Des enfants de chômeurs privés de cantine à Thonon-les-Bains

No comment……….

Le maire (UMP) de Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie, a décidé de «restreindre» à la rentrée prochaine l’accès des enfants de chômeurs aux cantines scolaires en raison «du manque de place», a dénoncé vendredi un parent d’élève.

«Lorsque j’ai voulu inscrire mon fils de 10 ans à la cantine pour la rentrée, comme je le fais depuis quatre ans, on m’a rétorqué que quatre jours par semaine ce n’était pas possible car j’étais au chômage», a raconté Christophe, demandeur d’emploi depuis le mi-mai, confirmant une information du Dauphiné Libéré. «Il est difficile d’expliquer à un enfant que d’un seul coup, parce que son père est au chômage, il n’a plus le droit d’aller à la cantine. C’est une affaire d’adulte qui ne le regarde pas», a souligné le père de famille joint par l’AFP.

Le règlement intérieur, voté par le conseil municipal de Thonon-les-Bains en avril dernier, exige des demandeurs d’emploi de fournir à la ville, à partir de septembre 2011, un justificatif de présence à un entretien d’embauche ou à une formation pour que leur enfant déjeune à la cantine dans la limite des places disponibles. «On n’a jamais voulu stigmatiser les chômeurs, mais face à des problèmes de places, nous avons dû établir un critère, qui nous semble juste, celui de la disponibilité des parents», se défend Jean Denais (UMP), maire de Thonon-les-Bains.

Selon lui, les effectifs ont augmenté: 440 repas par jour ont été servis en moyenne en 2000 contre 652 en 2010 par les restaurants scolaires de la commune. «Nous ne voulons pas priver les enfants de chômeurs de cantine, mais donner la priorité aux familles qui travaillent et ne peuvent pas les garder. D’ailleurs, le premier mois de chômage, le temps pour le parent de s’adapter, les enfants sont accueillis normalement», précise le maire.

«Le planning mensuel de réservation, destiné uniquement aux parents chômeurs, nous pointe du doigt, alors que nous sommes loin d’être fiers de la situation dans laquelle nous sommes. En plus dans mon cas, j’aurais de toute façon payé la cantine au tarif intermédiaire soit 3,81 euros», a déploré Christophe.

(Source AFP)

Source liberation

35 commentaires

  • Antoine

    Ecœurant, rien d’autre à dire.

    Certains ont un porte monnaie à la place du cœur. Ils n’ont pas pensé à faire deux services?

  • j’aime pas cet article (celui d’origine) car il est fait avec une intention de détourner le message, le maire ne refuse pas la cantine aux enfants de chomeurs parce qu’ils sont chomeurs, mais par manque de place il doit privilégier les enfants de ceux qui travaillent. C’est logique une personne a l’usine ou ailleurs ne peut moduler son planning alors qu’un chomeur le peut.
    Pour éviter cela il faudrait des fond pour agrandir la cantine et qu’elles soit en conformité avec le nombre d’élève

  • J’attendais la mise en évidence d’une désinformation parce qu’il me semble que s’en est une! on joue sur la **corde sensible** chômeurs=pas de moyen= enfants qui n’ont pas de quoi se nourrir= stigmatisation. Le fait qu’il soit demandé un justificatif de recherche d’emploi, tendrait à montrer que les parents peuvent être absents, et donc l’enfant serait reçu sans problème.
    Ce serait donc les parents au foyer, qui du moment qu’ils sont disponibles, doivent faire manger leurs enfants, car il manque de la place et ils ne peuvent pas pousser les murs…….c’est la raison invoquée par le maire…Est ce que l’article est partial, car mal présenté, ou y a t-il des mesures certaines à prendre pour remédier au manque de place, ce qui demandera des investissements.?
    On se rend bien compte qu’il y a plusieurs manières de présenter les choses, selon le côté où on veut faire pencher la balance….

    • Gascon

      Mais oui bien sur il manque de la place ( je veux bien le croire…….. ) et si tous les Parents ont un job Mr le Maire trouvera plus de place dans la cantine …………

  • coldroom

    Perso, ça ne me choque pas du tout, bien au contraire et je trouve ça largement justifié. Mais, Oh My God ! Dire que « les parents chômeurs ont du temps à accorder à leur enfants », en france, c’est un crime.

