Plan national d’action contre le racisme et l’antisémitisme : un totalitarisme poisseux

Les tueries  de Toulouse et Montauban ont débouché sur un festival de bobards et d’intoxication « antiraciste », dans l’esprit de ce qui s’était passé à la suite des attentats contre la synagogue de la rue Copernic et de la rue des Rosiers (1980 ): un phénomène sans surprise, quelques jours après la publication par le gouvernement de son plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme pour les années 2012-2014.

analyse de Pierre Milloz du « plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme pour les années 2012-2014 » publié par le gouvernement…  dans la suite de l’article

Sources: polemia.com /    interieur.gouv.fr /   gouvernement.fr  (PDF)
Le gouvernement vient de publier son Plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme pour les années 2012-2014.

Comme on pouvait s’y attendre, il expose l’idéologie dominante, celle dans laquelle baignent les médias de l’oligarchie, celle des gouvernements et de la plupart des partis politiques.

Limiter la liberté d’expression au nom de l’antiracisme

Alors que l’opinion publique conteste de plus en plus la passivité des gouvernements face à un courant migratoire qui menace de submerger la nation, le Plan a pour objet de combattre cette contestation en invoquant les principes universalistes et en la qualifiant de « raciste ». Pour autant, il prétend en l’espèce n’avoir nulle intention de limiter la liberté d’expression. Il fait seulement valoir que celle-ci n’est garantie par la loi de 1881 que dans le respect de l’ordre public. Or, dit-il (page 9), l’extériorisation du racisme est attentatoire à l’ordre public, donc la liberté d’expression n’est pas menacée. (Il suffisait d’y penser.) Merci Orwell !

Orienter la répression vers la population majoritaire

Le Plan porte donc évidemment un jugement extrêmement favorable sur cette immigration : « L’apport des populations étrangères a constitué une chance pour la France », dit-il (p. 91), et, comme dans tous les régimes totalitaires à pensée unique, il entend en persuader les enfants : « Les programmes d’histoire doivent permettre aux enfants de le comprendre. » Cette chance pour la France se manifeste de diverses manières.

D’abord, les immigrés ne sont pas racistes (ce qui implicitement oriente la répression vers ce que le Plan appelle la population majoritaire – 76% du total) : « Il faut noter l’émergence récente de quelques cas de racisme dirigés contre des Blancs, mais cela reste pour l’instant relativement rare » (p. 53). Apparemment le ministre de l’Intérieur n’a pas eu connaissance de cet incident que son collègue chargé de l’immigration dénonçait en mars 2011 : « Quand, après le match de football Algérie-Egypte où la France n’est même pas concernée, 20.000 jeunes Marseillais, étrangers, français d’origine étrangère vont sur la Canebière brûler les drapeaux français, n’est-ce pas l’indice d’une difficulté ? » Mais le ministre de l’Intérieur est pardonnable, tant il est vrai que cet incident est passé relativement inaperçu, les médias n’ayant pas jugé bon de s’appesantir sur lui. Mais rien n’interdit d’imaginer le retentissement qu’aurait eu un incident au cours duquel 20.000 jeunes Français, d’origine française, seraient allés sur les Champs-Elysées brûler les drapeaux algériens…

Promouvoir la diversité à l’école : une démarche totalitaire ?

Echappant donc au reproche éventuel de racisme, les immigrés confirment qu’ils sont une chance culturelle pour la France. Cet atout offert à notre pays résulte aussi de leur effort incessant et inlassable pour la France : « les artistes, les écrivains, mais aussi les citoyens venus d’ailleurs ne cessent d’enrichir le patrimoine culturel de la France » (p. 99). N’est-il pas indiqué dès lors que l’on se tourne à nouveau vers les enfants pour les en persuader et seuls les esprits pervers feront à nouveau le rapprochement avec la propagande des régimes totalitaires dans les établissements scolaires : « la diversité à l’école » figure au programme national de pilotage qui « permettra de mieux prendre en compte la diversité » (p. 28).

Aider les étrangers même en situation irrégulière

En conséquence, les immigrés doivent être accueillis et aidés et, indépendamment des mesures nationales en leur faveur, on peut noter que le Plan rappelle (p. 85) que les étrangers même en situation irrégulière ont un droit à l’hébergement, qu’apparemment ils peuvent faire valoir en saisissant une commission de médiation (mais dans ce cas on distingue mal les conséquences sur leur présence en France. Peut-être l’obtention d’un hébergement vaut-elle titre de séjour ?).

La « diversité » contre l’assimilation

Les notations qui précèdent ont présenté l’attitude générale de bienveillance du ministre de l’Intérieur dans ce Plan. Cette attitude conduit à un paradoxe évident : d’une part, conformément à la doctrine officielle, le document insiste sur l’unicité du peuple français et le refus des communautés intermédiaires et, d’autre part, ne préconisant pas l’assimilation des étrangers, il entend « promouvoir la diversité ». Et de fait la défense et la promotion des diversités au sein de la nation française forment le leitmotiv du Plan, en réponse aux contempteurs de celles-ci, accusés de racisme.

Les caractéristiques de la population autochtone n’intéressent personne

En contrepoint on ne trouvera pas dans tout le document les mots : traditions françaises, population française, ethnie française, Français d’origine ou de souche. Bien sûr, on peut objecter que là n’est pas le sujet du Plan : pourtant, puisqu’il s’agit de populations étrangères dont il faut protéger les caractéristiques, ne serait-il pas normal que le document se préoccupât en même temps des caractéristiques des populations autochtones, celles qui reçoivent ? Il n’en fait rien, bien sûr.

Le défenseur des droits : des pouvoirs accrus par rapport à la HALDE

Telle est la tonalité du Plan. Si on en vient maintenant aux mesures, on notera que le document fait un rappel de toutes les décisions déjà prises dans le passé et propose pour les trois années à venir diverses mesures nouvelles dont la principale est la nomination d’un défenseur des droits. Ce haut fonctionnaire aura la charge d’ensemble du dossier et sera donc appelé, d’une part, à revigorer certaines des mesures existantes et, d’autre part, à mettre en œuvre quelques autres, qui intéressent surtout les domaines de l’interdiction et de la répression, sujets auxquels on va venir maintenant.

En la matière, les pouvoirs publics s’autorisent toutes sortes de facilités et d’approximations, dont la description suscitera nombre d’observations critiques.

La Constitution en son article 1 est invoquée à l’appui de l’idée selon laquelle les habitants du territoire français ne peuvent faire l’objet que d’un traitement uniforme. C’est à tort : il est exact que la Constitution « assure l’égalité devant la loi sans distinction d’origine, de race ou de religion », mais elle réserve cette prescription aux seuls citoyens, c’est-à-dire aux nationaux, et, contrairement à ce que prétend abusivement le Plan (p. 7), elle n’interdit nullement un traitement différencié des étrangers. Elle l’autorise même par sa rédaction.

Les pouvoirs exorbitants et liberticides du… défenseur des droits

Des pouvoirs exorbitants sont conférés à une nouvelle institution : le défenseur des droits. Ce haut fonctionnaire peut procéder à des vérifications sur place (le document ne prononce pas le mot de perquisition…) et à des visites inopinées, sous le contrôle du juge des libertés, il est vrai (p. 32). Il a le pouvoir d’enjoindre à une administration ou à « l’organisme en cause » (sa compétence s’étend donc au-delà de la sphère publique, tout comme celle d’un service de police) de réformer une décision (mais aucun service de police ne dispose d’un tel pouvoir !) (p. 33).

Si le cas dont le défenseur des droits saisit « l’organisme en cause » est de nature à justifier des poursuites disciplinaires et si celles-ci ne sont pas engagées, ledit organisme doit justifier son abstention auprès du défenseur. Là encore on rencontre une disposition extraordinaire qui limite de fait la liberté d’une autorité privée d’exercer ou de ne pas exercer son pouvoir disciplinaire (p. 33).

Une nouvelle dialectique de la preuve : à l’innocent de prouver qu’il l’est !

D’autres règles juridiques habituelles sont « adaptées » à la matière. Sauf en matière pénale, lorsque des faits laissent supposer qu’un acte discriminatoire (et pas seulement de nature raciste) a été commis, l’autorité qui s’en inquiète n’a pas à faire la preuve de l’infraction : c’est au suspect qu’il appartient de prouver son innocence ! Le Plan qualifie pudiquement cette innovation de « nouvelle dialectique de la preuve » (p. 8) !!!

La répression de ce genre de délit mérite une attention toute spéciale. Elle doit s’exercer dans la presse, les films, les objets et insignes. Les préfets doivent renforcer leur collaboration avec les « associations engagées », avec les directeurs d’école (« pour prévenir et sanctionner dans les établissements et leurs abords »). Des magistrats « référents » en la matière sont institués au sein du parquet, comme une centaine de « référents sûreté » sont formés au sein de la police et de la gendarmerie.

Favoriser la dénonciation : « La République récompense les dénonciateurs » (1793)

Le Plan, en effet, regrette la « difficulté récurrente de faire émerger des plaintes » et en conséquence il consacre un paragraphe entier (4.2.2) à « Favoriser l’émergence des plaintes ». Dans cet esprit, des conventions ont été passées (on n’en connaît pas le coût) avec des associations comme la LICRA et SOS-Racisme dont le rôle est notamment de « contribuer à la dénonciation des faits les plus graves ». Par ailleurs, « des cellules de veille ont été mises en place destinées à trouver les moyens de permettre aux victimes de discrimination de porter plainte ». Autrement dit, la dénonciation devient l’un des moteurs de la répression et l’appel aux associations engagées et à la délation pourrait ouvrir une période la plus sombre de notre histoire.

