Le conseil de l’Europe appelle la Grèce à agir face à l’extrême droite et même à l’interdire au besoin…

Interdire l’extrême droite, n’est-ce pas ce qui a également été tenté à la commission européenne avec le Front National? On pourrait même penser que toute idée de nationalisme commence à leur faire peur…

Ilias Kassidiaris, élu et porte-parole du parti néonazi grec Aube Dorée le 7 mars 2013 à Athènes

Ilias Kassidiaris, élu et porte-parole du parti néonazi grec Aube Dorée le 7 mars 2013 à Athènes (Photo Louisa Gouliamaki. AFP)

Le conseil de l’Europe a appelé mardi Athènes à prendre d’urgence des mesures face à «l’impunité» des crimes racistes en Grèce et à interdire «si nécessaire» le parti néonazi Aube Dorée, une proposition accueillie avec scepticisme par les autorités grecques.

«Il y a besoin d’actions urgentes» face à l’augmentation des crimes racistes et à la recrudescence de discours de haine en Grèce qui «visent en premier lieu les migrants et représentent une menace sérieuse pour l’Etat de droit et la démocratie», selon ce rapport du commissaire aux droits de l’Homme du conseil de l’Europe, Nils Muiznieks.

Il estime qu’en Grèce les lois anti-racisme nationales et internationales ont été utilisées de manière «inadéquate, voire pas du tout» pour sanctionner les individus ou organisations incitant à la haine.

Pour M. Muiznieks, Athènes doit imposer des «sanctions dissuasives» à ceux qui font l’apologie, ou sont impliqués dans de tels crimes.

«Cela vaut aussi pour des organisations politiques, y compris le parti néonazi Aube Dorée, contre lequel il devrait être possible de prononcer des sanctions efficaces ou une interdiction, si nécessaire», ajoute-t-il.

Une proposition accueillie avec scepticisme par Athènes qui estime, dans ses réponses au rapport, que l’attitude à adopter face à Aube Dorée est «complexe». Réagir au problème par des «réponses émotionnelles pourrait avoir l’effet inverse ou apporter davantage de résultats indésirables», souligne le gouvernement grec.

Athènes ajoute que le succès électoral remporté par l’organisation extrémiste, entrée pour la première fois au parlement grec lors des législatives en 2012 avec 7% des voix, est l’expression d’une «déception populaire» dans un contexte de récession économique et que le racisme reste un «phénomène marginal».

Tout en reconnaissant quelques avancées dans la lutte contre les violences racistes, le commissaire Muiznieks regrette que le monde politique grec a «largement recours à une rhétorique stigmatisant les immigrés, et que des mesures de contrôle de l’immigration ont conduit à encore davantage stigmatiser les migrants».

Quand un ministre a parlé «d’invasion» ou de «bombe» à propos de l’arrivée de centaines de milliers de clandestins, «cela ne devrait être considéré que comme une dramatisation de la réalité du pays», répond Athènes. De même, lorsque le Premier ministre Antonis Samaras a parlé de «reprendre» les centre-villes aux immigrés clandestins, il ne faisait «simplement» qu’affirmer «la volonté d’y faire respecter l’Etat de droit», se défend le gouvernement grec.

Athènes dit néanmoins partager l’inquiétude du commissaire aux droits de l’Homme quant à la récente augmentation des attaques racistes, et assure que les propositions du rapport seront «attentivement» examinées par les autorités compétentes.

Pour M. Muiznieks, les autorités grecques doivent encore redoubler d’efforts pour «combattre par tous les moyens disponibles toutes formes de discours de haine et de crimes de haine, et mettre un terme à l’impunité pour ces crimes».

Article complet sur Liberation.fr

Mais il faut reconnaître que justement, l’extrême droite quel que soit le pays, irait à l’encontre de ce qui suit:

Le tabou de l’immigration économique bientôt levé en France

Manifestations des sans-papiers en direction de l'église Saint-Bernard. (Le 23 août 2008).

Manifestations des sans-papiers en direction de l’église Saint-Bernard. (Le 23 août 2008).

