Les états-unis à nouveau en récession

C’est La nouvelle économique de la semaine, reprise comme il se doit par Charles Sannat dans son éditorial ce matin. Les états-unis, qui étaient soi-disant sortis de la récession et dont toute la presstitute et les élites nous affirmaient qu’ils étaient repartis sur la voix de la croissance la plus audacieuse et patati et patata, sont entrés à nouveau en récession sur le premier trimestre 2014 avec une contraction du PIB de 1%. Cela alors que le FMI annonçait 2.8% de croissance sur l’année, croissance qu’il faudra de toute évidence aller chercher avec les dents au rythme actuel, et ce malgré les maquillages statistiques dans le calcul du PIB qui intègre désormais la recherche et développement… C’est d’autant plus ballot que les USA sont sensés tirer la croissance mondiale et tous nous sauver de l’infâme dépression grâce à leur consommation « patriotique ». Mais voilà, de toute évidence ce sont les « super bears » comme Olivier Delamarche qui ont raison depuis le début en affirmant que les USA ne sont en réalité jamais sortis de la récession de 2008, et que seul l’argent déversé par la FED par tombereaux grâce aux QE a fait illusion un temps. Ce temps semble avoir pris fin, retour aux fondamentaux,  à la crise économique et à la pauvreté de masse

États-Unis : l’économie s’est contractée de 1 % au premier trimestre

Voilà, c’est le titre de la dépêche de l’AFP. L’économie américaine s’est contractée. Ce que j’aime c’est le « davantage que prévu »… Rien du tout oui, « ILS » avaient tous prévu un PIB en hausse. Bref, les Ricains nous avaient expliqué que leur PIB avait augmenté d’un petit 0,1 % tout symbolique mais en réalité, il n’en est rien puisqu’en « deuxième estimation » (c’est déjà drôle en soi la 2e estimation incertaine au doigt mouillé après un calcul en 1re estimation à la louche), le PIB est carrément en baisse de 1 %, et une baisse de 1 % c’est une récession !

Bon, c’est la première fois depuis 2011 que les USA voient leur PIB baisser mais ce n’est pas grave du tout car c’est à cause du froid… Oui, aux États-Unis, ils ont dû affronter un « polar vortex », soit un vortex polaire et ils se sont caillés de très longs mois. Résultat chez nous, en France, quand on a froid, on se chauffe plus donc on consomme plus d’électricité, plus de fioul, plus de gaz, on achète plus de pulls, de parkas, de doudounes et même des bonnets… Résultat ? Si les ventes de maillots de bain chutent drastiquement, il y a plein d’autres produits qu’on s’arrache… Même que quand il fait froid, j’achète plus de soupe (Royco) ou encore plus de choucroute… C’est excellent la choucroute et le cassoulet l’hiver, ça tient au corps comme on dit.

Mais aux États-Unis, rien du tout. Ils ne se sont pas chauffés plus, ils ne se sont pas achetés plus de pulls, et ils ont à peine bouffé plus de soupe, sans oublier que même McDo a vu ses ventes baisser de 1,7 %… Alors croyez-vous que ce soit vraiment à cause du froid ? Cette explication ne tient tout simplement pas la route (sauf pour UPS et autre camionnette sans pneus neige).

D’ailleurs lisez bien cette phrase au passage : « L’hiver particulièrement rigoureux a affecté tous les secteurs de l’économie hormis les dépenses de consommation, qui se sont maintenues à +3,1 % portées par les dépenses dans les services (+4,3 %)… » Tiens donc, finalement la consommation est même en hausse ! Comme quoi, les Américains vont bien se mettre au chaud au Wall Mart du coin !!

Alors la baisse du PIB s’explique par la révision à la baisse des stocks (les entreprises préférant déstocker que de produire plus, ce qui n’a rien à voir avec l’âge du capitaine ou la température ambiante, sans oublier les dépenses d’investissement qui ont dramatiquement chuté de 11,7 % avec, pour finir, des exportations elles aussi en recul de 6 %…

Mais que toutes les bonnes âmes « optimistes » se rassurent, je ne suis qu’un horrible pessimiste puisque même l’AFP vous dit que « cette contraction ne fait pas craindre une récession, définie par deux trimestres consécutifs de recul du PIB »… Je vous rappelle quand même que s’il faut 2 trimestres consécutifs pour parler de récession, il n’en faut qu’un pour parler de croissance… il ne faut donc pas être dupe ni naïf, pour ne pas dire complètement abruti, par les crétineries langagières de ceux qui vous dirigent. C’est la merde mais tout le monde fait semblant que tout va bien, jusqu’au jour où tout cela nous pétera lamentablement à la figure.

