Le nombre de demandes d’asile politique explose

La question est simple: peut-on encore accueillir du monde? Nous avons ici en France un endettement record, des mesures d’austérité de plus en plus nombreuses, un taux de chômage qui grandit de jour en jour, de plus en plus de pauvres (8 millions aux dernières nouvelles…), et nous continuons à accepter tout le monde malgré tout, à tort ou à raison?

le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a visité vendredi le centre d'accueil pour demandeurs d'asile à Monclar-de-Quercy.
le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a visité vendredi le centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Monclar-de-Quercy. Crédits photo : REMY GABALDA/AFP

INFOGRAPHIE – Claude Guéant veut s’attaquer aux détournements de procédures.

«Notre tradition du droit d’asile politique est en danger.» Vendredi, à Montauban (Tarn-et-Garonne), après avoir visité un centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada), le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a dénoncé les «détournements de procédures» qui, selon lui, saturent la machine administrative, au détriment des personnes qui peuvent légitimement revendiquer le statut de réfugié politique en France. Il a aussi fustigé des «filières organisées» qui prendraient en charge les candidats à l’asile depuis leur pays d’origine, alors que leur demande, essentiellement motivée par des raisons économiques, est vouée à l’échec.

«Le nombre de demandes d’asile a augmenté de 55% ces quatre dernières années et pourrait atteindre les 60.000 demandes en 2011», alerte Beauvau . On trouve au premier rang des demandeurs des ressortissants du Bangladesh, mais aussi des Kosovars. Les révolutions arabes n’ont finalement guère eu d’incidence sur la demande d’asile en France.

L’Hexagone concentre, quoi qu’il en soit, à lui seul «20% de la demande d’asile en Europe». Il se situe, selon l’Intérieur, «à la deuxième place au niveau des pays industrialisés, derrière les États-Unis». Or, précise Claude Guéant, «on assiste à l’accroissement des demandes d’asile infondées». Ce qui se vérifie, dit-il, par la baisse constante des dossiers acceptés: à peine plus de 10.000 statuts de réfugié accordés en 2010, contre 11.500 en 2008. Quand vendredi l’administration donnait une suite favorable à plus d’un tiers des demandes, elle n’en accepte même plus un quart aujourd’hui.


Cliquez sur l’aperçu pour agrandir l’infographie.

Le système est totalement engorgé, avec un délai moyen de traitement des dossiers dépassant les 19 mois, soit 3 mois de plus qu’en 2008. Et ce malgré des recrutements conséquents dans les instances chargées de les instruire, à l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et la Cour nationale du droit d’asile (CNDA).

Cette dérive a également un coût: le budget de l’asile a augmenté de 40% en deux ans, dépassant le demi-milliard d’euros en 2011. Du jamais vu depuis que cette procédure existe. Car il faut bien héberger et assister financièrement les demandeurs, logés, pour une large part, dans des hôtels, sachant que les places en centre d’accueil restent limitées à 21.000. Soit trois fois moins que le nombre de candidats.

Les quelques 270 centres d’accueil qui offrent ces 21.000 places connaissent eux-mêmes des situations très contrastées. Certaines plates-formes, comme Angers, Mulhouse, Dijon, sont submergées de demandeurs. Des «filières», parfois «rétribuées», assure Claude Guéant, les y orienteraient parce que le délai d’instruction des dossiers y est forcément plus long. «Il n’est pas normal qu’il y ait 800 demandeurs à Angers et seulement 40 au Mans!», protestait vendredi l’hôte de Beauvau.

Plan radical

Son plan pour sauver la situation se veut radical. D’abord, il va faire ajouter l’Arménie, le Bangladesh, la Moldavie et le Monténégro à la liste des pays «sûrs», c’est-à-dire des pays qu’il n’y a pas de raison a priori de vouloir fuir au titre de l’asile politique.

Pour mettre un terme à la mauvaise répartition des demandeurs, le placement sera géré par le préfet au niveau régional et non plus départemental. Avec 30% de places réservées en province pour accueillir les demandeurs de la région Ile-de-France, notamment, qui concentre 45% des demandes.

Par ailleurs, une loi déposée en janvier permettra d’écarter les demandeurs qui trichent ou refusent de coopérer avec les autorités, comme ceux, par exemple, qui «altèrent volontairement leurs empreintes digitales» pour échapper à une identification.

