Sécurité : les mauvais chiffres de Manuel Valls

Les statistiques sont catastrophiques dans ce domaine aussi! Mais pouvait-il en être autrement au vu des circonstances? Il y a déjà les forces de l’ordre qui subissent la crise de plein fouet, le matériel est obsolète et dangereux avec des gilets pare-balles qui ne protègent plus, les armes contiennent maintenant des pièces en plastique pour en réduire le cout, les véhicules ne sont pas réparés quand ce n’est pas le budget-essence qui ne permet plus de faire rouler les-dits véhicules, et les policiers risquent de devoir se tourner vers la location d’autolibs, quand à certains gendarmes, il leur a été demandé de réduire le budget d’essence voire de se mettre à patrouiller à vélo.

Dans le même temps, les droits des policiers ont réduit comme peau de chagrin hormis pour faire de la répression et distribuer des contraventions, il faut bien remplir les caisses vides de l’état, ces même policiers ne peuvent plus s’approcher des quartiers sensibles pour « ne pas déclencher d’émeutes », favorisant ainsi les zones de non-droit. La justice quand à elle ne suit plus vraiment, avec Madame Taubira qui veut en plus vider les prisons, quand celles-ci ne font pas faillite. Et ajoutons à tout cela  un nouveau droit de donné aux citoyens, celui de faire appel à la « police des polices » pour se plaindre des abus de certains agents, et ne pas oublier non plus le manque de respect généralisé envers cette profession qui du coup, devrait réellement se faire entendre et pourquoi pas, faire une grève complète des PV. Même les touristes l’ont compris, ils viennent maintenant en France avec des gardes du corps! Avec tout cela, comment la sécurité peut-elle être bonne dans ce pays?

INFOGRAPHIE – Le Figaro s’est procuré le nouveau tableau de bord du ministre, un an après sa prise de fonction. La violence augmente presque partout, les patrouilles sont moins nombreuses et le taux d’élucidation diminue.

Le Figaro a pu décortiquer le nouveau «tableau de bord» de Manuel Valls. Une centaine de pages de chiffres et de cartes en couleur, qui décrivent l’évolution des crimes et délits en ­France. Le ministre de l’Intérieur voulait un nouvel outil d’analyse: il a donc bâti son propre instrument de pilotage, avec de nouveaux indicateurs d’activité des forces de l’ordre. Un souci louable de transparence, mais dont la première traduction n’est guère réjouissante…

Dans le baromètre Valls, ce qui grimpe figure en rouge. Or, sur un an, d’août 2012 à juillet 2013, période qui démarre quand la gauche assume pleinement la conduite des affaires, tout ou presque vire à l’écarlate: les atteintes à l’intégrité physique (+2,9%) et, parmi ­celles-ci, les violences sexuelles ­(+10,4%) ; les atteintes aux biens (+3,5%), parmi lesquels les cambriolages (+9,3%) ; enfin, les infractions économiques et financières (+5,9%).

Beauvau a défini dans ses «indicateurs cibles» la «grande criminalité». Qui augmente depuis un an (+5,2%). Censé éclairer l’univers des vrais voyous, cet agrégat comprend 17 rubriques, du règlement de comptes (+10%) à la fausse monnaie (+14,5 %), en passant par les attentats à l’explosif contre des biens privés (+33,7%) ou les vols à main armée contre des commerces (+8,4%), à l’instar de l’attaque à la voiture-bélier, lundi, contre une bijouterie située sous les fenêtres de la garde des Sceaux à Paris. S’y ajoutent les trafics et reventes de stupéfiants (+10,2%), avec 6321 infractions constatées sur l’année écoulée contre 5735 précédemment. Mais là, bonne nouvelle, l’action antidrogue révèle la capacité d’initiative des services. Beauvau entend donc la mettre davantage en avant dans les jours à venir.

