Colère et tristesse de Pierre Priolet…

Voilà où en sont nos agriculteurs…

Lundi 5 septembre 2011

Bonjour,

C’est avec une immense tristesse, que j’ouvre une foi de plus cette lettre.

La détresse et la désespérance du monde agricole est à son comble ! Cette année nous avons vendu nos productions à perte, les producteurs sont à bout et pour la plupart ne pourrons pas honorer les factures des fournisseurs. Les banques ont massivement refusé toutes aides pour les avances de campagnes, ce qui a précipité beaucoup d’exploitations dans une situation incontrôlable. Je sais que cet été de nombreux suicides ont endeuillé notre profession.

Jusqu’où le cynisme de l’état pourra-t-il aller ?

Alors que la crise, jamais connue à ce jour, est en train de détruire le tissu agricole Français, nous avons eu cet été un vide sidéral de notre ministre de l’agriculture, à part quelques apparitions avec des responsables de coopératives , des représentants du crédit agricole entouré de préfet, le tout bien protéger des agriculteurs qui auraient eu des choses à lui dire !

Quelle tristesse, des mesures et des aides vont être annoncées comme chaque année, qui ne serviront à rien, qui encore une fois seront touchés par les amis et contraindrons les autres à s’endetter encore plus ! Un système bien rodé qui désespère ceux qui travaillent. Un agriculteur, un artisan ou un entrepreneur en liquidation se fait spolier dans une indifférence impressionnante !
Je suis en colère Monsieur le Ministre car vous nous abandonnez ! Vous savez que la Grande Distribution, grâce à vous, nous vole et vole les consommateurs. Qu’elle nous traite comme des moins que rien ! Vous savez que l’agro-alimentaire détruit les éleveurs et les producteurs de lait avec des pratiques approuvées par bon nombre de responsables syndicaux qui vivent du système, ne rien faire est une honte !

Sur place en Provence et dans les régions, nos responsables syndicaux n’en peuvent plus de ne jamais être entendus, eux ils sont là avec nous, mais impuissants ! Si seulement il ne s’agissait que du monde agricole ! Comme solution pour sauver l’agriculture nous avons entendu notre Député suggérer une taxe sur les boissons gazeuses, le seul avantage c’est que cela ne manque pas d’air !

Alors que la solution vous la connaissez, le 22 mars 2011 à 12H45, je vous l’ai donné dans votre bureau au Ministère, bloquer les marges de la Grande Distribution à 30%, car elle a une position de monopole évidente qui empêche toute concurrence, ou bien faire marquer sur les étiquettes le prix payé producteur ! Pour la première vous m’avez dit ne pas pouvoir le faire car nous étions en campagne électorale, alors que la loi a été votée et vous pourriez faire un décret que vous refusez de prendre ! Pour la seconde facile à mettre en place, vous aviez même sur le plateau du Grand journal du 22 février 2011 à 19H20 donné votre accord, que je vous ai fait répéter deux fois pour être sûr d’avoir bien entendu, mais il faut du courage pour affronter ces gens là !

Les grands hommes sont ceux qui voient loin pour leur pays, pas ceux qui cherchent à court terme, une place au chaud ! L’agriculture c’est 30 ans minimum pas quatre ans !

Je vous promets que les aides et les mesures annoncées, vont être commentées, nous serons au rendez vous !

Le 18 Août 2011 Madame Bois a arraché ses 80 hectares de vergers contaminés par la SHARKA sans aucun soutien pour l’instant. Ils ont pourtant été promis par le Ministre de l’agriculture et les autorités. Grâce à l’INRA la désolation s’installe. Juste pour cette exploitation cela représente plus de 200 emplois partis en fumée !

Seule consolation l’INRA vend aux Espagnoles les nouvelles variétés de pêcher que le contribuable français a payé, pour qu’ils puissent détruire les derniers pans de l’arboriculture française.
Voir « Capital » M6 du 24 juillet 2011, Champions les gars, beau boulot !