LICRA, SOS-Racisme : un soutien financier justifié

De façon générale, la contribution des associations « justifie », selon le Plan, « le soutien financier qui leur est apporté par l’Etat et les collectivités territoriales ». Le contribuable, toujours inquiet, aimerait connaître le coût de ce soutien, et il est d’autant plus inquiet que le Plan parle du « foisonnement des initiatives associatives »… (p. 36). Mais on ne le lui dira point.

Il s’inquiétera aussi, mais cette fois en tant que citoyen, de voir ces associations, de droit purement privé, chargées de mission de service public qu’à première vue on verrait plutôt assurées par l’administration. Il n’est pas normal, par exemple, que la LICRA soit chargée de contribuer à la formation des gendarmes et des policiers (!) (p. 38) ou qu’un établissement public comme l’ACSE (Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances) « soutienne les services juridiques des associations LICRA, SOS-Racisme, MRAP, LDH » (p. 35) dont le plan donne une liste impressionnante des activités, y incluse la « capitalisation » (?).

La lutte dite « antiraciste » n’a pas à souffrir des restrictions budgétaires

La lutte dite antiraciste n’a pas à souffrir des restrictions budgétaires. Y participent, pour le seul échelon central, sept comités, un haut conseil, un défenseur des droits, deux délégués interministériels, un délégué ministériel, un secrétariat général, une agence, deux offices et quatre observatoires. Cette énumération à la Prévert pourrait passer pour bouffonne. Pourtant elle ne fait que récapituler l’effort du gouvernement pour résoudre ce qu’il semble considérer comme le problème majeur de la France dans la compétition internationale actuelle : dans un tel cas, pour lui l’argent ne compte pas.

Il faut ajouter à l’énumération ci-dessus un nombre indéterminé d’observatoires régionaux de la jeunesse et des sports et les COPEC. Les COPEC sont des commissions départementales pour la promotion de l’égalité des chances et la citoyenneté. Elles bénéficient de soins particuliers puisqu’elles ont non pas un mais trois présidents : le préfet, l’inspecteur d’académie et le procureur. Dans chaque département elles coordonnent l’action de la lutte antiraciste. Il convient aussi de mentionner que l’un des offices cités plus haut dispose de 29 directions territoriales et de 12 délégations (p. 25).

Les statistiques sur le racisme mobilisent 800 policiers

Enfin, il n’est pas possible de passer sous silence l’effort financier qu’a consenti l’administration de la police pour avoir une connaissance statistique précise des discriminations. Il est apparu en effet que dans de nombreuses affaires pénales le motif raciste pouvait exister et n’avoir pas été pris en compte. Aussi a-t-il paru nécessaire de reprendre toutes ces procédures une à une par un traitement manuel, pour mieux qualifier les faits : à cette tâche, ce sont « environ 800 fonctionnaires de police qui ont été formés dans les services statistiques de terrain » (p. 40). Il y aura comme toujours (mais comment l’éviter ?) des malveillants pour avancer que tous ces policiers auraient mieux été utilisés pour le maintien de l’ordre dans certaines banlieues.

Toutes ces notations auront à plusieurs reprises inquiété le lecteur, curieux de connaître le coût de toutes les opérations dont le présent compte rendu n’évoque que les parties les plus caractéristiques. Sa curiosité malheureusement ne sera pas satisfaite car, arrivé à la dernière page du Plan, il apprend – hélas ! – que « l’Etat ne dispose pas des outils lui permettant d’évaluer l’ampleur de son engagement financier dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ».

Une vision totalitaire

C’est là une constatation extrêmement regrettable dans les circonstances actuelles. Pourtant, l’impression générale qu’on tire de la lecture du document conduit à une conclusion encore plus regrettable : celle qu’on a affaire à une vision totalitaire : une vision où la surveillance de la population par une multitude d’organes et l’érection de la délation comme un moyen de gouvernement sont caractéristiques d’un totalitarisme poisseux.

Pierre Milloz
24/03/2012

99 commentaires

  • pokefric pokefric

    A prendre avec des pincettes:
    Mohammed Merah etait dejà mort mercredi 21 mars à 22h45 tué par le raid!
    http://www.alterinfo.net/Mohammed-Merah-etait-deja-mort-mercredi-21-mars-a-22h45-tue-par-le-raid_a73809.html

    • yael

      Tellement ça devient le délire cette histoire dt’a l heure y’en a un qui va posté un lien en disant MM n’existait pas en réalité… je me marre mais c’est vraiment pas drole et surtout ça me dépasse…

      • Maverick Maverick

        Ca peut faire partie de la campagne de dissimulation (même si c’est probablement juste un abruti de plus qui fait l’intéressant). Discréditer toute version « non commerciale » des évènements en faisant courir des informations débiles. Il est quand même intéressant de voir que la leçon du 11 Septembre a quand même éte retenue par « les gens » ; une majorité trouve que tout n’a pas été révélé, et serait favorable à une enquête indépendante. Ca n’a pas été le cas pour Pearl Harbor, ou le Golfe du Tonkin : il devient de plus en plus délicat de faire un « False Flag »… :yes:

      • observateur

        :rose: coucou Yaél,t’inkiet « cette affaire » sent le pourri et la manipulation,et comme je l’avais déja écrit dans un autre commentaire ,les conséquances sont bcp plus importantes que l’on peut supposer et donc pour noyer les poissons ou tondre les moutons,il se peut que d’autres éléments vont venir compléter le dossier en fonction,des intentions de vote pour Saca caca,de l’Iran ou de la perte des droits fondamentaux en France.Les dirigeants de ce monde essaie d’etre rapide dans leur programme d’esclavagisme du fait que beaucoup d’histoires remontent à la surface et malgré tout les moyens qu’ils mettent en oeuvre pour que les petites gens ne soient pas au courant;bisous

    • Maverick Maverick

      Je me méfie un peu d’alterinfo : il y a de la pub qu’il y a sur le blog, ils ont intérêt à générer un max de trafic, donc des « infos » ou des titres qui font du « buzz ».
      Je pense qu’il a plus probablement été « dessoudé » pendant l’assaut :
      1 ) il est peu vraisemblable que l’ensemble du commando du RAID soit complice : il fallait des témoins de bonne foi, crédibles et nombreux. Ils ont certainement été roulés comme tout le monde ;
      2 ) Dans l’hypothèse très peu probable ou Merah était déjà mort, il est possible qu’un agent déguisé en membre du RAID ait fait diversion, puis soit sorti après l’assaut en se mêlant au commando ? Risqué, mais jouable. Mais je n’y crois pas trop. Encore une fois, les membres du RAID ne sont probablement pas dans la confidence, et ils ont bien vu un zigoto en djellabah + gilet pare-balles leur tirer dessus et se faire abattre. Mais cela n’exclut pas que Merah n’était peut-être pas seul dans l’appart; lui s’est fait descendre, et l’autre s’est « évanoui » (peut-être même littéralement; un mec inconscient déguisé en agent du RAID, évacué sur une civière, qui reprend conscience miraculeusement une fois dans l’ambulance et disparaît dans la nature ensuite ? Dans la confusion, allez savoir).

      Mais bon, encore une fois, cette idée du deuxième homme dans l’appart’ peut expliquer le nombre important de cartouches tirées, les obstacles, la résistance « forcenée » de Merah, mais présente beaucoup de risques opérationnels. Ou alors il a eu deux macchabées, Merah et l’autre agent/terroriste ? Je crois plutôt au scénario de la camionnette :
      – Merah bossant pour la DCRI, pensait avoir un tuyau en or sur le tueur et être en contact direct avec lui
      – Le tueur, juste après avoir attaqué l’école, lui dépose les armes (preuves matérielles)
      – Merah fait son rapport à la DCRI ou à son afficier traitant, qui le « balance » à la PJ
      – au moment où le RAID va donner le premier assaut, le Tueur prévient Merah, qui n’a toujours pas compris qu’il s’est fait pigeonner.
      – pendant le siège, il y a une camionette garée en bas de la rue. le RAID négocie avec la camionette en croyant que c’est Merah (d’où les confessions), et Merah parle avec la camionette en croyant que c’est le RAID. S’il n’a pas encore compris qu’il s’est fait pigeonner, il parle à son officier traitant qui est aussi dans la camionette ;
      – Une fois l’assaut terminé, Merah abattu, les preuves matérielles, circonstancielles, les aveux recueillis et tous les intervenants « officiels » (notamment le RAID) roulés dans la farine, la camionnette démarre. Opération terminée, le « plan médias » suit son cours (journalistes cons, vidéo Al-Jazeera, revendications bidon, un peu de buzz, exploitation électoraliste de l’affaire par l’équipe de Sarkozy).

      Si il s’agit vraiment d’un False Flag, cela peut très bien avoir été organisé par des agents d’un pays étranger ou d’une organisation qui souhaite la réélection de Sarkozy, sans aucune coordination avec ce dernier. Manipulation = « Mani Pulite » = « Mains Propres » …

      • chafy

        ton 2eme scénario me rappel le film ou Mark Walberg joue un ancien tireur d’élite a la rescousse de la cia

      • Maverick Maverick

        Ca ressemble à un film, effectivement. Bientôt, on ne pourra même plus être « conspi » sans avoir un procès pour avoir pompé ses idées sur un film :rotfl: 
        Mais le scénario est simple et efficace, avec un minimum de gens impliqués… Et un paquet de témoins crédibles et de bonne foi. Un costard sur mesure pour le pigeon de service…
        Même si je pense que le GIGN est plus compétent que le RAID, ces derniers sont quand même des pros. Comment Merah a-t-il décidé de tirer à travers la porte ? Il se savait déjà encerclé ? Comment ?

