Les vaccins obligatoires

Petit article qui soulève un problème, pourquoi, si un vaccin est réellement efficace et sans effets secondaires, il est retiré du marché? On se doute de la réponse mais la question mérite d’être posée quand même! ;)


Il n’y a que trois vaccins obligatoires : diphtérie, tétanos, polio, pas un de plus.

Or, depuis le 12 juin 2008, le DTPolio® a été victime d’une « suspension temporaire de distribution » avec retrait de tous les lots existants.

Ce vaccin n’est toujours pas revenu sur le marché alors qu’il est le seul vaccin anti Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite disposant d’une AMM pour les enfants de moins de six ans.

Lire la suite

Cout du business vaccinal: 2000 bébés morts

Choquant! Triste, horrible, et pourtant pas vraiment étonnant…

Natural News, Neil Z. Miller, 24 mars 2011
Plus tôt ce mois-ci (mars 2011), les autorités japonaises ont ordonné aux médecins de cesser d’utiliser les vaccins contre le pneumocoque et le Hib (méningite, pneumonie et autres infections), car quatre enfants sont morts après avoir été piqués. Pourtant, la véritable information n’a jamais été rapportée : plus de 2.000 bébés sont morts en Zunie après vaccination contre ces mêmes maladies, mais les autorités refusent d’avertir les parents et d’arrêter la production. Une enquête sécuritaire est essentielle pour déterminer si un rappel (annulation) des piqûres dangereuses peut être nécessaire pour protéger d’autres bébés d’infirmités et de la mort. Selon Paul Offit, porte-parole de l’industrie du vaccin, « le ministère japonais de la Santé a été stupide de suspendre les programmes contre le Hib et le pneumocoque. » Offit pense que les décès sont probablement dus au syndrome de mort subite du nourrisson, ou à des conditions sous-jacentes, ou à une autre cause. Bref, à tout, sauf aux vaccins. Souvent, les enfants tombent malades et meurent par hasard.

Lire la suite

OGM: la suspension de la culture du maïs Monsanto en France illégale

Nous sommes encore dans le collimateur de l’empoisonneur mondial numéro un Monsanto , nous ne sommes pas chaud pour contribuer à détruire le peu qui nous reste, et ça le géant aux dents longues n’aime pas. D’où la plainte déposée à notre encontre auprès de la Cour Européenne de Justice…….


La décision des autorités françaises de suspendre la culture du maïs génétiquement modifié MON 810 de Monsanto est illégale, a estimé mardi l’avocat général de la Cour européenne de justice à propos d’une plainte de la multinationale américaine.

La décision des autorités françaises de suspendre la culture du maïs génétiquement modifié MON 810 de Monsanto est illégale, a estimé mardi l’avocat général de la Cour européenne de justice à propos d’une plainte de la multinationale américaine. Cet avis n’est pas contraignant mais, dans 80% des affaires, les juges de Luxembourg vont dans le même sens que l’avocat général quand ils rendent leur arrêt.

La France a suspendu en février 2008 la mise en culture de l’OGM MON 810 sur le territoire national en recourant à une clause de sauvegarde prévue par la législation européenne et en invoquant des «risques sérieux pour l’environnement». La mesure est provisoire, «jusqu’à ce qu’il soit statué, au niveau de l’Union, sur la demande de renouvellement de l’autorisation de mise sur le marché de cet organisme».
Lire la suite

Japon, Nuage radioactif, la situation ne s'améliore pas……..

Comme nous nous en doutions, au gré des communiqués tantôt rassurants, tantôt alarmistes la situation est vraiment inquiétante. Le réacteur N°3 qui fonctionne au MOX,  pourrait avoir sa cuve fissurée. Doit on redouter l’explosion de ce réacteur??, quoi qu’il en soit, il est vraisemblablement trop tard pour éviter une contamination à long terme. Le panache radioactif qui continue de s’échapper de la centrale de Fukushima, à l’instar de tout les nuages, va gentiment se propager un peu partout, au gré des vents et des pluies. Nous n’avons pas la science infuse, et encore moins la capacité d’augurer de l’avenir. Mais il serait grand temps que, nos autorités fassent une simulation sur les conséquences d’une éventuelle explosion, de dire ce qu’il adviendra des autres réacteurs au cas où, et surtout les risques encourus par les populations et les mesures de protections pour les millions d’habitants d’Europe et d’ailleurs.

