Pourquoi il faut délocaliser Arnaud Montebourg et le parti socialiste

Arnaud Montebourg est le symptôme le plus avancé de la trahison congénitale qui frappe le parti socialiste vis à vis des classes populaires. Durant la campagne présidentielle, celui qui squatte aujourd’hui à Bercy aux côtés de Michel Sapin s’enflammait contre les délocalisations, proposait d’interdire les licenciements boursiers, et écrivait même un opuscule sur la démondialisation !

Aujourd’hui Arnaud Montebourg a retourné sa veste, à l’image du président Hollande qui choisit ses conseillers économiques chez Bank Of America et Rothschild alors qu’il déclarait que la finance était son ennemie. Il se fait maintenant le défenseur de l’accord de libre échange transatlantique alors qu’au printemps 2011 il parlait à propos de la mondialisation, des « fondamentalistes de l’ouverture commerciale » ou encore « d’escroquerie mondiale ».

Il avait également noté avec justesse que « Les élites économiques et politiques se sont enfermées à double tour dans leur confort, dans leur mondialisation heureuse, protégées par leur culture, leurs professions, leur mobilité et leurs voyages, leurs sécurités financières.« 

Aussi son revirement actuel au sujet du Traité Transatlantique, qui serait selon lui « gagnant-gagnant » ne peut s’expliquer logiquement par son enfermement actuel dans « les élites économiques et politiques protégées par leur culture, leurs professions, leur mobilité et leurs voyages, leurs sécurités financières »

Et comme le diagnostic a été posé avec justesse, la solution semble donc couler de source, il faut libérer nos élites enfermées dans leurs privilèges et les soumettre elles aussi à la saine stimulation de la concurrence mondialisée et à la précarité professionnelle et économique.

Pour cela, une solution d’urgence s’impose : délocalisons Arnaud Montebourg et le parti socialiste !

Un socialiste peut en cacher un autre. Et une tromperie d’éléphant, une autre tromperie.

« Je voudrais féliciter toute l’équipe de militants, syndicalistes, qui ont réussi ces résultats extraordinaires, je voudrais dire que la parole que vous portez n’est pas une parole seulement locale ou dans une filière industrielle, elle signifie aujourd’hui le retournement de valeurs, de tendances que nous devons imposer à l’économie aujourd’hui. »

Durant la primaire, Arnaud Montebourg a également fait le pèlerinage chez les Goodyear. Micro en main, au milieu des tee-shirts CGT « Goodyear Amiens, patrons voyous », il confondait le parking de la Zone industrielle avec un maquis du Vercors :

« Il serait temps que l’État redevienne l’arbitre et le protecteur des plus faibles dans le monde du travail, voilà ce que serait un gouvernement progressiste. La politique a été mise entre les mains de gens qui sont les alliés des marchés financiers, dans ceux qui ont le pouvoir économique, il faut renverser cette tendance. C’est très difficile parce que les médias nous enseignent qu’on ne peut pas. Vous allez entendre Alain Minc, Alain Duhamel, tous les Alain de la création, j’espère qu’il n’y en a pas trop ici…
— Alain Delon ! lance un salarié.
— Alain Delon, voilà ! Ils vont nous dire : “Ah ! On ne peut pas, ce sont des chimères, des doux rêveurs.” Mais ce n’est pas vrai, pour une raison simple : c’est que d’autres nations dans le monde, le font et contrôlent l’économie. »

Il était habité par une flamme.

Héraut du renoncement

Deux ans plus tard, devenu ministre, il est toujours habité par une flamme – mais pour dire précisément l’inverse, pour inviter les ouvriers à la résignation :

« Il y a sur Amiens un contexte très tendu et une “conflictualité” hors norme, que je déplore. (…) Les dégâts que ce type d’attitude produit sur l’image de la France sont considérables. (…) Le gouvernement souhaite que le conflit s’arrête. Chacun doit faire un pas vers l’autre. La terre brûlée, la violence, la violation de la loi, l’obstination des uns et des autres, ne résoudront absolument rien et aggraveront la situation des salariés et des familles qui attendent de retrouver un travail ou d’être correctement indemnisés. (…) La République c’est la compréhension mutuelle, ce ne sont ni les insultes, ni la violence. J’en appelle au dialogue et aux rapprochements des points de vue, quoi qu’il en coûte à Goodyear et aux responsables locaux de la CGT. Je mets les deux parties non pas dos à dos mais face à face. Tout le monde doit mettre de l’eau dans son vin » (Courrier picard, 13/1/2014).

