La métaphore de la grenouille…

Pas besoin ici d’en rajouter, tout commentaire serait foncièrement inutile, tout est déjà dit!

Il y a quelques années, André Glücksmann prônait la désobéissance civile au sujet du scandale du sang contaminé, qui “n’aurait peut-être jamais existé si, quand il était encore temps, quelqu’un avait civilement désobéi.”

Il est certain que le sang contaminé n’est qu’un exemple parmi bien d’autres : le nuage de Tchernobyl, le distilbène, l’amiante, l’encéphalopathie spongiforme bovine, l’hormone de croissance, les hormones dans la nourriture des animaux, les produits chimiques dans l’agriculture, les centaines de médicaments retirés parce qu’ils avaient tué, alors qu’ils avaient été mis sur le marché après de “longues études sur leur innocuité absolue”. Aucun des véritables responsables de ces délits n’a été sanctionné, excepté, parfois, quelques rares boucs émissaires.

Lire la suite

Peut-on se fier aux études sur les vaccins?

Cela ne fait que rajouter une pierre à l’édifice de ceux qui clament haut et fort que les labos sont pourris et qu’on nous fait avaler n’importe quoi! Et encore…Je dis que cela rajoute une pierre à l’édifice, je suis en deçà de la réalité!

Nombre d’« études scientifiques » sont littéralement absurdes. Et ce n’est pas une théorie du complot ! Par exemple, le Journal of the American Medical Association [2005;294(2):218-28] a publié un document montrant qu’un tiers des « grandes études cliniques originales citées » sont en fin de compte contredites par des études ultérieures. Soit les effets supposés des interventions spécifiques n’existaient pas au moment où les études initiales se terminaient, soit ils étaient exagérés. Il n’est pas rare que la « science » d’aujourd’hui dégénère en fiction de demain.

Lire la suite

Des moustiques modifiés génétiquement lâchés dans la nature contre la dengue

Encore de quoi s’inquiéter sur les manipulations génétiques…Vouloir jouer avec ce que la nature a créé, c’est jouer avec le feu!

moustique.. wiki/commons

KUALA LUMPUR – La Malaisie a lâché dans la nature 6.000 moustiques génétiquement modifiés dans le cadre d’un programme test destiné à combattre la dengue mais critiqué par des experts qui le jugent risqué, a annoncé mercredi un organisme gouvernemental.

Cet essai test, le premier de ce type en Asie, a été mené avec des moustiques mâles du genre Aedes, l’espèce qui transmet la dengue, dans une zone inhabitée de l’Etat de Pahang, dans le centre du pays, a précisé l’Institut de recherche médicale (IRM).

Ces moustiques avaient été génétiquement modifiés de façon à ce que leur progéniture meure rapidement, ce qui à moyen terme devrait entraîner une nette baisse de leur population, voire leur disparition.

Transmise par la femelle, la dengue provoque une fièvre sévère, accompagné de maux de tête, et peut aboutir au décès du patient s’il n’est pas soigné.

Le test a débuté le 21 décembre pour « étudier la dispersion et la longévité de ces moustiques dans la nature », a précisé l’institut. Il a été « conclu avec succès le 5 janvier », a-t-il ajouté, en indiquant que les données allaient être analysées.

Un collectif d’associations actives dans la santé et l’environnement, Third World Network, avait appelé fin 2010 à l’annulation du programme, jugeant trop « risquée » la décision d’ »avoir recours à des modifications génétiques ».

« Je suis surpris qu’ils l’aient lancé sans annonce préalable malgré les fortes préoccupations des ONG mais aussi de scientifiques et d’habitants » des régions concernées, a réagi mercredi la chercheuse Lim Li, une responsable du réseau. « Il reste de nombreuses questions en suspens et la recherche est insuffisante sur les conséquences d’un tel test », selon elle.

article source

Cancer: vers une nouvelle thérapie?

Il y a des informations dont je me méfie, celle-ci ne va pas échapper à la règle, une nouvelle thérapie pour soigner le cancer, mais je vous laisse lire l’article en priorité:


Areva Med, filiale médicale du groupe français d’énergie nucléaire, a été autorisée par l’Agence américaine des médicaments (FDA) à démarrer les essais cliniques aux Etats-Unis d’un nouveau traitement contre le cancer, a annoncé lundi l’entreprise.

Ces essais utiliseront le plomb-212, ce qui sera une première mondiale, affirme Areva dans un communiqué.

Le plomb-212 est un isotope radioactif rare qui fait l’objet de recherches prometteuses pour la mise au point de nouvelles thérapies de lutte contre le cancer.

Son pouvoir irradiant est déjà utilisé en radio-immunothérapie pour cibler et détruire les cellules cancéreuses. Cet essai clinique dit de « phase un » débutera en 2011 et devrait durer deux ans environ.

Il ciblera en premier lieu le cancer du pancréas, a précisé Laurence Pernot, porte-parole d’Areva Med aux Etats-Unis.

Lire la suite

L'euthanasie au sénat, une fausse bonne nouvelle…

Attention c’est une fausse bonne nouvelle que voilà, quand je parle d’euthanasie au sénat, je ne parle pas du fait de débrancher les vieux sénateurs poussiéreux qui s’y trouvent actuellement, c’est con cela aurait fait des retraites faramineuses en moins mais également moins de monde pour nous imposer des lois qui n’ont rien juste. En fait, l’euthanasie commence à faire débat au Sénat, ce qui est quand même à mes yeux une très bonne chose. Entre finir en légume et rester inerte pendant des années avec juste le cerveau qui fonctionne et partir pour un monde meilleur sans Sarkozy et consort, mon choix est vite fait!

