JOSH FOX, l’américain en campagne contre le gaz de schiste..

Le réalisateur de « Gasland » laboure la planète et les consciences avec son nouveau documentaire. Son objectif ? En finir avec les « énergies extrêmes ».

Mardi à Athènes, mercredi à Bruxelles, jeudi à Jouarre en Seine-et-Marne – où existe une plateforme de forage pour l’instant à l’arrêt -, samedi à Montpellier… Josh Fox continue sur sa lancée, après avoir projeté à 250 reprises son nouveau film, Gasland II, aux États-Unis.  

(…)

Le Point.fr : Pourquoi venir en France, alors que la loi prévient pour l’instant toute fracturation hydraulique de nos sous-sols ?

Josh Fox : Je veux rencontrer la population et discuter de ce qui se passe. Les histoires que je raconte sont pertinentes pour tous. Une grande lutte est en train d’avoir lieu, c’est le mouvement des citoyens contre une industrie qui doit être arrêtée. Je viens de découvrir que c’est la même entreprise, Hess, qui veut forer ici en Seine-et-Marne comme chez moi en Pennsylvanie.

(…)

 

 

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Jason Wiels, publié par lepoint.fr et relayé par Jacques pour SOS-planete

 

Note de Jacques : les Etats-Unis nous montrent ce qu’il ne faut pas faire. Pourquoi sommes nous à deux doigts de commettre la même erreur ? Manquons nous à ce point d’imagination ? Les visionnaires ne sont jamais écoutés. Il ne faudra pas pleurer ensuite en scandant des « plus jamais çà »

 

On nous ment : Deux permis accordés en Alsace et Lorraine

2 commentaires

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    Le vrai scandale des Gaz de Schiste
    France Libertés a été partie prenante de la mobilisation contre l’exploitation des pétroles et gaz de schiste. Au delà de la sauvegarde des réserves en eau, c’est la
    vision de cette énergie que nous voulions combattre. Aujourd’hui, si la fracturation hydraulique est théoriquement interdite en France, dans les faits les permis sont toujours valables, et les premiers gisements vont être exploités, alors que de partout dans le monde des témoignages, des études et des images prouvent les
    conséquences dramatiques de ces chantiers.
    Marine Jobert est journaliste, elle travaille depuis 2009 sur ce dossier.

    L’exploitation des gaz de schiste c’est avant tout une décision prise sans information et sans concertation. Pourquoi ? Pour le pétrole, pour la soi-disante indépendance
    énergétique mais surtout pour le profit de quelque uns. En effet, c’est un choix énergétique incompréhensible : la ressource est faible difficile d’accès, son exploitation n’a que 25% de rendement et elle est polluante.

    Il y a donc une histoire secrète des gaz de schiste.

    Une histoire qui mène de l’ancien vice-président américain Dick Cheney au demi-frère d’un certain Patrick Balkany en passant par la haute administration de notre pays. De même qu’il existe des liens profonds entre les milliardaires Paul Desmarais (membre du CA de total et suez) et Albert
    Frère (actionnaire chez Total et Suez) d’un côté, et le président Nicolas Sarkozy de l’autre. L’affaire des pétroles et gaz de schiste est donc un formidable révélateur de l’affaissement de l’esprit démocratique. Elle ne fait que commencer !

    Date de l’article 12/2012