Les prêtres belges seront « screenés » psychologiquement

Qu’en penser? Juste pour les apparences ou véritable pas en avant? Si le Vatican était honnête il mettrait fin au célibat des prêtres qui n’a strictement rien de religieux, rappelons les raisons: si un prêtre se marie, alors toutes ses possessions iront à l’épouse tandis que là, tout revient à l’église, une rentrée d’argent en plus! ‘union des prêtres ne permettrait-elle pas la réduction du nombre de cas de pédophilie?

Monseigneur Léonard © photo news

Les Evêques de Belgique ont élaboré un code pour prévenir les abus sur les enfants. Les hommes qui se rendront au séminaire pour devenir prêtre seront « screenés »: leur profil sera étudié dès le début de leurs études et ils feront par la suite l’objet d’un suivi au cours de sessions de formation en compagnie de psychologues, a annoncé Mgr André Joseph Léonard lundi soir au JT de la chaîne privée flamande VTM.

Mgr Léonard veut soumettre les candidats-prêtres à un examen psychologique préalable et les faire bénéficier d’un suivi afin d’empêcher des pédophiles de rejoindre les rangs de l’église.

« L’église doit mieux protéger les enfants », a souligné le Primat de Belgique. Les Evêques de Belgique ont préparé un code pour prévenir les abus sur les enfants à l’avenir. Selon Mgr Léonard, ce code devrait être publié très prochainement.

A propos des procès intentés contre l’Eglise par des victimes d’abus sexuels, Mgr Léonard a déclaré: « des personnes plus compétentes que moi s’occupent de ces dossiers. Je ne m’exprime pas personnellement sur cette question ».

Le chef de l’Eglise catholique de Belgique a confirmé par ailleurs que l’ancien Evêque de Bruges, Roger Vangheluwe, ne pourra plus jamais prendre la parole en public. « Tous les Evêques belges ont exigé cela et depuis lors, il ne s’est plus jamais exprimé en public ». (belga)

Source: 7sur7.be

13 commentaires

  • Junior

    Je dois être catho,j’ai fais ma petite et grande communion + ma confession,qu’est-ce que je peux faire de plus?Me faire enculer par un prêtre?(dixit dieudo).

  • pokefric pokefric

    Whaouuu, ça pète le nouveau design du site :D

  • engel

    Ah la bonne excuse !!!…ils n’ont pas le droit de se marier, alors ils….

    Quand on est en manque de sexe on va voir des « putes » mais en aucune façon on ne viole ou n’encule des enfants !!!
    Ce crime est d’une lâcheté incroyable !!!
    Et rien et je dis bien rien, ne peut l’atténuer.
    Surtout venant d’hommes qui se disent représentants de jésus.
    Pourtant, le message de Jésus n’est qu’amour, mais ces pervers n’y voient que sexe et domination. 
    Honte à eux.

  • VOYAGEUR

    ???
    ouch !!!!
    super fonctionnel , ça me plait.
    heu, même aveugle, bourré et fumé, on devrait pouvoir s’en sortir.  lol
    +++
    « L’église doit mieux protéger les enfants »
    ah ouai ?
    et c’est maintenant qu’ils s’en aperçoivent ?

  • derf

    salut a tous ,

    bien joué la nouvelle présentation en plus y a pas de pub intempestive !! Merci.

  • lilou35

    un instant je me suis demandée si je ne m’étais pas planté de site, mais non ! en tout cas c’est super « aéré » et fonctionnel….

  • DELAUDE

    La présentation du site a bien changé ! Je me demandais ce qui se passait…

    Quant à ce post, il me semble que cette initiative de l’église belge est tout à fait respectable… A la nuance prêt que ça devrait être en place depuis longtemps.

    En ce qui concerne le célibat des prêtres, je pense qu’il s’agit d’une interprétation contournée de l’Evangile. Lorsque Jésus dit : « abandonne ton père, ta mère  ta femme, donne tes biens et suis-Moi,  » je ne crois pas qu’il s’agissait de propos d’ordre pratique… Ce qu’il voulait dire c’est que l’amour de Dieu demande une disponibilité d’esprit et de coeur totale… Ce qui n’empêche pas d’aimer au niveau terrestre… A condition de savoir éviter la passion destructrice…
    Le problème de la femme dans les religions c’est qu’elle est présentée comme l’instrument du malin, la tentatrice depuis la Genèse… St Paul est un mysogine farouche (si l’on admet que les textes qu’on lui attribue sont bien de lui…)

    Le gros problème des religions, pour la plupart, est la multitude de « filtres » par lesquels sont passés les enseignements d’origine pour « coller » avec les intérêts des époques…
    L’ancien testament est tellement dense qu’on peut y trouver n’importe quoi et son contraire… Quant aux enseignements du Christ ils ont été coupés, copiés et recopiés, modifiés, interprétés…
    De plus, un enseignement spirituel n’est pas fait pour être pris au pied de la lettre (dans le sens de l’application pratique.) On arriverait à une situation absurde où les indications données il y a plus de 20 siècles devraient être encore appliquées ! Il faut replacer cela dans un discours universel et intemporel, sinon il perd son sens et rate son but…
    Bon, je m’égare…. Ce que je voulais démontrer, c’est que le célibat des prêtres n’a pas de base justifiée et doit être un choix personnel et non une règle. Ainsi on éviterait les frustrations et les débordements infames.