(Photo : RFI / Pouneh Golshani)

Faut-il ouvrir les portes à l’immigration économique ? Cette question, qui doit faire l’objet d’un débat parlementaire en France, se pose aussi dans d’autres pays, dont les Etats-Unis où un projet de loi prévoit une libéralisation massive de l’immigration.

En France, comme dans beaucoup d’autres démocraties, l’immigration est devenue un enjeu tellement sensible sur le plan politique que le débat sur sa nécessité économique a été littéralement empêché ces dernières années. Quand le chômage est aussi massif, recourir à de la main d’oeuvre étrangère semble aux yeux des citoyens totalement déplacé.

Pourtant, il y a et il y aura des emplois qui sont ou seront pourvus par le recours à l’immigration. C’est évident pour les emplois sous-qualifiés, et bien souvent sous-payés qui sont délaissés par les nationaux. Ils sont occupés par les sans-papiers en France comme en Espagne ou aux Etats-Unis. La question de la régularisation des illégaux revient toujours à la surface.

Les deux grands partis américains s’apprêtent d’ailleurs à proposer un projet de loi très libéral prévoyant des régularisations massives. D’après un institut de recherche américain, il serait plus utile d’organiser cette immigration puisqu’elle correspond à un besoin réel des économies développées.

Et puis il existe un autre type d’emploi plus qualifié que les employeurs aimeraient voir ouvrir plus largement à l’immigration. En France, 1 titre de séjour sur 10 seulement est accordé pour des motifs professionnels. C’est le double, 2 sur 10, en Espagne, en Italie ou au Royaume Uni. Un écart qui s’explique par une différence d’approche conceptuelle. Ces pays ont une vraie politique d’immigration économique, qui est passée également par des vagues de régularisation pour les pays du sud tandis que la France a limité sa politique d’immigration au regroupement familial.

Le président Sarkozy avait commencé à évoquer le besoin d’une immigration choisie

Et son successeur, le président François Hollande, marche dans ses pas puisqu’il a l’intention de présenter un projet de loi d’ici l’été sur les moyens de faciliter l’immigration professionnelle. Elle est compliquée en France, par le maquis de la procédure administrative mais aussi par une disposition alambiquée qui stipule qu’un emploi ne peut être pourvu par un étranger que s’il y a une pénurie sur ce métier, une question dont la réponse est bien souvent très fluctuante.

Libérer l’immigration est une demande pressante des patrons français. Le Cercle d’outre-Manche, un rassemblement de dirigeants d’entreprise français installés à Londres, souhaite que Paris s’inspire du modèle britannique. A la City par exemple 2 emplois sur 10 sont pourvus par des étrangers. Aux Etats-Unis le PDG de Facebook, Marck Zuckerberg, a annoncé la semaine dernière le lancement d’un groupe de pression pour une réforme du système américain d’immigration, un groupe qui fédère les grands noms de l’industrie technologique.

Mais cette volonté d’ouverture se heurte entre autre aux inquiétudes des salariés. Les syndicats américains sont vent debout contre ce projet d’ouverture qui mènerait d’après eux à une baisse des salaires. En Grande Bretagne une étude démontre que l’immigration peut à partir d’un certain seuil générer du chômage, c’est pourquoi David Cameron est en train de fermer les vannes, au grand désespoir des patrons britanniques et des éventuels candidats.

Y a-t-il des pays totalement ouverts ?

Il y en a un au moins en Europe : la Suède. C’est le seul Etat qui ne met aucune barrière aux migrants non communautaires. Et puis il y a aussi des pays qui ont une politique active pour attirer des hommes et des femmes qu’ils estiment nécessaires à leur développement. C’est le cas du Canada. Il a lancé ce mois ci le visa start-up. Son objectif : recruter dans le monde entier des entrepreneurs pour soutenir la croissance économique. L’Australie a aussi un programme qui facilite l’octroi des visas renouvelables. En France comme aux Etats-Unis, où le projet qui sera dévoilé dans les prochains jours pourrait régulariser de fait 11 millions de travailleurs, la question divise profondément, la balle est dans le camp du législateur.