Des employés tentent de rétablir le courant électrique dans les réacteurs 3 et 4 de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, le 20 mars 2011. kyodowc068454.JPG k/NEWSCOM/SIPA

La situation ne s’améliore pas…

Deux semaines après le terrible séisme  et le tsunami qui ont touché le Japon, la bataille de la centrale de Fukushima continue. Les techniciens, malgré l’irradiation de trois d’entre  eux, tentent toujours d’empêcher une aggravation de la situation dans la centrale nucléaire. Deux de ses réacteurs semblaient stabilisés vendredi.  Mais la situation restait inquiétante dans le réacteur 3, où l’on craint une rupture dans l’enceinte de confinement des combustibles.

Surtout, en l’absence d’informations claires sur les effets des rayonnements, l’inquiétude croît au Japon.  Naoto Kan, le Premier ministre, a pris la parole vendredi pour la première fois depuis une semaine pour dire que les problèmes n’étaient «absolument pas sur le point» d’être réglés. «Nous faisons des efforts pour empêcher que cela empire mais j’ai le sentiment que nous ne pouvons pas nous permettre la moindre suffisance», a dit le chef du gouvernement. «Nous devons rester sur nos gardes.»
Lire la suite

Nuage radioactif, Communiqué de la CRIIRAD!

La CRIIRAD communique les informations disponibles sur son réseau, et explique sa manière de procéder concernant les taux de radioactivité ambiants en France!

ARRIVEE DE LA CONTAMINATION EN FRANCE METROPOLITAINE
L’air restera anormalement radioactif aussi longtemps que les rejets massifs de radioactivité se poursuivront à la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI (avec bien sûr un décalage d’une dizaine de jours du fait du déplacement de la contamination sur quelques 15 000 km).
D’après les modélisations, les masses d’air contaminé seraient parvenues hier 23 mars en France métropolitaine. Les analyses du laboratoire de la CRIIRAD pour ce même jour démontrent que, si c’est le cas, la contamination est pour le moment très faible, inférieure aux capacités de détection de son laboratoire de spectrométrie gamma.
La CRIIRAD sera particulièrement attentive aux dépôts de radioactivité sur les sols car ils vont progressivement s’accumuler, en particulier dans les zones où les précipitations seront abondantes et augmenteront les retombées radioactives en lessivant les masses d’air.

Premiers résultats du contrôle de la radioactivité de l’air
Lire la suite

La Coalition des Clowns Psychopathes…

Voici un billet de Kokopelli qui résume bien la situation! Lisons, méditons ou laissons les psychopathes avoir gain de cause, et s’en sera fini de toutes vies telles que nous les aimons! C’est le printemps, regardons dehors, et admirons la beauté du renouveau…….. combien de temps, pour continuer à voir le miracle de la vie??

Kokopelli était une image de la mythologie des Indiens Anasazi, symbole de fertilité, de joie, de fête, de longue vie. C’est aussi un ménestrel, un esprit de la musique, un conteur, un voyageur de commerce, un faiseur de pluie, un guérisseur, un professeur, un magicien farceur, un séducteur, un fertilisateur

Alors que la Coalition des Clowns Psychopathes lance une nouvelle guerre humanitaire “pétrole contre dommages collatéraux civils” (et quelle coïncidence: le jour anniversaire du lancement de la seconde guerre d’Irak par le Président George Bush, le 20 mars 2003!) et que les médias à la solde de la mafia globaliste ont sifflé la fin de l’alerte nucléaire, peut-on encore dénoncer décemment, une fois de plus, les méfaits du Nécro-Codex Alimentarius?