Lire la suite sur Le Contrarien matin

14 commentaires

  • engel

    On nous aurait menti?
    non, c’est impossible!

    Tant que vous y êtes, dites que le 11 septembre est l’œuvre du gouvernement Us.
    Là, vraiment n’importe quoi!!!

    Je suis bien tout va bien…

  • nomdemon

    Pas de souci, la BNP va voler au secours de l’économie des USA et avec elle, tous les petits épargnants. Ca c’est de la solidarité…

  • nomdemon

    sans oublier, bien entendu, le fameux traité transatlantique. Elle est pas belle la vie ?

  • Tyr

    Olivier Delamarche avait raison dans ses analyses.
    Cela fait quinze jours qu’il dit à chaque fois que l’occident est en récession et que les autres lui disent que non non, tout va bien il y a une reprise surtout aux USA.

    Le ridicule ne tue plus, dommage.
    On aurait quelques boulets en moins.

    • yoyo

      Olivier Delamarche ça fait au moins deux ans qu’il dit qu’il y a récession et que la bourse va se casser la figure !

      • dominus deus sabaoth dominus deus sabaoth

        ouais et force est de constater que leur rustine parviens a maintenir a flot le titanic c’est désopilant quand tu vois qu’il font tourner la planche a billet et inonde le marché de billet de Monopoly c’est extraordinaire et questionne toi simplement qui a interet de s’enrichir un max avant le crash par n’importe quel moyen (surement pas les petits salariés:) )

        il le repete depuis deux ans ok et? tant mieux qu’e c’est pas encore arrivé j’aurais pas mes reserves…bref olivier aura tot ou tard raison mais la question quand…juillet aout je surveillerais l’or car la main mise sur l’or leur echappe donc le cours risque d’etre plus réel…
        http://youtu.be/wioIRxKVkYo il interroge le type de denissto franchement çà risque de nous tomber sur la gueule a n’importe quel moment

  • Togoz

    Non aux États-Unis sionistes, non aux AMERicains, non au faux état d’Israël, non aux juifs anti-goys, non aux Qatar et l’Arabie Saoudite, non aux barbus islamistes, non à Bruxelles, non à l’UE, non à la zone euro, non à l’Euro, non au Dollar, non à l’OTAN, non à l’ONU, non au traité transatlantique, non à Monsanto, non aux OGM, non à la bouffe dégueulasse AMERicaine, non aux homosexuels, non aux travelo, non aux pédophiles, non aux hommes politiques, non aux banques et banquiers, non aux élites sionistes, non aux mafias etc … !

    • rouletabille rouletabille

      S’il passe sur BAFTV c’est juste pour dire « Faut rembourser la dette »le jour ou il diras comme en Islande « les Banquiers en prisons »Il passeras plus sur BAFTV..

      • engel

        Il n’a jamais dit qu’il fallait rembourser la dette.
        Il dit qu’il faut arrêter d’en faire.
        ..La nuance est de taille, non?

        De toute façon.
        De la dette, il y en en a partout, mais alors, absolument partout!!!
        Quand l’impossibilité de rembourser éclatera, tout le monde sera éclaboussé, y compris les petits sans sous et eux encore plus.

        Oui, tout le monde!

  • leprixdelavie leprixdelavie

    D’après le site que j’ai trouvé tout va bien mais pour les riches :

    http://www.les-crises.fr/inegalites-revenus-usa-3/

    En fait les USA sont toujours en dépression et c’est normal quand tu ne veux pas payer tes employés ils ne peuvent consommer.

    La solution ? Que les riches achètent plus de biens de consommations, ils n’ont qu’à acheter une voiture par jour par personne, par exemple et ils en changent tous les jours ! Non c’est pour rigoler, la solution est dans l’augmentation des salaires.

    En fait aux USA les entreprises en difficulté baissent les salaires ou licencient ce qui crée une baisse de la consommation aux USA et l’engrenage n’est pas prêt de s’arrêter.

    P.S. : La crise a ceci de bon que ça arrête la fabrication de trucs inutiles comme les smartphones, les télévisions, … Et donc la crise est écologique.

  • Passetec Passetec

    En raie ces Sions

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    une fois le TAFTA engagé,c’est l’euro-dollar qui va être créer

    c’est la seule solution pour éviter la faillite yankee!

    les nouvelles mesures anti tabac de tourraine(ex VRP dans les substituts tabagiques)pourraient faire l’objet de poursuites par les tribunaux US au même titre que la BNP paribas