    Sérieusement.. faut se réveiller. Dis moi Antoine, tu travailles ? Tu as des enfants ? Tu sais ce que d’en chier ? Quand les deux parents travaillent, n’ont pas le temps de s’occuper du gosse le midi et ne trouvent même plus de place en cantine alors qu’à côté de ça, il y en a qui vivent bien pépère chez eux, se payent un abonnement canal sat avec TON argent et ne trouvent pas le temps de s’occuper de leur propre enfant et que leur gosse à eux a une place bien douillette à la cantine..

    Faut vraiment être très haut perché et sacrément con pour ne pas comprendre la démarche logique de ce maire.

    Et ton idée de « faire deux services ». Mais là je dis LOL. C’est une blague sérieux ? Parce-que Monsieur et Madam prolo ne daignent pas faire à manger à leur enfant le temps de midi, il faudrait faire un deuxième service à cause d’eux. Tu tournes à quoi toi ?

    • sylval

      et toi ? as tu étais au chômage avec des enfants ?
      encore heureux pour ce maire que il y est du chômage, sinon, comment aurait il fait?
      certains enfants, je vous l’assure, n’ont qu’un repas par jour, et c’est celui là. Même si les raisons semblent logiques, je ne pense pas que cette solution soit acceptable, elle est même carrément révoltante. Et puis, il faudrait m’expliquer comment cette école peut elle avoir plus d’élèves et que la structure de fonctionnement n’ai pas évoluée dans le même sens ? ça ne s’est pas fait d’un coup et à moins que on est parachuté une cinquantaine d’enfants sur cette commune, je pense que la mairie aurait du anticipé pour ne pas avoir ce genre de chose à faire. Il n’est pas difficile de comprendre que si les effectifs augmentent tout les ans, il va falloir mettre de l’argent pour avoir les structures adéquates. ça, c’est plus logique que le tri à la c*n qui est proposé maintenant. De toute manière, faire un tri, quel qu’il soit, est inacceptable.

    • stefane

      Salut,
      Dans mon « village », ainsi que dans la plupart des communes alentour, c’est deux services !
      Et oui, on a pas les moyens de construire des cantoches de 200 m² pour un seul service le midi.
      :-)

  • fred

    Vos arguments sont honorables.
    ET SI nous revenions AUX VRAIS VALEURS ?
    …………………………………………………..Elever soi-même ses enfants !

    Est-il « réfléchi ou rentable » d’aller travailler pour 1200 € net et devoir laisser chaque mois 400€ pour la 2èm voiture, 50€ de cantine par enfants, 250€ par enfants pour la garde du soir, du mercredi et des vacances, etc…

    Personnellement, c’est un choix que je ne regrette absolument pas ! Et on n’est pas moins pauvre, même si on n’est pas plus riche.

    • sylval

      je ne regrettais pas ce choix non plus… quand je l’avais… Sans doute êtes vous deux….
      je ne pense pas pour autant faillir quand aux vraies valeurs…

  • LIBERTE

    tous des pourris

  • comme on dit..chacun voit midi à sa porte…!

    les 2 points de vu se vallent…..mais faut il préciser…que chomeur venant du smic….et touchat à peine 900e et celui d’un ex cadre…à 2 ou 3000E…..c’est pas le meme probleme….!

    biensure que des chomeurs qui se la cool douce…font des ptit boulots au black… s’en sortent mieux que les pauvres moutons esclaves(smic) et exploités…pour rembourser leur crédits conso , voitures, maison…en restant bien des les rangs….! endoctriné par la société de consomation…!

    mais tous n’ont pas choisis d’etre au chomages non plus..et certains préferes re travailler…!

    un chomeur sans difficulté financiere peut aisément…. chercher son enfant à l’école…lui faire à manger…! cela ne lui empechera pas de faire des cv…des mails…une fois le gamin à l’école….ou de se présenter à une ambauche…restons lucide et juste….!

    mé la mere célibataires…sans voiture…! déja galérienne avec son emplo( le pere qui donne pas de pension alimentaire..)…qui se retrouve….avec encore plus de stress et de soucis…..! c’est une autre histoire….!

    une solution…le cas par cas…plutot qu’un trie injuste et globale….! (c’est juste une idée comme une autre..)

    salut à tous

  • pm

    donc si les enfants des chomeurs n’ont plus acces aux cantines scolaires, ne payont plus les taxes d’habitations et les autres taxes, apres tout, il est bon l’argent des chomeurs, bandes d’escrocs

