Fox News: la mortalité des bébés à augmentée de 48% suite aux radiations trouvées dans l’eau à Philadelphie, selon un expert

Les américains ont fait pété deux bombes nucléaires au Japon, le Japon à de quoi se venger, cela s’appelle Fukushima! Malheureusement, il n’y a rien de drôle dans tout cela, comme d’habitude ce sont les innocents qui payent pour les dérives des puissants, il en a toujours été ainsi et cela ne risque pas de changer. Officiellement il n’y avait pas de danger majeur aux USA avec Fukushima, c’est comme en France, tout va bien, on a des frontières, de vraies passoires qui laissent tout passer sauf les radiations!

http://ansnuclearcafe.org/wp-content/uploads/2010/09/india-us-nuclear-deal1.png

* Tout est contaminé, l’eau, la nourriture, l’air que nous respirons et ce, dans de très nombreux pays du monde. Une mort silencieuse qui va décimer une large proportion de la population mondiale. Alarmiste? Écoutez bien ce reportage de Fox News qui, dans les derniers jours, a été étrangement supprimé de la chaîne de nouvelles américaines…

Un résumé: Depuis que de l’iodine 131 (iode radiactif) a été trouvé dans l’eau de Philadelphie, il y a eu une augmentation alarmante de 48% des morts de bébés. Joseph Mangano, directeur exécutif du Projet de Santé Publique et des radiations (Radiation And Public Health Project) de New York, sonne l’alarme. Il croit que les radiations trouvées dans l’eau de Philadelphie, il y a déjà deux mois, sont responsables de ces morts.

Lire la suite

Un "caca burger" bientôt dans votre fast-food?

« Les fast-food font de la merde! » C’est une chose que j’ai lu à plusieurs reprises sur internet, que j’ai déjà souvent entendu également, mais qui pourrait aussi devenir une réalité, sans la moindre métaphore, juste du littéral, vous risquez un jour de « bouffer de la merde », c’est pas du « soleil vert » mais nous n’en sommes pas loin…

«Mangeriez-vous un hamburger au caca?» C’est la question posée par Gizmodo, le blog américain sur la culture gadget.

Le scientifique japonais Mitsyuki Ikeda a eu l’idée de créer une sorte de viande reconstituée à partir de protéines extraites de déjections humaines mélangées à du soja et de la steak sauce.

Le chercheur admet que certaines personnes puissent avoir un «blocage psychologique» à l’idée d’ingurgiter une viande artificielle faite d’excréments. Mais pour Casey Chan, l’auteur du billet, tout le monde aura forcément un blocage:  

«On blague tous sur le fait que les hamburgers des fast food ont un goût de merde, mais il n’a jamais été question de concrètement manger de le merde.»

Le but du chercheur est toutefois honorable, il s’agit d’innover dans le recyclage des déchets générés par l’homme. Au-delà du concept peu ragoûtant, se pose le problème du prix car le «caca burger» coûte dix à vingt fois plus cher que ceux trouvés dans le commerce.

Lire la suite

Un « caca burger » bientôt dans votre fast-food?

« Les fast-food font de la merde! » C’est une chose que j’ai lu à plusieurs reprises sur internet, que j’ai déjà souvent entendu également, mais qui pourrait aussi devenir une réalité, sans la moindre métaphore, juste du littéral, vous risquez un jour de « bouffer de la merde », c’est pas du « soleil vert » mais nous n’en sommes pas loin…

«Mangeriez-vous un hamburger au caca?» C’est la question posée par Gizmodo, le blog américain sur la culture gadget.

Le scientifique japonais Mitsyuki Ikeda a eu l’idée de créer une sorte de viande reconstituée à partir de protéines extraites de déjections humaines mélangées à du soja et de la steak sauce.

Le chercheur admet que certaines personnes puissent avoir un «blocage psychologique» à l’idée d’ingurgiter une viande artificielle faite d’excréments. Mais pour Casey Chan, l’auteur du billet, tout le monde aura forcément un blocage:  

«On blague tous sur le fait que les hamburgers des fast food ont un goût de merde, mais il n’a jamais été question de concrètement manger de le merde.»