        Les descriptions données des différents meurtres (y compris le détail du tatouage sur la figure, dont je pense que c’était un tatoo temporaire pour embrouiller) ne me semblent pas correspondre avec l’impression d’amateurisme que me donne la biographie de Merah; d’un côté, on a un type froid, méthodique qui tire pour tuer (7 morts et deux blessés très graves pour 9 cibles), de l’autre une espèce de baltringue qui se fait arrêter à tous les coins de rue, ou presque ? Merah ne me fait vraiment pas l’impression d’un type qui vise calmement à la tête, plus le genre à vider son chargeur comme un cowboy atteint de Parkinson. 
        Et puis pourquoi n’a-t-il pas utilisé différentes armes pour les différentes actions, histoire de brouiller les pistes ? Pourquoi un tel arsenal, s’il était vraiment tout seul, et on dirait qu’il n’a utilisé ni le Sten, ni le Uzi, ni le fusil à pompe pendant le siège de l’appartement ?
        Et il n’avait pas d’explosifs, ou de mode d’emploi pour en fabriquer ? Il avait un ordi pour faire sa petite vidéo ? Non, il y a beaucoup de trucs qui me chiffonnent.

      • vanvoght

        moi j’attend de voire TOUTES les videos prisent par les journaleux present ……. tiens d’ailleur , ou sont elles ?????
        bizard ? vous avez dit bizard ?????
        en tout cas , cette hypotese ne me semble pas si farfelue que ça .
        ont le flingue , ont attend que le nain et son boy fassent leurs discours et ont termine le spectacle en beauté .
        je reste persuadé que ce mec n’as jamais tué personne .

  • Nevenoë Nevenoë

    Et qui va être ciblé ?

    Les Français de souche bien entendu …

    Le racisme anti blanc dont l’ampleur est phénoménale est bien entendu toujours nié voir encouragé …

    • Maverick Maverick

      Le Plan Rivkin : on nous donne mauvaise conscience pour nous faire accepter le cosmopolitisme mondialiste et gommer la « Francitude » … Notre volonté d’indépendance et notre attitude identitaire ont toujours été une source de contrariété pour les puissances hégémoniques, autrefois, l’égilse catholique, puis la coalition qui a eu la peau de Napoleon (gigantesque OPA/délit d’initié des Rotschild au moment de Waterloo ?) maintenant les USA et le « NOM ».

      Je mets « NOM » entre guillemets, parce que si on regarde il y a une continuité sur au moins deux siècles des rapports entre la Couronne d’Angleterre, la Finance bitannique, l’oligarchie américaine : Des liens de sang et d’argent qui n’ont pas grand chose de « Nouveau ».

    • LLATH

      Bonjour Nevenoë,
       
      Petite réflexion en-dehors de l’article ci-dessus.
       
      ‘De souche’, à mon sens, cela ne veut strictement rien dire….A quand est censé remonter telle ou telle homogénéité servant de référence absolue. Quand on considère l’histoire du peuplement de la France, il y a matière à réflexion…
       
      Après, quelle sera l’étape suivante? Appliquer la ‘théorie des souches’ au monde des idées? En limiter les ‘importations’, comme pour les produits? Mais, notre pays ne fait-il pas lui-même des ‘efforts’ pour ‘exporter’ les siennes et faire ‘rayonner’ la francophonie? Serait-ce donc unilatéral?
       
      Je constate que nous fonctionnons souvent par ‘cercles’ (emboîtés à la manière des poupées russes) de plus en plus réduits (au sens littéral) avec la priorité accordée aux cercles les plus petits, par exemple: Temps (époque), Terre, Continent, Pays, Région, Ville, Quartier, Maison imbriqués avec les Appartenances Culturelles, Religieuses, Raciales, Professionnelles, Familiales et ‘Soi’ (le contenu et l’ordre sont évidemment variables). Le nombre d’échanges véritables et de passerelles entre ces différents cercles, en un mot leur ‘porosité’ me semble dans le principe se réduire et se ‘nucléariser’ (au sens du noyau) de plus en plus, alors que, de façon paradoxale, les moyens de ‘communication’ et de transport ‘modernes’ se sont considérablement développés mais avec des ‘échanges’ souvent somme toute assez superficiels…
       
      Peut-être est-ce en cela (entre autres) que d’aucuns ont eu le sentiment de ‘perdre leur identité’? Oui, mais laquelle? En lien avec quel(s) cercle(s)?
       
      Tu as dit: « Le racisme anti blanc dont l’ampleur est phénoménale est bien entendu toujours nié voir encouragé … » Benh…Il aurait peut-être fallu que notre pays ai mené plus de réflexion et d’actions sur le racisme en général  pour éviter ou tout du moins réduire cette dimension ‘phénoménale’ que tu évoques…et ce retour de bâton (pour ma part, ne pas verser dans le syndrome de culpabilisation n’exclue pas de mener un travail de fond sur le sujet sinon, c’est un peu _beaucoup_’l’hopital qui se moque de la charité’…).
       
      Etablir un lien solide avec son intériorité et à vrai dire son ‘êtreté’ en relation avec notre qualité potentielle d’Humain m’apparaît comme étant de plus en plus nécessaire à l’époque actuelle.
       
      Pour ma part, les souches, je les laisse se décomposer dans mon jardin: elles fourniront l’humus nécessaire à ce qui vient sans l’enfermer dans des dogmes ou systèmes pré-établis, qui de toute façon n’ont jamais été voués à l’intemporalité….Sinon, le risque de tourner en vase-clos en se repliant sur ?? est, je le pense, inévitable et, entre patriotisme et ‘patrie-autisme’, la délimitation pourrait-être très floue…
       
       
       

      • Nevenoë Nevenoë

        « Benh…Il aurait peut-être fallu que notre pays ai mené plus de réflexion et d’actions sur le racisme en général   »

        Qui a monté le racisme en épingle à des fins électorales au début des années 80 en créant SOS Racisme et en faisan monter LE PEN ?

        Au début des années 80 le PS a décidé de sauver le racisme afin d’en faire une arme politique et a ainsi sciemment divisé les Français … le PS a ainsi ouvertement encouragé le communautarisme, ensuite ça a été le communautarisme sexuel …

        Après ta leçon à 2 balles de cosmopolite de Monoprix parce que je parle de Français de souche me parait des plus déplacés sachant que beaucoup de descendants d’immigrés se présentent spontanément comme Algérien, Sénégalais etc. et ne sont de fait que des Français de papier.

        Dans le langage courrant il faut bien faire la différence entre les natifs et les imporés.

      • LLATH

        « Qui a monté le racisme en épingle à des fins électorales au début des années 80 en créant SOS Racisme et en faisan monter LE PEN ? »
         
        « le PS a ainsi ouvertement encouragé le communautarisme, ensuite ça a été le communautarisme sexuel … » : tout cela ne correspond pas à une réflexion de fond…
         
        « Après ta leçon à 2 balles de cosmopolite de Monoprix….Français de papier. »: incapable de rester courtois mais cela je l’avais déjà remarqué, tout cela étant distillé fort subtilement…
         
        Tu as affirmé à plusieurs reprises que tu avais voté Bayrou et Royal aux élections précédentes et que ton vote FN n’était que ‘stratégique’ pour faire tomber le système actuel tout en répétant qu’il y avait fort peu de chances que MLP se retrouve au second tour, de même qu’Asselineau, que tu préférais mais pour lequel tu ne voterais pas…Hum…cherchons la cohérence dans tout cela…
         
        Je remarque au passage que les aspects ‘stratégiques’ de ton vote ne t’empêchent pas de distiller dans nombre de tes coms tes idées et ton prosélytisme FN, un peu comme un incessant bruit de fond cosmologique, bien saoûlant: laissons chaque personne faire librement ses choix, ce sera déjà bien…
         
        Quant à tes expressions comme « je ne peux pas blairer l’islam, porcs sanguinaires, c’est aussi con de, etc », j’en passe et des meilleures, pourquoi ne pas les garder pour toi et t’en servir pour ‘t’enraciner’ (comme une souche) ? Cela favorisera sans nul doute ta carboxyhémoglobinémie…
         
        « Dans le langage ‘courrant' »: eh bien, cours, puisque tu en exprime l’envie…
         
         
         
         

      • Nevenoe Nevenoe

        Roland Dumas : « il faut qu’on trouve un moyen de les diviser [à droite]. Et le moyen de les diviser ça a été la loi électorale, c’est-à-dire la proportionnelle [qui a donné du poids au Front National] » sans parler de la demande de Mitterrand de faire passer LE PEN dans les médias…
        http://www.youtube.com/watch?v=csVbQV5Os4M

  • Lyliberte

    On pourrait déjà s’attaquer à cela? NON? ha bon? Ce n’est pas du racisme? Bon ben, je vais me coucher!!:quiet: :ZZZ:

    Tarbes. Affaire Merah : les tags de la haine voir photo preuve à l’appui!

    http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/30/1318938-merah-les-tags-de-la-haine.html
    Dans la nuit de mercredi à jeudi, à Tarbes, deux murs ont été tagués avec des inscriptions faisant l’apologie des crimes de Mohamed Merah. Tout près, une voiture a été incendiée.
    Jeudi, vers 2 heures du matin, les pompiers et les policiers ont été appelés pour un feu de voiture rue Figarol, ils ont découvert un tag raciste terrifiant. « Tu as été un preux chevalier de l’Islam, tu as combattu la merde sionniste et les faux musulmans, tu es mort les armes à la main… Je te salue Mohamed, mon frère, mon ami. Repose en paix ! », pouvait-on lire sur un mur blanc, au n° 5 de la rue Figarol,

    • Maverick Maverick

      Ces journalistes pisse-copie sont vraiment des petites natures et/ou des dramaturges d’opérette. On va pas se laisser « terrorifier » pour une voiture crâmée et un tag. Non ? Comme l’a dit un président américain, si nous sommes prêts à accepter de renoncer à la liberté pour avoir la sécurité nous ne méritons aucune des deux… A méditer.