  • Eurydice34

    Quelle c*nnerie ! Désolée mais ce choix n’est que de la démagogie à deux balles. Le couple dont le père travaille et la mère est au foyer a donc une place à la cantine? Pourtant ils ont le temps aussi. Et la mère célib au chômage non ? Et pour les entretiens d’embauche ou les entretiens pôle emploi obligatoires ( sinon radiés ) elles font comment ?
     » Désolé mais peut-on le décaler car je dois aller chercher mon gosse à l’école ?  »
     » Désolé madame mais le rdv est à caractère obligatoire et sera à 13h30 comme prévu. Vous pouvez écrire une lettre et nous étudierons votre cas. »
    Et là tu reçois une lettre disant que tu n’es pas venu au rdv donc que tu es radiée !! Car le motif n’est pas suffisant pour justifier ton absence, au même titre que la panne de voiture ( « bah oui, ya les transports en commun madame ! » ah, bah le temps de voir que titine fonctionne pas, même en prenant le bus j’aurais 20 minutes de retard, donc radiée…>_< ).
    Et si par miracle cette femme trouve du travail, hop magie ! Finalement ya de la place? C'est vraiment prendre les gens pour des c*ns !!

    Quand on ne sait pas ce qu'est le chômage on n'en parle pas, ça évite de passer pour un naze. Payer canalsat avec TON argent? Parce qu'il(elle) travaillait pas avant? Ils ont pas cotisé avant d'être au chômage ? Ils sont au chômage depuis qu'ils ont quitté l'école ( donc ya 15 ans ) et vivent très bien comme ça? Mais qui est assez attardé mentalement pour croire ces bobards? Si déjà en travaillant à deux manifestement vous vous en sortez tout juste, imaginez sans travailler espèce de buse !!!! Sinon vous êtes stupides, arrêtez de travailler, vous verrez comme la vie est belle quand on vit des alloc, le paradis ! Et vous passerez votre journée sur le canapé à regarder canalsat sur votre grand écran plat en sirotant un jus de pomme bien frais et en vous foutant de la tronche de ceux qui sont assez bêtes pour se lever pour aller bosser comme des esclaves. Sérieux???

    Pourquoi n'avoir pas réuni les parents pour en discuter avec eux? La ségrégation, quelle qu'elle soit, est interdite par la loi, que ce soit par couleur de peau, par culture, religion ou niveau social. Mais aujourd'hui une bonne partie des frenchies n'ont jamais, de leur vie, lu la constitution de notre pays et après ça ouvre grand sa bouche pour juger et descendre son voisin ! Scrogneugneuuuu!!!

  • Shakerman

    Complètement scandaleux… De toutes façons, c’est clair, près du lac Léman, on n’aime pas, mais pas du tout les pauvres. Ce petit coin de paradis est réservé aux riches depuis bien longtemps, alors ce genre de mesures va totalement dans le sens de cet esprit bourgeois : t’as pas de sous ? Alors dégage plus loin !!

    • domdom26

      je suis d’accord a 200 % avec vous . moi meme j’y ai vécu 8 ans a thonon et c’est vrais , si tu es pauvre t’es TRES MAL VUE …….. donc aprés avoir subit toutes les remontrance possible j’ai pris mes deux filles et j’ai déménager pour une petite ville plus sympa , moin RICHE et avec plus de distraction qu’ a THONON VILLE DE VIEUX BOURGEOIS …… quand au maire je le connait et tout ce que dit le nain c’est parole d’évangile …!!!!!!

  • bottle4

    ca va, apparemment vous estimez que le monde est pas si pourri pour faire des gosses…

    alors que l’on va plonger dans quelques années dans une hyperinflation a cause de la dette des etats…vous pourrez offir que des cailloux a vos enfants/…

    un avenir incertain et certain font des gosses…vous êtes fou, désolé si je m’emporte sur mes mots, mais je pense que certains vivent dans une « bulle » et en voit pas la dramatisation de la situation économique qui fait rappelé l’avant weimar mais au niveau mondial…

    les prix des metaux précieux de l’or et de l’argent devrait deja vous avertir qu’il y a un gros probléme…il vous faut pour cela ouvrir les yeux et s’interesser au monde économique, un monde compliqué selon les élus pour que vous ne vous y intéresser pas…

  • isa

    Je travaille en écoles maternelles et bien souvent, malheureusement, j’ai pû constater que les enfants des parents qui ne bossent pas sont malheureusement souvent à la cantine+ garderie du matin et garderie du soir, je parle des parents qui ne bossent pas, quelqu’en soit la raison: congé parental, chômage, année sabbatique… Evidemment, tous les parents ne fonctionnent pas comme cela, il y a encore et toujours des parents qui pensent avant tout au bonheur de leurs enfants, mais avec les années, ces derniers deviennent de plus en plus rares sur une classe de 28 maternelles.