Le but du chercheur est toutefois honorable, il s’agit d’innover dans le recyclage des déchets générés par l’homme. Au-delà du concept peu ragoûtant, se pose le problème du prix car le «caca burger» coûte dix à vingt fois plus cher que ceux trouvés dans le commerce.

Lire la suite

Vers une épidémie de maladies mentales…

Attention, nous sommes tous plus ou moins mentalement troublés donc tous potentiellement concernés par un éventuel traitement pharmaceutique au grand bonheur de Big Pharma! Depuis quelques années, tout comportement considéré comme « suspect » peut amener à suivre un traitement à grands coups de cachets, trop triste? Un cachet! Trop enthousiaste? Re-cachet! Gourmand? Idem! Conspirationniste? Mais ça se soigne la paranoïa, ça aussi!!! Bref, les chiffres parlent d’eux-même, le serment d’Hippocrate est réellement devenu un serment d’hypocrite!

© Flickr Sarah G…

Sommes-nous à la veille d’une épidémie sans précédent de maladies mentales ? C’est la question posée par la très sérieuse New York Review of Books, qui a compilé trois livres récents sur les troubles mentaux et leur traitement.

Des chiffres alarmants

Aux Etats-Unis, les statistiques sont inquiétantes. Le nombre de personnes recevant une aide financière de l’Etat pour un handicap lié à une maladie mentale a été multiplié par deux et demi entre 1987 et 2007. Plus alarmant encore, une étude de l’Institut National pour la Santé Mentale, menée entre 2001 et 2003 sur un groupe d’Américains adultes choisis de manière aléatoire, avait montré que 46 % d’entre eux avaient souffert d’un trouble mental plus ou moins léger au moins une fois dans leur vie.

En France, des statistiques datant de 2009 pointaient un trouble dépressif majeur parmi 7,8 % de la population, et un trouble sévère chez 3,2 % des Français.
Lire la suite

Alerte Ecoli les steaks hachés suspectés………

Pas de panique, ce n’est pas la même souche que la bactérie tueuse détectée en Allemagne! Enfin! c’est ce que l’on nous dit…..

A Lille, des affichettes d'information ont été disposées à l'entrée des magasins Lidl. M. LIBERT / 20 MINUTES

 

Une septième victime d’intoxication alimentaire a été hospitalisée hier à Lille

Nouveau cas de contamination. Hier après-midi, un septième enfant, âgé de 4 ans et originaire de l’Oise, a été hospitalisé au centre hospitalier de Lille, victime de syndrome hémolytique et urémique (SHU). Depuis dimanche, la bactérie Escherichia coli, responsable de cette intoxication alimentaire rare, avait déjà touché six enfants âgés de 18 mois à 8 ans à Douai, Valenciennes, Maubeuge et Dunkerque. Tous avaient été transférés à Lille pour subir des soins intensifs. « Trois de ces enfants ont dû être placés sous dialyse », précise Daniel Lenoir, directeur de l’agence régional de santé (ARS). Quant au dernier cas, en provenance de l’hôpital d’Amiens, il est maintenant « hors de danger », selon Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé, qui s’exprimait sur iTélé. Lire la suite

Fukushima les news 15 /16 et 17 juin………+ Alerte au USA…

La saga continue, la contamination s’étend, les médias sont presque muets (muselés?) et Arnie Gundersen presque attaché sur le poteau d’exécution par la mafia nucléocrate, pour OSER nous dire la vérité…Allez gentils moutons, le tour d’horizon de la situation grâce à KOKOPELLI et NEXT-UP. Pour ne pas faire de jaloux, au Nébraska, l’assise foncière de la centrale nucléaire de Fort Calhoun est inondée par le Missouri en crue……… :( « Atomic Ann Lauvergeon » est virée d’Aréva…………….L’IRSN n’est pas d’accord avec la CRIIRAD sur ses déclarations à propos des mesures effectuées au lendemain du désastre Japonais, pour télécharger le rapport clic ICI Merci Mickie



Toute révélation émanant de TEPCO ne peut que cacher une situation considérablement plus désastreuse.

