Nationalisons les banques…

Une vidéo proposée par ObïoxoïdO, (Merci ;) ) qui ne manque pas d’intérêt..

NATIONALISONS LES BANQUES par latelelibre   


FRÉDÉRIC LORDON EXPLIQUE POURQUOI CETTE SOLUTION DEVRAIT S’IMPOSER
Frédéric Lordon est directeur de recherche au CNRS, spécialisé dans l’économie et surtout la finance. En ces temps de crise financière et bancaire, il combine l’avantage d’être très pointu sur ces domaines complexes, d’en parler clairement et même avec humour, de ne pas travailler pour une banque parallèlement à ses activités de recherche et de ne pas siéger dans un conseil nommé par le gouvernement (type le conseil d’analyse économique). Cette distance vis à vis de son objet d’étude en fait un économiste hors cadre, d’inspiration marxiste dit-il lui même.

Dans ce deuxième reportage, il nous livre son analyse sur la crise, les solutions qu’il préconise et ses rapports avec l’anticapitalisme. Voir ici le premier reportage “la stratégie de la vaseline”.

Marie Varagna
Adrien Kaempf
Véronique Leroy

Lire l’article complet

Et aussi:

Pour la présentation exhaustive de cette solution, voir l’article sur son blog du Monde Diplomatique
Le site de Frécéric Lordon (peu actualisé)
Conférence vidéo du 15 octobre 2008 sur la crise financière
Intervention vidéo sur le partage des richesses pour l’Autre Campagne, en février 2007

20 commentaires

  • engel

    Houlà là !

    Ce Mr est directeur de recherche au CNRS est ce n’est pas un fainéant !
    Ah bon, mais au fait, qui a nommé ce Mr à ce poste ?

    Plus sérieusement,
    pourquoi faut-il qu’en France on attende que les grosses boîtes soient en faillite pour les nationaliser ?
    Et pourquoi, après d’innombrable renflouages et remises à niveau, décide t-on de s’en séparer et de les revendre ?
    Ou plutôt, pourquoi les brader !
    Car les prix sont systématiquement inférieurs au prix du marché et ceci, malgré le fait qu’elles soient redevenues bénéficiaires.
    Et tout ceci grâce à l’argent du citoyen !
    C’est le nouvel effet « Kiss-cool » version  bancaire sodomite et Cie !
     

  • Bouffon

    Truculent, trou du cul oui! Le genre de optimiste extatique que la pensée positive nous a pondu. Lui il vit pour manger, il existe pour travailler,  il le dit au début. C’est une mine d’or pour la psychanalyse.
    Les solutions généraliste c’est bien joli, mais si on tire tous à la même corde on fini le cul dans la boue. Nationalisation, c’est une solution à cours terme. Le FMI te demandera de les privatiser le jour ou les banques redeviennent rentable pour payé les dettes qui aurons découler de cette crise.
    Pour moi, c’est juste un crédit de plus dans l’ère de la patate chaude. En gros, il dit donné moi un chèque en blanc, je vais résoudre votre problème de dette.
    Franchement je crois que ses reports de décisions sur la gestion de la crise c’est juste des pauses, le temps de formater la population à des solutions qui à la base n’était pas envisager avec des reportages comme celui-là par exemple…
     

  • @engel et bouffon

    En réalité Lordon est tout aussi extrêmiste que vous l’êtes. Pouquoi noir ou blanc et pourquoi pas les deux?
    Evidemment attendre la banqueroute du système bancaire, la ruine des épargnants… pour remettre dans le girond de l’Etat les banques pour pas un rond. C’est dangereux!
    Agir dans l’urgence dans une ambiance chaotique ne générera que des troubles, des divisions et des violences alors qu’il serait préférable d’agire dans la lumière de la démocratie.
    En ce moment, on parle de recapitalisation, les cours de CA, SG, BNP… pour ne citer que les importantes banques françaises sont au plus bas. Il devient ainsi possible de nationaliser partiellement ces banques en difficultés dans le cadre d’une recapitalisation en lançant un grand emprunt national.
    Evidemment, il faudrait un gouvernement de gauche pour réaliser ce projet mais je pense vraiment que la nationalisation de banques commerciales n’est pas du ressort de la mission d’un Etat mais dans le cadre d’une situation économique exceptionnelle.
    Je suis pour un système hybride d’économie mixte qui permettrait à l’Etat de recouvrer ce pouvoir régalien de créer de la monnaie sans intérêts dans le cas d’emprunts et d’investissements publics. Pour distinguer les banques d’affaires des banques de dépôts.
    La gestion purement bureaucratique, administrative d’un outils qui relève plus de l’esprit d’entreprise me semble pas très approprié sutout pour financer par le crédit les ménages et les entreprises.
    N’est-il paspossible de se positionner de façon modérer?