    Malheureusement, nombreux sont les parents qui utilisent l’école pour ne pas assumer leur rôle de parent.
    Alors, perso, je comprend ce genre d’argument de la part du maire de cette commune.

    Il faut, pour se permettre de juger, être sur le terrain, voir les parents emmener les enfants avec les yeux vitreux, 40°c de fiève, les entendre nous dire que les enfants voulaient à tout prix venir et qu’ils sont joignables par mobile si ça ne va pas mieux…. Tenter de les joindre une demi heure plus tard car l’enfant est malade, prostré dans un coin et devoir les garder toute la journée parce que papa qui ne travaille pas, ne décroche pas son téléphone……et les voir partirs hagards le soir à 17h30, heure de fin de garderie….
    C’est vrai que ce genre de personnalités, on en a aujourd’hui au moins 5 ou 6 par classe (je parle des parents, c’est TOUJOURS la faute des parents) et cela n’est plus négligeable comme il y a une dizaine d’années…

  • mémé

    D’accord avec toi isa. Je travaille dans une école primaire et c’est la même chose.

  • coldroom

    Incroyable de lire ça.. à croire que le bon sens nous a quitté.

    Premièrement, le chômage, je sais ce que c’est, je l’ai connu un moment, juste après mon premier travail (j’avais précisément arrêté mes études pour travailler..). Je connais ces mois de galère à vivre à deux avec 900€.
    Toujours est-il que je me suis sorti les doigts du cul pour améliorer ma situation, j’ai retrouver du travail, repris des études en cours du soir (et des cours de 3h..) pour finalement arriver à me faire une situation. C’est sûre qu’entre reprendre les cours le soir et poser son cul devant la télé, 90% choisiront la deuxième solution.

    Toujours est-il que ma situation, je l’ai pas eut en allant chouiner et me plaindre auprès de qui veut l’entendre que « j’ai pas de chance, la société veut pas de moi, c’est injuste blablabla.. ». Nan, j’ai analysé ma situation et j’ai accepté ce qu’on m’offrait plutôt que de jouer la fine bouche (contrairement à beaucoup). D’autant que ma conjointe de l’époque ne me menait pas la vie facile (pire qu’une enfant, pour être honnête..).

    On ne choisit effectivement pas d’être au chômage, mais on gère et on organise cette situation suivant des choix, à nous de faire les bons.

    Et je maintiens que si dans une semaine complète, des parents au chômage ne sont pas foutu de trouver 30 mn par jour pour faire à manger à leur enfant, au moins le midi, c’est bien triste, mais ils n’ont pas pour vocation d’être parents !!

    Si on fait des enfants, c’est pas pour en faire assumer la charge aux autres dès le premier pépin venu !

    L’excuse des rendez-vous, elle est très mal venu, car à ma connaissance, pôle emploi ne vous impose pas un rdv tous les jours le temps de midi, je me trompe ? Alors arrêtez d’être de mauvaise foi !

    Des excuses, toujours des excuses..

    • mémé

      Bravo! Il en faut plus des comme vous.

    • sylval

      des excuses ? mais pas du tout … il est simplement inacceptable tant sur le plan humain que sociale de laisser un maire faire le choix de qui ou qui mange à la cantine. c’était à lui de prévoir cette situation et donc aujourd’hui de proposer des solutions autres que le tri.
      D ‘autre part, chacun a son expérience et elle ne vaut pas pour sciences exacte. je suis ravie de savoir que malgré la galère tu t’en es sorti mais, Moi aussi j’ai repris des études, moi aussi j’ai connu, je connais, je connaitrai le chômage, et je ne m’en sors pas …. mais peut être que je n’ai pas ta force de caractère à moins que ce soit une question de chance…. où de choix de vie…. c’est à toi, je pense, que le bon sens manque tant tu es aveuglé par ta propre expérience, ta vie et ne regarde pas assez ce qui ce passe autours de toi…. être au chômage aujourd’hui est déjà suffisamment difficile pour que on en rajoute pas.

      • mémé

        pensez-vous vraiment qu’il est mieux pour un enfant d’être en collectivité toute la journée avec toute la fatigue que cela induit que de s’offrir une petite pause au calme avec maman ou papa à midi et avec un repas peut-être de meilleure qualité ?
        Avez-vous déjà récupéré 28 élèves sortant de deux heures de cantine, chahut , bruit et compagnie et tenté de les faire travailler un peu jusqu’à 4 heures ?
        OK pour la cantine, mais il faudrait que ce soit quand on ne peut pas faire autrement.

