A quoi joue le Qatar ?

Un petit pays, un pouvoir immense avec la complicité d’autres nations, au nom du fric principalement… La plupart des références de l’article source pointent vers des articles qui requièrent un abonnement, mais la base même suffit à lancer une analyse plus qu’intéressante!
D’un côté, il investit massivement dans le luxe, le sport, les terres arables, les palaces et l’immobilier. De l’autre, il soutient des islamistes dans les pays du « printemps arabe » et en Syrie. Enquête sur la stratégie politique et financière de l’émirat.
Sommaire du n°1172 – A quoi joue le Qatar ?

De Londres à Paris, en passant par les îles grecques, de l’Afrique du Sud à l’Amérique latine, le Qatar est partout, constate le Financial Times. De gros investissements dans la finance, le sport, les produits de luxe et l’art. L’émirat finance aussi les islamistes au Maghreb, les djihadistes en Syrie, sans oublier les Frères musulmans égyptiens. Cette contradiction n’est qu’apparente. Derrière le soutien aux régimes islamistes des pays du « printemps arabe » se profilent des contrats de reconstruction pharaoniques, explique The Christian Science Monitor. L’émirat veut surtout gagner de l’argent. Or jouer dans la cour des grands lui attire parfois la haine de la rue arabe et l’inquiétude des Européens. Le minuscule Qatar va-t-il pouvoir garder longtemps son influence ou s’effondrera-t-il tel un château de cartes, comme le prédit un article de CNN?

Source: Courrier international

2 commentaires

  • laspirateur

    Qu’ils filent leur frics aux écolos les Emirats parce que jusque là ils ont rien compris aux enjeux planétaire!

  • Thierry92 Thierry92

    Les agents commerciaux américains (Quatar) revendront (avec bénéfice) tout ce qu’ils auront acheté en Europe lors de l’instauration du grand marché transatlantique.