Les arbres morts ne pourrissent pas à Tchernobyl, et c’est un vrai danger….

La catastrophe de Tchernobyl qui a eu lieu en 1986, et dont les nucléocrates ont tenté de minimiser les effets sur les populations, en faisant comme en France, stopper le nuage radioactif aux frontières, commence après 30 ans à montrer les effets des radionucléides. Les polémiques sur ces effets sont nombreuses et variées.

On nous montre, reportage à l’appui le « Paradis » Ukrainien, où la nature aurait repris ses droits. Les images montrent un paysage luxuriant, riche en bio-diversité, avec des animaux en apparente bonne santé. Les générations d’animaux seront affectées dans le temps, avec des mutations génétiques et comme pour les bébés Ukrainiens des monstruosités vont apparaitre.

On sait tous que cette catastrophe est toujours en cours, et ce n’est pas un sarcophage aussi sophistiqué soit il, qui va résoudre le problème.

Il y a toujours 130 tonnes de déchets radioactifs qui resteront mortels pendant quatre millions d’années. Si les arbres ne pourrissent pas, en cas de gigantesques incendies la radioactivité présente dans la végétation, se propagera inexorablement.

Une nouvelle découverte qui fait froid dans le dos en provenance du site tristement célèbre de Tchernobyl. Près de trente ans après cette catastrophe nucléaire, l’une des plus grosses de l’histoire avec Fukushima, des chercheurs ont constaté que «les arbres morts, les plantes et les feuilles sur le site contaminé ne se décomposent pas à la même vitesse» que les plantes poussant ailleurs dans le monde, résume NBC.

Publiés dans le journal Oecologia, ces résultats prouvent que l’ensemble des êtres vivants situés à proximité du funeste site ont été affectés par la radioactivité: humains, animaux, végétaux mais aussi insectes, microbes ou fungi, un champignon impliqué, à l’instar des insectes ou des microbes, dans le processus naturel de pourrissement de la matière.

Comme l’explique le site The Smithsonian, ces «décomposeurs» ont aussi souffert de la catastrophe. Pour le vérifier, les deux chercheurs à l’origine de l’étude, Tim Mousseau, de l’université de Caroline du Sud aux Etats-Unis et Anders Møller de Paris-Sud, ont rempli 600 petits sacs de feuilles non-contaminées, pour les déposer à différents endroits, avec ou sans radiation.

Les résultats sont saisissants, à en croire le Smithsonian:

«Dans les zones sans radiation, 70% à 90% des feuilles avaient disparu après un an. Mais dans des zones avec plus de radiations, les feuilles gardaient près de 60% de leur poids d’origine.»

…….. […] Lire la suite

Les loups radioactifs de Tchernobyl

https://www.youtube.com/watch?v=aWzhm2JnHEc

Invité de Bob vous dit toute la vérité, Jean Pierre Petit, Astrophysicien, ancien chercheur au CNRS, et un des pionniers en recherche expérimentale, nous explique le danger de Fukushima, autre catastrophe qui va impacter de manière plus que durable, nos vies.

On nous vend l’énergie nucléaire, comme la meilleure et la plus sure. Avec nos 58 réacteurs, et la vétusté des installations, la France n’est certainement pas à l’abri d’un désastre majeur. On pourra épiloguer des heures, le nucléaire est dangereux, nous sommes capables de construire des centrales, mais pas d’en gérer les déchets. On ne sait pas quoi en faire, ni où mettre en toutes sécurité ces bombes à retardement qui resteront mortelles pour des milliers d’années.

Un site d’enfouissement est en cours de construction à Bure,  les habitants n’en veulent pas et on les comprend, le récent accident en Amérique du centre de stockage américain de déchets nucléaires militaires WIPP, seul site souterrain en fonctionnement au monde (depuis 15 ans), a de quoi remettre en question toute la filière de l’enfouissement ! Malheureusement Bure n’est pas le seul site, dans les sous-sols de Stocamine, la bombe à retardement alsacienne, pose problème, puisque le site doit aujourd’hui être définitivement fermé. A partir du 1er avril, une partie de ces déchets sera remontée à la surface tandis que le reste sera confiné.