      • sylval

        chacun à le droit de choisir. ce n’est ni à vous ni à un élu de dire si oui ou non un enfant à le DROIT de manger à la cantine. il peut y avoir d’autres raisons pour lesquels on choisi cette solution. mes enfants par exemple, ont toujours mieux manger en compagnie de leurs copains que à la maison….. il se peut aussi que certains parents aient eux aussi besoin d’air (sans pour autant être démissionnaires) …. enfin, il peut y avoir pleins de raisons qui sont aussi louable que de travailler …. et puis, à mon sens, cela peut être riche en apprentissage de la vie en communauté…. c’est à chaque parents de choisir …

  • Dr.um

    moi pour avoir vécu un peut la bas, bon c’est sur thonon c’est pas super bourge mais ils en ont du pognon si il veulent pour faire des truc donc la vrai question c’est plus quoi ne débloquent ils pas de fond pour agrandir cette cantine…

  • coldroom

    Je ne sais pas quoi penser en fait.. Il y a deux débats : Le premier consiste à dire si oui ou non, le critère de sélection est bien fondé (et je pense que oui). Le second est qu’il faille en arriver à cet extrême (car malgré ma position je considère que le statu sociale du parent ne devrait pas avoir à interférer avec la possibilité d’intégrer ou non l’enfant dans une cantine).

  • Shakerman

    Voilà, c’est bien ça le problème, tu commences à comprendre…
    La question n’est pas de juger untel ou untel pour ses choix de vie, même si on les trouve discutable, le vraie question c’est, quelles sont les priorités ?
    La devise de la France est-elle toujours « Liberté, égalité, fraternité » ? Ou faut il changer ?

    Vu la tournure que ça prend depuis quelques années, j’opterais bien pour « Nationalisme, profits et individualisme » !

  • regoris regoris

    Non mon fils,tu n’as pas droit à la cantine scolaire..
    Pourquoi papa ?
    Parce que tu est le fils d’un Chômeur.
    C’est pas ta faute Papa ,moi je sais que tu nous aime,c’est pas comme Mr le Maire..

  • Bernard

    Bonsoir : Qu’est ce que c’est que ce maire??????xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Désolée ton commentaire est raciste et orienté, il n’a pas sa place ici! nous ne censurons pas, mais tu m’y obliges…..orientes ta colère vers les vrais coupables

  • Eurydice34

    Coldroom, tu portes bien ton pseudo ;) . C’EST INTERDIT PAR LA CONSTITUTION DE NOTRE PAYS !!! Là, en gros tu liras mieux. Liberté égalité fraternité tu connais? C’est la devise du pays dans lequel tu vis. Maintenant si c’est liberté égalité fraternité pour ceux qui ont un boulot et que les autres crèvent la bouche ouverte, bah c’est …. non je dirais pas le mot. Sous les nazis c’était quand même  » Travail, famille , patrie « , à méditer .
    Après tu peux justifier ce que tu veux, c’est interdit, c’est tout. Et Tant mieux si tu n’as connu qu’une période de chômage ( sans enfant qui plus est ) et que tu t’en es sorti, mais le « quand on veut on peut » aujourd’hui serait plutôt  » quand on veut, il faut que l’employeur veuille aussi » et c’est pas gagné. 5 Millions de chômeurs pour 280 000 offres d’emploi et quand on veut on peut? Pour un parent démissionnaire vous condamnez les 150 autres à côté en les traitant de fainiasses alors qu’eux font ce qu’ils peuvent pour s’en sortir ( comme vous à une autre époque? ) . Et pour ces enfants que les parents abandonnent comme ça à l’école, les signaler, peut-être?
    Faut dire que si on laisse faire tout et n’importe quoi ça devient une normalité ( et c’est valable pour tout ) , et c’est aussi le boulot des enseignants et des assmat de signaler ce genre de cas. Ca sert à rien d’en parler juste pour dire que c’est honteux, faut agir.