Source: rfi.fr

Rajoutons quand même deux ou trois petites choses: si l’extrême droite est généralement diabolisée et même bloquée dans ses mouvements, son opposé l’extrême gauche a généralement une très bonne presse alors que si on regarde bien, la majorité des attentats de l’histoire sont l’oeuvre de mouvements d’extrême gauche. Autre point que j’ai toujours défendu personnellement, un amalgame a toujours été fait entre nationalisme et racisme, et les deux sont généralement assimilés à l’extrême droite, mais le nationalisme n’est pas synonyme de racisme, chose qu’il ne faut pas oublier!

36 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Europe? Je ne le pense pas je dirais plutôt EURO-DICTATUE

  • gnafron

    quand je pense que les PSA sont allés perturber le congrès national socialiste l’autre jour…

  • vanvoght

    quant je pense que TOUS ces problemes seraient resolus si nos chers dirigeant acceptaient un referendum ……
    – sur le mariage pour tous
    – sur notre sortie de l’europe
    plus de manifestations anti mariage , et ont entendrais plus parler des aube doré et autre ligue du nord .
    pourquoi nos dirigeant s’entetes t’ils ainsis ????
    une fois elu ils n’en font qu’as leur tete .
    c’est vrais que c’est une forme de fachisme , qu’ont le veuille ou non . ou alors ….. ben ça fait partit d’un vaste complot en vue d’instaurer le NOM .
    mais bon , je suis un complotiste non ? comme vous ?

  • deussabaoth deussabaoth

    Donc en fait c est un peu comme la belgique un parti dit de droite ,la n va ici, et comme il dérange on ne les accepte pas a la table on leur met des bâtons dans les roues etc etc bref un pays bien démocratique .
    En Grèce l aube dorée est même conseillée quand on a des problèmes par la police elle même qui est à cours de moyens …. Je remarque juste que les partis politique qu on a sont au pouvoir mais ne vont pas dans le sens de la population et ne reflète plus l âme elle même des gens habitant dans le pays mais malgré ça ils restent aux pouvoirs soit y a un effet maso des électeurs ou alors y de grosse magouille

    • Ceci dit… il faut un peu revoir ce qu’est le REGIME DES COLONELS pour comprendre qui pousse l’Extreme-droite ou le populisme en Europe…

      Cherchez bien…

      Regardez de nouveau cet excellent film… et vous comprendrez ce qu’est cette EXTREME DROITE POPULISTE en Grece (et je sais de quoi je parle… mon grand-papa fut un colonel … mais sous Mussolini, idem donc)…:
      Z – 1969 – Costa Gavras – Completa VOSE (en langue française)

      https://www.youtube.com/watch?v=vPcno-BAa8g

      • odin29

        Parfumsdor. Faut pas oublier qu’après le régime des Colonels, en Grèce, c’est la gauche qui a eu tous les pouvoirs et…il est beau le résultat! Quant au parti nationaliste Aube Dorée, je ne vois pas le rapport avec les Nazis. Cette étiquette, Nazi, est bien pratique quand on veut diaboliser telle ou telle formation politique qui ne va pas dans le sens du N.O.M, n’est-ce pas?

      • Chegoku Chegoku

        Ouiiii et bientôt vous allez même applaudir leurs membres (Aube dorée) qui descendent sur les marchés pour détruire les échoppes de commerçant à l’allure étrangère. Vous soutenez sans doute aussi leurs chasses à l’homme et les ratonnades. Pourquoi s’en prendre à l’état quand on peut casser du petit beurre.

        vous êtes presque murs. Votez bien pour ce genre de parti et vous aurez la définition totale de ce qu’est un mouton. En période de crise, il vote à l’extrême droite, on lui trouve des boucs émissaires et l’oligarchie qui tire les ficelles se planque pendant qu’on s’entretue. Quand la violence à fait place nette, ils peuvent revenir pour nous ré-exploiter avec les capitaux qu’ils auront pu protéger.

        Bravo!

        L’histoire est finalement un éternel recommencement.

