Pays-Bas: enquête sur les ventes de lait en poudre à la Chine ..

Qui parle de spéculation?…Pour faire du fric pas d’état d’âme, on achète et on revend à prix fort!

LA HAYE – Les Pays-Bas ont annoncé mercredi l’ouverture d’une enquête sur l’exportation de lait en poudre pour bébés vers la Chine par des réseaux spécialisés, qui provoque notamment une pénurie de certaines marques dans le royaume.

La demande de lait en poudre pour bébés a fortement augmenté dernièrement aux Pays-Bas. Ce phénomène pourrait être le fait des passeurs de lait pour bébé, qui en achètent aux Pays-Bas pour ensuite les revendre au prix fort en Chine, où les consommateurs ne font que peu confiance aux produits locaux.

Je vais rassembler des informations sur le rachat et le commerce (de lait en poudre, ndlr) par les grossistes aux Pays-Bas afin d’informer les autorités chinoises que du lait en poudre qui ne répond pas aux exigences chinoises va arriver, a déclaré la secrétaire d’Etat en charge des Affaires économiques, Sharon Dijksma, dans un communiqué.

Elle a chargé les autorités sanitaires néerlandaises (NVWA) de l’enquête.

Les préoccupations se font de plus en plus grandes aux Pays-Bas, un des principaux exportateurs de produits laitiers d’Europe, au sujet d’une possible pénurie de lait en poudre pour bébés. Deux marques importantes sont actuellement presque impossibles à trouver sur le marché, selon des commerçants cités par les médias néerlandais.

Les consommateurs néerlandais peuvent encore trouver du lait en poudre pour bébés, mais c’est de plus en plus difficile, a assuré à l’AFP le directeur de la Fédération néerlandaise de l’industrie alimentaire (FNLI), Philip den Ouden.  

Depuis plusieurs semaines, la quantité de lait en poudre qu’un consommateur peut acheter en une fois est limitée. Selon la FNLI, cette mesure n’est pas suffisante.

La question du lait pour bébés est particulièrement sensible en Chine depuis que le scandale de la mélamine a explosé dans ce pays en 2008. Cette substance utilisée à la place des protéines dans le lait avait provoqué la mort d’au moins six enfants en bas âge et des maladies chroniques chez 300.000 autres.

Depuis lors, la demande pour le lait en poudre pour bébés importé a explosé en Chine, provoquant même une pénurie à Hong Kong qui a dû limiter la quantité de boîtes que les voyageurs sont autorisés à sortir du territoire.

Cette demande en hausse est exploitée par certains Néerlandais, qui y ont vu une opportunité de gagner énormément d’argent. Ils achètent autant de lait en poudre que possible dans les supermarchés pour ensuite les acheminer vers la Chine, où il peut être revendu à un prix deux fois plus élevé qu’aux Pays-Bas.

Source Romandie.news avec (©AFP / 08 mai 2013 17h5

Un commentaire

  • Maverick Maverick

    Mondialisation, quand tu nous tiens …

    Il y avait aussi un trader néerlandais dans l’affaire du boeuf au cheval …