Alors que les guerres à l’uranium sévissent depuis 66 ans, allons-nous fermer les yeux, une fois de plus, lorsque la Coalition des Clowns Psychopathes lancera des bombes libératrices à uranium appauvri

sur la Libye comme ils l’ont fait pour le Kosovo, le Liban, l’Irak et l’Afghanistan?

Alors que la plume radioactive de Fukushima est en train de se répandre sur tout l’hémisphère nord, allons-nous laisser la mafia globaliste nucléariser la biosphère et la planète entière et la laisser contaminer l’atmosphère, les océans, les nappes phréatiques et les sols (donc les légumes, les fruits, les céréales, etc) et mutagéner à jamais l’espèce humaine?
Lire la suite

Nuage radioactif! à Tokyo! l'eau du robinet impropre à la consommation

Ca devait arriver! 12 jours après ce méga séisme, et la catastrophe de la centrale qui crache la mort dans les environs, et ailleurs au gré des vents. J’ai l’impression qu’on nous joue un remake de Tchernobyl! pas de danger, tout va bien, radiations moindres qu’après le nuage tchernobylien etc… chacun y va de sa litanie soporifique! Nous n’avons RIEN appris du passé, ce ne sont pas les vantardises de « ceux qui savent tout » qui me feront changer d’avis, et après l’interview que Benji à mise en ligne encore moins. Vous remarquerez que l’accent est mit, sur ce qui va advenir au niveau économique! Courage fuyons!!
Vous n’êtes pas rassurés? moi non plus!!.
Donc! un petit condensé des dernières nouvelles s’impose, et le site de l’IRNS pour les mesures françaises est en travaux!! ils ont bien choisit leur jour!!

TOKYO – Tokyo les représentants du Bureau de l’eau, ont dit que les niveaux de l’iode radioactif dans l’eau du robinet de la ville est deux fois la limite recommandée pour les nourrissons.

Les fonctionnaires ont déclaré mercredi qu’un centre de traitement de l’eau au centre-ville de Tokyo qui fournit une grande partie de l’eau du robinet de la ville a constaté que l’eau contenait 210 becquerels par litre d’iode 131.

Ils ont dit que la limite pour la consommation de l’iode 131 pour les nourrissons est de 100 becquerels par litre. Ils ont recommandés de ne pas donner aux bébés l’eau du robinet, mais ils ont dit que l’eau, ne présente pas de risque immédiat pour la santé des adultes.

http://www.chron.com/disp/story.mpl/ap/top/all/7486954.html


un nuage radioactif aux retombées « négligeables » attendu dans le ciel européen

Lire la suite

La malbouffe radioactive………

Nous sommes atomisés par toutes les nouvelles qui nous arrivent du Japon, c’est dramatique, complètement invisible, incontrôlable et ça nous fait très peur! mais il y a pire….je sais que les états sont capables de tout, piétinant les droits des peuples, s’arrogeant le pouvoir d’instaurer des lois,  abusivement appliquées à la moindre incartade pour les uns, et royalement ignorées pour les autres, de préférence riches et puissants…………..Mais là ils ont fait fort nos politiques, je ne vous fais pas languir plus que ça, lisez et surtout méditez!! je trouve que ça remet en cause, la fiabilité de ce qui va nous être dit dans les jours qui viennent. Ce que vous allez lire a été écrit, et est signé par Stéphane Lhomme en février 2005. C’est ce monsieur que l’on voit sur les chaines de TV tout les jours, nous expliquer la situation à Fukushima, et je pense qu’il sait de quoi il parle. Prenez connaissance du rapport en entier (lien à la fin), et faites circuler…….

COMMENT ON NOUS PREPARE A MANGER DES PRODUITS CONTAMINES EN CAS DE CATASTROPHE NUCLEAIRE EN FRANCE

L’Observatoire du nucléaire diffuse ce jour une enquête édifiante qui montre de quelle manière les autorités françaises nous préparent, en cas de catastrophe nucléaire en France, à consommer des produits contaminés.

