Climat : le GIEC se range ouvertement aux côtés de l’industrie nucléaire…

Alors que la centrale de Fessenheim vint de remettre en route le réacteur arrêté vendredi soir, voilà que les soit disant « défenseurs » du climat du GIEC  jouent les collabos avec les nucléocrates.

Img/http://fleaunucleaire.wordpress.com

– Promouvoir l’atome pour « sauver la planète » est parfaitement ridicule
– Le Giec a adopté les « éléments de langage » de l’industrie nucléaire

Communiqué.

A l’occasion de la publication ce dimanche de son rapport sur « l’atténuation du changement climatique« , le Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (Giec) a définitivement confirmé qu’il était bien plus un organisme soumis aux exigences de groupes de pression, en particulier de l’industrie nucléaire, qu’un véritable organisme scientifique.

Il faut d’ailleurs rappeler que, après une phase de travail réellement scientifique, les conclusions du Giec font l’objet d’âpres négociations entre les représentants des pays ou groupes de pays, souvent activés par des organismes de lobbying, qui font alors modifier les textes, ajouter ou retrancher des éléments en fonction de leurs intérêts géostratégiques, bafouant allègrement la démarche scientifique.

On ne s’étonnera donc pas de voir que le Giec a définitivement adopté les « éléments de langage » développés par l’industrie nucléaire pour promouvoir ses activités, en particulier le concept d’ « énergies bas carbone » qui permet allègrement de regrouper dans un même ensemble, contre-nature, les énergies renouvelables et le nucléaire.

La manoeuvre du Giec est grossière : qui soutient les énergies renouvelables devrait donc soutenir en même temps la pire des calamités, le nucléaire, alors même que la catastrophe de Fukushima bat son plein.

En réalité, pour offrir un avenir à nos enfants, il faut certes promouvoir les alternatives au trio pétrole-gaz-charbon, tant pour des raisons géopolitiques qu’écologiques, mais il faut aussi accélérer le déclin du nucléaire dont la part dans l’électricité mondiale est passée de 17% en 2001 à environ 9% à ce jour : c’est la bonne direction, il faut aller au plus vite à 0%.

L’industrie nucléaire mondiale, en particulier la WNA (World nuclear association) tente par tous les moyens de cacher à l’opinion publique le déclin de ses activités, par exemple en autocensurant ses propres documents.
(cf http://observ.nucleaire.free.fr/wna-censure-effondrement-nuc.htm )

Il est déplorable de voir le Giec voler au secours de l’industrie atomique, surtout sous prétexte de « sauver la planète » : catastrophes comme à Fukushima, déchets radioactifs, mines d’uranium, prolifération à des fins militaires, etc : aucune personne sensée ne peut prétendre que le péril nucléaire est moins grave que le problème climatique.

Source Observatoire du nucléaire

Lire l’article de Stéphane Lhomme Président de l’Observatoire du nucléaire Arrêter d’urgence le nucléaire avant un Fukushima en France

 

Et aussi:

Communiqué.

Association POUR UNE TERRE VIVANTE

TCHERNOBYL 28 ANS DE TROP

Rassemblement le samedi 26 Avril,

à 10h devant la Sous Préfecture de Figeac 

à l’appel des associations : Pour une Terre Vivante, SDN Lot, VITES, Bien Profond

et à l’appel de citoyens du Lot.

Le nucléaire n’est pas un jouet ; les conséquences nous concernent journellement.

ARRETONS DE TOURNER EN ROND

ARRET IMMEDIAT DU NUCLEAIRE !

Contacts : Ph CRUZEL  06 42 28 65 36    J-L VIALARD   06 81 95 29 19

                 J-M RADEL   05 65 11 41 00     P QUEMPER  05 65 34 29 17

Covoiturage à partir de Cahors   RDV 08h30 parking St Georges

 

22 commentaires

  • pourpour

    De grâce, arrêtez avec ce mot moutonnnier de « collabo »…

    • voltigeur voltigeur

      Les mots « amitié servile » ou « coopération volontaire » sont plus doux à tes yeux? :) ♥♥

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Ne t’en déplaise, l’on est encore quasiment tous des collabos, certains plus que d’autres, certains beaucoup et d’autres un peu moins, car à moins de vivre totalement en marge de ce système tu y collabores chaque jour.

  • polemile

    C’est quoi qui a fait arrêter la centrale de Fessenheim, à votre avis. En tout cas, rien qui puisse argumenter la vétusté ou un quelconque danger.
    C’est comme si vous disiez que si une voiture qui s’arrête pour un pneu crevé, puis redémarre après remplacement de la roue, elle est vétuste et ne devrait plus jamais prendre la route. Vous conviendriez de bonne foi…que ça ne tient pas la route!!!

