Standard and Poor’s dégrade la note de la Belgique

Et nous continuons dans la chute des notes, c’est normal, c’est l’automne…

© epa

7S7 mise à jour   L’agence de notation Standard and Poor’s (S&P) a dégradé vendredi soir la note de la Belgique de AA+ à AA, avec une perspective négative.

L’agence pointe notamment du doigt l’échec de la formation du gouvernement, par le biais duquel aucune réforme fiscale et structurelle importante ne peut voir le jour.

D’après S&P, l’incertitude politique constitue un risque pour la note de notre pays. L’agence de notation s’attend ainsi à un recul de la croissance en 2012. La situation difficile sur les marchés financiers et le fait que notre pays fait face à un taux de dette important jouent également un rôle.

Selon le ministre des Finances Didier Reynders, “cette dégradation reflète la progression des taux d’intérêt dans notre pays et dans toute la zone euro, ce qui est entre autres lié à la diminution de confiance des investisseurs sur le plan mondial”. Dans ce cadre, la note de différents pays au sein et à l’extérieur de la zone euro a été récemment dégradée, a-t-il précisé dans un communiqué.

Solidité
Le ministre des Finances a cependant précisé qu'”après cette dégradation, la note belge reste l’une des plus solides d’Europe”. Grâce à la réduction du déficit public réalisée à nouveau depuis 2009 (et à l’effort continu de réduction de la dette publique depuis le milieu des années nonante, qui a vu notre dette chuter de plus de 40% du PIB), “la Belgique est l’un des rares pays de la zone qui soit parvenu à stabiliser sa dette publique, dont la trajectoire est d’ores et déjà orientée à la baisse”, assuré M. Reynders.

Urgence
Selon le ministre, l’annonce faite par Standard & Poor’s renforce encore la nécessité de “finaliser à très brève échéance le budget 2012” en avance par rapport aux engagements pris vis-à-vis de l’Union européenne, à savoir un solde net à financer de maximum 2,8% du PIB en 2012 et un retour à l’équilibre budgétaire au plus tard en 2015.

Cette réduction du déficit des finances publiques devra comporter des “mesures structurelles”, a-t-il insisté. Cela doit également renforcer notre détermination à adopter les réformes nécessaires au renforcement du potentiel de croissance de notre économie, notamment dans le domaine du marché du travail. (belga)

Source: 7sur7.be

9 commentaires

  • thehawk

    On se croirait à l’école avec ces notes!!!
    Il faut absolument que les états se financent eux même, tant que ce sera les privés on ne changera pas de système………attaque dès lundi sur les marchés, du coup grande braderie en Belgique la semaine prochaine pour les banksters!!!

  • Eagleeyes

    Hello,

    Non seulement on se croirait à l’école (maternelle), mais le plus dramatique dans cette information, c’est le tour de passe-passe qui semble se dégager de cette dégradation arrivée “ce vendredi précisément”, et de l’alarmisme exercé par les médias.

    Pourquoi “ce” vendredi, tout simplement parce que le gouvernement Leterme en affaires courantes (?), a mis à la souscription des bons d’état, à des échéances diverses. Assez paradoxalement, alors que les sondages entrepris par les principaux médias, montraient un refus de près de 80% venant de la population, il fut déclaré par ces mêmes médias, que ce fut un grand succès avec 500.000.000 €. Juste au soir à l’ouverture des journaux télévisés, comme par hasard, S&P dégrade la note de la Belgique ! 

    En finale les belges se sont fait ” bernés”, car l’argent qu’ils ont “offert” au gouvernement, ben il n’aura servit à rien, d’autant que l’UE menace toujours le pays d’une sanction financière de 570.000.000 €.

    Ce pays me fait penser de plus en plus à une personne prise dans des sables mouvants, même sans s’agiter elle s’enfonce de toute manière.

  • roulletabille roulletabille

    J’adore la photo de D Reynders souriant entouré de BANQUIERS…
    Je ne l’ai plus mais si quelqu’un la trouve ?je l’encadre (la photo)…
    Ce mec pulvérise les records d’obscénités en tant que Ministre des finances ou il sanctionne et supprime des postes afin de protéger ses amis.
     
    Comment est il possible que 99 % de gens le laisse libre d’agir à leur encontre ?
     

    • Eagleeyes

      Hello,

      L’électorat libéral francophone reste perpétuellement naïf, croyant toujours être bien protégé par ce personnage peu reluisant, qui vendrait sa propre famille pour assouvir sa soif de pouvoir, allant jusqu’à s’allier avec les flamands pour ce faire. Exemples, le resto avec Bart Dewever, les propos qu’il a tenu lors de la toute première crise, où il se disait prêt à laisser certains avantages acquis par les francophones, pour pouvoir avoir le poste de premier ministre dans un gouvernement exclusivement flamand ! 
      He oui peu de gens y ont fait attention à ses paroles.

  • dawa

    ILS DANSENT AVEC NOUS,
    ET NOUS ONT DANSE AVEC LES LOUPS…
    http://bxl.indymedia.org/articles/3342

  • brujitafr

    Préparez-vous à des émeutes lors de l’effondrement de l’euro: les diplomates ont reçu l’instruction de se préparer au pire !   http://www.brujitafr.fr/article-preparez-vous-a-des-emeutes-lors-de-l-effondrement-de-l-euro-les-diplomates-ont-recu-l-instruction-d-90163510.html

  • BULTEZ

    Pourquoi a-t-on dit oui au Traité de Lisbonne…