Vincent Peillon veut baisser le salaire des enseignants débutants

Je ne voulais surtout pas saturer le blog en article, voici le 11ème du jour que je me sentais obligé de relayer puisque allant dans le sens d’un précédent billet sur la baisse de salaire des français. On dirait que cela commence à se confirmer…

Le Snes demande à Vincent Peillon (photo) d’abandonner son projet de décret

Selon le Snes-FSU, un projet de décret vise diminuer de 400 euros bruts la rémunération proposée aux professeurs et conseillers principaux d’éducation débutants.

Si ce décret est publié au journal officiel, ceux-ci ne toucheraient que 1600 euros bruts mensuels, au lieu des 2000 euros actuellement. Le premier syndicat des personnels du second degré s’étonne de cette mesure. « La décision de diminuer la rémunération des nouveaux enseignants, si elle était confirmée par le ministre, irait à l’encontre des engagements du ministre lui-même et ne pourrait que conduire à une forte réaction de tous les personnels » peut-on lire dans son communiqué publié ce mercredi matin.

Crise du recrutement

Le Snes-FSU rappelle que, selon les chiffres même de l’OCDE, « les enseignants débutants français sont payés 10% de moins que la moyenne des pays » membres de l’organisation internationale. Il se demande comment un telle baisse de salaires pourrait répondre à la « crise du recrutement des enseignants et des conseillers principaux d’éducation (CPE) ».

Suite de l’article sur humanite.fr

9 commentaires

  • Fenrir

    C’est ce que l’on appel un ballon d’essai.
    Je vais encore bien me marrer…

  • Si ces enseignants sont à l’image de leur maître…alors, c’est parfait. profitons-en pour baisser le salaire du Gender Peillon.

    Ce n’est plus dans l’école publique que l’on apprend à lire et à écrire…
    L’école de Peillon se situe dans le slip.

  • supermouton supermouton

    Encore un domaine ou on va taper sur la gueule des employés, mais surtout ne jamais remettre en cause le système, son organisation et surtout sa tête.
    On est vraiment de plus en plus dans une course de 8 barré, avec 8 barreurs et un rameur, et on flingue le rameur à l’arrivée parce qu’on a perdu.

  • walter kurtz walter kurtz

    Qu’est-ce que ça veut dire si j’écris une réponse à un commentaire et il n’apparait pas ?
    Que dois-je comprendre après cela ?

    • voltigeur voltigeur

      Laisses nous le temps pour les coms en attente de validation,
      (d’ailleurs je ne sais pas pourquoi tu es resté bloqué) :(
      On est pas devant l’écran en permanence ;) ♥♥

  • il porte bien son nom aussi celui là !!  » vingt,cent ?? (pas grave)… Payons !!

  • walter kurtz walter kurtz

    Feindre jusqu’à arriver à ses fins : POTEMKINISME .

  • Mundus Mundus

    Qui est 20Sang Peillon ?
    Vincent Peillon pour bien cerner le personnage : Vincent Benoît Camille Peillon est issu du côté maternel d’une famille alsacienne.

    Sa mère Françoise Blum, née en 1930, fut directrice de recherche à l’INSERM, spécialiste en physiopathologie de l’hypophyse et de la prolactine,

    son grand-père était le professeur Léon Blum (1878-1930), grand spécialiste de la physiopathologie rénale à Strasbourg, initiateur de l’insulinothérapie en France, fils aîné du rabbin Félix Blum (1847-1925) et de Jeannette Lederman, et sa grand-mère Thérèse Lion (1894-1985), née à Caen, fille d’un assureur de Moselle, avocate et féministe, dont le militantisme marqua particulièrement le jeune Vincent.

    Son oncle maternel est Étienne-Émile Baulieu (né Étienne Blum), coinventeur de la pilule abortive RU 486, professeur honoraire de médecine au Collège de France, président de l’Académie des sciences en 2003 et 2004, et sa tante maternelle est Suzanne de Brunhoff, née en 1929, économiste au CNRS, belle-fille du créateur de Babar.

    Son père Gilles Peillon (1928-2007) était banquier et communiste, il fut directeur général de la première banque soviétique hors d’URSS, la Banque Commerciale pour l’Europe du Nord – Eurobank, puis de la banque franco-algérienne Union méditerranéenne de banque.

    Vincent Peillon est le frère du journaliste Antoine Peillon, né en 19598.

    Il est père de quatre enfants : 2 filles, Salomé et Maya, nées de son premier mariage, et deux fils, Elie et Izaak (très laïc comme prénom), nés de son union en secondes noces avec la journaliste Nathalie Bensahel, rédactrice en chef adjointe au service « Notre Époque » de l’hebdomadaire du Nouvel Observateur ». La généalogie d’un Parfait Républicain comme l’adore la F.’.M.’. dont il fait amplement parti.

  • mandem

    Un professeur qui débute c’est 1200€ par mois, pour se faire insulter par des gamins et leurs parents, alors si ça baisse…

    J’ai vraiment bien fait de ne pas choisir prof moi…

    Peillon ? mmh celui qui veut ça ? :

    http://24heuresactu.com/2013/05/23/papa-porte-une-robe-dans-le-programme-cp-ce1/