    Pour en revenir au GIIEG, je ne pense pas que ce sont des imbéciles soumis à une quelconque dictature du nucléaire.
    Ils se basent sur l’état actuel de l’environnement, projettent nos sources de pollution dans l’avenir et font c qu’on appelle une prospective .
    Ette prospective est évaluée vec les connaissances scientifiques actuelles.

    Ils en concluent que le développement du nucléaire est la solution pour l’instant la moins dévastatrice pour notre planète.
    Ne pas l’accepter, c’est continuer à déverser des milliards de tonnes de gaz dans notre atmosphère respirable et assécher ce qui reste de combustible fossile dans les 60 ans à venir. Etre contre, c’est reculer pour mieux sauter.
    Sinon, l,autre solution, c’est couper les compteurs électriques, fermer les raffineries de pétrole et les mines de charbon. Puis laisser la société mondiale face à son génie pour s’organiser et développer un nouveau mode de vie. Fort à parier qu’avc la démographie actuelle, on serait confrontés à des affres pire qu’au moyen âge.

  • Vu qu’on parle santé, j’ai retrouvé un lien correspondant à un livre que j’avais en pdf.

    Faire repousser un doigt coupé, en quelques mois.

    http://earthpulse.net/Becker.htm

    Vu que les scientifiques nous font croire que c’est tout nouveau, voir pas encore au point, ils pourraient à l’avenir faire repousser des organes, bas ils ont juste 33 ans de retard.

    • Natacha Natacha

      Lentement mais sûrement. :)

      • Mouai m’enfin je vois bien pourquoi ils trainent les pieds, l’argent !

        Comme l’huile de cannabis contre le cancer, certains sont content qu’enfin de nombreux pays le reconnaissent et l’autorisent mais ils ont pas compris pourquoi maintenant !

        Parce que depuis tout ce temps là, les chercheurs avaient pour but de synthétiser les cannabinoïdes en labo pour en sortir un brevet et se faire du fric, manque de pot ils n’y sont pas arrivé donc ils ont finalement opté pour une autre solution, légaliser cette huile pour la médecine mais bien entendu, uniquement vendu par big pharma et un à prix absolument scandaleux pour une plante qui peut pousser partout et sans angrais ni pesticides, car ceux qui le frabriquent eux mêmes, si ils avaient la possibilité de le vendre légalement, jamais ils ne vendrait le gramme à 70€ comme le fait big pharma.

      • Je suis pas très réceptif à la musique :D

  • bigbourn

    je ne suis pas specialiste pour decortiquer les données du giec mais je ne comprends pas qu’on puisse se ranger du coté du nucleaire !
    Imaginez une seconde que par n’importe quelle catastrophe ( la plus probable ce serait la 3eme , c’est bien parti pour avec ces fous d’amerlocs …)une bonne vingtaine de centrales nous petent a la gueule !
    On fait quoi apres ?
    On s’expatrie sur mars ?
    Alors quitte a choisir le moindre mal pour moi c’est quand meme les energies fossiles

  • 0% nucléaire?
    J’ai retrouvé cet article du 25 février 2012:
    Cinq pays se lancent dans le nucléaire
    Cinq pays vont commencer cette année à construire leurs premières centrales nucléaires malgré la catastrophe de Fukushima, a indiqué vendredi un haut responsable de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).
    « Nous nous attendons à ce que cette année le Vietnam, le Bangladesh, les Emirats arabes unis, la Turquie et le Belarus commencent à construire leurs premières centrales nucléaires », a déclaré Kwaku Aning, directeur adjoint de l’AIEA lors d’une conférence à New York.
    La Jordanie et l’Arabie saoudite pourraient suivre leur exemple en 2013, a-t-il ajouté.
    Une soixantaine de pays ont pris contact avec l’AIEA depuis un an pour lui faire part de leur intention de se lancer dans un programme nucléaire, a précisé Geoffrey Shaw, directeur du bureau de l’AIEA aux Nations unies lors de la même réunion.

    Voici mon petit scénario catastrophe:
    – déclin de la production de pétrole (en cours si on enlève les Etats-Unis)
    – déclin de TOUTES les autres énergies (vu qu’elles dépendent TOUTES du pétrole)
    – déclin des réseaux électriques
    – les 440+ centrales nucléaires sur notre planète ne disposent plus de systèmes de refroidissement
    – la moitié fond, l’autre moitié brûle

  • Chegoku Chegoku

    Vous interprétez mal le message.

    Energie atomique ne veut pas dire forcément fission de l’Uranium ou du Plutonium.
    Ca veut aussi dire fusion chaude ou froide ou centrale au Thorium, etc…