Le « Kerviel suisse » n’en était pas à son coup d’essai…

De quoi se poser des questions sur ces « joueurs »… Si on tient compte que son « manège » dure depuis 2008, sans être viré de son poste, on peut supposer que la banque employeur a accepté les risques et n’a pas toujours été perdante. Il n’y a que quand on perd qu’on se rebiffe. Il devraient engager des joueurs de casino qui ne joueraient QUE l’argent de ceux qui acceptent les règles, en l’occurrence les pertes. :evil:

© Reuters

Le trader qui a fait perdre deux milliards de dollars à la banque UBS se serait rendu coupable de fraudes comptables dès 2008, selon l’acte d’accusation dévoilé vendredi. Il est défendu par le cabinet d’avocats qui a tenté en vain d’innocenter Nick Leeson, le courtier pyromane de la Barings.

« C’est la première fois. » Kweku Adoboli ne pourra pas invoquer cet argument pour se défendre. Le trader  londonien de 31 ans – accusé jeudi d’avoir fait perdre deux milliards de dollars à son employeur, la banque suisse UBS, en raison de transactions illégales – n’en est pas à son coup d’essai. Selon l’acte d’accusation lu lors de sa première comparution devant la justice britannique vendredi, le jeune homme aurait commis une première fraude comptable à partir du 1er octobre 2008, fraude qui aurait duré jusqu’au 31 décembre 2009. Une deuxième aurait suivi, du 1er janvier 2010 au 14 septembre 2011, veille de son arrestation à Londres, où il travaillait. A cette dernière fraude s’ajouterait un abus de position, lequel aurait couru du 1er janvier 2011 au 14 septembre. 

Maintenu en détention, il éclate en sanglots

Face à ces charges, les magistrats britanniques ont ordonné le maintien en détention du jeune homme. Ce dernier comparaîtra à nouveau devant la justice le 22 septembre. A l’énoncé du verdict, Kweku Adoboli, qui était responsable du courtage sur les fonds indiciels cotés au sein de la filiale londonienne d’UBS, a éclaté en sanglots. Il faut dire que les précédents de Jérôme Kerviel et de Nick Leeson n’incitent pas à l’optimisme : le trader qui avait fait perdre près de cinq milliards d’euros à la Société Générale en 2008 a été condamné l’an dernier à trois ans de prison ferme, et le courtier à l’origine de la faillite de la banque Barings en 1995 est resté en cellule durant quatre ans et demi.

Un cabinet d’avocats déjà présent dans l’affaire Barings

C’est précisément le cabinet d’avocats qui avait défendu Leeson – le cabinet Kingsley Napley – qui tentera d’innocenter Kweku Adoboli, ou tout au moins d’atténuer la sentence judiciaire. Un exercice a priori très difficile, au regard des répercussions désastreuses de cette affaire sur la réputation d’UBS et de ses salariés, qui redoutent du coup de nouvelles suppressions de postes.

Christine Lejoux

Source La Tribune

Voir aussi:

Le trader de la banque UBS, soupçonné d’avoir passé des opérations frauduleuses pour 2 milliards de dollars, vient d’être inculpé à Londres.

Le trader soupçonné d’avoir fait perdre 2 milliard de dollars à UBS lui en coûte aujourd’hui plus du double en Bourse

Voici le trader suspecté d’avoir fait perdre 2 milliards de dollars à UBS

4 commentaires

  • Bouffon

    Donc en gros on nous dit qu’il faut que l’on soit content que ce fils à Papa n’ai pas allumé la mèche du fuite de gaz qui menace la planète.
    Mais on te dit aussi; les vrais questions que tu te poses, tu les prends, tu les remballes et tu t’étouffe avec.
     
     

  • pokefric pokefric

    Jérôme Kerviel n’a pas trop de soucis à se faire, après 3 ans de prison, il récupèrera certainement un petit magot bien placé au chaud pour avoir endossé seul l’affaire.
     
    Nick Leeson ne devrait pas s’inquiéter …

    • voltigeur voltigeur

      Ce qui m’énerve c’est que les bourses sont devenues un immense
      jeu de monopoly, on achète, on vend, on mise sur la hausse ou la baisse,
      et des milliards changent de mains ou s’évaporent dans les limbes …..
      Que devient le rôle des banquiers à participer à la croissance en soutenant les entreprises???
      C’est une vaste fumisterie qui nous endette davantage, chaque jour qui passe….
      Ceux qui ont placé 100.000€ et qui se retrouvent avec 20.000€ doivent l’avoir mauvaise
      Les banques jouent l’argent de leurs clients, sans que ceux ci soient forcément au courant.
      La réalité va faire mal à certains petits épargnants :(

  • pokefric pokefric

    Il faudra bien qu’un jour ils rendent des comptes…