Hier, il invitait les salariés à se rebeller contre des « abus inacceptables », se cabrait contre « la prédation », il promettait une loi « pour chercher les responsabilités chez la maison-mère », et une autre pour « interdire de licencier lorsqu’on distribue des dividendes », saluant les cégétistes pour leur « résistance ». Et le voilà qui, désormais, alors que rien n’a changé, alors que « prédations » et « abus » demeurent, alors qu’aucune loi n’est instaurée, le voilà qui exige le renoncement – avec toujours le même style, la même fougue.

Candidat de la transformation

« Vue de chez moi et vue d’en bas, pour tous ceux qui n’ont que leur travail pour vivre, la mondialisation n’est rien d’autre qu’un système extrémiste. » Au printemps 2011, Arnaud Montebourg publiait un petit opuscule remarquable, Votez pour la Démondialisation ! Pour la première fois, un dirigeant politique, et de la gauche de gouvernement, s’en prenait de front, avec violence, au libre-échangisme :

« Le bilan de la première décennie de mondialisation est un désastre pour ceux qui n’ont d’autres ressources que leur travail : délocalisations en série, destructions d’emplois et d’outils de travail, diminution des salaires…
« Ces choix obsessionnels portés par des fondamentalistes de l’ouverture commerciale ont- ils servi les intérêts de quiconque, mis à part une infime minorité mondiale ? La baisse des revenus du plus grand nombre est là, l’enrichissement exagéré de 1 % des ploutocrates mondiaux aussi, comme la contraction des protections sociales, la destruction des ressources naturelles, la crise écologique qui multiplie ses foyers d’apparition, et l’ombre de la peur qui s’est étendue sur les sociétés. C’est le triste bilan de cette escroquerie mondiale…
« Les élites économiques et politiques se sont enfermées à double tour dans leur confort, dans leur mondialisation heureuse, protégées par leur culture, leurs professions, leur mobilité et leurs voyages, leurs sécurités financières. Elles se sont construites des croyances artificielles, une mise sous bulle stérile et indifférente au sort des gens, une vitre idéologiquement blindée contre laquelle tous les gens ordinaires viennent s’écraser, comme les insectes sur le pare-brise d’une belle voiture lancée à pleine vitesse. Ça ne fait pas de bruit, et le monde file à toujours vive allure sur les autoroutes de la bonne conscience…
« Il ne reste plus que les vieux éduqués en faveur du libre-échange, ceux qui sont encore bloqués au XXe siècle. En un mot, ceux qui nous gouvernent… »

Et de conclure :

« C’est le sens de ma candidature aux primaires populaires de la gauche. Je ne suis pas candidat à la gestion de ce système qui détruit la planète, asservit les hommes et anéantit leur droit de choisir. Je suis candidat à la transformation de ce système. »

Mondialisation soft

Comptait-il le transformer, franchement, ce « système extrémiste », en compagnie des Hollande, Moscovici, Cahuzac et Sapin, tous ces gens qui sont, et depuis belle lurette, et par mille biais, « les alliés des marchés financiers » ? C’est lui qui en est transformé, surtout. Car le même M. Démondialisation soutient, désormais, le projet d’accord de libre- échange transatlantique. « N’est-ce pas un peu contradictoire ? » l’interroge un journaliste. Arnaud Montebourg : « Enfin, c’est-à-dire que les accords de libre-échange ils sont, d’abord il ont un avantage c’est qu’il y a deux entités, c’est pas la mondialisation. C’est deux continents, qui ont des règles, qui ont des préférences. (…) Donc, c’est un accord qui peut être égalitaire. C’est un accord qui peut être gagnant-gagnant et non pas perdant-perdant, ce qui était le cas de la mondialisation jusqu’à présent. Et ce n’est pas un accord de mondialisation, c’est un accord régional, entre deux régions du monde. » (RTL, 16/6/2013.)

Voilà qui mériterait la médaille d’or du sophisme. Il aura suffi de quelques mois à ce tribun, à peine, quelques semaines, pour s’adonner à la « cogestion de ce système qui détruit la planète », pour s’asseoir sur son strapontin ministériel – et ses convictions. Le tout parsemé de quelques « couacs », savamment orchestrés, largement commentés par radios et télés : sur le dossier Dailymotion, sur le P-DG d’Orange Stéphane Richard, sur Lazard et la future Banque publique d’investissement, etc. Une façon d’entretenir son image « de gauche », genre « dissident de l’intérieur », qu’il ne soit pas carbonisé par ses années en Hollandie.