Alors on s’active sous terre : une immense machine racle les sols, soulevant une épaisse poussière salée, tandis qu’un tracto-chargeur transporte les minerais et déblais. « Il faut agrandir les galeries, aplanir les sols, renforcer les soutènements, installer des lampes et des téléphones de secours avant de commencer à déstocker, énumère Alain Rollet, PDG de StocaMine. Ces opérations sont dangereuses : le risque minier se cumule au risque toxique, sans oublier que la mine est classée comme épisodiquement grisouteuse. »…[…]

Merci à Planète-Bleue

En savoir plus:

Les mutations dans la région de Tchernobyl par Solange Fernex, d’après un document Ukrainien.

Tchernobyl, quelques faits dérangeants: par Belle Belbeoch (GSIEN)

I – Remarques préliminaires à propos du bilan sanitaire officiel de la catastrophe de Tchernobyl

II – Les liquidateurs

[…] la suite sur dissidents-média

10 mythes sur l’accident de Tchernobyl ,article écrit en 2009 soit, vingt trois ans après la catastrophe,  il faut  considérer qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour être objectif, compte tenu du ciblage des études.

Les accidents de Tchernobyl et de Fukushima, n’ont pas amené l’humanité à renoncer au nucléaire par La Voix de la Russie

Réseau Sortir du Nucléaire toutes les actus sur le sujet

Les crimes contre la nature sont des crimes contre la Paix et l’Humanité.
Signez pour protéger notre habitat naturel.


ECOCIDE.UE

 

21 commentaires

  • Maverick Maverick

    Ce serait plus clair d’expliquer qu’en cas d’incendie, la radioactivité qui s’étendrait est celle qui est (déjà) dans les forêts, pas celle du sarcophage de la centrale …

    • voltigeur voltigeur

      Merci Maverick j’ai rajouté:
      Si les arbres ne pourrissent pas, en cas de gigantesques incendies la radioactivité présente dans la végétation, se propagera inexorablement. C’est mieux? ♥♥

      • Planete bleu Planete bleu

        Bonjour Voltigeur,

        J’avais déjà vu cette vidéo ou ils disaient que la nature se portait bien à Tchernobyl, moi sa me met en colère de voir temps de mensonge, produit par des scientifiques à la solde de l’industrie du nucléaire et les scientifiques indépendant sont ulcéré de voir ça.

        http://www.sortirdunucleaire.org/Tchernobyl-Fernex

        http://www.lalibre.be/archive/la-faune-ignore-la-radiophobie-51b8e6b6e4b0de6db9c5b7c2

      • voltigeur voltigeur

        Bonjour,
        De toutes les façons, pas de quoi s’inquiéter, tout va
        pour le mieux!
        Le coffre fort de Svalbart contient ce qu’il faut
        au cas où…Je ne sais pas du tout quel sera de résultat en
        sol contaminé, mais comme les nucléocrates non plus, ça me rassure.
        De plus toujours au cas où, les manips génétiques pourront suppléer
        aux mutations humaines et animales, de nombreux labos planchent sur
        le sujet, sauf qu’ils se cassent la tête avec l’adn des méduses ou des lucioles
        alors qu’il suffit juste d’attendre un peu, et ce sera l’humanité qui
        sera en surbrillance avec la radioactivité….Comme déjà dit (écrit)
        pas de soucis tout va bien!!!!!! :(
        ECOCIDE.UE
        NEWMANITY.COM

