A fond pour vivre sans un rond : cinq exemples à suivre

Certains subissent la crise de plein fouet, d’autres ne s’en rendent pas compte car le monde ne s’effrite que trop doucement autour d’eux, et les médias entretiennent plutôt bien le mensonge sur la situation actuelle. Pourtant, si on ne regarde qu’en France, la situation est catastrophique, ce qui a poussé Valls ainsi que Hollande à nous prévenir discrètement: La rentrée sera difficile, on va en prendre plein la poire! Juste pour le petit aperçu:

burning-money

Comment se porte notre économie ? Le lecture du Canard du mercredi 6 août 2014 est assez terrible. On y apprend que :

-Le déficit du budget va atteindre 4,3 au moins au lieu des 3,5% du Pib (P.2)
-La croissance est proche de zéro et le risque de déflation est réel (P.2)
-La dette publique de la France va dépasser les 2000 milliards d’Euros, soit presque 100% du PIB (P.2)
-La situation économique est grave (Montebourg) P. 2
-Le drapeau noir flotte sur le budget des armées. Les multiples opérations extérieures de notre prestigieux chef de guerre , le Pt Hollande ont coûté 1,2 milliards alors que seulement 0,45 milliard était prévu. Un trou à combler de 750 millions d’Euros. P.2
-Bataille entre la mairie de Paris (Hidalgo.PS) et le gouvernement, qui veut saigner à blanc les finances de la capitale… P.3.
-Le crédit agricole, a perdu (pas pour tout le monde…) 708 millions d’Euros dans son « aventure portugaise » P.3.

Article complet sur Economiematin.fr

Et ceci, ce n’est que pour la France, le reste de l’économie n’est pas dans un état meilleur, que cela soit pour l’Allemagne avec la Deutsche Bank dont l’exposition est apocalyptique (et le mot est faible), ou l’économie américaine zombifiée depuis longtemps qui ne tient que grâce à différentes magouilles!

Bref, le krach financier est inévitable, tout fini toujours par retomber, et l’économie ne va pas échapper à la règle.

La meilleure solution qui se présente à nous est d’apprendre à vivre sans argent dans un premier temps, un concept difficilement concevable qui qui aura tout son sens si un krach planétaire survient, alors pourquoi ne pas s’inspirer de ceux qui ont déjà sauté le pas, 5 exemple pour vous prouver que c’est possible, reste à savoir qui en sera capable le moment venu…

Alors que le concept de revenu universel ou « de base » fait progressivement des émules, certain(e)s décident d’aller encore plus loin et de vivre volontairement sans argent. Pourquoi ? Comment ? Réponses avec cinq parcours de vie en France comme à l’étranger.

 

Heidemarie Schwermer, vit sans argent depuis 17 ans

C’est en 1996 que cette ancienne institutrice allemande âgée aujourd’hui de 71 ans décide de se passer d’argent. Prenant conscience qu’elle ne dépensait presque rien et que tout ce dont elle avait besoin semblait se présenter à elle naturellement, elle revend son appartement et décide de vivre de façon nomade. Ses enfants sont assez grands pour s’assumer, et elle subvient à ses besoins en ayant recours au troc de compétences.

Pour elle, l’argent éloigne de l’essentiel: se débarrasser du superflu permet un mode de vie plus sain et heureux. Elle a écrit deux livres pour raconter son mode de vie (les recettes sont reversées à des œuvres de charité) et le documentaire « vivre sans argent » est entièrement consacré à son choix de vie.

 

Daniel Suelo, vit sans argent depuis près de 14 ans

L’américain Daniel Shellabarger vit sans argent depuis septembre 2000. Issu de la classe moyenne, ayant suivi des études supérieures, sain de corps et d’esprit, sa décision s’accompagne alors d’un allègement total: plus de papiers d’identité, plus de permis de conduire, un nom raccourci (« Suelo ») et un logement plus que sobre: une grotte au cœur de l’Utah.

Il vit de cueillette, de glanage, de dons et ne propose rien en retour. S’il subvient ainsi à ses besoins de base, il arrive également à « vivre entouré d’amis et à trouver un sens à son existence » relate l’ouvrage de Mark Sundeen consacré au personnage et à son mode de vie. De fait, Suelo ne paye pas d’impôts, mais décline aussi tout bon alimentaire ou toute forme d’aide sociale.

S’il est possible de suivre Suelo sur son blog, les deux reportages suivants (en anglais) expliquent en détail comment cet homme arrive à bien vivre autrement.

Elf Pavlik, vit sans argent depuis cinq ans

Ce développeur web travaillait auparavant dans le secteur du luxe aux Etats-Unis. Depuis bientôt cinq ans, il propose ses compétences à des missions d’intérêt général et vit avec un simple sac à dos pour maison, ainsi que le raconte le premier épisode de la (très réussie) web-série Side Ways (où de nombreux autres détails sont donnés sur son mode de vie).