      • odin29

        Euh…Chegoku qu’est-ce que tu préconises? Voter pour les mêmes? Se laisser exploiter et par l’oligarchie financiere et par les immigrés? Faut fournir la vaseline aussi? Désolé mais un parti comme Aube dorée donne un minimum d’espoir au peuple Grec qui ne sait plus à quel saint se vouer. En attendant les mêmes salauds continuent à se remplir les poches en vidant celles du peuple qui doit, en plus, supporter les illégaux qui débarquent chez eux par pleins bateaux et qu’il leur faut nourrir.

      • Chegoku Chegoku

        Je préconise en place de ces manipulateurs haineux une politique anti-capitaliste, collectiviste, interventionniste et rassembleuse de la classe prolétaire.
        Pas une politique de haine et de division à l’intérieur même du peuple.
        Ceux que craint vraiment le pouvoir c’est pas les FN mais les communistes et autres mouvements du genre (Trotskystes, Anarchistes,…)

      • Chegoku Chegoku

        Pour ton info, les immigrés que tu sembles ne pas trop aimer sont comme toi les victimes de l’oligarchie financière.
        Mais c’est en effet plus facile de s’attaquer à un pauvre immigré qu’à un banquier.

      • grand maman

        Oui mais les immigrés ont un autre pays et que l’on nous sorte pas ce qui a été valable et ne l’est plus : on est allé les chercher. Pas ceux qui arrivent chaque jour ! comme disait les vieux chacun chez soi et les vaches seront bien gardées. si la France n’était pas au bord du gouffre il en serait autrement. et d’autre part ce n’est pas le banquier qui emmerde dans sa cage d’escalier.

      • Chegoku Chegoku

        Grand maman: Tu prendras soin de ne plus consommer les richesses que nos industriels vont piller chez eux. Faut savoir être cohérent.
        Enfin, si pour toi l’Aube dorée est une solution, je crois pas qu’on puisse beaucoup débattre.
        Et n’oublies pas de te lever quand le grand chef entre dans la salle.

      • alliance

        Calme et bon sens : Merci Chegoku
        En effet, il y a de nombreux problèmes, alors soyons rationnels : focalisons nous sur les plus gros d’abord, les banquiers et les politiciens corrompus doivent être jugés pour haute trahison envers la nation souveraine Française et son peuple.
        Quand on aura enlevé le gros tas de vomi sur le parquet, alors, on pourra s’occuper de la poussière dans les coins…..

      • grand maman

        quel grand chef ? Je n’ai qu’un grand chef : moi et toute ma liberté de penser et d’être je n’ai comme voisin que les lapins les vaches les écureuils les grenouilles et les poissons. et ma foi je suis désolée mais je ne consomme pas grand chose des richesses dont vous parlez. J’utilise les richesses qui sont proches de moi puisque nous vivons en autarcie. Je sais encore marcher à pieds et en vélo. Je fabrique les vêtements nécessaires à ma famille sans utiliser de tissus chinois. etc… alors vous me faites « caguer » avec vos réflexions toutes idéologique. Assis dans un fauteuil venu de Chine j’ai beaucoup moins de temps que vous à y consacrer. Je ne sais qui est aube dorée et je m »en fiche. Je regarde la situation d’aujourd’hui c’est tout. de plus pour info il y a belle lurette que je n’ai pas mis un bulletin dans une urne.

      • rouletabille rouletabille

        + 10000 CHEGOKU bravo

      • Lilith Lilith

        Odin comment peu tu parler d’espoir en parlant de Aube d’Orée? sais-tu au moin qui ils sont ? un des fondateur était surnomer le marteau car son activité favorite dans les années ’70 était de frapper et d’attaquer les étudiants de de gauche qui eux était bien Grec!! c’est une des raisons pour laquelle pendant longtemps ce genre de partis était interdit en Grece.

        Ne te trompe pas de cible ce ne sont pas les immigrés qui sont en cause et quand ils auront chasé tous le monde ils recommencerons a s’en prendre a la population Grec comme au temps des colonels………..

      • Umdugud

        Aube dorée est certes un cancer, mais cette métastase n’est pas le résultat du Saint Esprit, mais une réaction malheureuse suite à la politique débile, forcenée et ultra libérale de l’union européenne. Si vous voulez guérir le malade, essayez de vous en prendre aux causes de la maladies, et pas aux symptômes, qui eux ne sont que des tentatives maladroites de défenses. Vous nous parlez d’un des fondateurs du mouvement surnommé marteau, pouvez vous nous citer vos sources ?