    • Bouffon

      J’ai parlé de ne pas utiliser de solution généraliste ou de croire au père noël, C’est ça l’extrémisme ?
      Peu importe l’entreprise que ça soit un ménage ou un pays quand tu as un budget de merde, y’a pas 36 solutions, ni de solution miracle.
      il faut l’assainir et restructurer. Couper les branches pour stopper l’hémorragie, réduire les cout en cherchant des solutions de remplacement, revoir son train de vie, revoir tes investissement, utilisé tes réserves, sortir ton épargne, vendre à perte pour avoir du cash et chercher de nouvelle ressource.
      C’est une fois que tu as un business plan sain, que tu peux aller voir des investisseurs pour demander un crédit pour tes nouveaux projets.
      Là il ont rien, il ne bosse pas, il se remettent pas en cause  et ils viennent nous voir nous pour que nous leur donnions nos enfants en esclavage. Alors je ne peux que te répondre que je suis vraiment désolez d’être un extrémiste. Parce que je ne veux pas rentrer dans cette logique fasciste qui consiste à nous entre tuer pour leur erreur.
       

      • @bouffon, Lordon veut nationaliser tout le système bancaire et par opposition pour des raisons dogmatiques, certains se mettent dans le camp adverse. Je regrette qu’il n’y ait jamais de compromis. C’est toujoursl’un contre l’autre et jamais l’un avec l’autre, c’est cela que je trouve débile. Tout le monde connait l’origine de la crise financière et constate ses effets.

        Alors d’un côté les libéraux demande encore plus de libéralisme en jetant la pierre sur la gestion des Etats, l’endettement publics et de l’autre la gauche qui veut nationaliser à tout va et remettre le système bancaire sous tutelle administrative en accusant le néo-libéralisme de tous les maux de la terre.

        Pour comprendre les choses, j’essaie de prendre à droite et à gauche ce qu’il ya de meilleur.

        1° Beaucoup conviennent à présent que l’Etat reprenne la main en matière de création monétaire pour enterrer la Loi de 1973 Pompidou-Rotchild-d’Estaing).
        2°  Beaucoup dénoncent la socialisation des pertes et la privatisation des profits des banques en faillite.

        Sur ces deux points je pense que nous sommes d’accord et il est possible de fédérer à maximum pour mettre un terme à ces aberrations. Seulement, on ne m’enlèvera pas de l’idée que des banques commerciales sont plus à même pour fiancer l’économie parce qu’ils comprennent meieux le principe de laprise de risque que des fonctionnaires.

        Maintenant, là où je te trouves extrémiste c’est quand tu balances d’un revers de en commençant ton post style « Truculent, trou du cul oui! » c’était peut-être un mec qui n’apas les mêmes opinions politiques que toi. Lordon n’en reste pas moins un scientifique donc a priori quand il fait des conférences ils s’adressent aussi à des scientifiques qui feront tout pour le contredire par la raison.

        Je n’aime pas tous ce qu’il dit mais il a l’air de bien maîtriser son sujet  et il ne dit pas que des conneries. Ce mec n’a aucun intérêt dans la banuqe et il est même pas élu; A un moment donné toujours critiquer les élites… Poufff!!!

      • Bouffon

        Attends, il est directeur du CNRS, il a surement un doctorat etc…
        C’est comme si tu donnais 1000€ à J-P Coffee pour faire à manger et que tu t’étonnais que ça soit bon… Mais à ce prix là avec un sommité pareil, y’a intérêt que ce soit l’un de tes 10 meilleurs repas de ta vie.
        La théorie de la relativité c’est pas de moi, c’est aussi un trucs qu’il doit connaitre.
        Ce directeur aurais du dire…
        l’Etat garantie les comptes de dépôt jusqu’à 100’000€ parce que c’est la seul réserve qui lui reste si l’Etat fait faillite en conséquence c’est un bien commun donc les banques de dépôts sont un service national au même titre que les retraites, la poste, EDF on aurais pas du spolier le peuple de ses biens communistes qui garantisse l’État sociale. Ce sont les trésors national qui on fait de notre politique socio-capitaliste la grandeur de nos vielle démocratie.
        La seul solution qui nous reste pour ne pas perdre nos retraites et notre système économique et ainsi offrir la gouvernance des états au lobbies multinationaux et de rétablir la force juridique de l’Etat en tant que gardien de la libre concurrence.
        En conséquence l’État ne doit pas se porter garant des banques et les laisser faire faillite car c’est le seul moyen que ce marché reparte de lui-même, l’État doit juste intervenir pour reprendre les contrat sain et apporter un aide uniquement aux banques, mais aussi aux entreprise capable de démontre que leur problème sont du uniquement à une question de liquidité et pas des montages financier ou une mauvaise gestion. La faillite est que le fruit du mauvais semeur et pas la fin du monde en soi.
        Voilà, je suis pas banquier encore moins économiste alors si moi j’arrive à sortir ça, je m’attends à ce qu’un directeur d’un centre de recherche m’apprends des chose que je ne connais pas.
         