      • Tex

        Tu rigoles là??
        Je ne vois pas pourquoi il faudrait choisir entre nos libertés acquises et imposer le respect de la France et des citoyens français à ces délinquants récupérés et ghettoïsés.

        Ca C encore un leurre, une excuse pour laisser tout faire aux immigrés  imprégnés de la haine de notre pays!!
        Il n’est pas nécessaire de limiter les libertés des français pour empêcher ces mecs-là de nuire!
         
        SI VOUS VOTEZ, VOTEZ BIEN!!!!!

      • Maverick Maverick

        C’est exactement ce que je dis. Si nous acceptons de nous laisser museler et fliquer encore plus (voir les déclarations de Sarkozy à propos d’Internet), nous ne serons pas plus en sécurité pour autant. Le problème est dans les têtes. Qualifier ce tag de terrifiant, c’est de la foutaise. C’est comme dire que critiquer Sarkozy sur Internet est un outrage à la République. Mais je connais des gens qui sont d’accord avec une restriction de nos libertés, au lieu d’utiliser les moyens déjà existants et largement suffisants, mais mal employés.
        Et pour en revenir à cette affaire de vandalisme : vu le contexte, ça a tout d’une provocation. Alors qui est derrière ? Plusieurs possibilités :
        1 ) Les petites racailles des cités manipulées par l’argent étranger ?

        http://lesmoutonsenrages.fr/2012/03/28/banlieues-francaises-le-qatar-gele-son-aide-financiere/

        Le Qatar, c’est comme les Saoudiens, de sacrés fouteurs de :poop: (voir en Lybie et en Syrie) : Quand il y a des rois du pétrole sunnites, il y a vite des connections avec les wahhabites, les salafistes et « Mac-Qaïda ».

        2 ) Des militants de l’un ou l’autre candidat(e) qui veut faire « réagir » l’électorat ? 

        Enerve-toi autant que tu veux, mais avant de voter, pose-toi les questions : Pour quoi et pour qui je vote ? Pourquoi ai-je fait ce choix ? « ira furor brevis est » ; la colère est mauvaise conseillère. Alors pour bien voter, je conseille de le faire avec sang-froid et  après mûre réflexion. Sinon, on risque de se faire manipuler.

      • Tex

        On est vite terrifié en Europe… T’as raison, ce tag n’est pas terrifiant mais inquiétant…

      • dudul

        ce n’est pas exactement ça….tu oubli le plus important:
        « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin

      • Maverick Maverick

        Merci, je n’arrivais plus à retrouver la citation exacte :yes:

    • c’est de la connerie, y’a pas de faute d’orthographe, aucun doute, c’est pas des jeunes qui ont écrit tout ça :D
      false tag  :p

      • Tex

        Tant qu’on y est dans la manip, allons plus loin….
        Manip au second degré…
        On peut aussi imaginer qu’ils ont fait très attention à l’orthographe pour faire croire à un false flag et victimiser une fois de plus cette belle jeunesse si bien intégrée…
        Le message serait : « Regardez un peu ce que certains essaient de leur faire endosser…les pauvres.. »
        Ou tout simplement c quelqu’un qui connaît le français…car il y a aussi des immigrés qui  savent écrire correctement le français, il y en a d’ailleurs sur ce site!!
        Cette image de l’immigré qui parle avec un accent et qui ne sait pas écrire le français sans fautes est bien réductrice et « amalgamante » !!!
        Pas bien ça Snowleopard!!!!! ;-)
         
         

      • l’ironie tu connais ?
        j’en ai pas l’impression…

      • Tex

        Ah bon?? T’es ironique toi???
        Contente de l’apprendre!

  • jacques

    Je crois que les blancs subissent beaucoup de racisme aussi et de plus en plus, le racisme est un vice et la  faiblesse de ceux qui ne font pas les efforts pour s’adapter, car souvent la motivation de l’immigré est plus l’argent qu’apprendre à aimer les populations et s’habituer aux différences qui sont les causes des lieux géographiques.La jalousie et certaines religions renforcent aussi le racisme.

    • Nevenoë Nevenoë

      Les associations dites antiracistes et nos médias e politiques ont appris à l’immigré à haïr son pays d’accueil et ses habitants …

      • Mustapha Meunier

        ont appris à l’immigré à haïr son pays d’accueil

        Le Problème n’est pas tant avec les immigrés qui se suffise du peu que la France leur offre, mais avec leur enfant de nationalité Française qui sont parqué dans des guettos et de ce fait et aussi de ce qui en découle sont considéré comme des citoyens de seconde zone ou tout simplement des immigrés !!!

      • Tex

        Belle entourloupe Mustapha….mais ça ne prend pas!!!

      • ça fait pourtant partie de la réalité, je le sais, je la vie au quotidien, donc c’est toi qui n’a rien compris à ce que l’on vie ma pauvre…

      • Tex

        Mais bien sûr!!! Où avais-je la tête…
        Ce sont les français qui créent les problèmes d’insécurité…
        Suis-je distraite!

      • Maverick Maverick

        Que tu le veuilles ou non, ils sont citoyens français, avec les droits et les devoirs qui vont avec. Un délinquant est un délinquant, et positive ou pas, la discrimination porte bien son nom. Faut pas chercher midi à quatorze heures. Liberté, Egalité, Fraternité. C’est aussi parce qu’on fait du « politiquement correct » que tout est « politiquement compliqué » et que ce pays part en sucette. On est en plein dans la prison idéologique que dénonce Alain Soral.

      • et vois-tu écris cela dans le com de Mustapha Meunier ?
        où vois-tu qu’il dit que le problème viendrait des blancs ?
        arrête d’inventer des choses, mais t’as un sérieux problème, franchement !
        je te l’ai déjà dit, mais je vais te le redire, ne perd pas ton temps à ma répondre si c’est pour te baser sur quelque chose que personne n’a écrit.
        « Ce sont les français qui créent les problèmes d’insécurité… »
        Et pour ta gouverne je suis Français donc déjà on est pas sur la même longueur d’onde.
         
        Donc oui je suis d’accord avec ce qu’il dit sur les guetto où l’on a entassé les noirs arabes et immigrés en générale pour que justement on ne se mélange pas et que l’on soit toujours considéré comme des étranger donc pas français, t’as pas vécu ma vie ni la sienne, donc viens pas nous prendre la tête avec tes jugements à la con.

      • Tex

        Oups sorry, j’ai mal lu!!
        Je n’avais pas vu « leur enfant » au temps pour moi!

      • Nevenoë Nevenoë

        Je ne gobe pas ce genre de discours.
        J’ai vécu 11 ans à Paris dans le 19ème et bossé à la gare du nord.
        Tes victimes veulent du fric et toutes les merdes genre iphone et fringues Lacoste sans rien foutre.
        Pour eux la justice c’est : les autres en ont donc j’y ai aussi droit mais sans passer par la case études et encore moins par la case travail. Du coup certains optent pour la délinquance tout en étant dénués de la moindre conscience vis-à-vis de leurs victimes.
        Là-dessus nos politiciens ont passé leur temps à leur trouver des excuses et même à en faire des victimes comme tu tentes de le faire.
        Je te ferai remarquer par ailleurs que ce genre de problème ne s’est jamais posé avec les immigrés européens ni Asiatiques.
        Tu auras peut être une explication à me donner sur ces différences de comportement.
         

      • Maverick Maverick

        C’est des blaireaux comme Harlem Désir qui leur ont dit et répété qu’ils étaient victimes d’une injustice et qu’ils n’étaient pas des français comme les autres. Et on rajoute une couche avec la discrimination négative ou positive, et une autre avec le marketing communautaire : tu es musulman, alors tu as droit à ton rayon à toi pour la viande hallal. (Pas encore de rayon viande pour les végétariens, mais ils finiront bien par inventer quelque chose)
        Voilà le résultat. Ils sont français sur le papier, mais pas dans la tête. Ca, et les fessées qu’ils n’ont pas eu quand ils étaient mômes. Parce que faudrait quand même rappeler que selon la charia, les voleurs on leur coupe la main droite, celle qui sert pour manger. C’est pas parce qu’ils ont reçu une éducation différente; ils n’ont pas reçu d’éducation. Faut pas confondre.

      • Nevenoë Nevenoë

        Oui, les petits Afaricains qui trainent dans les rues jusqu’à 1h00 du matin on peut se demander si ils reçoivent vraiment une éducation.

        D’autres ont reçu en héritage l’éducation haineuse de leurs parents vis à vis des Français.

      • silver_princess

        Nevenoë : je pense que vous devriez reconsidérer vos propos et relativiser en vous demandant qui fait le plus de mal à qui? le petit Africain dehors à 1h du matin (je ne savais pas que c’était une spécialité africaine!) dans les rues françaises,
        ou,

        le soldat français qui tue des milliers de civils africains?

        limmigration est le fruit des colonisations (toujours largement en place dans les pays africains!)

        donc votre propos me semble un peu…inutile et réducteur!

      • Nevenoe Nevenoe

        Merci de comparer ce qui est comparable.

        Immigration = colonies ?
        Le Portugal (1ère communauté immigrée en France), l’Espagne, l’Italie, la Pologne etc sont d’anciennes colonies françaises ?

        On nous l’aurait donc caché.

      • Maverick Maverick

        @ Silver_Princess : Les soldats français ? Massacrer des milliers d’africains ? Pas besoin : Ils font ça très bien tous seuls. Qu’on fricote avec des pourris pour de mauvaises raisons, je ne dis pas le contraire. Que ça puisse dégénerer, OK. Mais les massacres, c’est pas nous, faut arrêter de délirer.

  • Nevenoë Nevenoë

    ORBAN le  premier ministre de HONGROIS est litérallement assiégé.

    Le président de la republique qui le soutien est attaqué pour une thèse datant de 1992 !!!

    Difficile de ne pas y voir une aggression de l’UE et de l’oligarchie.