– 17 juin 2011: La Prophétesse Nucléaire d’AREVA recyclée dans le « vers », par son directoire. Anne Lauvergeon, celle qui, lorsqu’elle créa son AREVA, « a intégré dans l’ADN de cette multinationale, la sûreté, la sécurité et la transparence.», vient de se faire remercier par son directoire, dont elle était la présidente, sur les ordres de Matignon, contre l’avis de son directoire. Anne Lauvergeon est bien celle qui a dit: « On va éviter la catastrophe nucléaire », en parlant de Fukushima. Sans plaisanter. Fukushima = 24 Chernobyl. Au moins. Potentiellement, oui, mais il suffit d’attendre. Lire la suite

BAYER continue sa course au rachat d’entreprises semencières

I make a nightmare!! ( j’ai fais un cauchemar) celui où les grandes firmes semencières avaient l’exclusivité de la vente des semences, qu’elles avaient génétiquement modifiées bien sur, et qu’elles revendaient à un prix exorbitant!! les petits jardins privés interdits. Les résistants traqués et mis en prison, pour avoir gardé précieusement des graines naturelles……..Ouf!! ce n’était qu’un cauchemar….oui mais!! c’est ce qui risque d’arriver si ces multinationales s’approprient les semences et mettent des brevets dessus, comme c’est déjà le cas un peu partout dans le monde, par exemple en Inde, où les suicides ne se comptent plus, ces chimères ne tenant pas leurs promesses, où aux USA ou des champs sont contaminés par les OGM, et les propriétaires innocents, condamnés à indemniser l’empoisonneur Monsanto pour culture illégale de graines brevetées, et propriété exclusive du géant diabolique, et la famille d’empoisonneurs est grande………………….

Source de l'image http://www.bnet.com

Bayer, qui commercialise des produits chimiques, pharmaceutiques et des semences transgéniques (suite au rachat d’Aventis CropScience), continue sa politique de rachat de petits semenciers, stratégie également suivie depuis des décennies par l’autre géant de la chimie et des OGM, Monsanto.

Le 23 mars 2011, c’est le semencier spécialisé en sélection de soja mais aussi de riz et de blé, Hornbeck Seed Compagny (HBK) – entreprise familiale de petite taille, fondée dans les années 80 et basée dans l’Arkansas (Etats-Unis) – qui a été racheté par Bayer [1]. HBK était une des trois entités qui composaient le groupe HornBeck AG (avec Worldwide SoyTechnologies, LLC, et Hornbeck Brothers Farms).

HBK produisait des semences de soja pour les agriculteurs de l’Alabama, Arkansas, Georgie, Louisiane, Mississippi et Texas. Bayer entend modifier génétiquement les semences de soja de Hornbeck en insérant la tolérance au liberty (un de ses herbicides), mais aussi à un nématode.

Lire la suite

BAYER continue sa course au rachat d'entreprises semencières

I make a nightmare!! ( j’ai fais un cauchemar) celui où les grandes firmes semencières avaient l’exclusivité de la vente des semences, qu’elles avaient génétiquement modifiées bien sur, et qu’elles revendaient à un prix exorbitant!! les petits jardins privés interdits. Les résistants traqués et mis en prison, pour avoir gardé précieusement des graines naturelles……..Ouf!! ce n’était qu’un cauchemar….oui mais!! c’est ce qui risque d’arriver si ces multinationales s’approprient les semences et mettent des brevets dessus, comme c’est déjà le cas un peu partout dans le monde, par exemple en Inde, où les suicides ne se comptent plus, ces chimères ne tenant pas leurs promesses, où aux USA ou des champs sont contaminés par les OGM, et les propriétaires innocents, condamnés à indemniser l’empoisonneur Monsanto pour culture illégale de graines brevetées, et propriété exclusive du géant diabolique, et la famille d’empoisonneurs est grande………………….

Source de l'image http://www.bnet.com

Bayer, qui commercialise des produits chimiques, pharmaceutiques et des semences transgéniques (suite au rachat d’Aventis CropScience), continue sa politique de rachat de petits semenciers, stratégie également suivie depuis des décennies par l’autre géant de la chimie et des OGM, Monsanto.