Pour le reste, ce 21 Août 2011 Thierry Gonot Président de l’association ATST (www.atst.fr) à réaliser pour la promotion des petits producteurs et des sportifs de haut niveau en reconversion la randonnée PARIS-BREST-PARIS 1236 km en 46 heures 36 minutes, il n’y a pas de classement dans cette épreuve mais il est arrivé 19ème, je tiens ici à remercier cet homme de 48 ans, qui s’est préparé pendant un an pour faire connaître notre cause et promouvoir la qualité de nos produits ! Je tenais aujourd’hui à lui rendre hommage, car fils de Paysans, ancien coureur cycliste, vainqueur de Bordeaux Paris en 2000, il se bat à travers son association pour faire valoir la qualité et la noblesse de notre savoir faire et l’utilité aussi bien de nos terres, que des sportifs que nous avons porté aux nues et que l’oubli peut anéantir. Un grand merci à Thierry, à Florence son épouse et à tous ceux qui ont permis son exploit !

D’autre part j’ai pu rencontrer et contacter des hommes et des femmes qui se battent pour changer positivement les choses, je pense à Jacky Thomas qui Agriculteur lui-même a développé depuis 4 ans la mise en commercialisation directe de produits de 5500 producteurs sur toute le France dans tous les domaines de la production (bovins , ovins, flegs, crèmerie…..). Il est accompagné d’une équipe de 30 personnes dont 20 jeunes ingénieurs agricoles répartis sur tout le territoire national. Son réseau de 125 associations est très efficace et ne demande qu’à grandir.

Ensuite le réseau « La ruche qui dit oui » http://www.laruchequiditoui.fr/ créer par Guilhem CHERON, est une opportunité intéressante pour ceux qui veulent permettre à des agriculteurs de développer leur vente directe aux consommateurs, il sera intéressant pour vous, d’aller sur leur site pour voir une autre manière d’aborder les rapports entre consommateurs et agriculteurs. Les initiatives ne manquent pas, je suis sur que nous pourront fédérer ce grand mouvement qui est en train de prendre forme et qui va positiver notre manière de vivre l’échange entre nous.

Enfin une belle aventure sur Avignon, d’agriculteurs et d’artisans qui relèvent le défi de la distribution direct. CEUILLI VENDU (à la 28ème seconde sur cette vidéo) sur le parking de Cap Sud, vous attend et vous propose au quotidien des productions de terroir, un magasin de très haute qualité, qui attend vos critiques et vos encouragements pour faire progresser leur savoir faire. Je me devais de vous faire connaître toutes les formes d’actions que prend le combat que nous avons à mener contre la grande distribution qui nous nie le droit à la dignité.
Ce n’est pas une guerre économique au quelle nous faisons face, mais une guerre morale !

L’équipe de « Consommer-juste » est en train de finaliser le schéma d’une nouvelle distribution où chacun retrouvera sa place dans un échange juste. Notre réunion le 7 septembre à Paris va nous permettre de valider la structure que nous allons donner à ce réseau. Si nous voulons sauver l’agriculture du chaos, cela doit passer par le respect du consommateur. Lui offrir des produits sains, frais, avec une qualité gustative que plus personne ne lui offre, à un prix de détail moitié moins cher que ce qu’il a aujourd’hui ! Nous allons tout faire pour y arriver ! J’ajoute que ce qui est vrai pour l’agriculture est valable pour tous les entrepreneurs et artisans mangés par ce commerce indigne ! Et je suis convaincu que même la Grande Distribution sera obligé d’admettre que nous avons raison et nous lui ferons faire un grand pas dans sa réflexion sur sa mission.

Pour finir, de nombreuses réunions à travers le pays sont organisées.

Je serai aux rencontres d’Angers le 8 Septembre 2011

Le 15 septembre 2011 à Paris aux côtés de l’ATST

Le 20 septembre à Toulouse toujours pour l’ATST

Le 24 septembre à Cavaillon pour une conférence

Le 27 septembre à Montbéliard aux Pavillon des sciences à 20H00 et cela me permet de rencontrer énormément de personnes, qui sont parties prenantes à nos côtés.

Merci encore de votre fidélité et recevez mon amitié

Pierre Priolet
Source consommez-juste partagé avec sos.planète

12 commentaires

  • Darwin_kayser

    La france a Interdit plusieurs produits chimiques ( cancérigéne ) de traitement sur fruits et légumes , mais quand vous achetez des produits d’autres pays ( en particulier d’espagne ) vous courrez le risque de manger ces produits toxiques .

    La Seule solution est la biodynamie mais faut’il que l’état Français ainsi que les citoyens Français prennent conscience de la réalité de notre monde .