      • Eaglefeather Eaglefeather

        L’assurance qu’affichaient les promoteurs du « coffre-fort de l’apocalypse », s’est quelque peu érodée ces derniers mois. Comme pour toutes constructions modernes, de sa conception à la finalisation de sa construction en passant par le choix du site, on été ternis par la divulgation de l’existence de pots de vin.
        Ainsi on a appris que l’endroit somme toute très calme, du moins à l’époque de l’élection du site, était en fait très connu par des sismologues qui ont mis en garde du danger de voir survenir des séismes violents dans cette région. Il y a en effet et depuis quelques mois maintenant, de nombreuses secousses, passées les 4.0. Toute la partie Nord de la fracture de Jan Mayen est en train de bouger les failles se sont réactivées et depuis le mois de novembre il est constaté de très nombreuses anomalies thermiques, tout au tour des iles Svalbard, ce qui signifie qu’il y a une activité magmatique sous toute la région jusqu’au moins le sud de la faille de Reykjavík, la Fosse de Ch. Gibbs

      • Maverick Maverick

        @ Volti : « Tip-top », comme dirait un compteur Geiger http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • .Mario-Bros.

    quand je voit cette vidéo et cette nature en apparence superbe je me dit qu’on vie comme des rats dans nos citées de béton , et que si je le pouvais je partirais vivre le peu de temps qu’il me reste avec ces animaux conscient du danger mais heureux !

    sans hésitation aucune avec un fusil pour me foutre une balle dans la tête si je tombe malade ou si ce putain d’homme veux me ramener dans la merde ou on vie … http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    ces animaux sont en sursis certes mais la liberté qu’ils ont en échange n’a pas de prix et je les envies dans un sens bien sur , plus de chasseur le loup passe devant un homme sans crainte une image impensable chez nous avec nos chères éleveurs hypocrite qui crie : au loup ils tuent mes agneaux chérie que j’aime alors qu’eux même les vendent plus tard à la boucherie … si le loup amène un lingot d’or l’éleveur va tout faire pour que le loup vienne chercher ces agneaux qu’ils aiment tant …

    je m’égard mes ces images je me répète nous montrent à tous comment on a été emprisonner par notre putain de façon de vivre et de notre technologie à deux balle qui maintien en vie nos vieux dans des centres sordide alors que la seul chose qu’ils veulent vraiment c’est partir …

    oui sans hésitation je partirais à Tchernobyl pour y vivre et mourir plus tôt mais libre … l’homme est un monstre de nous avoir privé de tout ça …

    • Maverick Maverick

      Ouais, ça a l’air romantique, la Nature … Mais les animaux en chient tous les jours pour manger et se reproduire etc tout comme nous. Les loups de Tchernobyl sont radioactifs, mais ils ne le savent pas et ils s’en foutent. Faut dire qu’eux, ils n’ont pas une frontière imperméable aux nuages et Charles Pasqua http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      Et les blaireaux de Tchernobyl, ils n’ont pas Internet

      :-D

    • puresse

      Je suis d’accord avec toi, il y a un film plus complet et cons&quent !

  • gnafron

    ces images me laissent perplexe…et si Tchernobyl était
    une bénédiction pour le monde non humain, le monde naturel ?
    la nature sauvage peut-elle donc faire son « bonheur » d’une
    catastrophe nucléaire ? de quoi presque souhaiter une 3eme
    guerre mondiale bien chaude !
    car en fait, si la radioactivité est mortelle pour l’individu,
    elle ne gêne pas du tout le groupe: les ratages monstrueux
    disparaissent, tout simplement
    VIVE FUCK-USHIMA !!!

  • Fukushima, rejets radioactifs, effets sur la santé – I. Fairlie 12.03.13

    Déchets nucléaires-poisons ingérables

    Le soleil et la mort

  • puresse

    Allez, encore censurée, j’en ai marre !

  • puresse

    Trop, c’est trop^! Vous agissez comme ceux que vous dénoncez !
    https://www.youtube.com/watch?v=MFYnhPF2m-Y

  • Balou

    Bonsoir, il y a une boulette à la fin de cet article :

    « 10 mythes sur l’accident de Tchernobyl ,article écrit en 2009 soit, trois ans après la catastrophe, il faut considérer qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour être objectif. »

    Ce n’est pas trois ans après mais vingt trois ans, en 2009