    Seriez vous l’un des rares à s’être battu pour trouver un boulot? Comment OSEZ-VOUS DIRE que 90% des chômeurs sont des branleurs? Vous insultez plus de 4millions de personnes là quand même. Vous les connaissez ces millions de personnes pour pouvoir en parler? Où c’est juste de la hargne gratuite, parce que vous, vous en êtes sortis vous vous permettez de prendre les gens de haut. Je suis au chômage, je viens de débourser une fortune pour un an de prepa et passer le concours infirmière, et comme je l’ai réussi ça va encore me coûter une fortune pendant trois ans et demi, le temps de la formation. Et je suis une fainiasse ? C’est surtout vous qui avez un problème avec les gens qui vous entourent. Ils doivent penser comme vous et se conduire comme vous sinon ils ne méritent pas de vivre. Vous devriez vous relire, vous êtes intransigeant, et surtout d’un individualisme exemplaire. Et vous savez quoi? Il y a de plus en plus de bac +3, bac+5 qui se retrouvent au chômage et qui se rendent compte que le cv en béton armé leur sert… à rien pour l’instant.
    Pensez aux personnes qui ont passé le même entretien que vous et qui ont été recalés car vous avez eu le poste. Quand on veut bah on peut pas, c’est pas à nous de décider, c’est à l’employeur.

    ps: j’ai rdv dans quelques jours à 13h30 à pôle emploi, mes cours de prépa étaient jusqu’à 12h30 et je reprenais à 13h ou 13h30 max et ce n’est pas un emploi, donc pas de place à la cantine dans cette ville? Pourtant c’est bien essayer de s’en sortir aussi ça!

  • coldroom

    Et voilà, c’est reparti.. mais arrêtez avec ces comparaisons à la con avec la seconde guerre mondiale, c’est incroyable ça. Dès qu’on ne va pas dans le même sens que vous, hop => NAZI.

    On se calme.. entre toi et moi, voyant ça, je me demande bien lequel des deux est le plus facho (si tu veux aller dans ce sens là).

    « Liberté égalité fraternité », oui je connais. Descends dans la rue, va au milieu de Paris et dis moi si ce que tu vois t’inspire toujours « Liberté égalité fraternité ». Moi aucunement. Je vois des gens qui s’enrichissent sur le dos des pauvres et ces même pauvres voter pour ces même riches. Triste paradoxe n’est-ce pas ?

    Je porte bien mon nom ? Tu me flattes, à dire vrai ce pseudo n’est qu’un pseudo d’emprunt, néanmoins, oui, il me colle bien à la peau.

    Tu penses que je cible les « pauvres », les « chômeurs », que je leur en veux pour une raison ou pour une autre, que je les prends de haut parce-que je réussis à m’en sortir. Là tu te trompes. Ceux que je pointe du doigts, c’est cette masse de moutons analphabètes bonne qu’à se plaindre et à reporter la faute de leur échec sur le dos des autres. Eux je les blâme et je les blâmerai toujours, que ça te plaise ou non. C’est à cause de cette masse écervelée qu’on en est là où nous en sommes aujourd’hui, à cause de ces gens qui ont perdu l’habitude de réfléchir par eux-même, de ces gens qui sont devenus esclave de leur téléviseur, de la mode et des phénomènes de société.

    Tes belles paroles, tout ça c’est bien beau, mais hélas ça ne marche pas ! Beaucoup de gens ne comprennent pas qu’on ne vie pas dans un monde de bisounours, qu’il faut se battre, parfois ardemment pour s’en sortir, qu’il faut même parfois écraser son prochain pour y arriver. Beaucoup de bien-pensant disent s’y refuser, disent que jamais ils n’écraseront qui que ce soit pour y arriver.. Mais curieusement, lorsqu’il s’agit d’une situation extrême, ce sont eux qui sont aux premiers rangs pour commettre les pires atrocités pour défendre leur petit « patrimoine ».

    Je suis désolé, mais je ne m’en cache pas : entre être celui qui tire la balle et celui qui la reçoit, je préfère celui qui la tire. Mort, tous tes bons sentiments ne te serviront à rien, ni à toi ni à ta famille.

    Maintenant je vais reprendre ton argument : 5 Millions de chômeurs pour 280 000 offres d’emploi.

    Oui, mille fois oui. Et combien de personnes d’origine étrangères qu’on essaye de placer à tour de bras, pour « bien faire » ? Si je te disais que dans ma ville, la plupart des infirmières ne parlent pas un français correct, comment tu le prendrais ? Tu n’aurais pas le sentiment qu’il y a une injustice ? Que toi, tu es là, dans TON propre pays, maîtrisant ta langue, et quelqu’un qui vient d’ailleurs, qui crache sur ta patrie, te passe devant et prends le poste que toi tu aurais mérité. Dis moi comment ça te fait réagir ?