    Lorsque je lis les mesures que Mélenchon veut prendre et ce que subit la Hongrie je pense qu’au vu des mesures qu’il évoque nous subirions une invasion de l’OTAN…

    Ceci confirme que des réformes allant vers plus de justice sociale sont inapplicables au sein de l’UE.

    Il faut en sortir et vite !!!
    Hongrie: Convaincu de plagiat, le président suspend ses activités
    Mis à jour le 30.03.12 à 10h31

    Le président hongrois Pal Schmitt, qui s’est vu retirer jeudi sa thèse de doctorat pour plagiat, a annulé tous les rendez-vous à son programme ce vendredi, apprend-on auprès de la présidence.
    L’opposition, qui juge sa crédibilité remise en question, réclame la démission de cet ancien champion olympique d’escrime, élu en 2010 pour un mandat de cinq ans avec le soutien du Fidesz (droite, au pouvoir). Pal Schmitt, 69 ans, est accusé d’avoir copié de larges extraits d’autres auteurs sans mentionner les références exactes pour sa thèse consacrée aux Jeux olympiques, publiée en 1992.
    Soutien à la politique d’Orban
    Le communiqué de la présidence ne fournit aucune explication au changement de programme. Pal Schmitt devait recevoir dans la matinée le ministre des Affaires étrangères de Slovénie et assister à une cérémonie au Parlement.
    Le poste de président de Hongrie est honorifique mais Pal Schmitt a apporté un soutien de poids à la politique de son allié conservateur, le Premier ministre Viktor Orban, en n’exerçant pas son droit de veto face à ses réformes les plus controversées, comme la nationalisation des fonds de pension ou les impôts rétroactifs. Viktor Orban a refusé ce vendredi de se prononcer sur l’opportunité d’une démission de Pal Schmitt. «C’est une décision que lui seul peut prendre», a-t-il répondu à la radio publique.

    Reuters

    • Maverick Maverick

      La :cow: !!! Il y en a qui sont pas aux 35 heures … Fallait trouver. Ou « découvrir » ?

    • Delaude

      Au fait le président Hongrois c’est pas une droite ++ , nationaliste, conservatrice ?
      Je doute qu’il y ait un rapport entre le programme de Mélanchon et le sien !
      Quant au système, ne nous illusionnons pas.
      Tout ceux qui par un chemin ou par un autre chercheront à le faire tomber ou à le quitter  seront dans la ligne de mire…. Cela n’épargnera pas plus MLP que Mélanchon….
       

      • Nevenoë Nevenoë

        C’est ce que tu crois.
        Nationaliser les fonds de pension c’est anti libéral comme mesure, tout comme garder le contrôle de sa banque centrale et c’est ce qui lui est reproché.
        Les nationalistes sont très rarement des libéraux sur le plan économique.
        Le PS est par exemple beaucoup plus libéral que Oban.

      • Delaude

        Depuis quand le PS, c’est la gauche ????
        Depuis les années Mitterand le PS a retourné sa veste économique… Il est devenu la branche gauchisante de la droite… Hollande n’est pas plus de gauche que Bayrou qui lui, est franchement à droite….
        Les pions se sont déplacés vers la droite et c’est l’explication du succès de Mélanchon.
        La gauche ne se reconnait plus dans le PS.

      • Nevenoë Nevenoë

        C’était juste pour te dire que les étiquettes que l’on colle aux partis ne correspondent  en fait à aucune idéologie économique et qu’un nationaliste peut être économiquement à gauche comme Chavez ou Orban tandis qu’un parti dit de gauche comme le PS et ses équivalents en Europe ainsi que dans une légèrement moindre mesure le FDG sont économiquement des libéraux, parfois keynesiens (comme pour le FDG), certes mais libéraux quand même.

      • Maverick Maverick

        + 1 . La Hongrie a été désindustrialisée, endettée, il y a du chômage, etc. Pour le moment, les hongrois de base ne voient aucun bénéfice à l’Europe, au contraire. Et Orban essaie de reprendre la main face au FMI & Cie, parce que politiquement il est intenable de faire autre chose. « On » veut le faire sauter pour (re)mettre des dirigeants plus accommodants, mais « On » ne se rend pas compte que c’est tout le pays qui est déçu par le soi-disant « miracle » de l’économie de marché. Tout ça va tourner vinaigre …
        Grèce, Espagne, Hongrie. Les émeutes à Londres. la Grande-Bretagne qui émet des emprunts à 100 ans ! La dette et le chômage qui continuent d’augmenter, avec pas de croissance et de l’austérité, les carburants qui montent. On prend les paris que le MES va bientôt faire une levée de fonds ? Déjà si il absorbe le FESF, il va presque doubler sa mise. On est pas sortis de l’auberge, et faut être un peu maso ou à côté de ses pompes pour vouloir être président, à mon avis. Le quiquennat va être dur …

  • roulletabille roulletabille

    Quand les Européens s’installent en Afrique et alieur pour exploiter les richesses d’un Pays ,ils s’appellent PAS Immigrés mais bienfaiteurs avec la démocratie,la religion,les vaccins et tout le reste…….
     
    Ici ,sans ressources (volées par qui vous savez)l’émigré survit et est considérer comme TERRORISTE  .
     
    N’y a t’il pas un inversement de valeurs ?

    • dudul

      « l’émigré survit et est considérer comme TERRORISTE »
      oh non tu déconne! c’est quoi cette amalgame… ça n’a aucun sens.
      personne ne compare un immigré à un terroriste, c’est déplacé! ça pousse la haine  pour rien… c’est gratuit, c’est bas…  »  ça :poop:  « 

      • Delaude

        @ dudul
        Ce que roulletabille essaye de dire de façon extrême, c’est que l’immigration dont nous sommes en grande partie responsable est montrée du doigt comme source de tous les problèmes.
        Tu sais Dudul, j’en arrive à un point où je me dis que les rêveurs ne sont pas du côté qu’on croit…
        Que MLP passe !  qu’elle vire les immigrés, qu’elle installe un état policier pour rétablir l’ordre, on verra si cette France tant voulue par son fan club conviendra aux moutons qui l’auront élue…. On verra si les problèmes seront réglés comme par magie, on verra dans quel état sera la France et ce que tout les enragés de ce site en diront, si ils le peuvent encore….
        Un petit bilan de l’extrême droite en Europe qui ne va pas manquer de conforter les tenant du FN.
         
        http://www.presseurop.eu/fr/content/topic/256911-la-tentation-de-l-extreme-droite
        Ce monde là ne me fait pas envie….
        J’aime le programme de Mélanchon, mais je suis consciente qu’en l’état actuel de la société et de la mentalité française, son application ne fonctionnerait pas.
        Un programme humaniste ne peut fonctionner que si les gens qui le mettent en place le sont et que si ceux auxquels il est appliqué désirent vraiment l’être. On en est loin….
        Ce qui me surprend chaque jour, c’est cette absence de doute, ce refus d’admettre que le programme FN pourrait avoir des failles  et cette répétition incantatoire de sa valeur….
        Je me demande vraiment de quel côté est l’utopie ?
        Rêvez, mes amis, rêvez…..
        Bêêêêêêêê……..
         
         
         

      • dudul

        je n’avait pas vue les choses comme ça. j’ai cru que c’était une affirmation de sa part.
        je te rejoint totalement sur ta réflexion…

      • Nevenoe Nevenoe

        « J’approuve le refus de Paul Mercieca de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, d’immigrés ; en raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membre de leurs familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d’alerte est atteinte […] C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration. Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des divers pays. Cela rend difficile leurs relations avec les Français. Quand la concentration devient très importante […] la crise du logement s’aggrave ; les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles immigrées, plongées dans la misère, deviennent insupportables pour les budgets des communes. »6 janvier 1981, L’Humanité Georges MARCHAIS
        Extrait du discours de MARCHAIS au meeting de Montigny-les-Cormeilles : « nous posons le pb de l’immigration, ce serait pour favoriser le racisme ; nous menons la lutte contre la drogue, ce serait parce que nous ne voulons pas combattre l’alcoolisme prise par notre clientèle… Pour la jeunesse, je choisis l’étude, le sport, la lutte et non la drogue… Alors, comme l’autre jour un dirigeant socialiste, ils crient tous en choeur « petainisme « . Quelle honte] quelle idée lamentable ces gens-la se font des travailleurs]… Après vous, je le dis avec toute la force de mon indignation, de telles attaques ne déshonorent que leurs auteurs et ils ne méritent que le mépris
        http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAA8100381301/extrait-marchais.fr.html

