La Banque Privée d’Investissement: une location à plus de 5 millions d’euros par an

Ils en ont de l’argent quand ils veulent!!!  Ce n’est vraiment pas la crise pour tout le monde…

Nicolas Dufourcq, directeur général de la BPI.

Nicolas Dufourcq, directeur général de la BPI. Crédits photo : ERIC PIERMONT/AFP

Le loyer versé par l’institution pour installer une partie de ses troupes dans un luxueux immeuble au centre de Paris dépasse le plafond fixé par France Domaine aux services de l’Etat qui louent des bureaux dans la capitale.

C’est une simple question d’adresse. Mais cela ne va pas redorer le blason de la BPI (Banque Publique d’Investissement). Cette institution qui a son siège social à Maisons-Alfort, en banlieue parisienne, va installer une partie de ses équipes (360 personnes) dans l’un des quartiers les plus chics de la capitale, à deux pas de l’Opéra. Comme l’indiquait le Canard Enchaîné cette semaine, Elle vient de signer un bail pour louer trois étages, soit 10 500 m2, dans un luxueux bâtiment au 6-8 boulevard Haussmann.

A l’heure où l’Etat recommande la frugalité aux administrations et aux établissements publics, cette localisation que la plupart des grands groupes ne peuvent plus s’offrir fait un peu scandale. Car, évidemment, le loyer est très élevé. La BPI affirme qu’il est seulement de 369 € par m2/par an. Selon nos informations, il se monte à 480 € par m2/par an. La Banque Publique d’Investissement ne respecte donc pas le plafond de 400 € par m2/par an fixé par France Domaine aux services de l’Etat qui louent des bureaux dans Paris.

Une exception

Une exception qui aura du mal à passer car les autres administrations appliquent cette règle bon gré mal gré: ainsi, 1 700 fonctionnaires du ministère de l’Intérieur ont déménagé il y a quelques mois dans le 12è arrondissement près de Bercy dans un immeuble où le loyer est de 330 € par m2/par an. «Si elle avait accepté de sortir du cœur de Paris, la BPI aurait pu trouver des bureaux beaucoup moins chers, explique un expert. Elle aurait pu louer des locaux à La Défense comme ERDF qui a récemment signé un bail à la tour Blanche pour 330 €par m2 par an.» «Sur le site de Richelieu Drouot seront regroupées les équipes au contact des clients de Paris intra-muros», argumente-t-on à la BPI.

Autre élément qui va alimenter la polémique: ces locaux sont surdimensionnés. Selon la BPI, chaque salarié disposera de 24 m2 en moyenne. «Dans les sièges sociaux des grands groupes, la surface moyenne est de 15 à 17 m2», souligne un expert. Un sujet sensible pour que la vice-présidente de la BPI, Ségolène Royal, jamais en reste d’une polémique avec le directeur général de l’institution, Nicolas Dufourcq, ait précisé sur Twitter hier à 20h57: «Le Canard doit savoir que j’ai clairement demandé lors de l’avant-dernier CA que toue les équipes soient regroupées à Maison-Alfort.»

Source: Le Figaro

Et on va profiter de ce sujet pour parler un peu de cinéma en rapport, un film que je vous conseille vivement avec quelques passages réellement mémorables qui ne passeront pas inaperçus pour les personnes éveillées: Le Capital, avec Gad Elmaleh.

La résistible ascension d’un valet de banque dans le monde féroce du Capital.

Il pense comme ses collègues que la société ne peut pas se passer d’eux, telle qu’elle est organisée. Ils se sentent légitimes et nécessaires.

Parmi les scènes mémorables, le grand patron d’une des principales banques européenne qui explique clairement qu’il ne faut plus investir dans les banques, que le plus gros « de la vague » va arriver au niveau de la crise, entre autres « révélations ». Le fin du fin, cette conversation entre le PDG et un associé au niveau de nouveaux placements qui font grimper les actions à la bourse, aucun des deux ne sachant ce qu’ils vendent exactement sauf que ce sont des formules mathématiques. Bref, un film à l’image de la réalité de la situation, de l’orgueil de ces financiers, à voir absolument. Il ne faut du coup pas s’étonner qu’un journal comme Le Monde ait descendu le film en flèche;)

Pour acheter le film en DVD-Blueray: priceminister.com

Pour le voir en direct: C’est par ici

4 commentaires

  • Fenrir

    Qu’est ce que ça doit être bien de pouvoir claquer le pognon des autres…

    • …sans culpabilité !! … avec une bonne couche d’orgueil… et ces gens là font des essais avec les budgets … s’ils se trompent … ils ne feront pas d’erreurs … c’est comme ça … lalala laaaaaaaaaaa !! (les ritas) hun hun !! y faut qu’on s’mouve …

  • PhildeFer

    Avec de tels frais de fonctionnement, ça risque en effet d’être un banque (totalement…) privée d’investissement…^^

  • PhildeFer

    Certains disent que c’est un homme comme de Gaulle qui manque à la France. Je pense qu’il nous faudrait plutôt un homme comme… Robespierre :-)