    PS : J’espère qu’on évitera sur ce post, les injures habituelles contre l’église… D’abord c’est choquant pour les chrétiens engagés, ensuite, c’est comme pour Israël, les Francs-Maçons, etc…
    – A cause d’un principe de tolérance et de liberté,
    – Parce qu’il ne faut pas confondre une fois encore la base et le sommet de la pyramide…
    (PS : je ne suis engagée dans aucune religion, même si j’ai foi en Dieu. Je respecte absolument toutes les voies qui amènent à une humanité spirituellement évoluée, même si cette voie passe par l’athéisme ou l’agnocisme.)
    « C’est au fruits que l’on connait l’arbre » A méditer, je crois, sur le plan individuel.

  • SoBrose

    Mais alors on devrait changer les règles de l’Eglise, ses fondamentaux, la base même de ses valeurs pour quoi… faire rentrer de l’argent ou lutter contre leur libido ? Je suis bien d’accord pour dire que ces actes sont justes inconcevables venant de servants de l’Eglise, et venant de n’importe qui d’autres d’ailleurs… mais enfin, une religion reste une religion ! Ce sont les coupables qu’il faut punir, pas la religion ! oO Bien sûr que le célibat est un acte de foi pour les hommes d’église !!! Allons ! Bien sûr que cette règle qui s’applique pour les prêtres n’a rien de malhonnête vis à vis du Vatican ! Il faut être un minimum intelligent: certains ont commis des actes extrêmes. Ce n’est pas une raison pour réagir de façon extrême. Moi je pense que ce processus qu’ils souhaitent mettre en place est très bien. Car il faut visiblement en arriver là… :|

  • Nobody

     » Qu’en penser? Juste pour les apparences ou véritable pas en avant? Si le Vatican était honnête il mettrait fin au célibat des prêtres qui n’a strictement rien de religieux, rappelons les raisons: si un prêtre se marie, alors toutes ses possessions iront à l’épouse tandis que là, tout revient à l’église, une rentrée d’argent en plus! ‘union des prêtres ne permettrait-elle pas la réduction du nombre de cas de pédophilie? « 
    Cet article, est d’une profonde médiocrité. L’auteur ne présente rien objectivement, pas même les différents aspects du problème ou points de vue sur la question … De la rigueur, de l’objectivité, de l’ouverture, de la raison, de la science … sinon abstenez vous car vous mènerez tout droit ce site à sa perte, en le privant de tout contenu intéressant, de tout débat.
     

    • DELAUDE

      @ nobody : « Si le prêtre se marie, toutes ses possessions iraient à l’église » Et les contrats, ça sert à quoi ? ils auraient la possibilité de faire ce qu’ils veulent ! De plus, les prêtres, pour la plupart sont pauvres et vivent avec un malheureux smic…  Je parle pour le curé de base… La richesse de l’église n’est pas au niveau, une fois de plus, de la base…

