Hervé Kempf  » l’écologie remet en cause le système »…

Bonne nouvelle si les vrais journalistes se rebiffent, et quittent leurs employeurs pour pouvoir dire la vérité…

Spécialiste de l’environnement au « Monde », Hervé Kempf vient de quitter le quotidien avec fracas et s’interroge sur le traitement médiatique de ces sujets :

Quinze ans après y être entré, Hervé Kempf vient de claquer la porte du Monde. En cause : la direction qui l’a empêché, selon lui, de couvrir le dossier de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

Le journaliste, spécialiste de l’environnement, va désormais se consacrer au site Reporterre. «Hervé Kempf n’a jamais fait l’objet de la moindre censure au Monde», dément pour sa part la direction du quotidien, qui précise que le journal « entend continuer de traiter [l’environnement] dans toute sa richesse ».  

(…)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

Un article de Isabelle HANNE, déniché par Mich, publié par liberation.fr et relayé par Jacques pour SOS-planete

 

Note de Jacques : Pour être indépendants, les journalistes doivent quitter la presse officielle, celle qui est reconnue par les multinationales et approuvée par nos dirigeants. En clair, celle qui va dans le sens de la finance mondiale.

Quand la mafia veut régner, elle élimine sans état d’âme. La presse, elle, plus soft, vire ses journalistes pour manque d’objectivité lorsqu’ils dérangent les intérêts de quelques uns.

Pour aller plus loin, lire également :

Journalistes et écologie: le malentendu

Journalisme et engagement

Adieu Le Monde, vive Reporterre

Médias : Le vrai journalisme est mort vive la désinformation !

 

 

3 commentaires