         

      • Mais si tu veux apprendre des choses il faut les écouter sans a priori.

        Hier il est passé chez Taddéi et il n’a pas dit que des conneries. Ecoute le  à partir de la 45 minutes de la vidéo, c’est excellent

        http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/?page=emission&id_rubrique=1484

      • Bouffon

        Ton enfants viens avec 4 fois ton salaire annuel en dette avec un intérêt de 3%. Tu choisis quoi ?
        – Tu te porte caution.
        – Tu l’aide à faire sa faillite personnelle.
        Arrête de regardez la TV, ses types sont là pour formater ton avis pas pour stimuler ton esprit critique.

      • Bouffon

        C’est bien ce que je disais ce type c’est un pur produit Mc Do. Il te délivre le contenu de ses cours scolaires comme moi je vais délivrer ma bouffe au chiottes, c’est bien un trou du cul qui nous livre sa diarrhée verbal.
        N’oublier pas que c’est toi qui paie se type et que c’est Sarkosy ou un autre qui te l’envoie…
        Ce type une propose un solution générale qui ne marche pas avec les banques. Sa solution fonctionne avec Apple, mais pas avec une banque.
        T’as pas remarquer que les téléphone portable on te les vends 0€ Es-ce que ça te coute réellement 0€ ? N’oublie pas, on ne possède pas on est posséder pas nos possessions.
        Regarde, comment ta paresse préfère qu’on pense pour elle et comment la paresse des autres compte sur la tienne.
        Combien ça coute de casser un bail de 5 ans pour un bel établissement comme un banque situé sur des axes urbains les plus chère de France immobilière-met parlant.
        Combien ça coute de démanteler les coffre-fort dont rien que la porte pèse 2 tonnes de toutes les filiale que tu veux fermer et réhabilité.
        Combien t’espère vendre les immeubles de ton porte-feuille dans une crise immobilière ?
        Combien ça te coute de casser tout les contrats qui te sont défavorable et que seul un faillite te permettrais d’annuler.
        Combien ça coute de fusionner plusieurs système informatique hyper-sécuriser.
        Combien vont te couter les plans sociaux pour licencier tout le personne qui ne fait plus rien…
        Je continue ou tu veux continuer à m’insulter gratuitement pour des idées qui son pas les tiennes ?
         
         
         
         

      • Etre esclave du salariat ou du crédit pour servir un système qui t’explique que nul n’est irremplaçable… même travailler dan sune boite pour faire lourder à quarante ou cinquante ans comme une vieille chaussette alors que t’as tout donné. C’est un système d’enculé, c’es sûr… Quand à mes enfants, s’ils recoivent en héritage un gros paquet de dettes je leur dirais de refuser cet héritage empoisonné…

        Attends ta liberté d’expression vaut bien la mienne  et puis on est pas obligé d’être d’accord. Sit u veux dire que t’aimes pas les communistes dis le c’est pas moi que cela dérange… moi je viens ici pour échanger des points de vue. je pense que l’on a tous à apprendre les uns des autres.

        Au fait, tu ne m’a pas dit si tuétait d’accord avec les deux points suivants: 
        1° Beaucoup conviennent à présent que l’Etat reprenne la main en matière de création monétaire pour enterrer la Loi de 1973 Pompidou-Rotchild-d’Estaing).
        2° Beaucoup dénoncent la socialisation des pertes et la privatisation des profits des banques en faillite.

      • Bouffon

        Au fait, tu ne m’a pas dit si tuétait d’accord avec les deux points suivants:
        Bien sur mais, c’est que la point de l’Iceberg.
        Je suis aussi d’accords avec le principe de liberté d’expression et le 11 ième droit de l’homme « le droit à dire des conneries », Mais c’est comme tout trop et trop peu casse tout les jeux. Là est dans un problème mathématique ou on joue avec le destin et la vie des gens pas dans une question philosophique.
         