L’éloignement des candidats rejetés devrait également être facilité. «Les déboutés du droit d’asile sont des étrangers en situation irrégulière comme les autres», déclarait vendredi Claude Guéant. Pour l’heure, un haut fonctionnaire l’affirme: «Que le demandeur obtienne ou non le statut de réfugié, généralement il reste en France.»

Le coût de l’asile franchit le demi-milliard d’euros

Le budget de l’asile politique aura augmenté de 40% cette année,
pour dépasser, selon les prévisions, les 520 millions d’euros. Le poste budgétaire le plus élevé concerne l’hébergement des demandeurs d’asile: 334 millions. Un peu moins 40% des personnes sont placées dans des centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada). Elles touchent alors une allocation mensuelle de subsistance (AMS) calculée selon la composition familiale, les ressources de chacun et les prestations offertes par le centre d’accueil, comme la restauration par exemple. En 2011, l’AMS s’élèvera à 16% des 199 millions d’euros consacrés par l’État au fonctionnement des Cada, soit environ 32 millions d’euros. Ceux qui ne vont pas en centre d’accueil perçoivent une allocation temporaire d’attente (ATA), de 10,83 euros par jour, versée jusqu’à la décision accordant ou non le statut de réfugié. Le versement de cette aide a crû de 126% depuis 2009. Le coût de l’hébergement d’urgence, dans des hôtels notamment, est estimé à 135 millions d’euros en 2011 pour 20.000 places. Il a augmenté
de 85% en trois ans.

Source: lefigaro.fr

10 commentaires

  • moutondu02

    c’est le début d’une grande campagne médiatique de racisme ,du sale étranger qui viens manger le pain des français .Nicolas Sarkozy va utiliser la même recette qui la mené au pouvoir et on va tous tomber dedans .notez bien que si il y a une forte demande d’asile , très peu sont accordées. que vous le vouliez ou non la France est le pays le plus verrouillé au niveau immigration .je sais de quoi je parle ,ma femme est ivoirienne ,elle n’a droit a rien et il lui est interdit d’occuper un poste administratif quel qu’il soit .Les taxes OMI sont énormes et les premières années nous devons nous rendre en préfecture en personne tous les deux juste pour remplir sa demande de séjour.bien souvent elle est sans papier car la préfecture tarde a lui renouveler sa carte.d’autre part je loue des logement sociaux depuis des années .écoutez bien ce que je dis car je le vis tous les jours :les seules personnes qui ne se croient pas obligés de payer leurs loyers sont les français bien de chez nous .tous les étrangers que j’ai eu ,chinois,marocains,brésiliens,arabes,ne m’ont jamais causés de problèmes….

    • vanvoght

      ben voyon . arrete la desinformation mon amis . moi ma femme etait beninoise et nous aviont un enfant . elle a eu sa carte de 10 ans sans probleme et depuis 10 ans que nous sommes divorcé elle n’as jamais eu de probleme pour son renouvellement .
      j’ais eu la garde de mon fils et elle en a fais 2 autres avec 2 autres français . 
      elle a ete mise sous tutelle , paye pas de loyer et touche son argent de poche toute les semaines . et bien sur ne me paye pas de pension allimentaire car au RMI . ce qui me fout les boule c’est que depuis 15 ans ELLE N’AS JAMAIS TRAVAILLEE .
      sont TRES malheureux les immigrés en france  .
      faut arreter les conneries . demande donc a ta femme si elle veux , malgres ces malheurs en france , retourner chez elle ?????????

      • lucy in the sky with diamond

        Où est le problème ? tu n’es plus avec elle, pas obligé de la voir et tu as la garde de ton fils…
        Ne me parle pas de tes impôts, j’en paie aussi pour des mectons qui décident de leurs salaires mirobolant et qui n’ont surtout pas envie de le baisser malgré l’état actuel des choses :)