      • Chegoku Chegoku

        On est juste entrain de dire que ce n’est pas le remède.
        Le salut est ailleurs que dans la haine de l’autre.

      • Umdugud

        Je ne suis pas sur que les choses soient aussi simples que vous le dites. Pourquoi évoquer la haine, sinon pour caricaturer un mouvement qui, si il est contestable et imparfait sera peut-être la dernière chance de la Grèce. Vraiment, croyez vous que la haine soit le seul et unique ressort de l’existence de cette organisation ? En réalité, si les sentiments de haine et de colère sont bien réels dans ce mouvement, ils n’en sont le plus souvent que des symptômes liés à l’histoire tragique de ce pays. Symptômes de haine qui, comme de bien entendu, sont absent cher ces hordes de clandestins en grande majorité musulmans, dont beaucoup considèrent la Grèce comme un territoire perdu devant, selon la mentalité musulmane, leur revenir de plein droit. Symptômes encore, dont les causes profondes sont à chercher aussi dans l’obstination de cette organisation d’apprentis sorciers de Bruxelles, qui au nom d’une idéologie bureaucratique et hasardeuse refusent aux peuples le droit d’exister dans leur spécificité et de sauvegarder leur intégrité. L’histoire, on le sait, est pleine de bons sentiments qui font les grands cimetières, pour rappel je vous renvoi au bons souvenirs du paradis communisme: + 60.000.000 de morts tout de même. Les Grecs le savent mieux que vous et que personne, et surtout mieux que les Français, eux qui auront subit pendant plusieurs siècles « le vivre ensemble » sous l’occupation Ottomane, jusqu’à la guerre de l’indépendance en 1830. Non, les Grecs ne croient pas vraiment au « vivre ensemble », oui, les Grecs veulent préserver leur intégrité et, tout particulièrement limiter l’immigration musulmane et, ils ont bien raisons. Comme disait l’autre, chacun chez soi et les vache seront bien gardées.

      • Chegoku Chegoku

        Umdugud: En tout cas si j’étais amené à voter dans ce pays, je choisirai Syriza ou le PC. Pas ces tarés de l’aube dorée.

      • Umdugud

        Le pc, vous y croyez vraiment???

      • Lilith Lilith

        Umdugud voici un lien très intéressant sur Makis Voridi dit « le Marteau ou la Hache » juste pour rectifier il s’agit d’un membre du parti LAOS extrème droite également vous allez pouvoir contater que l’extrème droite n’est pas nouvelle en Grece et que comme tout les partis d’extreme droite en Europe ils sont tous lier.

        http://www.les-crises.fr/austerite-et-fascisme/
        le Okeanos est un site pour les grecs francophone ou les helenophile en francophonie

        ceci est un lien pour vous informer sur la grece

        http://www.okeanews.fr/#axzz2QjTtcZn8

        le fondateur de aube dorée ne vaut guerre mieux a plus ou moins le mème CV
        http://www.francetvinfo.fr/qui-est-aube-doree-le-parti-neo-nazi-du-parlement-grec_92787.html

        et pour votre info je suis d’origine Grec, et mais proches on vécu la tyranie des Colonels, mais je vous rassure ce parti ne fait plus l’unanimité et est en nette recule car la mémoire des années sombre qu’a connu la Grece est toujours vive.

    • Chegoku Chegoku

      deussabaoth: La NVa n’est empêchée de rien. Je te rappelle quand même qu’elle a eu les clef pour constituer un gouvernement et que sa position a rendu toute formation impossible. Que son chef fraichement élu à Anvers a une attitude xénophobe envers les wallons. Comme par exemple jouir des mêmes droits à condition de parler le flamand. Je rappelle que notre constitution nous permet d’utiliser le français de façon libre.
      La NVA n’existe que pour détruire la Belgique. Et il faudrait qu’on soit sympathiques avec eux. Avec ceux qui veulent détruire la nation?
      LA NVA est incohérente, protège le patronat flamand et distille sa haine envers les wallons. C’est encore un bel exemple de manipulation populiste pour les intérêts du grand patronat. L4extrême droite dans toute sa splendeur. Haine de l’autre et intérêts du capital.