    Si tu me réponds que tu trouves ça normal.. ma fois, tu te feras écraser toute ta vie et j’insiste pas avec toi. Si par contre ça te pose problème, c’est bon signe. Par contre, partant de ce principe, il faut prendre des décisions, il faut arrêter de privilégier ceux qui le méritent moins que les autres ! Il faut donc agir, car on ne pourra jamais satisfaire tout le monde dans ces conditions.

    Vouloir aider les autres, tout donner pour les autres, c’est beau, ça soulage l’esprit, mais ça ne marche pas ! On ne peut pas multiplier les pains à l’infinie et satisfaire tout le monde. C’est sûre que ça fait bien de se plaindre, de dire que la situation est injuste, que tout le monde mérite un bon traitement, oui oui oui.. Et concrètement tu proposes quoi pour qu’on y arrive en dehors de te plaindre ? Tu as une solution miracle ? Qui satisferait tout le monde ? Ou alors tu es prête à donner la moitié du fruit de ton travail à quelqu’un qui n’a pas daigner économiser et qui a dépenser sans compter ? Si oui, c’est ton choix.. ça soulage ta conscience altruiste, mais ça va te mener à ta perte. Les gentils moutons pacifistes finissent toujours pas se faire bouffer.

    Je considère donc que privilégier les gens qui travaillent, qui n’ont donc par définition moins de temps que les chômeurs, est parfaitement logique. Je me fou de la raison pour laquelle la personne est chômage et présentement je ne la juge pas. Mais quand tu fais 10h de taff dans une journée, t’es simplement écoeuré de pas pouvoir caser ton gosse à la cantine alors qu’à côté un couple (2 personnes ! j’insiste..) de chômeur ne trouve pas 30 mn le temps midi pour nourrir son gamin. Je pense que mon raisonnement est clair et facile à comprendre.

    Maintenant, te concernant, je dirais que si tous les chômeurs faisaient comme toi (reprendre des études), je pense qu’il y aurait déjà beaucoup moins de chômage en france. Une reprise d’étude, pendant une période sans activité pro, c’est généralement très bien vu et montre la volonté du candidat à se « réinsérer » professionnellement parlant. Je ne me fais donc pas de souci pour toi.

    Pour finir, concernant ta question à savoir si je suis un des rares à m’être battu pour avoir un boulot, je réponds sans prétention avec un grand oui. J’ai tout appris de manière autodidacte, passé des journées à lire, à tester, voire même à enseigner (on apprend énormément en enseignant un savoir). J’ai écris des tonnes de CV et lettres de motivations, j’ai frappé à toutes les portes, y compris celles de certains députés (bien que ça n’ait pas servi à grand chose), on m’a refusé des formations (paye ton coup au moral), on m’a refusé à plusieurs reprises au dernier entretien (donc passé à rien d’un poste..), etc, etc.. je suis tombé, je me suis relevé. Par contre, contrairement à beaucoup de gens, pas une seule fois je n’ai fait confiance aux différents agents ANPE de l’époque.. Que des guignols bien au chaud derrière leur bureau qui au meilleurs des cas sont des soutiens psy et au pire t’orientent mal. Au final, par fierté et par besoin, je n’ai appris à compter que sur moi.

    Donc oui, j’estime m’être bien battu pour avoir un taff.

    Voilà pour les explications.. Pour sûre que je n’ai pas un discours des plus optimistes, loin d’être agréable à entendre. Mais je préfère ça qu’à me nourrir de l’illusion que le monde est beau et qu’il faut avoir foi en l’être humain.

  • Eurydice34

    Eh bien, être dans ceux qui écrasent plutôt que ceux qui se font écraser, pour ma part je serais dans le troisième camp. Celui qui dit on agrandi les places de cantines pour permettre à tout le monde d’y aller, ce serait pas mieux? Pourquoi avoir une vision blanc noir des choses? Pour ma part c’est ça que je reproche aux gens qui pensent comme toi, il y a d’autres solutions que l’exclusion, il y a d’autres solutions que d’écraser son prochain.
    Tu n’as retenu que nazi mais  » Travail famille patrie  » tu n’en parles pas. Et ce que je t’ai écris en gros tu ne relèves pas non plus. Tu dis juste que c’est normal qu’ils aient pris cette décision parce que tu t’estimes spolié par ceux qui ne travaillent pas car tu t’es battu pour travailler. Mais que cela s’appelle de la ségrégation sociale, ça ne te choque pas? Tu penses vraiment que certains ont plus de droits que d’autres grâce à l’argent? Tu as lu la constitution de notre pays? Et les droits de l’homme? Nos lois sont basées sur ces textes , ils sont inaliénables .

