecticide-a-diluer-aqua-k-othrine-ew.htm
        Bien à toi Isis. Pardon bien à toi Isil.

      • Isil Isil

        Bonsoir Abaris,
        Je suis allée sur ton site et ai lu ton article, je comprends mieux ton action, amplement justifiée.
        je n’ai jamais visité les tropiques et n’avais pas envisagé les particularités de vos habitations. Les autorités en prennent à leur aise avec la sécurité sanitaire de la population, c’est révoltant.
        Je me suis faite « l’avocat du diable » cette fois-ci car l’occasion de mettre en lumière quelques idées anti-science, anti-chimie assez courantes sur le site se présentait…Ce n’était pas approprié je le reconnais.
        Pourtant la chimie on est contents de la trouver, et que certains consacrent leur temps de cerveau disponible à la recherche de nouvelles molécules qui permettront à nos enfants de mieux respirer -je connais l’asthme : (
        L’envers de la chimie existe avec son cortège de poisons, le malathion en est un, c’est vrai que ce produit pue, mais c’était le seul qui nous avait débarrassés des bestioles après 3 semaines de shampooings, lotions, lessives…enfin un truc qui marchait.
        A l’évidence c’était toxique (irrespirable) mais efficace, je ne connaissais aucune autre solution à l’époque.
        Si maintenant les moustiques sont résistants, faut changer, le malathion ne sert plus à rien. Je préfèrerais une lutte biologique, si j’avais le choix.
        Merci pour les infos sur les alternatives biologiques, je creuserai de mon côté.
        Les politiques sont tous les mêmes, les autorités aussi, tout autour de notre petite planète. Bien sur qu’il y a une histoire de sous, et un inexplicable désintérêt pour un sujet grave concernant la santé publique au présent et pour l’avenir.
        Ces fonctionnaires vivent avec leurs familles dans cet environnement, pourquoi cette attitude? Il y a des recommandations mais ont-ils une obligation, un texte qui justifie le choix de ces poisons?

        ici nous sommes prévenus des épandages, et ce n’est pas souvent.
        Je te remercie pour la courtoisie de cet échange,Abaris, et je te souhaite de réussir à alerter/informer suffisamment de monde pour que l’on respire sans s’empoisonner en Guyane et partout ailleurs.
        Sincères salutations, Isil.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • criminalita

      Dans ma région le Valais en Suisse, il est ressorti que le cancer est plus répandu dans la population vivant près des vignes et celà à cause des épandages de pesticides ou traitements viticoles. Le traitement se paye 2fois , 1x à l’épandage et une 2ème x en chimio ne cherchez pas à comprendre l’homme est con.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • montechristo

    En attendant le moustique tigre l’un des vecteurs du shikunguya etais deja en metropole dans le metro

    et il ne faut surtout pas reparler du chlorure de magnesium ( ou mieux du malate ou citrate de mg ) contre ces formes de virus tres utile pour certains « y ti beau bola e beau la e beau la doudou »

    le malatruc c’etais parceque le moustique ( à) antillais etais venu de quelque nulle part tout d’un coup « prefait a di avec un voyageur il parait
    combien de valise ?
    ca ne les tuais pas assez vite? qui ca les moustiques ?

    il parait que les d’oms et les t’oms coutent tres cher au metros en anti moustiques ? et puis l’oncle sam les aimerai bien aussi … qui ca les moustiques ?

    et au fait produit le malaufion les chapeaux ou ceux de-cheztoioumoi ?
    http://www.tradeindia.com/fp536472/Malathion.html
    http://www.chinachemnet.com/36604/Malathion-1451096.html
    ah ces braves gens du monde sous la couverture qu’ on interdit ici et pas la ils faut bien qu’ils vivent ( qui ca les moustiques ?

     » a mon amie Beth
    en vendant nos OGM nous irons au bois
    liquidons donc toutes les fin du fut
    avant qu’on les remplace par ceux de la Schin  »

    et on milite pour un monde plus libre chez les autres ?

    en attendant les vieux stocks apres interdiction comme pour l’amiante a la fin d’exploitation des mines caledonniennes …et dans ce cas il y eu derogation aux antilles pour lesdits produits a « moustiques » a rayures autrement dit reguler les creatures colorés d’apres les specialistes .. il fallait bien s’en debarasser des moustiques ou du malathion toujours vendu …

    eliminer qui les moustiques ou le malathion ?

    et le traitement pour guerir des effets du malathion coute combien ? peu importe si ca rapporte !

    et on invente des nouvelles molecules
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19253630

    le temps de les interdire quand « vera » que c’etais aussi pire que le malatruc tout ca pour que des « chapeaux » de chez toi le vendent a leur tour ces nouveaux machins interdits …et les fin de futs pourquoi pas a coté de Mururoa cette fois avec la grippe des moustiquaires du sauna trouvée sur un faux-cil du scena beau parfum au malatruc enfumé

    il faudrai a leur avis en ajouter comme pour les dechets nucleaires les fourger dans les objets usuels … s’ils ont dit que ca s’arrete aux frontieres soyons confiants

    des gout-ver-ne-ment tant qu’ils respirent la faute au moustik naturelle-ment

    http://www.securiteconso.org/avis-relatif-a-lintroduction-de-dechets-radioactifs-dans-la-laine-de-verre/
    on sait plus ou les mettre et on continue a les inventer et a les produire ici …puis ailleurs …et les interdire ici puis ailleurs …

    no « comment » construire son NOM avec des Brics ? ne paniquez plus :
    fichés empoisonnés enfumés piqotés vacinnés …par la si-vile-lysation du bulbe tout le monde s’en fout en chine !