Une famille de Villers-Outréaux s’enfuit de sa maison car elle la pense hantée …

Incroyable histoire que celle de la famille Larmigny, révélée par La Voix du Nord, qui a dû quitté sa maison précipitamment à cause de phénomènes inexplicables. Pour les sceptiques, le propriétaire leur suggère, d’aller passer une nuit dans sa maison .

Img/indashoot.free.fr

Depuis plusieurs jours, la maison des Larmigny, située rue Gallieni, est le théâtre de phénomènes mystérieux dignes des plus grands films d’horreur. La famille qui loue le logement depuis deux ans, est en proie à une peur panique, liée a des expériences paranormales, qui ont forcé le couple à quitter l’habitation en urgence la semaine dernière.

Ce samedi il est 9 h 30 lorsque nous arrivons devant la maison des Larmigny, située au cœur du village. Le couple nous attend de l’autre côté de la chaussée, accompagné d’une amie et de la voisine de la maison mitoyenne. À peine proposons-nous d’effectuer l’entretien à l’intérieur pour plus de confort, que l’angoisse gagne nos interlocuteurs : « Je veux bien rentrer pour vous montrer où ça s’est passé mais je ne m’attarde pas ! », s’inquiète Stéphane Larmigny.

Le seuil de la maison franchi, nous constatons que toute la maison a été laissée telle quelle, laissant présager un départ précipité : « Nous avons tout laissé derrière nous vendredi dernier. J’ai envoyé les enfants chez leur père à Lille et nous sommes partis à l’hôtel avec mon mari. Nous ne pouvions pas rester une nuit de plus ici. », indique Mme Larmigny.

« Mes enfants poussaient des cris de terreur »

Depuis deux ans, la famille Larmigny coule pourtant des jours heureux dans cette petite maison. Mais concède, s’être toujours sentie observée depuis leur emménagement, sans jamais vraiment savoir l’expliquer : « Il y avait des choses qui se passaient ici. Un jour je me suis levé : j’avais des traces de doigts sur la poitrine. Un autre jour c’était la marque d’un chiffre sur mon poignet », rapporte le locataire.

Ces « choses », le couple n’y avait jamais trop prêté attention jusqu’à ce jour du 26 août, où Stéphane décide d’abattre l’arbre devant la maison : « C’est à ce moment-là qu’on a senti qu’il y avait une présence à l’intérieur. Ça a commencé par des bruits dans la cage d’escalier. Mes enfants poussaient des cris de terreur la nuit car ils voyaient des visages. Les portes claquaient derrière nous sans qu’il y ait le moindre courant d’air. On entendait des bruits de pas en haut alors que personne n’y était et des chuchotements le soir, se rappelle Marie, terrorisée. Il y a forcément un lien avec cet arbre. Il doit y avoir quelque chose dessous. »…..

[…]

Lire l’article et voir les images

Source La Voix du Nord

Voir aussi:

L’or de la Terre viendrait de la chute de 160 géocroiseurs

Le mystère des pierres qui bougent en passe d’être résolu

Collision possible d’un astéroïde avec la Terre en 2019

29 commentaires