      • Chegoku Chegoku

        Umdugud: Oui, pas en tant que doctrine applicable complètement car elle sera toujours confrontée à la nature humaine et ses dérives. Et donc le communisme véritable est utopique en ce sens. Mais j’y crois en tant que force d’opposition au pouvoir capitaliste. Le PC constitue une véritable alternative politique aux excès du libéralisme actuel. Sur le plan industriel, économique, financier ils peuvent apporter des modifications systémiques que la droite nationaliste capitaliste ne fera pas.
        Quand aux 60 millions de morts, désolé mais cette propagande hollywoodienne me fait rire. A-t-on seulement un jour compté combien de morts engendre l’ultralibéralisme et l’impérialisme occidental. Chaque mort de faim dans un pays où les gens vivent sur des richesses est imputable au capitalisme. Combien dans les guerres, les dictatures soutenues par les occidentaux, les zones polluées par l’industrie…

  • Maverick Maverick

    Je commence à penser que le Parlement Européen va avoir une drôle de gueule, après les prochaines élections européennes, si il y a une invasion de souverainistes/nationalistes ! Nigel Farage va avoir de la concurrence, et Barroso va partir avec le goudron et les plumes, MDR …

  • WeAreAnimals WeAreAnimals

    Ilias Kassidiaris … Un air à John Preston (REF: Equilibrium), il se fait sa piqûre tous les matins, j’en suis sûre.

    Ne rien « ressentir », tel est leur arme.

  • criminalita

    A un moment donné les nationalistes prendront le pouvoir et nettoyerons toute cette vermine actuelle.
    Ils Lea condaneront pour crime et trahison à la patrie. Une guerre civile dans toute l’europe semble se profiler, à moins que la finance étrangle un peu moins le mouton.
    Il faut attendre les prochaines élections mais d’ici là d’autres guerres se préparent.

    • Lilith Lilith

      je ne crois pas se ne sont que des marionnettes a qui le pouvoir en place donne de l’importance il faudra encore beaucoup avant que la révolution éclate nous sommes tous trop englué et attacher au peu que l’on possede.

      Il ni a que les gens qui n’ont plus rien a perdre qui ose la révolution.

      quand au guerre nos gouvernement (NOM) s’arrange pour qu’elle ai lieu loin de chez nous a de fins de pouvoirs exploiter les images et nos peurs ancestrales, en plus plus personne n’est prêt a mourrir pour la patrie……….

  • Nevenoe Nevenoe

    Depuis le temps que je me tue à le dire : oui le nationalisme est l’ennemi juré du NOM, de l’UE, de la mondialisation, du sionisme etc …

    Et non le communisme ou l’extrême gauche n’en sont pas les ennemis.

    Au point où nous en sommes il n’est plus question de médecine douce, seul le nationalisme véritable peut sauver les peuples.

    • vanvoght

      tu preche dans le vide mon ami .
      comme quant je dis que le simple bon sens serait des referendums pour tout regler ……
      mais bon ; comme bon nombre de mouton ont oublier ce que veux dire exactement le mot democratie …. ben ils vont devoir s’acomoder de la droite nationaliste , qui , heureusement chez nous , avec Marine et Marion , sera surement plus vivable qu’avec les autres .

      • Nevenoe Nevenoe

        Sauf que plus les problème iront en s’aggravant, moins les peules seront écoutés et plus il y aura radicalisation.

      • vanvoght

        c’est bien ce que je me tue a expliquer . ils agissent comme si ils voulaient une guerre civil ;

      • rouletabille rouletabille

        C’est juste cher VANVOGHT,c’est cela qu’ils cherchent ,s’ils ont leur milices privées cela vas être notre fête et ne comtons pas sur nos flics et notre armée pour nous défendre, avec l’occupant ils pactisent l’un comme l’autre,voir l’occupation Allemande pour comprendre..