MH 17 : une enquête

Dans une initiative de traduction collective via Framapad, Olivier Berruyer à fait traduire un article en forme d’enquête réalisé par 21st Century Wire, qu’il introduit ainsi auprès des lecteurs de son blog « Les-Crises.fr » :

 

J’ai trouvé intéressant de vous faire traduire cette longue enquête du site d’investigation 21st Century Wire. (MERCI à tous les traducteurs qui ont participé à ce gros travail, et désolé pour les coquilles qui doivent rester…)

Non pas que je considère que c’est la vérité (je ne partage d’ailleurs pas la conclusion ultime), ou même que tout est prouvé (restez toujours méfiants ! Et attendons d’en savoir plus de l’enquête officielle), mais il y a bon nombre d’informations intéressantes, ils posent de très justes questions, et appuient là où cela fait mal.

J’ai surtout trouvé qu’une telle enquête sur Internet était sidérante par rapport à ce qu’on a pu lire sur des sites de journaux mainstream, sans même parler du ridicule du dossier américain (RIP Empire américain). Quel que soit les conclusions, je trouve que c’est un modèle minimal de questionnement de ce que nous en sommes en droit d’avoir de nos médias, de façon à confronter les enquêtes, et approcher la Vérité.

Pour ma part, à ce stade, et après de nombreuses recherches, je n’ai toujours strictement aucune idée de ce qui s’est passé : bombe, missile air-air, missile sol-air venant d’ukrainiens pro-Kiev ou pro-Donetsk. C’est d’ailleurs pour cela qu’on a inventé les enquêtes modernes – il n’y a que dans les régimes totalitaires qu’on a les coupables et qu’on les sanctionne AVANT que l’enquête ait commencé…

Nous verrons… En attendant, restez très vigilants (“Radio Paris, ment…“), et exigez toujours des preuves solides avant de croire quoi que ce soit…

Olivier Berruyer

MH 17 : une enquête
25 juillet 2014 par 21wire – 21st Century Wire

MH17 le verdict : Une preuve réelle pointe vers le camouflage par les USA et Kiev d’une opération sous fausse bannière ratée.

Jusqu’à lundi dernier, le crash du vol MH17 de la Malaysian Airlines le 17 juillet 2014, était potentiellement à même de changer la donne géopolitique mondiale dans cette “Nouvelle Guerre Froide”. Cependant une chose singulière est arrivée en provenance du Kremlin… 

Dans ce rapport, nous exposerons les faits basés sur un large éventail d’informations et de données disponibles à propos du vol MH17. Nous présenterons également et proposerons une critique de la “montagne de preuves” qui a saturé les médias US et européens depuis que cet accident a eu lieu. 21Wire a fait la synthèse de ce rapport avec l’aide de nombreux contributeurs et les sources en provenance de médias anglophones, ainsi que des matériaux traduits des sources russes et ukrainiennes, et avec d’autres références historiques pour mettre en contexte. Notre but est de s’approcher autant que possible de la vérité. Bien qu’un certain nombre de révélations apparaitront évidentes, nous encourageons néanmoins les lecteurs à tirer leurs propres conclusions sur cet événement marquant.

Il y a d’autres incohérences bien identifiées qui entourent cet événement et qui ont été analysées par 21Wire, de même que des liens avec le vol MH370, mais pour les besoins de cette enquête nous nous concentrerons sur les éléments factuels et spéculatifs avancés par les USA, l’Ukraine et la Russie. Comme nous le démontrerons clairement, les seules théories du complot présentées aujourd’hui sont celles produites par le Département d’État américain, et par le gouvernement de Kiev, lesquelles sont répétées par CNN, Foxnews, ABC, CBS et NBC…

Au seuil de la guerre

La matinée de lundi dernier n’a pas été agréable pour le Département d’État américain. Les autorités russes ont surpris Washington et ses partenaires de l’OTAN lorsqu’elles ont publié toutes les images satellite disponibles et les données du trafic aérien qui a été enregistré dans les dernières minutes du vol MH17 – et les ont présentées en direct à la télévision aux médias du monde entier. Les données brossaient un tableau très différent, conduisant à des conclusions contrastantes avec ce que les autorités de Washington et Kiev avaient répandu à travers les médias occidentaux depuis le 17 juillet. A la suite de leur présentation, Moscou a remis ses découvertes – données du trafic aérien et imageries satellite datées – aux autorités européennes. Nous examinerons ces conclusions en détail plus loin dans ce rapport. A l’opposé, les autorités US ont rechigné à faire de même. Washington souhaite-t-il partager des preuves ou des données objectives avec le public, ou bien ne s’agit-il que de diffuser ce qui rentre d’une manière ou d’une autre dans le scénario prédéfini auquel il adhère depuis le 17 juillet, et qui attribue déjà la culpabilité à la fois aux rebelles de l’est de l’Ukraine et à la Russie ?

Nous espérons que les dirigeants politiques et les médias des Etats-Unis et d’Europe prendront en considération toutes les informations disponibles, au lieu de simplement répéter en boucle ce qui tourne au sein de la chambre d’écho médiatique. Il est également crucial de comprendre dans quel contexte géopolitique ces incidents ont eu lieu afin de découvrir qui avait réellement l’intérêt et les moyens de détruire cet avion de ligne, et qui profite le plus de cet incident international.

Lire l’intégralité de cette enquête très bien documentée sur Les-Crises.fr

Par ailleurs une déclaration importante faite par le Vice-ministre de la Défense de la Russie, qui relève le bluff des États-Unis et met au défi de montrer leur preuves ceux qui ont porté des accusations contre la résistance de Novorussie et la Russie . (Traduction par l’équipe Française du Saker)

Cliquez sur ‘cc’ en bas à droite de la fenêtre Youtube pour afficher les sous-titres en français, anglais, allemand et russe.

https://www.youtube.com/watch?v=NcBcaEtTgRk&feature=youtu.be

 

7 commentaires