D’un paradis à l’autre, ils font fructifier leur capital ….

Mr MesuresChocs, ne mesure rien et ne choque personne, vu le peu d’incidence qu’auront ces « mesures » sur les « pros » de la dissimulation fiscale. Ce n’est qu’une campagne de communication pour calmer le courroux que soulève, à l’heure de la rigueur extrême, les parjures et malversations de tous ces « évadés fiscaux » qui continueront à s’enrichir et nous à payer…. Voici un article venu du Québec qui nous explique, si besoin était, l’enfumage généralisé de la finance mondialiste, qui n’a pas de patrie, et encore moins de conscience….Merci à Robert Bibeau.

Img/actuwiki.fr

Scandale fiscal mondial

Il est toujours confondant d’entendre un citoyen s’étonner d’un scandale largement éventé et diffusé sur les réseaux sociaux et depuis longtemps révélé par les affidés que tout un chacun croyait pourtant immunisés contre ces crimes d’initiés (1).

Par contre, nous ne sommes jamais déconcertés de voir les médias à la solde faire les chaudes gorges, « vexés de découvrir » le pot aux roses sur lequel reposent leurs patrons-propriétaires-milliardaires depuis des décennies. Le scandale de l’évasion fiscale et des paradis  «Offshore» que le chercheur Alain Deneault dénonçait en 2010 dans son livre «Off-Shore. Paradis fiscaux et souveraineté criminelle» prend soudain la vedette sur les écrans (2). Au Québec, l’émission télé – 24 heures en soixante minutes – a fait écho à ce scandale (3).

En France, messieurs Arnault, Depardieu, Cahuzac, Augier et autres défenseurs de la liberté démocratique de cacher leur fric illicite s’indignent d’être ainsi exposés aux huées des paumés. En Belgique, patrie du roi Baudoin, un temps propriétaire personnel du Congo, quelques richissimes magouilleurs ont aussi été identifiés par le journal du PTB (4).

Ce soudain regain d’intérêt provient des révélations de l’ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists), regroupement international de journalistes d’investigation, qui a transmis à différents médias, dont Le Monde

et Radio-Canada, 200 gigabits de données sur des comptes ou des intérêts offshore détenus par des entreprises et des particuliers [http://www.icij.org/].

Que représente l’évasion fiscale dans l’économie mondiale ? Les approximations sont nombreuses mais toutes astronomiques et plus le corsaire brasse de grosses affaires plus les montants cachés sont imposants. Pour le Fonds Monétaire International les sommes concernées sont estimées à 5500 milliards d’euros, soit près de trois fois le PIB de la France. Selon le FMI la moitié des transactions financières mondiales transiteraient par les paradis fiscaux, lesquels compteraient 4000 banques et 2 millions de sociétés-écrans bidon.  


L’ONG Tax Justice Network

prétend que les sommes en jeu sont encore plus importantes, atteignant de 16 000 à 25 000 milliards d’euros, soit le PIB des États-Unis et du Japon réunis. Cela représenterait environ le tiers des transactions financières mondiales. Selon TJN, cette somme pourrait générer entre 150 et 200 milliards d’euros de recettes fiscales par année dans les caisses des états du monde entier. En 2012, l’économiste James Henry, auteur d’une étude sur l’économie souterraine offshore  présentée sur le site du quotidien TheGuardian, a calculé que les 10 banques monopolistes les plus recherchées en matière de gestion du « patrimoine privé » – des expertes de la fraude fiscale comme Goldman Sachs, le Crédit suisse et UBS – sont passées de 1800 milliards d’euros en 2005 à 4800 milliards d’euros en 2010, période qui coïncide avec le creux de la crise économique la plus sévère depuis le crash de 1929 [Heater Stewart (21.07.2012) 13tn hoard hidden from taxman by global elite. http://www.guardian.co.uk/business /2012/jul/21/global-elite-tax-offshore-economy].

James Henry a par ailleurs estimé que, si au total une dizaine de millions de personnes ont placé des avoirs dans les paradis fiscaux, la moitié des sommes, soit à peu près 8000 milliards d’euros, était entre les mains de quelque 92 000 super-riches, soit 0.001% de la population mondiale; statistiques corroborées par celles colligées sur la concentration d’immenses fortunes familiales [Hunrun (2013) Les 1431 plus grandes fortunes du monde.  http://www.hurun.net/usen/ NewsShow.aspx?nid=418

). Pendant ce temps les citoyens ordinaires des pays endettés doivent rigoureusement payer leurs taxes, accablés par les politiques d’austérité des gouvernements des riches en faillite. Pour la France, les avoirs dissimulés à l’étranger sont estimés à 600 milliards d’euros par le journaliste Antoine Peillon, dans son livre, Ces 600 milliards qui manquent à la France (Seuil-2012) [Source : L’Expansion.com, 4.04.2013].