 

En Angleterre, Mark Boyle a vécu deux ans sans argent

Cet anglais de 35 ans raconte son expérience dans un livre, The Moneyless Manifesto. Equipé d’un simple panneau solaire pour l’électricité et d’un four à bois, il se lance dans cette « freeconomy » pour saisir à quel point nous pouvons réapprendre à vivre autrement, en entretenant d’autres liens sociaux.

Son site web old.justfortheloveofit.org réunit aujourd’hui 50 000 membres à travers le monde dont plusieurs centaines de Français, avec plus de 500 000 compétences à échanger, au point de fusionner avec StreetBank, un site d’échange de savoirs et de compétences.

Son expérience vient d’être traduite en français par les Editions Les Arènes, et s’intitule tout simplement L’homme sans argent.

 

En France, Benjamin Lesage vit sans argent depuis 3 ans

Il relate son expérience sur Rue 89, où l’on apprend qu’il est aussi facile de se débrouiller ainsi en France. « Dans notre économie actuelle, la confiance est monopolisée par les banques et les billets. Si l’argent est si important c’est parce que nous lui faisons confiance, nous savons qu’avec tant d’euros, nous pourrons obtenir ce dont nous avons besoin » explique le jeune homme en insistant sur le besoin d’un retour à la confiance dans notre société.

Citant l’économiste américain Charles Eiseinstein (vidéo suivante) il est persuadé qu’une économie basée sur le don est la suite logique pour l’être humain », même si « quelques conditions subsistent cependant. Notre économie de marché doit se convertir en économie de partage, transition nécessaire à l’économie de don. Cette conversion doit être globale pour fonctionner et n’est plausible que si le système économique et social est morcelé en milliers de communautés d’environs 200 habitants ».

Source+vidéos sur Alternatives.blog.lemonde.fr

 

7 commentaires

  • samlours94

    Bonjour

    Faire de cas extrêmement isolés des modèles à suivre…bof bof
    Ce qui est terriblement déprimant dans cette société, c’est que, autant d’un coté que de l’autre, on prône l’excès !
    Quand de bons profiteurs exhortent les gens à boursicoter, à devenir de plus en plus riches par tous les moyens possibles en se fichant au passage de toute morale (Léo, la morale des autres….il en faut bien une non?), nous avons de l’autre coté des gens qui manifestement ne se sont pas penchés sur la nature humaine et proposent de revenir 20.000 ans en arrière, de vivre dans des grottes, cueillette et compagnie …
    Et ensuite, quand ces gens là prendront en pleine poire, à grand coups de gourdins (du vrai bois d’arbre) la triste réalité de la nature humaine, alors ils réinventeront …ce qu’ils viennent de quitter : la propriété, la défense du territoire etc etc …Bref …rien de nouveau au soleil !
    En effet, je crois de plus en plus que c’est la dernière et qu’on ne s’en sortira pas !

  • paprika

    Samoulours, ce n’est pas faux.
    extrémistes ? En naviguant, je viens de trouver un blog qui n’en a pas peur.
    http://lespatriotesbruns.com/patriotesbruns/
    Daniel Conversano. Mac Do, « venez comme vous êtes ».
    http://www.youtube.com/watch?v=MbH8ju4jCHc&list=UUTUxgfRPTNvEN6uOSG1CVBA

    • vaick

      pourquoi les us refusent de rendre l or aux allemand ?
      leur or a ete loue ou vendu il ne le possede plus
      et 2 eme raison si il leur venait un jour l idee de revenir a l etalon or en indexant la monnaie les allemands se trouveraient coinces
      la fed a vendu des lingots a la chine et apres un audit et controle ils ce sont apercu que les lingots etaient fourres au tungstene si ce n est pas une escroquerie !!!

      Il y a environ 15 ans – sous l’administration Clinton [pensez Robert Rubin, Sir Alan Greenspan et Lawrence Summers] entre 1,3 et 1,5 millions de briques de tungstène de 400 onces auraient été fabriquées par une raffinerie ultra sophistiquée aux Etats-Unis [plus de 16 tonnes métriques]. Par la suite, 640 000 de ces barres de tungstène auraient reçu un plaquage en or et auraient ÉTÉ transportées à Ft. Knox où elles y seraient restées.
      la chine l inde et la russie sont de tres gros acheteur d or
      la chine possederait officielement 1.054 tonnes ( pas remis a jour depuis 2009 ) et non offielement possederait la plus grosse reserve d or plus de 10 000 tonnes !!
      l or ne sort pas de chine mais y rentre +achat +production en chine + achat de minieres en un an, les achats d’or de en un an la Chine ont augmenté de 41,36 %. La deuxième économie mondiale a acheté 1176 tonnes de métal jaune
      quand sera venu le temps qui ne saurait tarde le yuan indexe sur l or fera son apparition et ce sera le declin inexorable du dollar

  • Bardamu

    Vivre sans argent au milieu de gens qui en ont, s’est pas vraiment s’opposer au système et même au contraire, si l’on songe que les libéraux se passeraient bien de devoir verser des minimas sociaux.

    Je note aussi que la plupart de ces personnes sont issues de la classe moyenne voir de la petite bourgeoisie ou elles pourront facilement retourner si ça tourne mal …