      • Delaude

        Ai-je nié qu’il y a un problème avec l’immigration ? Que critique G Marchais, il y a déjà 30 ans, sinon une gestion désastreuse de la droite du problème ?
        Je reconnais que la gauche ensuite n’a guère fait mieux, personne n’ayant eu le courage ou l’envie de s’y atteler vraiment et de revoir la copie.
        Les immigrés ne votent pas. Ils sont donc sans intérêts, pire, une fois qu’on les a utilisés lorsqu’on en a eu besoin, il deviennent gênants…  Ce que je dis et que je répète c’est que ce ne sont pas les immigrés, les responsables, mais les élus qui ont laissé pourrir la situation depuis des décennies.
        Vous croyez que c’est marrant d’être d’arriver, déraciné, pauvre, inculte,  dans un pays où vous ne trouvez pas votre place ? Que feriez vous vous qui n’avez que la stigmatisation aux lèvres, si vous étiez l’un d’eux ? Etes vous sûr que vous seriez mieux ?
        Alors, au lieu de les montrer du doigt et de les charger de tous les pêchés, attaquez vous aux responsables, c’est eux qui faut clouer au pilori !
        Une bonne partie de ces immigrés d’il y a trente ans sont français, maintenant. En tout cas leurs enfants le sont… Et que croyez vous ?
        Que ces enfants qui ont grandi dans ces conditions vont être de brave petit erzatz de blanc, qu’ils vont aller à l’université, acheter le pavillon et la tondeuse et bêler à loisir devant leur télé ?
        Étonnamment  beaucoup y sont arrivés, finalement.
        Mais chez les immigrés aussi, il y a des mômes pas très doués, des familles difficiles… Ceux là on en veut plus. Dehors ! Nous on veut que ceux qui réussissent et qui nous foutent la paix. La famille France choisit ses enfants. Elle a des préférences. Elle a des enfant qui sont plus ses enfants que d’autres… Quelle vision saine et généreuse de la vie !
        Nous sommes devant un problème politique, certes, mais humain aussi !
        Qu’il faille des règles  et des punissions pour qu’il y ait des repères, c’est indéniable, mais cela ne suffira pas. La répression n’a jamais fait que provoquer des résistances. Et si la résistance ouverte est impossible,  nous aurons à faire face à une résistance souterraine… Beaucoup plus grave.
        Et si on revoyait le problème autrement ? Si on offrait à ces gens un espace d’écoute et de parole, une reconnaissance, la possibilité de négocier ? Si on tendait la main et le bâton plutôt que le bâton seul… Si on essayait de changer notre regard sur eux pour qu’ils changent aussi leur regard sur nous ?
        Là on va me renvoyer à mes utopies…
        Et bien oui ! Je crois à la puissance du coeur… Il y a des milliers de gens, anonymes pendant la guerre qui sans bruit ont eu le courage de cacher et nourrir des enfants juifs… au péril de leur propre vie.
        Contrairement à ce que pensent certain, la bonté et la générosité demande parfois plus de courage que de s’enfermer armé au chaud chez soi….
        Et ces gens là, on les a nommé les « Justes »…  Parce qu’ils ont choisi la voie de la générosité et pas celle de l’égoisme et de la peur.
        « Juste.. » . Ca laisse à penser, non ?
         
         

      • Delaude

        d’être arrivé… désolée.

      • Tex

        Une société multiculturelle ça ne fonctionne pas!!!!On le voit partout en Europe, les différences sont trop grandes!
        Alors on fait quoi?? On met tout le monde au halal et au voile??

      • dudul

        « Si on offrait à ces gens […] une reconnaissance, la possibilité de négocier ? »
         
        tu parle de qui? des immigré, ou des français issu de l’immigration?
        dans les deux cas, on n’est pas ingrat je trouve… (question reconnaissance je parle, prise en charge des soins à 100%, rsa, retraite, sécurité, alloc diverse et varié… services public en général… et on ne leur demande rien en retour)
         
        quand à la négociation, que veux-tu négocier?
        je me vois mal arriver dans un pays qui m’accueille, et avoir des revendications (je parle de l’immigré)
        si je quitte un pays qui ne me convient plus, et que je choisi un pays qui me convint davantage… c’est pas pour le changer…
         
        j’ai du mal a comprendre le fond de ta pensée sur se point. si tu pouvait m’éclairer.

      • Nevenoe Nevenoe

        Ça me rappelle le film « La crise »

        http://www.youtube.com/watch?v=prIZVZ3rl5g

      • dudul

        je connaissais pas se film tien…
        pour reprendre le commentaire de youtube:
        « Quand c’est Timsit qui le dit, ça passe mieux dans les médias que quand c’est Le Pen… mais dans les deux cas, c’est criant de vérité! »
        et c’est pas pour autant qu’il y ait le moindre racisme derrière. après tout on leur souhaite autant de bien que l’on en espère pour nous…

      • delaude

        Négocier n’est pas le terme juste : je te propose mettre les problèmes sur la table et en discuter posément pour voir ce que l’on peut faire pour améliorer les choses d’un côté comme de l’autre. Ca te va ?

      • Nevenoe Nevenoe

        Non, nous avons fait plus que ce qui était raisonnable …

      • dudul

        je comprend déjà mieux delaude :)
        dit comme ça, ouè, la discutions ne peux pas faire de mal…
         
        après comme le souligne noé, on en fait beaucoup (et de bon coeur, c’est pas le problème)….
        mais je ne vois pas trop se que l’on pourrait faire de plus enfaite… (c’est vraie que si on n’en discute pas, on ne le saura jamais).
        par contre si c’est pour s’entendre encore dire « a le racisme, la discrimination, le méchant colon, la stigmatisation »… c’est pas la peine.
        si c’est pour en arriver à la discrimination positive… ou aux dérives de sos-racisme… comme on dit « trop bon, trop con »

      • Nevenoe Nevenoe

        Là Delaude tu es tombée bien bas : faire le parallèle avec les Juifs pendant la 2nde guerre est un argument tarte à la crème que peu osent encore sortir tant il est éculé et généralement utilisé à tort et à travers, mais faute d’arguments…

        Qu’est ce que tu veux leur donner à négocier ?
        Putain ils ont les aides financières et les logements plus facilement que les Français de souche, ils sont épaulés par des associations immigrationistes …
        Il faut être un minimum sérieux.

        Ils ont eu plus que le temps et les moyens de s’adapter et si ils ne le peuvent et/ou ne le veulent pas c’est bye bye : expulsion des logements sociaux et suppression de toute allocation avec un billet retour en prime. 

        De quelle répression parles tu ?
        C’est du délire là …

        Explique moi pourquoi les Asiatiques à peine arrivés et souvent clandestinement sans parler un mot de français, dans des conditions plus difficiles que les Maghrébins et Africains ne posent aucun problème et que leurs enfants sont des modèles d’intégration dès la première génération ?
        C’est une question de volonté et de respect, et ceux qui ne manifestent pas ces 2 conditions non négociables sont priés de retourner d’où ils viennent.

        Tu sors le discours que le PS nous sert depuis 40 ans et dont il faut admettre l’échec.  

        A partir d’un certain moment la bonté confine à la bêtise…

      • Tex

        Exactement !!
        Delaude, pourquoi y a t-il tant de problèmes avec les musulmans dans TOIS les pays occidentaux et pas avec les autres immigrés?
        Et ne viens pas me dire que c à cause des européens ou des américains  hein, ça suffit d’essayer de nous culpabiliser, ça ne prend plus!!

      • Tex

        … dans TOUS les pays occidentaux…

      • silver_princess

        peut être que le Syndrome de Stochkolm n’a^pas pris…

      • Delaude

        T’inquiète Neve, je ne me suis pas fait mal : :smile:
        Je ne parle pas de considération matérielles. Certains ont eu accès à des aides de l’état, je le sais. Je parle d’un état d’esprit, d’une forme de pensée, de jugement de l’autre, qui parce qu’il est différent paraît inférieur. Il y a muticulturalisme et son exces : communautarisme parce qu’il n’y a pas eu un vrai désir de connaître l’autre. On peut parfaitement vivre en paix et avoir des relations amicales avec n’importe qui… A partir du moment où on s’intéresse mutuellement l’un à l’autre.
        Ca demande un petit effort, au début, juste l’effort de surmonter notre angoisse de ce que nous ne connaissons pas… Se tendre la main, c’est donc si dur ?
        En ce qui concerne l’immigration « Jaune » je ne pense pas que ce soit comparable.
        J’ai vécu à côté de la Place d’Italie dans le 13ème. Il y avait un ghetto que l’on appelait pudiquement le quartier chinois. Des rues entières sans un européen…C’est difficile à vérifier vu que tout se passe en douce, et qu’ils sont craints.  Mais ce n’était pas forcément aussi tranquille et clean que vous semblez le croire…. (Maffia, drogue, traite de jeunes filles, morts douteuses, disputes de clan etc….) Il y a énormément de fric qui circule….Avec eux quand il y a un mort, le cadavre disparaît et les papiers servent pour un nouvel arrivant… Mais bon, c’est leur m….e ! Du moment qu’il ne font pas de tapage, il peuvent bien faire ce qu’ils veulent, n’est-ce pas ? Même si il y a du blanchiment d’argent,  des trafics en tout genre, de la prostitution etc…. Eux c’est les gentils immigrés….. :angel:

      • delaude



        « Quelque soit l’origine du fauteur de troubles, blanc, black beur, même motif, même punition. »
        Il me semble que je suis claire, non ? Ai-je dit qu’il fallait laisser faire n’importe quoi et laisser tout passer dès qu’il s’agit d’immigrés ?
        Sans vouloir t’agresser, il me semble que tu a une petite tendance à répondre en triant la phrase qui t’arrange… Remarque, c’est de bonne guerre, mais ce n’est pas juste !
        Je ne suis pas d’accord avec Harlem Desir et ses « potes », loin s’en faut ! Je trouve que leur extrêmisme à eux fait plus de tort qu’autre chose. Mais c’est comme dans tout. Il y a dans leur raisonnements des éléments défendables.
        D’autre part, en ce qui concerne l’exemple des enfants juifs, il ne s’agissait pas d’analyser les faits eux-mêmes mais  l’esprit qui a commandé ces faits.
        Je voulais simplement de souligner que le coeur et la générosité sont aussi des réponses efficaces contre le mal. C’est tout.
        J’ai également dit que d’envisager la main tendue et le bâton me semblait plus judicieux que le bâton seul…

      • libresongeuse

        Moi aussi ce monde là ne me fait pas rêver.Mais je connais des personnes qui ont immigré en France et qui y vivent depuis des années et qui n’y arrivent pas à s’y faire, parce que le mode de vie à la française ne leur convient pas, le système éducatif, la mentalité des gens etc.Ils ne veulent pas s’assimiler parce que quelque part on leur demande de lâcher une part de leur identité et ils ont l’impression qu’on les « colonise » une deuxième fois.Ce n’est pas toujours agréable d’entendre que telle ou telle coutumes n’est pas conforme aux règles républicaines.
        Alors que faire?Ne seraient-ils pas mieux chez eux dans leur pays?
        Après pour les jeunes issus de l’immigration qui pour la plupart sont nés en France ou dans tout autre pays d’Europe, il n’est pas toujours facile de faire sa place.Je reconnais que certains ne font aucun effort, mais d’autres se battent pour s’intégrer et on leur ferme tout de même la porte.Ces jeunes là sont nés français « malgré eux » et pour eux être français, c’est être blanc, manger du porc, voter front national et être raciste (je caricature un peu mais dès qu’on se dit fier d’être français on est renvoyé à cette image là).
        Je pense qu’il faut avant tout blâmer les élites d’avoir mener une politique d’immigration incontrôlée.