    • Mouton 02.   LOL.  Je peux te dire, que de par mon metier, je vois enormement de carte de sejour…  La France verouillé niveau immigration. Laisse moi rigoler. Je ne sais pas où tu habites, mais as tu déjà été à montreuil? villejuif? sarcelle? 18/19 ème?  saint denis, et tout le 93 en général?    Les titre de séjour son donnés à tout va…. Et vu que tout ceux qui viennent de pays en guerre, ou conflit, on de bonne raison de demander l’asile….  Ils obtienent leur papiers, qui permet d’enrichir les grandes boites qui les embauchent…Pour mille balle par mois…  STOP  La France n’est pas un dépotoire d’immigrés  de main d’oeuvres pas chèr…. Laisse moi rire.  Alors te plaind pas si lorsque tu auras demander une augmentation à ton patron, il te filera , si tu as de la chance 30€ brut de plus par an….  Pfff.  Et pourquoi ne vas tu pas en cote d’ivoire demander la nationalité?   STOP immigration.  Il faut d’abord  respecter les droits de tout les francais, avant d’accueillir toute la misère du monde….

  • Jean Neymard

    Moi c’est jeune couple un bébé toute la journée dans l’appart sauf pour les courses ou sortir le chien à muselière, et je soupçonne un 3ième larron de faire coloc, tous au RSA probablement puisqu’ils ne bougent pas. Mais tous fds.
    Il ya les associations type RESF que vous subventionnez pour donner les failles du système français.
    Mais bon on l’a bien cherché, on a foutu le bordel dans leur pays et on se laisse séduire par la secte mondialiste bien-pensante.

    • lucy in the sky with diamond

      Je ne peux pas te laisser dire ça :( et m’explique :
      Oui les immigrés vous piquent parfois notre travail, abusent du système, volent notre argent, violent nos femmes, nous raquettent dans la rue et chez nous.
      Mais tous les immigrés ne sont pas des criminels, délinquants, racailles etc… comme tous les français ne sont pas des colons impérialistes, abrutis par le système, qui détruisent le travail des autres à l’étranger, abusent du système démocratique de guerre, volent l’argent des pays du tiers monde, heu pardon des pays émergents (laisse moi rire), violent les femmes sur les terres conquises, raquettent dans les rues détruites et enfoncent des portent fermées.
      Ne faisons pas de généralités mal placé, nous nous trompons tous les deux de cibles.

      Par rapport à ce que tu disais plus haut, je connais peu de français qui quittent le travail à 7h57, lorsque je suis entrain d’écraser ma clope pour entrer moi même dans les bureaux dans qu’elles ont nettoyé. Non, je ne connais pas beaucoup de français qui ramassent les ordures ménagères pendant que je me réveille, et encore moins qui passe l’aspirateur dans les couloirs de mon immeuble à qui certains ne daignent même pas dire bonjour.
      Non, je ne connais pas beaucoup de français etc… Par contre j’en connais certains qui sont sans cesse entrain de se plaindre de leur patron mais qui la ferment lorsque ces derniers abusent de la main d’oeuvre française de souche (puisqu’il s’agit bien ici de ça) pas cher, docile, tellement effrayée de se salir les mains car cela reste dégradant et image de l’échec social. Alors le lundi matin, vers 7h30 ils attendent déjà devant le cabinet médical du coin. Et je ne parle même pas du vendredi :)
      Mais, dans mon immeuble, il y a des retraités qui travaillaient à l’usine ou qui travaillent encore à la cantine scolaire (merci pour tes brioches du mardi ;)), qui travaille à la DIT d’une banque, une personne qui viens d’arriver en achetant un appart au dernière étage, qui fait des travaux le dimanche à partir de 8H en payant des allemands au noir qui ont été assez sympa pour ne pas percer avant 11H. Y’a les jeunes, à qui je file parfois une clope, qui squattent en bas de l’immeuble sur le banc publique sous l’arbre, ils ont été assez conviviale lorsque ma femme leur a dit bonjour et qu’ils ont demandé si la musique ne gênait pas trop.
      Vois-tu, ça Aussi, c’est la France :)

  • spike636

    Il faut les loger, les nourrir, les soigner, et leur donner de l’argent ?
    Pourquoi on ne construirait pas des grandes fermes ou ont s’occuperait d’immigrés comme on s’occupe de bœuf ou de mouton ?
    On les ferait dormir dans des granges comme des animaux, de temps en temps ils sortiraient dans un pré pour marcher un peut. Sans oublier les vaccins.

    Aussi choquant et raciste que puisse paraitre l’idée, le principe est exactement le même.

  • RORO72000

    stop a l immigration et as nos endettement du a tous ces immigré qui vienne juste pour prendre notre argent soyer honnette un peu  il vienne juste pour toute ces aide