La commission d’enquête du Sénat français sur l’évasion fiscale

en a estimé le coût annuel entre 30 et 60 milliards d’euros que les riches confisquent au fisc. Mais pour le syndicat Solidaire-Finances Publiques, qui a présenté un rapport début 2013, la fraude plombe les caisses de l’État à hauteur de 60 à 80 milliards d’euros chaque année; un montant qu’il y a lieu de comparer au déficit public de la France qui s’est élevé à 98 milliards d’euros en 2012. Quand-à elle la Commission européenne a estimé le coût des fuites en Europe à plus de 1000 milliards d’euros par année [Source : L’Expansion.com, 4.04.2013].

Les documents pirates transmis par le consortium ICIJ portent sur 122 000 entreprises au noir qui ont été mises au blanc pour un pécule dissimulé estimé entre 20 000 et 30 000 milliards d’euros : il s’agit pour partie de capital-argent accaparé dans les usines et les commerces, que l’on mélange à de l’argent sale du monde interlope et que l’on réinjecte ensuite dans l’économie impérialiste. Incidemment, l’autre jour à la radio, l’animateur parano demandait à la dame au micro d’identifier le prolo qui avait réparé son lavabo sans facturer son écot – pensez donc, 10 euros dissimulés à l’impôt… Ah le mal que l’on peut nous faire…  

Les paradis des trafiquants d’argent

On dénombre entre cinquante et cent tripots d’affaires, sis en pays souverains, hors la loi et hors du droit, et que tous les gouvernants de la Terre connaissent mieux que vous et moi. Certains de ces États voyous sont classés triple AAA par les agences de notation américaines ! [Liste des États voyous du fisc http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradis_fiscal#Liste_grise

Terrains de golf parfaitement entretenus que le premier secrétaire de l’ONU, les présidents de la Banque Mondiale et de l’OCDE, ainsi que la présidente du FMI évitent soigneusement de critiquer, si ce n’est pour s’en plaindre, tout en espérant secrètement que rien ne sera fait qui puisse nuire à leurs placements (5)

Les animateurs hurleurs dans les haut-parleurs du « mainstream » médiatique ont l’outrecuidance de prénommer cette évasion fiscale : ‘Un délit d’investissements’. Lisez simplement : « Tous les jours, il s’effectue dans le monde des milliards de transactions financières. La moitié d’entre elles se font à l’abri de presque toute taxation dans des paradis fiscaux. La fuite de documents concernant ces pays et ces îles imperméables aux impôts fait des vagues sur tous les continents. Le gouvernement canadien demande la liste des quelque 450 contribuables canadiens qui auraient investi dans ces paradis fiscaux (sic). Le manque à gagner se chiffre en milliards de dollars. » (6).

Ce que le chercheur Alain Deneault appelle Les apories du fisc – impôts et décroissance – « en marche vers la décadence » aurions-nous le goût d’ajouter –http://www.nousautres.org/aporie-du-fisc-impot-et-decroissance

plaçant ainsi l’accent là où il se doit… La crise économique systémique qui oblige les sbires du fisc à ces oukases contre leurs patrons qui n’apprécient guère que soit ainsi usurpé leur anonymat d’opacité « d’investisseur trafiquant » ni d’être ci-devant soumis à la vindicte populaire. Heureusement pour ces milliardaires, tout ce fatras publicitaire se calmera dans quelques mois sous une orgie de commissions d’investigation, de sommets sur la fiscalité et sous une pluie de déclarations de la part des bonimenteurs politiques, tout aussi tonitruantes que futiles et désopilantes. Sarkozy s’y était commis il y a deux ans et demi – Finis les Paradis, avait-il dit – on sait ce qu’il en est aujourd’hui ! Et ce jour, c’est au tour de la cour qui entoure François Hollande de passer aux aveux honteux (7).