        Pour le cas du FN c’est vrai que c’est à double tranchant je ne pense pas que ce parti propose vraiment les bonnes solutions en matière d’immigration.Bon MLP s’est engagée à mettre fin à la françafrique, parce qu’elle a compris que c’était ce système qui poussait la plupart des africains à immigrer.Mais quid des autres immigrés?
        Je ne me leurre pas sur son programme si elle arrive au pouvoir, je sens que les déchéances de nationalité française vont pleuvoir, les expulsions aussi…

      • dudul

        « Après pour les jeunes issus de l’immigration […] certains ne font aucun effort […] d’autres se battent pour s’intégrer et on leur ferme tout de même la porte »
        pour avoir grandit avec des jeunes issue de l’immigration , je ne l’ai pas ressenti comme ça… (paris 18eme à coté de chez DocGyneco pour ceux qui connaissent)
         
        certain ne font pas d’effort, c’est un cas à part…. d’autre en font mais juste un peu…
         
        les autre qui se battent pour s’intégrer en revanche y parviennent… j’ai d’innombrable exemple d’ami issu de l’immigration, premier de la classe, sur-diplômé, avec de super boulot, des salaire que je leur envie et leur propre boite… et en partant de rien…
        j’ai déjà eu se débat avec pas mal d’entre eux, se qu’il en penssent…. après avoir bosser comme des fous pour parvenir ou ils en sont. il se sentait presque insulté… il n’y à aucune excuse comme il me le dise…
         
        je connais également plein de français de souche, avec tout pour réussir, qui eux touche à peine le smic où galère pour trouver du boulot… car il ne se sont pas donné les moyens de leur ambitions…
         
        alors qu’il y ait parfois des dérives de patrons raciste… ouè, mais ça reste l’exception…
        le mec qui arrive à un entretien d’embauche en baggy, parle en verlan, se gratte les couilles et à les yeux défoncé….
        bah, français de souche ou issu de l’immigration… il n’a aucune chance.
        et si ça peux en rassurer certains de mettre la faute sur le système plutôt que d’admettre ne pas faire les efforts qu’il faut… bah  je leur dirait que, mentir aux autre se n’est pas ‘trop grave’. se mentir à sois même ça l’est…
         

      • libresongeuse

        Je suis issue de l’immigration et je suis écœurée que les associations anti-racistes défendent des délinquants, des voyous.Pour moi, rien ne justifie de bruler des bagnoles, de casser, de violer etc…
        Je sais très bien que quand on veut on peut et moi aussi dans mon entourage je connais de très belles réussites, çà m’énerve d’ailleurs qu’on ne montre jamais ces personnes à la télévision.
         

      • Delaude

        Je suis entièrement d’accord.
        Expliquer une chose, en rechercher la raison n’a rien à voir avec la justification. Si on ne définit pas la racine du mal, on ne pourra jamais soigner la maladie. Pour ça, il faut être capable de reconnaître qu’on a laissé le mal s’installer.
        Quelque soit l’origine du fauteur de troubles, blanc, black beur, même motif, même punition.
        Effectivement les cas comme les tiens ne sont jamais cités en exemple ne serait ce que pour contrebalancer les excès des « fouteurs de m….e ». Ceci éviterait des généralisation et des globalisations malsaines.
        @ Dudul… Là tu pousses.. Le fait d’avoir un nom avec certaines consonances fait partir ton CV directement à la poubelle. Peut-être qu’à Paris, ce n’est plus tout à fait systématique, mais viens en province, pour voir !
        Tu ne peux pas nier non plus le délit de sale gueule et la différence de traitement par la police selon que tu t’appelles Jean ou Mohamed…
        Ca n’excuse pas les débordement, une fois de plus, mais c’est humiliant….
         
         

      • Nevenoe Nevenoe

        Delaude, je ne sais pas où tu vis, si tu vis dans un quartier populaire à très forte concentration immigrée mais les premiers à pester contre les voyous sont les immigrés qui ont fait ce qu’il fallait, qui bossent, qui sont honnêtes, qui respectent le pays où ils vivent ainsi que ses habitants.

        Ce sont les premier à dire que les voyous casseurs trafiquants, islamistes etc leur font honte et lorsque je t’entends toi ou les SOS Racisme je constate que vous ne comprenez rien au problème et que vous n’êtes absolument pas en phase avec la population que vous prétendez défendre …

      • dudul

        « Là tu pousses.. Le fait d’avoir un nom avec certaines consonances fait partir ton CV directement à la poubelle  »
        à paris,  c’est parfois l’inverse… ça propulse ton CV en haut de la file, au nom de la discrimination positive… (blague quoi que: tu comprend, il y a des cotas a respecter)…
        alors c’est vrai qu’en province, je ne sais pas comment ça se passe. je parle des grosses villes… mais si effectivement, certains cv passent à la poubelle uniquement sur le nom… bah les employer sont des connard raciste… je soutien.
        mais tu vas pas me dire que ‘ paysan = raciste ‘… comme tu le dit, pendant la guerre il y a bien eu les juste… (ma grand mère en était… et à failli être exécuté à plusieurs reprises… aligné devant un mur en pleine nuit, avec le pistolet mitrailleur en joue… mais c’est une autre histoire)
         
        « Tu ne peux pas nier non plus le délit de sale gueule et la différence de traitement par la police selon que tu t’appelles Jean ou Mohamed… »
        si, justement…!!
        moi même ‘bon gaulois de base avec le nom qui vas avec’ il m’ait arrivé de me faire contrôler 5-6 fois dans la même journée… je te laisse deviner pourquoi…
         
        mon pote momo, qui ne la jouait pas rebelle, qui parlait correctement, qui ne fumait pas de chit’, qui ne trainait pas en bas de l’immeuble, qui ne se battait jamais, et qui n’a jamais eu de procès… lui ne se faisait contrôler que très rarement… (et il faisait du rap au passage, rien n’est lié!)
        (pour l’anecdote, il se foutait même de mois en me disant que c’était pars-qu’il était français et pas moi. il ne manquait pas d’humour…)
         
        tout est une question d’attitude, il faut aussi arrêter la victimisation… style: « je suis un connard au quotidien, mais si je me fait contrôler, c’est uniquement pars-que j’ai une sale gueule »
        comme j’ai dit, « mentir aux autre se n’est pas ‘trop grave’. se mentir à sois même ça l’est… »

      • Tex

        « pour eux être français, c’est être blanc, manger du porc, voter front national et être raciste (je caricature un peu…. »
        Juste un peu!!!!:rotfl:

      • libresongeuse

        Oui j’aime bien grossir le trait.
        Mais il y a quelque chose qui me turlupine dans les médias, c’est lorsqu’on parle des problèmes d’intégration, d’immigration etc les reportages sont tournés en région parisienne.Je me demande si les problèmes ne sont pas tous concentrés là bas?
        J’ai toujours véçu en province et j’entends peu parlé de ce genre de problèmes, même si je pense que çà existe ailleurs sur le territoire (Marseille par exemple )

      • Lyliberte

        Narbonne Carcassonne aussi…

      • Delaude

        Mais oui, Lily ! Biensûr ! D’ailleurs, dans mon bled de l’aude de 700 habitant on a 1 famille de Tunisiens gentils comme tout qui sont la depuis 30 ans.Il ont un commerce et sont sans histoire… Et bien il y a encore la moitié du village qui ne leur dit même pas bonjour et régulièrement, on leur pique ou on leur démonte des trucs…

      • dudul

        justement alors, c’est ton devoir que de leur ouvrir les yeux….
        le raciste à peur de se qu’il ne connait pas… tout simplement.
         
        je sait pas,… t’invite tes potes raciste 1 par 1 à venir prendre l’apéro avec la famille tunisienne et des gens qui s’entendent bien avec… il vont se rendre très vite que se sont des gens comme eux, avec les même problème qu’eux…. la peur de l’inconnue vas disparaitre très vite. ils pourraient même devenir rapidement ami.
         
        j’ai plein d’exemple comme ça.. l’étranger, au début stigmatiser dans un village de raciste, qui fini par aller à la chasse avec un ancien fasho…. et même par être considéré comme ‘  l’enfant du village  ‘…
         
        c’est le devoir de chacun de construire, la tolérance….

    • Nevenoë Nevenoë

      Encore de l’analyse sociologique prémachée et prédigérée pondue par les mondialistes afin que des perroquets décérébrés les répettent comme des disques rayés.

      • dudul

        t’est pas cool :) on est tous passé par là je pense

      • Nevenoë Nevenoë

        Oui mais certains s’en sont sortis ce qui a nécessité une remise en question et d’avoir l’esprit critique et auto-critique.
        Il faut pouvoir admettre qu’on nous a pris pour un con et que ça a marché, et ça c’est la partie la plus délicate certains étant plus orgueilleux que d’autres.