    Discussion avec Claude Bourguignon
    http://www.dailymotion.com/video/xjjn8g_discussion-avec-claude-bourguignon-baraka_news

    • pokefric pokefric

      Pour exemple, les oliviers espagnol sont tellement traités, qu’ils ne passent pas la barre des 30 ans de vie alors qu’ils sont plus que centenaire en France….

      • Antoine

        On a le même problème dans les grandes étendues agricoles, on ne peut plus appeler ça des champs ou « la campagne » mais plutôt des déserts biologiques. Y’a peut-être plus de vie dans le Sahara que dans certaines régions céréalières.

    • moutondu22

      vaut mieux acheter ses légumes en France et ses medoc en Espagne … :arrow: médiatorrrrrr…
      c’est pas bo de jeter la pierre …
      et les eaux du rhone riches pcb et j’en passe …qui arrose ,via des canaux d’irrigations vos beaux brunions made in france …
       
      diaboliser les produits étrangers sous prétexte qu’ils sont plus nocif pour nous est malhonnête…
      de plus si ces produits sont interdits en France, pour quelconques raisons, alors pourquoi importer des légumes « contaminés »…par ces mêmes produits ???
      non la réalité est tout autre …
      par contre une relocalisation des productions et un encadrement strict des marges bénéficiaires des grandes surfaces ….et l’obligation d’acheter les produits localement en taxant très cher les légumes qui ont fait 24000 km pour arriver ds notre assiette …
      mais bon …ça exigerait une refonte totale du système …
      politiquement et économiquement sa tient la route …
      politiquement car qui ne voudrait pas redynamiser son quartier son bled sa ville en préférant le local ?
      économiquement car tous les autres modèles ont échoué et ont eu des effets pervers, jusqu’au déni  des biotopes , de la régénération microbienne de la terre ….au lieu de ça ya la putréfaction de la terre qui devient stérile (et ouais c’est en france ça mssieurs dames)du coup on fait desépandages de boues d’épurations …hummmm épandages de lisier …..d’amonitrates …et bla bla bla …et c’est en france mssieur dame !
       
      une agriculture indépendante c’est une agriculture locale …et bio ;)
       
      mais est-ce que c’est ce que veulent réellement le gvt ,les firmes agro-alim,l’OMC …?
       

  • pokefric pokefric

    Bruno Le Maire débloque 25 millions d’euros pour la filière fruits et légumes.
    http://www.agro-media.fr/actualit%C3%A9/conjoncture-tendance/bruno-le-maire-d%C3%A9bloque-25-millions-d%E2%80%99euros-pour-la-fili%C3%A8re-fruits-et-l%C3%A9gumes
     
    Moi je me demande pourquoi les agriculteurs ne fusionnent pas entre eux pour former des coopératives dans toutes les villes ce qui leurs permettraient d’appliquer leurs tarifs et du coup, faire un pied de nez aux grandes distributions ?
    Autre chose,quand je vois, chez nous lors du marchés du samedi, les prix appliqués par les petits paysans des environs, ça donne vraiment pas envie d’acheter parfois 2 fois plus cher qu’au supermarché ? Il y a vraiment deux mondes…

    • mémé

      Chez moi , c’est exactement pareil. les petits producteurs se croient obligés de vendre plus cher que le maraîcher voire plus cher que le supermarché, et desfois, c’est des produits achetés au Norma qu’ils revendent…J’ai été en vacances dans le sud, aux stands sur les routes, je n’ai vu aucunes pêches ou nectarines bradées…

    • moutondu22

      la fnsea et ses relais les fdsea …
      copains comme cochon avec les organisations patronales et dc des lobbies agro alim et des grandes surfaces …ils cloisonnent tout …
      la fnsea joue le jeu des gros propriétaires terriens (usines agricoles) …qui peuvent se permettre des zéconomies d’échelles …avec le discours du terroir …mdr il en va de l’indépendance alimentaire de notre chère nation mdrr …bref on aura du pain mais du pain de merde mdrr
      les petits gueux zont ka crever
      comme toujours les gros qui tirent les ficelles …
       

  • Antoine

    « Il faut augmenter les rendements, la compétitivité et la productivité messieurs les agriculteurs!  »
    :roll:
    Et viendra un jour où la terre connaitra une grande famine…

  • texcaltex

    Il faut boycotter les grandes surfaces!!!! SORTONS DES SUPER-MARCHES!
    ET ACHETER BIO!!! :wink:

    Videos de Claude Bourguignon A VOIR ABSOLUMENT
    L’ELEVAGE INTENSIF…LES HOMMES DEVIENNENT FOUS
    http://www.youtube.com/watch?v=jp6R7lHmxSw&feature=related
    NOS TERRES SONT MORTES
    http://www.youtube.com/watch?v=vzMhB1fgWew
    OU VA LE MONDE…?
    http://www.youtube.com/watch?v=CGZtf_Srkqo&feature=related

  • En complément, ne manquez pas ces vidéos de Pierre Priolet :

    http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=2898

    Édifiant à tout point de vue !