  • Roooh : le beau « sujet qui fâche » que voilà ! :twisted: Avec en prime tous les poncifs du genre. Cela dit, tout n’est pas perdu : quelques-uns en appelant -fort justement- à distinguer le sommet de « l’institution » de sa base, tout de même un peu plus représentée numériquement.
    « L’union des prêtres ne permettrait-elle pas la réduction du nombre de cas de pédophilie ? » demande Benji. La réponse est non. Pas parce que c’est « comme ça et pas autrement », mais parce que la plupart des observateurs sérieux (cathos ou non) savent parfaitement que ces cas douloureux se retrouvent dans la plupart des institutions publiques, qu’elle soient purement laïques ou religieuses : ils y sont même incomparablement plus nombreux. Or, autant que l’on sache, aucune de ces autres institutions ne prêche le célibat, la continence ou que sais-je. Simplement, et à raison, c’est infiniment plus choquant chez des curés : un seul cas, c’est encore un cas de trop.
    Pour ce qui est de l' »interprétation contournée de l’Évangile » à propos de la règle interne d’une institution… et par conséquent des réinterprétations de chacun, qui sommes-nous pour en juger… surtout de l’extérieur ? Même à l’intérieur (voire surtout !), le problème numéro un est l’adéquation de la pratique à la théorie : alors, « bonne chance » de l’extérieur !
    Qui sommes-nous pour en juger de l’extérieur ? La question s’adresse également à Mgr Léonard lui-même. Lui est à l’intérieur, OK. Mais des « sessions de formation en compagnie de psychologues », ça ce n’est PLUS à l’intérieur.
    Relisez donc un peu Volkoff. Volkoff ? L’une des têtes pensantes du phénomène de la désinformation : c’est même à lui, sauf erreur, que l’on doit le mot. La désinformation : cela devrait faire tilt dans la tête de moutons enragés, non ? Volkoff, c’est aussi l’auteur de quelques romans à succès… dont « Le Trêtre »: pas besoin de faire un dessin, tant l’orthographe est explicite sur la contraction de deux mots en un. « Le Trêtre », c’est en gros, du temps du bloc de l’Est, l’histoire d’un militant communiste infiltré dans l’Église pour la saper de l’intérieur. Il suit tout le cursus de l’institution (des « sessions de formation », par exemple…), est ordonné prêtre dans les règles, etc. Au regard du droit canon, c’est donc un vrai prêtre. Mais c’est objectivement un vrai faux prêtre… insoupçonnable de l’extérieur.
    Ce que je suis en train de suggérer ici :
    1°) quand ils ne sont pas assez enragés, les moutons sont du genre amnésique : ne tirent aucune -mais alors AUCUNE- leçon de l’Histoire… y compris de l’Histoire la plus récente : pas besoin, loin s’en faut, de remonter au Moyen-Âge. En clair, ils se font mûrs pour réitérer les mêmes c[…]ies que les générations précédentes… ou pires, si affinités.
    2°) la guerre froide coco/anticoco est passée de mode, soit. Mais si les moutons pas assez enragés sont du genre amnésique, ils ne manquent pas d’imagination pour ce qui est de substituer des guéguerres à d’autres guéguerres, passée de mode.
    3°) sur le sujet graveleux -et fort justement scandaleux- de la pédophilie (et d’autres en passant), j’observe la réaction récente -et les références- du n°2 du Vatican : a priori, ce n’est pas n’importe qui. Cette réaction, je la puise dans un média traditionnel, peu suspect de cléricalisme outrancier.
    Deuxièmement, je puise celle de Mgr Léonard, présente ici même. À Benji, nous ferons également grâce de toute suspicion de cléricalisme outrancier ! :P
    Troisièmement… on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même : aussi vais-je puiser chez bibi. Allons bon : c’est plus suspect ? Rassurons-nous : une bonne partie du contenu émane d’une source extérieure qui, elle, l’est moins… ou en tout cas, pas de ce cléricalisme-là.
    Mais qu’à cela ne tienne : un plus un plus un font trois. On sort le shaker, on secoue vigoureusement : miam ! Un peu insipide, néanmoins : aussi ajouterons-nous une bonne pincée de sel, histoire de relever le goût. « Le Trêtre » de Vladimir Volkoff, par exemple… Avec les ingrédients actuels, marrant comme ça fait tout de suite moins « roman », non ?
    4°) à votre avis, sachant que la dialectique coco/anticoco a plutôt perdu de sa superbe, sur quelle autre dialectique pourrait-on fonder quelque espoir, en vue de ronger discrètement de l’intérieur une institution qui -quoi qu’on en pense ou dise, de l’intérieur comme de l’extérieur- reste tout de même une sacrée empêcheuse de bêler en rond pour des moutons enragés… de sommeil ? La dialectique pédo/antipédo lui va plutôt bien, vous ne trouvez pas ? Copiée-collée de l’ancienne -en plus hard-… et on a assez d’infos en la matière, pour savoir que ce n’est PAS un roman.
    Pour résumer, il ne s’agit pas de nier (ou de minimiser) l’existence de vrais vrais prêtres pédophiles… mais il s’agit également de ne pas exclure d’emblée la présence -y compris aux sommets- de vrais faux prêtres pédophiles. Le levain dans la pâte, en quelque sorte : pas exactement dans le meilleur sens du terme, évidemment.
    Par ailleurs -ça, c’est un peu ma « tasse de thé »- et pour ma part, je suis SUPER-enragé à l’encontre de cathos se couchant -se vautrant, se PROSTERNANT lamentablement- aux pieds de la psyconnection et de toutes ses pompes (y compris quand c’est plus « chiffré », comme c’était le cas ici…). Sur cette thématique comme ailleurs, c’est toujours le même cinoche : on s’arrange en douce pour se rendre indispensables -et moteurs- à l’intérieur de « sessions de formation ». C’est-à-dire que l’on apporte d’abord les ingrédients requis au pourrissement de l’intérieur… sous couvert de le « prévenir »©, comme il se doit. Une fois la coquille vide, on se présente alors comme les « sauveurs » : « autorité » suprême et insurpassable (because « scientifique »© : sortons les Ray-Ban® 8) avant de succomber à l’éblouissement !…) se proposant de la garnir d’un contenu « sain » : éternelle histoire du pyromane qui se fait pompier, au vu et au su de tous. Ben alors : ils sont où, les moutons enragés ? :mrgreen:
    Comme je l’indiquais plus haut, le problème numéro un est l’adéquation de la pratique à la théorie : encore faut-il savoir de quelles théories on cause… et quelles pratiques on leur greffe. Là-dessus, et en fermant les yeux sur quelques autres considérations émises par DELAUDE (un poil plus discutables), c’est bien lui (ou elle ? je parie pour cette hypothèse, attendu ses interprétations plutôt anti-pauliniennes ! :roll: ) qui a le BON mot de la fin : institution(s) ou pas, c’est à ses fruits que l’on reconnaît l’arbre. À propos d’arbre, que l’on fasse le poirier ou pas, il semble qu’une phrase de ce genre est assez limpide pour ne pas ne souffrir trente-six mille interprétations !…