Lire l’intégralité de l’article sur Fakir

24 commentaires

  • gnafron

    délocaliser les sos, pourquoi pas ? mais qui en voudra ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • lolita

    il s’est délocalisé tout seul ce brave homme!

    passer de son village bressan à Paris, fallait le faire!!!!

    il est loin le temps où il affrontait le mépris des classes dirigeantes, de ceux qui l’avaient surnommé « le député aux pieds crottés »!!!!
    parce qu’il venait du fin fond de la Bresse….

    maintenant il a rejoint l’ELITE………………….
    et ça, ça change tout!

  • voltigeur voltigeur

    Lui aussi a un « bon fondement » faut croire qu’ils
    adorent se faire……….des gâterieshttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif……

  • Berrurier

    Ne faisons plus les étonnés à chaque nouvelle que nous recevons. Nous savons très bien que tous les politiciens, qu’ils soient de droite ou de gauche ou de l’extrême droite et de l’extrême gauche sont tous des vendus. Ils vont continuer ainsi jusqu’au jour où il n’y aura plus de viande sur l’os et ce jour là ils nous expliqueront que c’était la faute aux autres qui les ont obligé mais pas leur faute surtout pas. Comment peut on encore aller mettre un bulletin de vote dans une urne sachant très bien que ça ne servira à rien car de toutes façons ils feront systématiquement le contraire de ce qu’ils auront promis. Ce ne sont que des langues de putes et encore j’ai plus de respect pour ces dames (que l’on nomme putes) que pour ces pouriticiens qui sont pires que tout !

  • utoro

    Dire que la moitié ont voté socialistes…Les gens ne réfléchissent pas…

  • stereo

    Ceux qui ignorent l’histoire sont condamnés à la revivre : les traites ont toujours fini pendus « hauts et courts » !!!
    Quoiqu’on dise, quoiqu’on fasse, un jour l’ histoire reprendra ses droits en se répétant…

  • Fenrir

    Il ne s’agit pas tant de les délocaliser que de les virer tous !!!

    Exigeons la convocation d’une Assemblée Constituante issue du Tirage au Sort et ayant pour mission d’en intégrer les principes dans nos institutions.

    Vous n’imaginez pas les potentialités que recèlent ce fonctionnement afin de changer enfin cette société en NOTRE FAVEUR.

    Prenez le temps d’y réfléchir, de vous renseignez, d’en débattre, et enfin et surtout d’en parler autour de vous.

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=25&t=7148

    Tous les éléments et matière à réflexion sur le sujet que j’ai pu rassembler. Bonne lecture…

    ;0D

  • Maverick Maverick

    Déjà que Saddam avait pas d’Armes de Destruction Massive, quand on voit ce qui lui est tombé dessus … Et là, faudrait qu’on exporte Montebourg et le PS ??? Il y a eu des guerres pour moins que ça …

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    comment déboulonner le systeme actuel!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=25&t=7732

    quand le politicien blatère ,il ne fait que pérorer avec ou sans emphase,pour nous sortir,enfin,des rhétoriques auto-bienfaisante

    qui deviennent à terme une insulte pour notre intelligence

  • zeke24

    Le jour ou les gens comprendront que le pseudo duel « PS vs UMP » ou « Mr X du PS contre Mr Y UMP » n’est que de la comédie pour un semblant d’opposition à un pouvoir qu’ils détiennent de manière absolu et dont il leur est nécessaire d’en faire paraitre le contraire….
    L’idéologie de la soumission est plus puissante que n’importe quelle chaine, ça se travail

    C’est « la démocratie », enfin la leur.

    La simple idée de mondialistes pseudo anti-délocalisation, anti-capital, pro-ouvrier etc… est aussi stupide et incompatible que l’image d’un pingouin hydrophobe ou qu’un black se badigeonnant de crème solaire en Bretagne.
    Mais pourtant!

    Le nationalisme (de droite ou de gauche) et la seule opposition au mondialiste c’est comme ça.