  • Bouffon

    On a des problèmes d’agriculture donc d’alimentation bien plus grave.
    1. Les famines
    Grâce à la mondialisation, les pays riches ne connaissent plus le famine lier aux catastrophes naturelle. Mangé chaque année des produits qui sont parfait à un
    prix qui n’est plus inscrit dans les tâches et budget de l’État qui s’imprime dans nos dettes.
    Jusqu’ici tout va bien, mais si on ne doit peut plus s’endetter ou si on ferme les frontières pour se prémunir d’une crise ou pire, si la crise est une famine mondiale
    via les abeilles par exemple.
    On va comprendre notre erreur.
     
    2. Le Marché
    Spéculer sur la nourriture c’est jouer avec la vie des gens. Les homicides même par négligence sont le mal !
    C’est le problème majeur de la new economie selon Clinton voir loi 1992.
    Avant spéculer sur le blé nécessitais des camions, des silos et de la sueur.
    Aujourd’hui, le blé ne bouge pas, c’est le papier appelle Blé-EFT qui circulent.
    (Ya des EFT pour toues les matières première d’ou l’explosion des prix à hyper.)
    Ainsi la libération permets un spéculation monumentales, vendu 15x, stock laisser pourrir pour monter les prix, stock qui se multiple sur le papier, bulle, colonisation…
    Résultat la famine de Somalie est du à un achat des terres par les société pour produit de la bouffe qui n’est plus localement disponible mais mondialement dispatcher aux plus offrant pendant que les anciens champs sont mis en jachère.
    Le plus troublant c’est que la crise d’aujourd’hui correspondant en tout point à la crise de 1340, les Etats ruiné par les banques, qui se relancer dans la titrisation, la bulle, les manipulations de marché et hop, la crise agricole qui fait déborder le vase.
    Tout le ponzi s’effondre, le roi d’Angleterre ruiner doit mener des conquêtes et enclenche la guerre de cents ans. La pauvreté et la crise économique ne fus stopper que par la peste noire.
    Après ça, il arrête de jouer avec la nourriture, (peux-être que c’est de la que viens l’expression)
     
    3. Les surfaces cultivable.
    On tue la terre, ça va de l’érosion et passant par les plants qui rends le sol stérile, comme l’eucalyptus pour le papier, mais le pire c’est que le labourage tue le sol.
    Il y a 48m x 48m des terres cultivables pas humains et plus de 50% est laminé par le labourage qui année après année, lisse la terre à 10cm sous la surface formant inexorablement une croute impénétrable pour tout la faune de la terre, soit 80 milliards de bactérie au dm2 et 100’000 milles espèces différentes au m2
    la symbiose que forme leur biotope et rompu via la chaîne alimentaire de l’air qui ne pénétré plus le sol sur 1m comme la chaîne alimentaire est cassée tout le sol se meurt, il et à un stade évolutifs comparable à de la steppe ou la terre est peux profond ce qui le ramène à un statut de sols peu fertile. D’où la dépendance aux engrais.
    Le sommet c’est en Chine après 15 années de développement agricole doper aux stéroïde sans limite de dosage, le sol est tellement mort qu’il ont du racheter la moitié de l’Afrique.  En plus de cette catastrophe, le désert au milieux du pays, c’est mis à avancé 70% plus vite doper pas la terre sèche qui s’envole. Il ont du construite des immenses forêts pour stopper la progression du sable qui menace la capitale.
    Comme on est ce que l’on mange est qu’une nourriture saine c’est la santé
    et que la santé c’est la vie.  Il serrait bien qu’on pense à ce chapitre une fois qu’on aura couper la tête des méchants. :evil: :evil: :evil:
     
     

  • moutondu22

    on se chatouille le nombril les amis …vous trouvez pas ??
    ben on est tous d’accord !
    :mrgreen: