APPEL À LA DISSIDENCE FRANÇAISE …

Cette lettre est adressée personnellement à tous les leaders d’opinion de la dissidence, écrivains, bloggers, conférenciers, etc., par poste accompagnée du livre « rendez vous », pour ceux dont j’ai les coordonnées, et par la Web pour les autres, sachant qu’il se trouvera toujours un internaute qui saura leur faire parvenir. Le livre leur sera posté dès réception de leurs coordonnées.

Cher compagnon qui luttez pour la vérité,

En manifestant votre désaccord avec le discours officiel et en dénonçant un certain nombre de mensonges des médias ou des dirigeants de notre pays, vous appartenez à ce monde qu’on nomme couramment « la dissidence ».  Que cela soit l’agriculteur dénonçant les normes européennes l’obligeant à utiliser des produits chimiques détruisant sa terre, le médecin utilisant  des traitements plus efficaces mais hors du cadre officiel recommandé par le lobby pharmaceutique, l’économiste informant que la dette française est une fausse dette, ou le journaliste dénonçant un supra-gouvernement contrôlant les dirigeants de notre pays, toute personne qui se marginalise publiquement des normes dictées par les pouvoirs en place, est un « dissident », et c’est à ce titre que je vous écris car vos manifestations ou témoignages montrent que vous êtes,   

– de ceux qui dénoncent l’ensemble du système de gouvernement actuel et sa soumission évidente à des intérêts étrangers à la France et aux Français.

– et/ou de ceux qui dénoncent le contrôle des institutions françaises et des grandes entreprises, par l’intermédiaire des politiciens à leur solde, par la franc-maçonnerie internationale représentée essentiellement  par le Club Bilderberg et sa filiale française « le Siècle »

– et/ou de ceux qui nient la légitimité des traités ou accords passés malgré leur rejet par les Français, ou sans même les avoir consultés.

– et/ou de ceux qui accusent l’ensemble des politiciens d’avoir pour le moins entériné l’escroquerie de la dette française, et favorisé, par incompétence ou corruption, la crise économique.

– et/ou de ceux qui dénoncent la transformation de la nation française, par le traité transatlantique, en un simple vassal des USA.

– et/ou de ceux qui nient que la république soit une démocratie et souhaiteraient que les Français soient concernés par le mode de gestion de leur pays.

– et/ou de ceux qui défendent l’intérêt général en matière de santé, alimentation, environnement… venant s’opposer aux lobbies des multinationales.

Certains des leaders d’opinion défendent tous ces principes, d’autres seulement quelques-uns, mais TOUS, dans leurs discours, leurs écrits, ou par les conséquences de ceux-ci, s’accordent au moins sur les trois points suivants :

1- L’ensemble de la classe politique est corrompue non pas par les hommes mais par le système, et doit laisser place à une structure différente. Ce qu’on appellera « CHANGEMENT STRUCTUREL ».

2- Il faut que la France retrouve son indépendance, juridique, économique et militaire. Donc qu’elle sorte de l’Europe, de l’Euro et de l’OTAN. Ce qu’on nommera « INDÉPENDANCE ».

3- Il ne faut ABSOLUMENT PAS  que la France soit soumise aux USA par le traité transatlantique. Ce qu’on nommera « SOUVERAINETÉ ».

 

Dans l’état actuel, les leaders d’opinion, qu’ils soient conférenciers, bloggers, écrivains ou autres, emportent la conviction de nombreux Français qui adhèrent souvent aux idées de plusieurs d’entre eux, mais leur dispersion a, jusqu’à présent, empêché la création d’un mouvement collectif.

Tous, nous avons voulu partager le résultat de nos recherches et de nos constats. Nous avons écrit des articles, des livres, réalisé des vidéos, des spectacles, des entrevues, des émissions, des films, des chansons, des conférences… pour informer et dénoncer. Mais nous ne sommes pas des politiciens, et notre lucidité à propos de notre société, comme notre intégrité morale, nous interdit d’entrer dans un jeu électoral que nous savons truqué à la base.