    Et les enfants , tu y penses? « Dudu peut pas manger avec nous à la cantine parce que ses parents peuvent pas lui payer à manger !  » « Dudu c’est un fils de pauvre, il peut même pas manger à la cantoch !  » « Les parents à Dudu travaillent pas, mon père dit que c’est normal, ya des gens qui sont fainéants et que c’est bien fait pour Dudu s’il peut pas manger avec nous, ses parents y’z’ont que ça à faire, de venir le chercher à midi .  »
    Les dérives, ça va vite, et les enfants, ça apprend , retient et répète ce qu’on dit donc attention. Les premières victimes ne sont pas les parents, mais les enfants, et c’est là que c’est un scandale. On aurait dit, je sais pas moi, que les chômeurs n’auraient pas le droit d’entrer dans les cafèt, parce qu’il faut laisser la place pour ceux qui travaillent, bah ça m’aurait dix fois moins choqué que ça. Mais j’aurais relevé, si ça avait été dans un établissement publique, car ça reste de la ségrégation. Mais là, c’est abusé. Ils n’ont même pas consulté les parents !

    Quand à donner la moitié du fruit de ton travail, nous le faisons déjà ( quand on bosse ) . On donne nos sous à des gars qui gagnent des sommes que tu ne gagneras qu’en plusieurs années et qui passent des lois aussi débiles que celle du dessus. Ce sont eux que je montre du doigts, pas le chômeur qui est chômeur parce que ces types qui vivent bien au dessus de leur moyens entretiennent le nombre de chômeurs dans les cimes pour pouvoir justifier le fait de les payer au lance-pierre. De là, deux solutions, soit tu es d’accord et tu continues à écraser ton prochain ( en l’insultant hein, parce que c’est de sa faute à c’te fainiasse s’il se fait marcher dessus ), soit tu n’es pas d’accord et tu t’organises ( scop, co-voiturage, roulement entre parents pour chercher les gosses etc… ) .
    Juste pour finir, nous avons de quoi nourrir tout le monde dans notre pays, nous avons de quoi loger tout le monde, et pourtant on ne le fait pas . Pourquoi? Parce qu’il faut rentrer dans des petites cases ( si bien définies que tout le monde ne peut pas y entrer ) et que la valeur travail dépasse la valeur humaine. Et ça je serais toujours contre, rien ne justifiera le fait d’écraser son prochain pour s’en sortir, c’est un vaste mensonge. Et c’est parce que des gens y adhèrent qu’on en est là en fait. La jungle on l’a quitté ya un moment heing!!

  • Shakerman

    Absolument Eurydice, et j’ajoute que si tout le monde faisait comme toi Coldroom, c’est à dire se battre bec et ongles pour s’en sortir dans le monde du travail, se démener, passer des diplômes, frapper aux portes des députés, des élus, etc… et bien… il n’en demeurerait pas moins qu’il y a moins de 300.000 emplois disponibles.
    Donc on aura beau tous se démener comme des furieux, finalement, il n’y aura pas de taf pour tout le monde quand même.

    Une société qui n’est pas capable de donner du travail à tout les citoyens est une société malade. C’est clair, net et précis !

    « Liberté, égalité, fraternité », ce n’est pas nous qui l’avons inventée cette devise, c’est celle de la France.
    Et si il est vrai que cette devise n’est pas du tout appliquée par les élus, ce n’est pas une caution pour ne pas l’appliquer dans notre vie. La logique de dire « bah, les élus ne montrent pas l’exemple, donc je vois pas pourquoi je le ferais » n’est pas viable, tu ne peux pas te protéger derrière l’incompétence des élus, car la démocratie, c’est toi aussi Coldroom !
    Je te rappelles donc que notre devoir est de s’inspirer de cette devise, et certainement pas de stigmatiser les gens sur leur rang social.

    Il y a des gens pauvres par dépit, il y en a des pauvres par choix, mais dans tous les cas, dans une réelle démocratie, leurs enfants ont les mêmes droits, quoi qu’il en soit.

    Liberté, égalité, fraternité, ce n’est pas juste un logo pour faire beau, c’est un mode de vie… et quand tu payes tes impôts, c’est au nom de cette devise aussi !
    Moi, mes impôts, j’exige qu’ils servent pour le fonctionnement de LA FRANCE dans son ensemble, et pas seulement pour celle d’en haut !