  • breizhjoker breizhjoker

    Je serais d’avis de laisser les banques se ramasser.
    Une fois que c’est fait l’État impose la séparation entre la partie banque de détail et banque d’investissement , laissant cette dernière se débrouiller sans la moindre aide car c’est la parti nocive et non productive, et surtout c’est cette branche ni nous a mis dans la merde.
    Ainsi, comme au Casino, ceux qui auront joué auront perdu seuls, sans entrainer les autres avec eux.
    L’État aide la partie banque de détail à repartir ce qui sera très peu couteux et très rapide car c’est la partie saine des banques, et en plus c’est celle qui œuvre en faveur de l’économie réelle.
    Ensuite révision du taux d’usure (qui est d’environ 20 %) à la baisse. Je le diviseras bien par 2.
    L’État reprend le contrôle de la création monétaire en remettant en selle la Banque de France avec le Franc.
    Les banques ne peuvent prêter que ce que la Banque de France leur prête.
    Il y aura dévaluation du Franc par rapport à l’Euro, ainsi ceux qui ont des économies verront leur valeur baisser de façon notable. Personnellement c’est un sacrifice auquel je suis prêt. L’avantage est que la dette baissera d’autant.
    En parlant de dette : la dette contractée auprès des banque sera révisée très nettement à la baisse voir annulé, eu égard aux sommes investies par l’Etat pour les sauver et leur nuisance ces dernières années.
    Seuls les emprunts souscrits auprès des particuliers seront honorés.
     

  • breizhjoker breizhjoker

    Donc les nationalisations ne servent à rien …

    • Bouffon

      C’est pas noir ou blanc…
      Je suis dubitatifs sur plusieurs points.
      1. A long terme, la nationalisation fini dans la poche de la privatisation sans compensation pour ceux qui l’on payé de leur impôts et les problèmes économique actuelle sont du à des politiques qui ne visent pas le long terme.
      2. Un autre problème actuelle c’est de refiler la patates chaud aux autres en espérant qu’il fasse le travail rien ne garantis que le nécessaire soit fait.
      3. Les banques actuelle mélange deux genres, les banques avec notre pognon et les banques qui spécule. Sécurisé notre pognon via une nationalisation c’est bien, croire que des fonctionnaires vont avoir un rendement comme une banque privé c’est de l’utopie
      4. Faire ce que les politiciens conseillent c’est pas une bonne idée au vu de leur résultat.
      Donc temps que les super idées de 2008 ne seront même pas envisagé moi, je le déconseille fortement d’accepter de signé des chèques en blanc.
      Je conseille le boycotte de tout vie économique et d’installer une pancarte à votre fenêtre avec un gros « NON ». A long terme ça serras bien plus efficace.

      • breizhjoker breizhjoker

        Tu n’as pas compris ce que j’ai écrit !
        On ne nationalise pas !
        C’est pour ça que je dis qu’il faut séparer la banque d’investissement (le casino) de la banque de détail (l’épicerie).
        Une fois cette séparation faite ton fric ne risque plus rien.
        Les banques d’investissements qui doivent faire faillite feront faillite, c’est tout …
        Les banques régionales dégagent toutes des bénéfices, tandis que leurs maison mère côtés en bourse se ramassent actuellement …
        Les banques de détails jouent très bien leur rôle en finançant les particuliers et les PME, PMI, artisans, commerçants, études des jeunes etc.

      • Bouffon

        C’est pas ce que ce chercheur dit

      • breizhjoker breizhjoker

        Il dit ce qu’il veut, et puis comme il l’admet c’est un marxiste, donc l’idéologie influe sur son son raisonnement.
         

  • Antinukciv

    Il faut plutot nationaliser ce qui fait des benefices… On en serait pas si certains n’avaient pas privatisé les joyaux de la technologie Francaise.

    deux choses permettent de s’enrichir : le savoir et le savoir-faire.

    En France, il y en a de moins en moins et ce n’est pas avec l’ecole de demain que cela va s »amélioré.  C’est pourtant logique : pour gagner il faut etre meilleur dans quelque chose. La France à choisie d’exceller dans le nucléaire… Un choix pas rassurant du tout.

    La France ne peux pas etre meilleur dans tout : ils faut nous spécialiser dans des domaine ou nous somme fort. En reste il? En tout cas meme si j’aime bien ce blog. Raler pour Raler n’a jamais servi à rien. Il faut construire !   

    • Bouffon

      Biensur que râler sert à quelques choses comment tu veux t’améliorer si tu n’as pas de service de réclamation.
      Le tout est de faire des critique constructives pas râler pour se défouler.

  • engel

    Economie libérale qu’ils disaient!  Que  l’état reste à sa place, qu’ils disaient !

    Alors Mrs les banquiers, maintenant l’état vous laisse la liberté…….de couler !

    Il est trop tard !
    C’était en 2008 qu’il aurait fallu prendre la bête par les cornes.
    De toute façon, ces truands ont tellement vérolé le système que nationalisation ou pas, la fin est malheureusement inéluctable.
    Et tous les discours n’y changeront plus rien.
    Amen.