Chacun d’entre nous essaie d’apporter un éclairage des réalités de notre monde auprès du grand public. Mais au-delà des recherches, des analyses, des révélations, des idées … que le monde de la dissidence apporte, comment faire en sorte que les individus puissent se mobiliser autrement que par des protestations, pétitions et manifestations ne débouchant jamais sur rien de concret ? Il suffit de constater la marche sur Madrid ayant réuni plus de 2 millions de manifestants : cette mobilisation massive n’a accouché d’aucun changement en profondeur. Les mouvements, pétitions et manifestations se succèdent mais restent sans résultat. A ce rythme, les participants risquent de s’épuiser petit à petit!

  Les Français aujourd’hui doutent de toute la masse politique, mais n’entendent pas de notre part une voix forte et distincte, ne se voient pas proposer une action précise vers une société meilleure.
Ils ont besoin qu’un collectif bienveillant leur montre que de nouveaux repères sont possibles, qu’un collectif leur ouvre la voie, tienne le cap et apporte le « contenant » au travers duquel les solutions pour demain vont pouvoir apparaître, en toute liberté, de façon participative et consensuelle.

Pour que le plus grand nombre se mobilise, le Peuple de France a besoin de se rallier à un projet concret et précis dans lequel il croit et qui lui permette d’envisager l’avenir sous un jour nouveau.

Aujourd’hui, la classe politique seule prétend se réserver le droit d’offrir la face au grand public.

Le temps est venu d’une alliance entre nous tous, et d’occuper un maximum d’espace tout en faisant corps face à cette masse politicienne, afin de faire entendre aux Français qu’une autre voie est possible.

Voilà la raison pour laquelle je vous écris et vous propose de nous unir afin d’être beaucoup plus visibles, efficaces et convaincants que chacun d’entre nous œuvrant de façon isolée. Le résultat ne peut être que supérieur à celui de la somme des individualités!

Aussi, je vous propose de former ce collectif en dépassant nos individualités, nos égos, et en alliant nos forces pour que, de notre diversité, émerge le meilleur.  C’est, à mon sens, la meilleure façon de donner un signe au Peuple français que cela est possible, et une façon d’amorcer le changement quant à la représentation des modèles de gouvernances.

Vous comme moi, et quelques autres, en nous engageant comme nous l’avons fait; en éveillant tant de gens aux réalités de notre monde, au constat d’une société viciée qu’il serait facile d’assainir; NOUS AVONS PRIS UNE RESPONSABILITÉ à laquelle nous ne devons pas nous dérober: tous, séparément mais déjà ensembles, nous avons persuadé une multitude de gens à croire en nous et aux solutions que nous pouvons apporter. Avons-nous le droit de les faire rêver puis de leur abandonner le soin de la réalisation de ces rêves? Pouvons-nous lancer des idées et compter sur les autres pour les réaliser? Avons-nous le droit de nous soustraire aux engagements moraux déjà pris?

Il s’agit donc d’une obligation morale que d’assumer cette responsabilité, et de ne plus nous contenter d’être des relais d’opinion, qui finiraient par être considérés comme des « vendeurs d’espoir » si nous ne faisions rien !

 

Donc, je NOUS invite tous à nous unir par un consensus basé sur les trois points évoqués ci-dessus,  «changement structurel, indépendance, souveraineté », et à intervenir HORS du cadre politique contrôlé par ceux en place, et donc HORS du calendrier électoral. Nous ferons alors l’unanimité de tous les Français aspirant eux aussi à ces mêmes changements.

Un tel consensus, une fois mis en place et défendu par tous conjointement, recevra la pleine approbation des Français, QUELS QUE SOIENT LES LEADERS QUI LE COMPOSENT, pourvu que ceux-ci s’en tiennent à un engagement simple:

La participation commune à l’établissement d’un gouvernement provisoire,  le temps que le Peuple de France choisisse lui-même son mode de gouvernance.

Tous nous dénonçons un modèle de gouvernance favorisant les intérêts étrangers sur les nôtres, or le seul fait de dénoncer une injustice se commettant sur tout un peuple nous classe parmi les humanistes. C’est en ce nom, « humanisme », que nous pouvons unir tous les français dans la conception d’une société nouvelle.

