Des panneaux solaires en spray inventés au Japon

Dans le domaine des bonnes idées, il y a les panneaux solaires en spray!

 Credits : Photo courtesy of Mitsubishi Chemical Corp.

Credits : Photo courtesy of Mitsubishi Chemical Corp.

Alors que le Japon se tourne vers les énergies renouvelables dans le sillage de la catastrophe nucléaire déclenchée par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars dernier, une entreprise nippone vient de révolutionner le secteur des panneaux solaires en développant une peinture photovoltaïque applicable en spray.

Mitsubishi Chemical Corp. a développé une technologie qui permet d’appliquer par pulvérisation des cellules solaires sur tous types de surfaces. Cette technologie permet de multiplier quasiment à l’infini les sources d’énergie photovoltaïque.

Les cellules photovoltaïques pulvérisées sont fabriquées à partir de composés du carbone. Une fois sèches, elles fonctionnent comme des semi-conducteurs et génèrent de l’électricité lorsqu’elles sont exposées à la lumière. La plupart des installations photovoltaïques actuelles emploient des cristaux de silicone pris en sandwich entre deux couches de verre, et s’installent sur les toits des maisons et des immeubles, ou dans des « parc solaires » qui prennent beaucoup de place.

Les chercheurs essaient depuis longtemps d’augmenter le rendement des panneaux et à faciliter leur installation et leur utilisation.
Mitsubishi Chemical est la première entreprise à développer un prototype de cellules photovoltaïques en spray, qui permet actuellement de convertir 10,1% du rayonnement solaire en énergie.
Ce chiffre est bien en dessous des 20% de conversion des panneaux à base de cristaux de silicone, mais Mitsubishi vise un rendement de 15% d’ici 2015, dans l’optique d’atteindre un jour les 20%.
L’entreprise a précisé que les sprays solaires seraient particulièrement efficaces pour les applications sur structures courbes ou incurvées, comme les cheminées ou les barrières anti-bruit le long des autoroutes.
Appliquée sur des véhicules, l’encre photovoltaïque pourrait aider à leur propulsion, et l’entreprise parle même de pulvériser la solution sur des surfaces souples comme les vêtements.

Les cellules solaires font moins d’un millimètre d’épaisseur, un record pour une technologie photovoltaïque, et sont dix fois moins lourdes que les installations traditionnelles de taille équivalente, d’après Mitsubishi.

Mitsubishi Chemical a révélé son intention de travailler avec des constructeurs automobiles japonais pour construire une voiture recouverte de ces cellules solaires. L’objectif annoncé est de permettre au prototype de rouler pendant 10 km après avoir été exposé au soleil pendant deux heures.

Les sprays solaires sont un concept innovateur, mais plusieurs institutions travaillent déjà sur des projets similaires. Les chercheurs de l’Australian Commonwealth Scientific and Research Organization, de l’Université de Melbourne et de l’Université de Padoue (Italie) sont actuellement en train collaborer sur un projet de technologie utilisant le laser : en plaçant des nanoparticules sur des panneaux ultra-fins, les chercheurs comptent créer des panneaux solaires de l’épaisseur d’une feuille de papier.

Source: courrier-picard.fr

13 commentaires

  • Un petit correctif,
    Sic :  « La plupart des installations photovoltaïques actuelles emploient des cristaux de silicone »…
    Lire : silicium .

  • Bouffon

    Ouais 10% ou moins c’est pas important, puisque c’est le prix qui détermine la surface et sa démocratisation.
    Par contre on aimerais bien la formule parce que jusqu’à maintenant il a toujours fallut trois couches, l’anode, l’isolant, et la cathode.
    Le MIT eux publie les infos:
    http://nextbigfuture.com/2011/07/new-mit-developed-materials-make-it.html
    le concept est trop bon:   T’as besoin d’électricité, tu l’imprime !
    Mater la puissance, c’est trop crazy !
    Bon se qu’il disent pas c’est qu’il ont pomper l’astuce sur une fille qui fessait ça chez elle, maintenant on aimerais bien qu’il pompe les travaux de cette Hindoue qui à réussit à transformé le plastique en pétrole, histoire qu’on nettoie la planète.
     
     

    • texcaltex

      Ca c’est vrai!! Après ce reportage où on voyait cette indoue/dienne? qui retransformait le plastique en essence avec une facilité déconcertante, on n’en a plus jamais entendu parler!!
      Sans doute réduite au silence par les industriels du pétrole! Pareil pour l’énergie libre …
      Et après ça ils essaient de nous faire croire au Grenelle  de l’environnement!!!
      Ils nous prennent vraiment pour des cons!
      On vit une époque formidable! :twisted: :twisted: :twisted:
       

      • texcaltex

        Evidemment, retransformer tout le plastique en essence , ça nettoierait  la planète des plastiques mais on polluerait de plus belle avec l’essence récupérée…
        Vaut mieux aller vers d’autres solutions…. :roll:

  • texcaltex

    Pourquoi n’affichez vous pas ma remarque sur la pub « très classe » qui était sur cette page???
    « Femme chaude veut baiser »  belle pub ça non?

    • Je n’ai pas vu ton commentaire,même dans les spams. Sur QUELLE page? Ici? Sur le blog? Alors merci de me le signaler car je peux intervenir pour cela dans google adsense, normalement cela ne devrait jamais arriver, je n’accepte pas de telles pubs ici! Encore désolé pour les personnes qui ont été choquées.

      • texcaltex

        Ben oui, juste avant celui de 22h 32 mais j’avais fait un copié/collé de la pub au-dessus de mon commentaire  et apparemment ça a « bugué »
         
        J’ai toujours l’image  sur mon ordi, je vous l’envoie..

      • texcaltex

        D’ailleurs regarde à 22h 22′
        il y a un commentaire de moi qui est « vide »…

  • Gandhiji

    Merci Bouffon de rappeler l’invention de la jeune chercheuse Indienne.

  • Je te remercie, cela me permettra de bloquer cet annonceur.

  • pokefric pokefric

    Les bonne inventions ont un obstacle de taille, elles ne profitent pas aux riches mais au bien être de la planète et aux gens simples.