Israël-Palestine: le conflit qui commence ne peut que prendre de l’ampleur

Un des gros soucis avec le conflit israélo-palestinien, c’est que les médias ont tendance à prendre position: Israël est l’éternelle victime et ne fait que riposter face aux terroristes palestiniens. Mais comment s’informer sur le sujet sans risquer de tomber dans le colportage de rumeur? Reste donc les sources officielles, lire entre les lignes au besoin, et tenter de ce fait de s’informer au mieux…

israel.palestine

Ce à quoi nous assistons actuellement n’est que le début d’un conflit qui s’annonce catastrophique. Aux dernières nouvelles, le président parle d’un génocide dans son pays en pointant Israël du doigt:

Le président palestinien Mahmoud Abbas a accusé mercredi Israël de commettre un « génocide » dans la bande de Gaza, où au moins 43 Palestiniens ont été tués en deux jours dans des raids israéliens. « Ceci est un génocide – le meurtre de familles entières est un génocide commis par Israël contre notre peuple palestinien », a-t-il déclaré lors d’une réunion de crise de la direction palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie.

« Ce qui est en train de se passer, c’est une guerre contre le peuple palestinien dans son ensemble, et pas contre les factions (insurgées). Nous savons qu’Israël n’est pas en train de se défendre, mais de défendre ses colonies, son projet principal », a ajouté M. Abbas. Source et suite: 7sur7.be

Une information terrible, c’est de voir la Maison-Blanche condamner les tirs de roquette de Gaza, mais ne pas trop parler des raids israéliens…

Un article de la RTBF nous donne plus de détails sur la situation actuelle et sur les victimes recensées, celles-ci se montant à 370 pour l’instant.

Vingt-deux Palestiniens, dont 15 femmes et enfants, ont péri mercredi dans des raids israéliens contre la bande de Gaza, portant à 43 le nombre de morts depuis le début d’une offensive israélienne lundi à minuit, selon les secours. Le président palestinien Abbas accuse Israël de commettre un « génocide ».
Les avions israéliens ont pour l’heure touché 550 cibles dans la bande de Gaza, et au moins 165 roquettes se sont abattues en Israël, tirées depuis l’enclave palestinienne. On apprenait dans la soirée de mercredi que deux de ces roquettes sont tombées près d’une centrale nucléaire israélienne à Dimona.

Deux roquettes tirées depuis la bande de Gaza mercredi sont tombées près de la ville israélienne de Dimona (sud) qui abrite une centrale nucléaire, a annoncé l’armée.

« Des terroristes palestiniens de Gaza ont tiré trois roquettes sur Dimona. Deux sont tombées, et Iron Dome a intercepté la troisième« , a ajouté l’armée israélienne, en référence au système de défense anti-missile israélien.

Les brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza, ont affirmé dans un communiqué avoir « lancé trois roquettes M75 sur Dimona« . Ces roquettes ont une portée d’environ 80km.

Dimona, dans le désert du Néguev, abrite l’un des deux réacteurs nucléaires d’Israël. L’autre se trouve dans un centre de recherche à Nahal Sorek, à l’ouest de Jérusalem.

Israël est soupçonné de détenir environ 200 ogives nucléaires, mais a depuis toujours comme politique de n’affirmer, ni infirmer ces informations. Des scientifiques et des hommes politiques ont déjà demandé la fermeture du site de Dimona, vieux de 50 ans, arguant que son âge augmentait le risque d’accident.

370 blessés en deux jours

Les raids israéliens ont fait plus de 370 blessés en deux jours, a déclaré à l’AFP le porte-parole des services des urgences, Ashraf al-Qodra.

Article en intégralité+vidéo sur la RTBF

Quand à Israël, ils promettent le pire à la Palestine, l’apocalypse d’ici quelques jours en somme…

12 commentaires