La date d’intervention, assez lointaine pour nous donner le temps nécessaire à une opération de cette importance, sans toutefois excéder les limites imposées par la situation française, et le motus operandi,  sont décrits en détails dans l’ouvrage «rendez vous le 14 juillet 2015 » que je joins à la lettre postale, ainsi que dans une première vidéo  que vous pouvez visionner sur mon site  www.demosophie.com ou directement ci-dessous.

Tous, nous avons notre personnalité, et des gens que nous préférons à d’autres. Notre devoir est de passer outre nos préférences pour considérer bienvenus tous ceux qui se joindront à cette union en s’engageant comme nous.

Agriculture, santé, éducation, économie, politique, art…  de tous les secteurs de la société, des voix s’élèvent pour témoigner et dénoncer les malversations de nos dirigeants et les injustices que le peuple subit, je n’en connais pas tous les auteurs, mais sais que tous sont convaincus que cet engagement simple de notre part, sous la bannière de l’humanisme, est ce qui ouvrira la porte de la liberté dont tous rêvent.

Je vous informe donc que j’adresse ce courrier aux personnes de la liste ci-dessous, et vous remercie par avance, cher compagnon, de me signaler ceux de nos amis que j’aurais pu oublier.

Je n’hésite pas non plus à rendre cette lettre publique afin qu’elle parvienne à ceux à qui je n’aurais pu l’envoyer, ainsi qu’à tous ces bloggers dont le nom de blog est plus connu que celui qui l’anime.

 

Quelques uns parmi ces dissidents (par ordre alphabétique):

 

Bigard Jean-Marie, Billien Jean-Yves, Bourguignon Claude, Casasnovas Thierry, Chaboy René, Chouard Etienne, Cohen Jacob, de Closets François, Dennery David, de Villemarest Danièle, Dieudonné M’bala M’bala, Dogna Michel, Domota Elie, Dupille Chantal, Epineuze François, Fontenelle Sébastien, Gimenez Pascal, Gouget Corinne, Hillard Pierre, Jovanovic Pierre, Kassovitz Mathieu, Kempf Hervé, Kenny Arkana, Kémi Séba, Laforêt Marie, Laîbi Salim, Lartigot Gilles, Latouche Serge, Meyssan Thierry, Michéa Jean-Claude, Moreira Paul, Rabhi Pierre, Salmon Christian, San Giorgio Piero, Séverac Claire, Soral Alain, Wittig Richard, Wolf William…

Tous, chacun à sa manière et dans son domaine d’expression, participent à l’éveil de la population. Unis sous un seul mouvement, ils deviennent un collectif de référence auxquels beaucoup d’autres viendront se rattacher.
Si tous, et sans cesse, nous passons ce message du 14 juillet 2015 dans nos écrits, discours, interviews et autres, en peu de temps ce message se retrouvera sur tous les blogs-relais, les radios et TV libres, et représentera rapidement cette union à laquelle adhèrera le public. Une union marquée par le message commun d’un projet précis, répercutée par les centaines de milliers de Français que nous représentons à nous tous, est quelque chose  que les médias officiels ne pourront éviter de finir par mentionner à leur tour.

Fin septembre, un congrès général de la dissidence auquel nous pourrons donner tout l’éclat nécessaire durant ces quelques mois à venir pourrait venir sceller l’union d’une nouvelle force française et permettre de déterminer une organisation et un programme menant au succès de l’action du 14 juillet 2015, ouvrant sur la mise en place de ce gouvernement provisoire.
Cette dissidence aura sans aucun doute des répercussions dans le monde francophone et nous souhaiterons alors la bienvenue à des gens comme Laurent Louis, Etienne de Harven, Robert Bibeau, etc…

Avec toute ma considération à chacun pour son œuvre personnelle, et mon espoir en ce Peuple de France, recevez l’expression de ma plus vive sympathie et ma gratitude pour votre prompte réponse.

Eric Fiorile

ericfiorile@gmx.es

Source: http://mvt14.blogspot.fr/2014/04/appel-la-dissidence-francaise_18.html

65 commentaires