Un expert questionné sur TV5 déclarait récemment que pas un plénipotentiaire d’Afrique noire ne manque à son devoir de souscrire à son compte à numéro en Suisse… Médisance, dirons-nous. Le bonhomme aurait mieux fait de se tourner vers les politiciens européens, canadiens et américains (le candidat aux présidentielles américaines M. Romney n’a-t-il pas été pincé en ces lieux mal famés ?). Au Canada, monsieur « le très honorable » Paul Martin, un temps premier Ministre de la fédération (2003-2006) était un fervent pratiquant de ce type d’évasion. Le mari de Pauline Marois, homme d’affaires crypto-souverainiste, s’y adonnerait également !?… (Les données publicisées par l’ICIJ identifient 450 capitalistes canadiens dont une cinquantaine de québécois http://www.lapresse.ca/actualites/quebeccanada/national/201304/ 04/01-4637782-paradis-fisca ux-46-quebecois-sont-mis-en-cause.php

[…]

Auteur Robert Bibeau

15 commentaires

  • WeAreAnimals WeAreAnimals

    Que représente l’évasion fiscale dans l’économie mondiale ?

    Ben la crise Pardi !

    Je me demande si les gens se rendent bien compte (pas les moutons, les autres) qu’ils sont RESPONSABLES de cette crise, des suicides qui en découlent, de la bataille pharaonique que mènent les gens pour trouver un travail indignement payé quitte à écraser son voisin sans ménagement.

    Que c’est à cause d’eux que l’individualisme est devenu une religion car il n’y a plus assez de fric (fric = bouffe quand on a pas de jardin) pour tout le monde !

    Et pourtant si, le fric est bien là, sur leurs comptes en banques offshore !

    Et ensuite, mon Ministre Di Roupette m’annonce avec fierté qu’en 2015, totu le monde devrai déclarer ses avoirs !

    En 2015 !!!! Ce qui leur laisse deux ans pour gentiment et calmement retirer NOS sous pour aller les planquer ailleurs que dans une banque offshore.

    Cet argent qui n’est pas déclaré est l’argent des impôts ! Et à quoi sert l’argent des impôts mes amis moutons? A VOUS !

    Pour la sécurité (police par exemple), ma mutuelle, les aides sociales (chômage, RSA,…), à améliorer le quotdien des citoyens du pays.

    Mais vu qu’il manque de cet argent, à qui le prend-on?
    Aux pauvres ! Aux modestes ! Et on leur laisse le temps de planquer NOTRE argent !

    Je suis écœurée.

    • Resistant

      Merci pour cette intervention ! On vit dans un monde de dingue. Comme le dit si bien Chouard, les très riches sont des malades psychiques ! Une maladie qui leur ferait vendre leur mère pour quelques millions d’euros en plus..

  • toomuch

    Est-ce que quelqu’un connait l’ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists)???

    Ca me parait important comme question car ces gens font des révélations fracassantes, connues de longues dates mais ce qui devrait vous surprendre c’est que nos mass merdia les reprenne et s’en offusque seulement maintenant!?! Cela ne vous surprend pas?

    Qui sont ces gens? sur leur site officiel on trouve leur rapport annuel. En allant dans les « terms » en bas et ensuite sur annual report vous trouverez dans celui de 2000 la composition du conseil d’administration et ensuite la liste des généreux donateurs (dans les autres rapport c’est un plus opaque…). Mais qu’est-ce qui les relis? Je ne les ai pas tous fait mais une recherche simple de leur nom vous donne des occurrences avec les francs-maçons (ajoutez freemason pour gagner du temps). Certaines sont édifiantes. Mais quand on fait le lien entre infos chocs, mass merdia et francs-maçons ca devient beaucoup moins extraordinaire… Je vous renvoie vers ce film français de 1943, tirée d’une histoire vraie : « forces occultes », pour bien comprendre.

    Mais pourquoi cela maintenant? Pierre Jovanovich donne une piste intéressante sur son blog: La Fed cherche à faire sortir les capitaux et les mettre en circulation pour retarder l’effondrement du $Mollard$… Zero Hedge pense la même chose, et vous???

    • voltigeur voltigeur

      Je crois que ton questionnement répond à tes questions!
      On fait durer, on soutient au cric, on injecte du papier pour
      éviter l’effondrement, que tous ces vampires redoutent.
      Maintenir l’illusion à tout prix!
      Plus il y a de monnaie en circulation adossées à du vent, et
      plus on va vers le mur à grande vitesse.
      La déflation est évitée par l’injection massive de papier « Q »
      Aux States ils ont « Hélicopter Ben » nous avons le triumvirat
      Euro-group/BCE/FMI (je ne doute pas que les States soient partie
      prenante dans ce merdier) Puisque crise mondiale il y a….♥♥