      • dudul

        je te rejoins totalement sur se pont.
        je considère juste que le chemin est long et semé d’embuche pour ouvrir les yeux. que se remettre en question n’est jamais chose aisée…
        l’illusion est souvent plus agréable que la réalité… plus facile à vivre…
         
        en gros je n’arrive pas à leur en vouloir, car je sais que la remise en question commence toujours progressivement… pour ensuite devenir exponentielle.
         
        ce n’est pas avec des critiques que l’on convaincra qui que se soit. au mieux on les freinera dans leur propre réflexion. le débat est le début de la remise en question… alors, même si pour l’instant, il conserve ses certitudes, je sais qu’il est sur la bonne voie…
         

    • Tex

      Sont considérés comme terroristes eux qui tuent des innocents… je ne vois pas où est le problème!!

  • mémé

    Moi ça me prend le chou, ces discours politiquement corrects sur la diversité et Cie. A force de rabacher, j’en suis carrément  dégoûtée.
    Si le gouvernement se sent obligé de pondre un pavé la-dessus, c’est bien qu’il y a un sacré problème.
    pourquoi les écoles privées refusent-elles du monde ?

    • den

      En même temps, le privé à 50 € par mois, c’est l’hôpital qui se fout de la charité.

    • dudul

      il faut distinguer école privée, et école privée sous contrat
       
      « pourquoi les écoles privées refusent-elles du monde ? »
      dans le cas des écoles privée sous contrat, je peux t’en parler… les privée privée, je ne connais pas suffisamment pour me prononcer….
       
      -par manque de place en général. (il y a autant, parfois même davantage, d’élèves par classe que dans le public).
      -dans d’autre cas, pars-que tu n’a pas la bonne confession (et je parle d’école privée sous-contrat se qui est scandaleux… sachant qu’elles sont tenu d’accepter tout le monde… et qu’elles bénéficient de subventions payé par tous…)

  • den

    C’est quand qu’on arrive où?

  • Tex

    C’est encore loin grand schtroumpf?

  • Nevenoe Nevenoe

    Quand Alexandra Schwartzbrod (ancienne correspondante de Libération à Jérusalem) l’interroge sur sa responsabilité (au sujet de l’affaire Merah) en tant qu’imam auprès des jeunes, l’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou  celui-ci répond : « Je crois surtout que chacun doit assumer ses responsabilités. A commencer par l’école. Il faut que l’histoire de la France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane aujourd’hui. »

    Encore une fois déresponsabilisation complète et rejet des responsabilités sur la France.

  • delphine

    salut les moutons

    il y a bien plus d’immigrés intégrés qu’on ne le dit,
    et ce,
    toutes couleurs confondues.
    mais malheureusement il y a encore trop 
    d’immigrés inassimilables, tout simplement car ils ne le veulent pas.
    une gauche inconséquente
    les a nourris de la haine de la France,
    et des valeurs philosophiques et spirituelles qui fondent nos sociétés,
    notamment  sur un plan matériel,
    et même si ces valeurs sont utilisées de travers matériellement.

    comment veut-on que les moins ouverts s’intègrent dans une société,
    dont on leur rabâche à longueur de journée
    qu’elle est la source de tous les malheurs du monde :
    colonialisme, chômage, homosexualité, libération des femmes, etc…; 

    même si notre monde occidental
    a encore bien des progrès à faire,
    c’est pourtant là que l’on peut parler des droits de l’homme et
    travailler à leur donner du contenu!

    où est-il écrit :
    LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ
    si ce n’est aux frontons de la République!

    où existe-t-il une cours pénale internationale,
    afin que les dictateurs 
    sachent que leur pouvoir a une fin?

    où existe-t-il des CHU où des professeurs opèrent gratuitement des enfants malades 
    venus de tous les pays du tiers monde?

    et on a beau nous seriner que toutes les sociétés dites traditionnelles
    sont tellement meilleures que les nôtre,
    c’est quand même chez nous que veulent venir vivre les tenants de ses sociétés parfois à la limite de l’archaïsme.
    et très rarement l’inverse!
    QU’ILS SOIENT LES BIENVENUS
    ET RESPECTENT EN RETOUR 

    que l’on arrête de cracher sur notre monde occidental,
    il est imparfait, et il a beaucoup à faire
    pour le progrès de l’humanité,
    mais ce n’est pas en régressant
    au point d’accepter l’excision, la polygamie,
    la haine religieuse, la régression des droits des femmes, l’apartheid et le reste,
    que nous rendrons le monde meilleur.
    ni pour eux, ni pour nous.

    Nous avons un élément majeur
    l’EDUCATION,
    et c’est par elle que l’on doit aider les enfants à évoluer .

    merci encore à la gauche,
    (car c’est quand même elle qui tient l’Education Nationale,) 
    d’avoir saccagé les enseignements indispensables à l’intégration.
    merci à l’extrême gauche :
    de flatter certaines franges émigrés
    (qui par ailleurs n’ont strictement rien à foutre ni de la gauche,
    et encore moins de l’extrême gauche)
    mais qui utilisent  l’inépuisable réservoir de sottise qu’elle représente.
    si demain des pays basculaient dans le cloaque de la charia,
    les gauchos and C° seront les premiers à être « remerciés ».
    Besancenot, et Méluchon en tête.
    à moins que ces personnages aient déjà prévu une conversion de circonstance,
    histoire de sauver leur peau,
    à défaut de leur prépuce!

    il n’y a pas de faiblesse à avoir,
    il n’y a pas à satisfaire les chinois, 
    les juifs ou les musulmans,
    où les martiens!
    tout le monde en France doit avoir les mêmes droits 
    ET LES MÊMES DEVOIRS.
    venir en France,
    c’est apprendre l’histoire de France et l’éducation civique.
    il est tout à fait normal que des petits algériens connaissent leur histoire,
    par le biais de leurs proches,
    mais la France n’a pas a enseigner l’histoire des royaumes africains,
    ou du du Siam 
    pendant la scolarité obligatoire.
    VEUT-ON INTEGRER OUI OU NON?

    certains émigrés actuels se plaignent,…..
    qu’ils aillent interroger les survivants polonais, italiens, portugais, russes et tant d’autres
    qui étaient venus se réfugier en FRANCE 
    pour travailler
    car à l’époque le mot allocations n’existait pas.
    ils sauront alors, ces pauvres biquets,
    ce que c’était vraiment d’être émigrés en ces temps-là,

    il est vrai qu’aujourd’hui il existe des conditions difficiles dans les banlieues,
    et il serait stupide de le nier.
    mais ce n’est pas en entassant les populations,
    et  en persistant à faire des gosses,
    dont les gens savent qu’ils n’ont ni les moyens,
    ni même l’intention de s’en occuper,
    que l’on résoudra les problèmes.

    une fois de plus la religion est responsable,
    puisque Madame est juste bonne à assurer la reproduction
    qui permettra à Monsieur d’encaisser un max d’alloc et de faire ses virées au Maghreb, ou au Nigeria.
    une loi raisonnable
    voudrait que l’on n’accorde plus d’alloc à ceux qui font des gosses sans les élever.

    les distributions gratuites de pilules, préservatifs et le reste,
    coûteraient bien moins cher que de laisser faire des gosses
    dont plus personne ne sait quoi faire,
    à part les dealers et les prédicateurs!

    si une famille n’arrive pas à élever deux enfants,
    pourquoi les encourage-t-on à faire les suivants?
    si on sait déjà qu’ils risquent surtout d’être chômeurs.

    Si les beaux esprits bien repus
    hurlent à l’atteinte aux droits à la reproduction,
    répondons leur simplement,
    que personne n’interdira quoique ce soit.
    MAIS SI TU VEUX FAIRE DES ENFANTS
    TU DOIS AVOIR LES MOYENS DE t’EN OCCUPER CORRECTEMENT.
    L’état est là pour faire fonctionner la Nation
    mais encore faut-il qu’on ne prennen ni l’état, ni la Nation
    pour des vaches à lait, et des poubelles.

    la preuve est faite que nous sommes gouvernés
    par des incompétents, des imprévoyants
    et bien sur des manipulateurs.
    Il n’est pas question de racisme
    qui est une invention perverse de  la gauche pour déchirer la Nation
    et manipuler ceux qui ont la faiblesse de vouloir les laisser faire.
    quand à la droite,
    elle n’a souvent su que patauger lamentablement derrière la gauche,
    s’embourbant dans les mêmes lâchetés.

    alors que nos illustres politiques commencent par se faire enfin un vrai état des lieux,
    battre leur coulpe,
    et faire respecter la République et ses lois.
    et tout le monde aura à y gagner,
    à commencer par les émigrés qui veulent se construire un vrai avenir dans la communauté nationale.

    bonsoir et bon WE à tous.

  • pikpuss

    Un plan national n’est pas  nécessaire : il y a tout ce qu’il faut dans la Loi pour rassurer tous les citoyens et tous les résidents étrangers. Quant à ajouter  » anti sémitisme « , c’est un mépris pour tous ceux qui ne sont pas Juifs. Aucune communauté ne doit se situer au dessus des autres. De plus, on sait très bien que des Juifs ont commis des crimes contre l’humanité et qu’ils doivent être jugés et dénoncés comme tous les criminels non juifs le sont. On doit être protégé ou jugé (selon que l’on se trouve du côté de la victime ou du bourreau), non pas par rapport à son appartenance à une religion ou à une ethnie mais parce que l’on est un citoyen et un humain digne de respect.
    Il y a un lien évident entre l’hyper représentation des Juifs sionistes dans les médias ( 90% ) et le matraquage idéologique qui est fait. Sans compter toutes les manipulations. A quand un quota par communauté religieuse dans les médias…. ? Parce que si l’on se basait sur l’appartenance à une ethnie, ce serait faussé puisque les Juifs sont présents dans toutes les ethnies. Là dessus, on ne les entend jamais…et il est même interdit d’en parler….ce serait antisémite….

  • chafy

    ne ressent la douleur de la braise que la main qui s’y frotte, et n’a peur du feu que le ventre remplit de paille.