Le 23 mars 2011, c’est le semencier spécialisé en sélection de soja mais aussi de riz et de blé, Hornbeck Seed Compagny (HBK) – entreprise familiale de petite taille, fondée dans les années 80 et basée dans l’Arkansas (Etats-Unis) – qui a été racheté par Bayer [1]. HBK était une des trois entités qui composaient le groupe HornBeck AG (avec Worldwide SoyTechnologies, LLC, et Hornbeck Brothers Farms).

HBK produisait des semences de soja pour les agriculteurs de l’Alabama, Arkansas, Georgie, Louisiane, Mississippi et Texas. Bayer entend modifier génétiquement les semences de soja de Hornbeck en insérant la tolérance au liberty (un de ses herbicides), mais aussi à un nématode.

Lire la suite

Irradiation des aliments: l’escroquerie!

Une raison de plus de consommer local, on ne le sait pas toujours mais l’atome sert aussi dans l’alimentation, pour la santé?? oui en quelques sorte, en camouflant certaines pratiques. L’étiquetage est pratiquement inexistant (on se demande pourquoi!). Des aliments irradiés sont des aliments morts, ils n’ont plus de valeur nutritive, toutes leurs vitamines sont détruites. Alors à l’instar de nos amis de terresacre.org, qui nous propose un article sur les croquettes pour les humains (?)  lisez si vous ne l’avez déjà fait, ce que nous propose le Codex Alimentarius, comme aberration supplémentaire! C’est pour quand Soleil Vert??

 

   Si un aliment irradié n’a plus de vie, à quoi peut-il servir ? La ionisation alimentaire est une escroquerie scientifique, un remède préventif pire que le mal …
On ne peut pas dire la vérité à la télé …
il y a trop de monde qui regarde.

Coluche.

Irradier, veut dire soumettre à un rayonnement radioactif de type bêta (provenant de particules), ou de type gamma (cobalt 60) l’autre terme (plus discret) est l’ionisation.

L’irradiation au cobalt 60, émet des rayons gamma qui irradient alors, à quarante kilograys (KGy), des palettes entières d’aliments convoyés en boucle sur tapis roulants.

L’irradiation au césium 137, parce qu’il n’a pas besoin d’un couvercle d’eau, est d’un usage beaucoup plus pratique. Intégré dans une mini-centrale nucléaire mobile, il est transporté en camion, d’une usine à l’autre, au gré des contrats, en revanche il est beaucoup plus instable.

Irradiation des aliments: l'escroquerie!

Une raison de plus de consommer local, on ne le sait pas toujours mais l’atome sert aussi dans l’alimentation, pour la santé?? oui en quelques sorte, en camouflant certaines pratiques. L’étiquetage est pratiquement inexistant (on se demande pourquoi!). Des aliments irradiés sont des aliments morts, ils n’ont plus de valeur nutritive, toutes leurs vitamines sont détruites. Alors à l’instar de nos amis de terresacre.org, qui nous propose un article sur les croquettes pour les humains (?)  lisez si vous ne l’avez déjà fait, ce que nous propose le Codex Alimentarius, comme aberration supplémentaire! C’est pour quand Soleil Vert??

 

   Si un aliment irradié n’a plus de vie, à quoi peut-il servir ? La ionisation alimentaire est une escroquerie scientifique, un remède préventif pire que le mal …
On ne peut pas dire la vérité à la télé …
il y a trop de monde qui regarde.

Coluche.

Irradier, veut dire soumettre à un rayonnement radioactif de type bêta (provenant de particules), ou de type gamma (cobalt 60) l’autre terme (plus discret) est l’ionisation.

L’irradiation au cobalt 60, émet des rayons gamma qui irradient alors, à quarante kilograys (KGy), des palettes entières d’aliments convoyés en boucle sur tapis roulants.

L’irradiation au césium 137, parce qu’il n’a pas besoin d’un couvercle d’eau, est d’un usage beaucoup plus pratique. Intégré dans une mini-centrale nucléaire mobile, il est transporté en camion, d’une usine à l’autre, au gré des contrats, en revanche il est beaucoup plus instable.

1 259 260 261 262 263 280