Ukraine : où en est-on de la guerre du gaz ?

Vladimir Poutine a envoyé une lettre aux dirigeants des principaux pays l’UE au sujet du règlement de la facture de gaz Ukrainienne, en date du 18 avril, qui stipule clairement que si l’Ukraine ne règle pas sa facture, le transit pourrait être suspendu. Problème, près de 40% du gaz à destination de l’UE passe par le gazoduc Ukrainien (source RIA Novosti)… En attendant, et face aux impayés de Kiev, la Russie a mis en place un système de prépaiement qui s’appliquera à partir de la mi-mai.

Face à cet atout maître de la Russie, les colonies de l’OTAN membres de l’UE réfléchissent intensément (c’est dire l’urgence du problème !) à des solutions alternatives. Si Washington propose de leur fourguer son gaz de schiste dont il ne sait que faire et dont le prix de revient a explosé les seuils de rentabilité, la solution serait particulièrement onéreuse en terme d’installations  pour la liquéfaction du gaz, sans parler de l’impact environnemental. Mais tout est bon pour éviter que les majors qui ont massivement investit aux états-unis et qui sont en train « de manger leur chemise » selon les termes du patron d’Exxon, puissent sortir de la désastreuse aventure du gaz de schiste. Total vient d’ailleurs de renoncer à continuer la prospection en Pologne et a décidé d’abandonner ses projets d’extraction, tout comme Exxon. C’est donc au tour du gaz de schiste Polonais de faire pschittt…

Dans ces conditions, on voit mal comment l’UE pourrait se passer du gaz Russe, à moins évidemment de croire au Père Noël et d’être particulièrement servile crédule. Cela n’a pas empêché le larbin officiel d’Obama notre mamamouchi en chef Hollande 1er, de soutenir l’initiative de l’administrateur américain pour la Pologne du premier ministre Polonais Donald Tusk de créer une « communauté européenne de l’énergie » destinée à désintoxiquer l’UE du gaz Russe. Il s’agit bien évidemment une fois de plus de débarrasser les USA de leurs excédents à nos frais d’importer les surplus de gaz de schiste américains…

C’est dans cette optique qu’il faut voir la tentative de la commission européenne de torpiller la construction du gazoduc South Stream qui doit contourner l’Ukraine par la Mer Noire puis la Bulgarie.

Pendant ce temps là, Moscou développe ses relations commerciales vers l’Asie comme alternative au marché européen, notamment via la Corée. Moscou vient ainsi d’effacer 90% de la dette Nord-Coréenne afin de faciliter la construction de son gazoduc vers son voisin du sud qui est le deuxième importateur mondial de gaz…

11 commentaires

  • Jujusmart

    Ah, j’adore la manière de présenter les faits,j’en lirais pendant des heures ! Bravo

  • pokefric pokefric

    Ils doivent se dire qu’avant que les accords ne soient acceptés avec la Chine,ils vont mettre tout en œuvre pour se servir gratuitement comme ils le font pour le pétrole, si c’est ce qui pensent,je n’ose même pas imaginer le calvaire que l’on va endurer…j’espère que je me trompe très sincèrement..

  • Maverick Maverick

    Et maintenant que nos approvisionnements en gaz russe sont menacés, il n’y a plus qu’à mettre le dawa en Algérie, et l’Europe sera virtuellement obligée d’acheter le gaz US et Qatari, y compris en soutenant une intervention en Syrie pour faire passer le gazoduc ?

  • Yanne Hamar

    L’urgence c’est surtout d’avoir un fourneau à bois.

  • confucius

    Bonjour,

    Qui consomme doit payer.

    En france c’est mieux avec gdf.
    Quand on quitte ce fournisseur pour un autre(lampiris via que choisir), il envoie une facture, avec le trop payé qu’il promet de rembourser.
    C’était un courrier début février dernier.
    2 mois plus tard, semaine dernière, toujours pas de remboursement, malgré un appel téléphonique début mars.
    Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent !
    Mea culpa !

      • confucius

        Bonjour,

        Hors les putschistes de kiev et les ukrainiens financés par l’occident, qui peut bien avoir envie d’europe dans ce pays ?
        En europe même, beaucoup n’en veulent plus de cette dictature ue !
        Alors, l’intox c’est de faire croire que l’ue est un paradis, où toute la population de la terre veut venir.
        Par contre, les populations de l’europe orientale avec des bas salaires ou pas du tout, feront l’affaire pour jouer le rôle de peuples affamés, pour remplacer les maghrébins ?
        Cool pour le patronat, le travailleur/mouchoir jetable n’est pas mort !
        De mauvais jours en perspectives pour les salaires des quelques travailleurs français qui existent encore.
        La baisse des salaires des français ?
        Tout doux, on y vient sans brusqueries….
        Et l’esclavage des français ?
        Tout doux, délicatement les chaines se resserrent….
        Et la démographie/survie des français ?
        Tout doux, faites la « fête » aujourd’hui, on verra demain….
        Et puis, si vous n’avez pas d’enfants ni de descendance, c’est pas grave, les nouveaux français venus de l’est s’en chargeront, ainsi que les partisans des lgb avec les adoptions dans des pays émergents.
        Parce que, qu’est ce qu’un pays ?
        Dans un bouquin de géo, hors la france avec sa grande richesse culturelle, un pays c’est une forme indéfinie limitée par des frontières, avec une capitale et quelques grandes villes.
        Dans un bouquin d’histoire…, et bien il n’y a d’abord que la france et son grand patrimoine historique, et accessoirement un vague aperçu de ses ennemis et ses amis. Pour les différends peuples qui l’ont occupé, gaulois/romains/francs + divers, un détail sans importance….
        L’histoire des autres pays ?
        Holà ! Il faut déjà beaucoup de temps pour comprendre notre pays, que l’histoire des autres pays on s’en fout, celle du voisin de palier aussi, comme celle des familles envahissantes de beaucoup.

  • confucius

    re,

    Quand à l’ukraine, la france payera cette facture de gaz, comme les autres pays européens.
    Normal, c’est le prix de la « liberté » des ukrainiens, pour tomber de Charybde en Scylla.