      • rouletabille rouletabille

        Je me permet d’ajouter le théâtre FN avec la fifille pure Jeanne d’Arc qui éjecte Gilles de Rais Père,fondateur de la Fhaine ,bien assise ou pépé gégène et les copains FM l’on placées..hahahah.
        Je cite ceci
        « Son compagnon le juif ultra-sioniste Louis Alliot, a infiltré, avec le consentement de la présidente du parti, plusieurs francs-maçons. On sait que la franc-maçonnerie est la fondatrice de la religion laïcarde, et qu’elle est en lien très fort avec le judéo-talmudisme. La boucle est bouclée…et ce n’est pas le FN qui libérera la France de l’occupation sioniste . »
        Des crabes illusionnistes qui disent qu’ils ont 25 % de votes et font semblant que 46 % de gens qui se sont abstenus de dégueuler dans les urnes ne comptent pas hahaha

      • zeke24

        On sait que tu es anti-nationaliste, au moins bien plus « qu’anti-mondialiste » pour ne pas dire mondialiste tout court au final.
        « La société » se délecte de gens comme toi.

        « Son compagnon le juif ultra-sioniste Louis Alliot »

        Toujours ton racisme primaire, juif n’est pas sioniste, alors « ultra sioniste »… pas faute de te l’avoir deja dis.

        « Le père de sa mère(à Louis Alliot)était un Juif d’Algérie, originaire de Médéa. »

        source
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Aliot

        Je ne sais pas si il est utile aussi de te dire qu’on est juif par sa mère… mais bon, tu ne lis jamais les textes donc autant pisser dans un violon.

      • rouletabille rouletabille

        Je te juge pas moi ,ton pseudo est en lui même représentatif de ce que tu défends,(pas vrais ZEKE ?)
        Ne t’en prend pas à MOI svp,mes idées OK,soit, et si c’est ton argument de reprendre les miens ,cela fait double emploi et n’avance pas notre compréhension,tes…
        .
        «  »Je ne sais pas si il est utile aussi de te dire qu’on est juif par sa mère… mais bon, tu ne lis jamais les textes donc autant pisser dans un violon. » » »
        .
        Les collaborateurs JUIFS sont moins divisés que nous.
        Quand à LOUIS ALIOT ,JUIF SIONISTE comme VALS (Lier ÉTERNELLEMENT par son épouse aussi,à ?à? ISRAËL°)…
        Si j’ai le temps te donnerais un aperçu de ses voyages en ISRAEL,pas Jeanne d’Arc,non héhéh,ce LOUIS ALIOT ne risque pas d’épouser une GOY QUAND MÊME…

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    et si on montait un projet pour réhabiliter les bagnes de Cayenne?
    des maçons,des charpentiershttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

    • Fenrir

      Je suis par principe contre le bagne, même si cela est tentant pour l’infliger à l’ensemble des politocards qui nous mentent, nous exploitent, nous parasitent, et nous spolient.

      Mais il s’agit de ne pas non plus sombrer à s’abaisser à leur niveau.

      Le mieux ne serait-il pas de leur faire mal là où cela leur fera le plus mal ?

      Dans leur orgueil et dans leur portefeuille…

      Je propose que l’ensemble de ces individus soient passer en jugement par des jurys populaires tirés au sort, que l’ensemble de leurs patrimoines soient passés à la loupe, et qu’ils soient condamnés à la confiscation TOTALE de leurs biens et avoirs.

      Qu’ils soient relogés dans des HLM dans les quartiers défavorisés qu’ils méprisent, et qu’ils soient condamnés A VIE, à des Travaux d’Intérêts Généraux au service de la collectivité avec le RSA comme unique revenu.

      Qu’ils subissent ce qu’ils nous imposent depuis trop longtemps.

      • rouletabille rouletabille

        Puisqu’il y a un plancher pour les revenus des pauvres et pas de PLAFOND,je propose un PLAFOND MINIMUM de richesse au delà duquel l’exploitation et l’appropriation des biens qui manquent cruellement aux autres soit PUNISSABLE.
        Pas de sanctions ,juste une mise au point et le PARTAGE sous peine de confiscation au bénéfice de TOUS.

      • Fenrir

        Bonsoir Le Copain :0)

        Je passais vite fait lors de ma pause-café-gouter avant d’y retourner. (Il fait jour, et il faut bien des couillons pour payer pour faire tourner ce système…)

        Nos idées se rejoignent sur la confiscation des biens mal-acquits.

        Cela suffit !

        Il faudrait enfin comprendre que nul ne peut construire une fortune sans exploiter les autres, ou les escroquer d’une manière ou d’une autre.

        « Quand même ! »

        ;0D

      • rouletabille rouletabille

        Paye ton café et n’oublie pas ton tracteur.
        Bisous FENRIR…