L’objectif est double : préserver les intérêts du lobby agro-productiviste (qui ne veut écouler ses productions, même si elles sont contaminées) et, dans le même temps, accréditer l’idée que l’on peut continuer à vivre presque normalement en zones contaminées. Et donc que, finalement, une catastrophe nucléaire ne justifierait pas de remettre en cause l’industrie nucléaire.
C’est ainsi que les entreprises du nucléaire (EDF, Areva, CEA) et l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), appuyés par le lobby agro-productiviste (FNSEA et structures associées), organisent depuis plusieurs années de curieux programmes.
Lire la suite

Plusieurs centrales Japonaises seraient concernées….

Qui cherche trouve dit on! mais qu’est ce que j’ai trouvé?? Qu’en fait, quatre centrales Japonaises, auraient été à un moment ou un autre en difficultés sérieuses. Comme nous n’avons pas d’informations officielles en France, comme d’hab! je vais donc vous donner cette information, soyez lucides, analysez bien et cherchez de votre côté à en savoir d’avantage, rien ne dit que la situation n’a pas été résolue et est sous contrôle, donc pas la peine de flipper avant d’en savoir plus. Les Anglophiles sont les bienvenus pour traduire les liens et nous permettre de savoir ce qu’il en est réellement. Le message démarre au début de la catastrophe du 11 mars,le 13 mars un internaute s’étonne, que deux images de la centrale ne correspondent pas, comme par hasard, les liens sont inaccessibles……

Traduction Google, mise en forme Voltigeur, d’une conversation en ligne..

J’ai essayé de susciter un certain intérêt pour les jours à venir.
Voici ce que j’ai été envoyé, à partir 13 Mars 2011, 23h13.
Fukushima Dai-Ichi unités 1 et 3 (MOX) ont explosé, c’est l’information la plus largement rapporté.
De: (Site Web) des informations nucléaires et rapports au service d’information sur les plans Fukushima énergie nucléaire:
Fukushima Daiichi, Unité 2, est déclaré être sans capacité de refroidissement à ce jour.
Trois réacteurs sur le site à proximité Fukushima Daini seraient sans capacité de refroidissement
De la BBC:
Onagawa
« Les autorités japonaises ont informé l’AIEA que l’état d’urgence à l’usine nucléaire d’Onagawa a été déclaré par Tohoku Electric Power Company, » l’internationale de l’énergie atomique a déclaré: « à la suite de lectures de radioactivité dépassant les niveaux admis dans la zone autour de l’usine.  »
Lire la suite

Japon: La radioactivité, «c'est pire qu'un tsunami. Un tsunami est visible. Là on ne voit rien»

On comprend bien la peur des Japonais, et ce ne sont pas les paroles rassurantes qui vont y changer quelque chose, quand on voit que nous, à des milliers de kilomètres, on s’inquiète à juste titre,  en ayant à l’esprit une certaine année 1986 où une formidable coalition des autorités, nous a présentés l’accident de Tchernobyl et son nuage comme un incident sans conséquences notoires pour la santé. J’ai une pensée pour ces gens traqués par la peur, sans possibilité de partir, une pensée aussi pour ces « liquidateurs » qui tentent au prix de leur vie, que l’irréparable ne survienne, et ce n’est toujours pas gagné.

Des rescapés font la queue pour récupérer de l'eau potable à Kesennuma, dans la préfecture de Miyagi au Japon, le 18 mars 2011. AFP PHOTO / PHILIPPE LOPEZ


Les rescapés du tsunami vivent désormais dans la peur d’un accident nucléaire…

Dans le nord-est du Japon, les rescapés du tsunami vivent désormais dans la peur d’un accident nucléaire majeur et beaucoup n’ont plus confiance dans les informations données par les autorités, qui leur parviennent en outre de manière parcellaire ou déformée.

La radioactivité «c’est pire qu’un tsunami. Un tsunami est visible. Là on ne voit rien», s’alarme Hiromitsu Miyakawa, un commerçant de Kesennuma, l’une des villes les plus touchées par la vague dévastatrice. «Les radiations font extrêmement peur», ajoute-t-il.
Lire la suite

1 259 260 261 262 263 268