Noyées désormais dans les «infractions à la réglementation», celles liées à la police des étrangers connaissent une chute vertigineuse: les constats sur douze mois des infractions aux conditions d’entrée et de séjour sont passés de 79.445 sous Sarkozy à 34.267 aujourd’hui (-56, 8%). «Or, il devient difficile de se retrancher derrière la décision de la Cour de cassation qui avait considéré, en juillet 2012, que le séjour irrégulier d’un étranger ne pouvait suffire à le placer en garde à vue. Depuis janvier dernier, les forces de l’ordre ont obtenu un droit de rétention de 16 heures», explique un haut fonctionnaire. Pour l’ancien ministre UMP de l’Intérieur, Brice Hortefeux, l’affaire est entendue: «C’est le signe que la France a ouvert les vannes de l’immigration.»

Manuel Valls voulait un vrai indicateur d’efficacité. Il a nettoyé celui des années Sarkozy pour ne garder que les faits significatifs, à ses yeux. Et pourtant, globalement, le taux de réussite passe de 18% à 17,7%. Dans le détail, la plupart des taux d’élucidation baissent: homicides (de 89 à 77%), vols à main armée (de 37 à 36%), vols avec violences sans arme (de 12,3 à 12,1%), cambriolages (de 12 à 11%), vols liés à l’automobile et aux deux-roues (de 8 à 7%), vols simples (de 10,3 à 10,1%). Le taux d’élucidation remonte toutefois pour les coups et blessures volontaires (de 76,2 à 76,7%) et les violences sexuelles (de 76 à 78%). De même, police et gendarmerie mettent davantage de personnes en cause pour tous ces faits. «Le problème, c’est que lorsque l’élucidation baisse et que les mis en cause augmentent, cela peut signifier que la police n’attrape pas forcément les bons», spécule un haut magistrat.

Autre point noir de taille dans le bilan chiffré de Manuel Valls: les «missions opérationnelles» de la gendarmerie ont chuté de 10,2% et celles de la police en tenue de 2,2% (en millions d’heures cumulées). Pourtant, dans le même temps, les «tâches indues» (transfèrement de détenus, garde des bâtiments publics, escortes diverses, procurations de vote), dont se plaignent depuis toujours les agents, au prétexte qu’elles les distrairaient de leur mission principale de lutte contre la délinquance, ont baissé de 10% côté gendarmerie et de 7,8% côté police.

Article complet sur Le Figaro

 

7 commentaires

  • :) Mais il n’y a pas de mauvais chiffres !! la situation actuelle est un peu … délicate … et dans la perspective de 2014 2018 ça va s’améliorer. Qui en douterait ??

    Quoi ?? moi ?? démago ??? …. nooon !!!!

  • Fenrir

    Pffff !!!!
    Des chiffres, des stats, des courbes, …..
    Aussi fiables que ceux du chomage….
    De toutes façons, vous devez avoir peur.
    Tremblez les Moutons, il y a moins de chiens de bergers (car plus de croquettes), il faut donc que vous restiez à la bergerie devant la télé pour écouter la voix des bergers qui nous tondent et s’occupent des agneaux (miam, miam)….

  • Grand marabout 2.0 Grand marabout 2.0

    les faits divers en france,site proposé par biche des bois ,il y a peu.
    http://faitdiversfrance.wordpress.com/

    tout un programme…

  • kilroy

    C’est le Figaro qui a repris les chiffres de la délinquance et les a interprétés.
    Le Monde a fait sa propre analyse, avec une vision nettement plus nuancée.

    • carlusmagnus carlusmagnus

      Le Figaro est un journal où les journalistes sont à moitié moitié de droite et de gauche. Ça peut en surprendre plus d’un, mais la moitié a voté Jospin (c’est là dessus que c’est calculé). Le monde c’est 99% Jospin. Ce qui est fou, c’est qu’un journal au final centriste (par rapport à l’orientation politique des journalistes) passe pour un journal très à droite par rapport aux autres journaux, qui à part la Croix sont complètement à gauche (et souvent plus à gauche que PS). Après je ne défend pas le Figaro hein, il est à la botte des mêmes au final, je ne lis plus qu’Internet.

      De toute manière faut habiter une ile ou venir d’une autre planète pour ne pas s’apercevoir que ça se dégrade (ou être journaliste, ils évoluent dans les mêmes milieux que les politiques et les « stars », leurs enfants fréquentent les mêmes écoles privées etc)