 

La commission des Affaires sociales du Sénat a adopté mardi une proposition de loi visant à légaliser l’euthanasie. Proposition qui sera débattue le 25 janvier prochain. Un premier pas limité : le passage de ce texte au Parlement semble difficile à envisager.

Jean-Luc Romero, médiatique président de l’association pour le droit à mourir dans la dignité et conseiller régional PS d’Ile-de-France, parle déjà d’un « grand succès« . Et son association, évoquant une « première victoire de la liberté face à l’obscurantisme« , a diffusé un communiqué enthousiaste : « Pour la première fois de l’histoire de notre pays, une première étape parlementaire est franchie en faveur d’une loi de légalisation d’une aide active à mourir« . Pour sa part Xavier Mirabel, président de l’Alliance pour les Droits de la vie, s’est insurgé contre cette « partie de la classe politique » qui « se montre capable de brader les efforts indispensables faits en faveur des soins palliatifs pour prôner la solution de l’euthanasie, qui est à la fois expéditive et indigne« . Lire la suite

B.Gates les vaccins à nanoparticules et…

Après l’arche de Noé et son accointance avec les firmes agro-alimentaire comme Monsanto et consort, le voilà le B. Gates s’investir dans la santé……….devait plus se plaire dans l’informatique, après avoir fait joujou avec les ordinateurs, et gagné des milliards, il fait des propositions de vaccinations obligatoires, à nanoparticules avec obligation SVP, de recensement des bébés à la naissance…. etc…….
Même si c’est autre chose que Windaube, il y aura forcément des dommages collatéraux, et là pas de correctifs!, 1984 c’est presque du révolu, bienvenus dans la Matrice!! :twisted: :twisted:

B. Gates, les vaccins à nanoparticules, l’enregistrement des bébés par portable

Bill Gates est en train de promouvoir un plan visant à utiliser la technologie sans fil pour enregistrer chaque nouveau-né sur la planète dans une base de données vaccinale.
Dans une allocution au Sommet mHealth, qui met l’accent sur l’utilisation de la technologie mobile pour améliorer les soins de santé, Gates a déclaré que l’amélioration des taux de survie chez les enfants de moins de 5 ans serait bénéfique non seulement pour les familles, mais aussi pour les sociétés et la planète dans son ensemble.
« L’essentiel, le fait le plus important que la plupart des gens devraient savoir et faire en sorte de faire connaître autour d’eux: Quand vous sauvez des enfants de moins de 5, c’est ce qui réduit la croissance de la population« , a t-il dit. « Cela peut sembler paradoxal. Le fait est qu’en l’espace d’une décennie d’amélioration de la santé, les parents décident d’avoir moins d’enfants. »

Le nombre d’enfants qui meurent avant leur cinquième anniversaire a déjà diminué de 20 millions en 1960 à 8500000 aujourd’hui, des statistiques que Gates attribue principalement à la vaccination.
« Environ un tiers [de cette amélioration] est due à l’augmentation des revenus« , a dit M. Gates. « La plus grande partie a été obtenue par le biais des vaccins. Les vaccins seront la clé. Si vous pouviez enregistrer chaque naissance sur un téléphone portable – obtenir des empreintes digitales, un lieu – alors vous pourriez [mettre en place] des systèmes pour vous assurer que les vaccinations soient effectuées« .

Quand les industriels nous empoisonnent…

C’est légal puisque personne ne dit rien, aucun gouvernement, aucun organisme de protection de la santé ou de la sécurité alimentaire, non personne, à croire que soit tout le monde s’en fiche, soit c’est une volonté de nuire évidente. Deux articles sont proposés ici, les sources sont on ne peut plus sérieuses, mais le débat va tomber à l’eau car l’information trop peu relayée, alors n’hésitez pas, le silence creuse les tombes, et une de celles-ci pourrait bien être la notre. Au programme, du poison dans l’alimentation, du poison dans le dentifrice, si on rajoute l’eau, l’air ambiant, les médicaments et le reste, alors c’est clair qu’ils veulent vraiment lutter contre la surpopulation mondiale!


Du poison dans nos assiettes?

Après Le monde selon Monsanto, la journaliste et réalisatrice Marie-Monique Robin dénonce la façon dont l’industrie chimique empoisonne notre alimentation dans Notre poison quotidien, un documentaire qui sera diffusé sur Arte le 15 mars prochain.

Menée aux Etats-Unis, au Canada, au Chili, en Inde, et dans six pays européens, la France, l’Italie, l’Allemagne, la Suisse, la Grande Bretagne, et le Danemark, l’enquête de Marie-Monique Robin sera également publiée dans un livre à paraître le 7 mars. La journaliste s’est intéressée aux produits chimiques qui font désormais partie de notre alimentation. Conservateurs, colorants, anti-oxydants ou résidus de pesticides : ces substances, Marie-Monique Robin les considère comme de véritables poisons, et s’interroge quant à leur rôle dans le développement de maladies telles que le cancer, le diabète, l’obésité, ou les maladies neuro-dégénératives.

Lire la suite

Varicelle et zona, le jackpot des labbos…

Triste article que voilà, pas étonnant puisqu’à plusieurs reprises j’ai pu constater que les labbos-lobbys pharmaceutiques sont plus pourris que réellement soucieux de notre santé et qu’il y a un nombre de vérités qui se devraient bien d’éclater. C’est officiel, nous sommes avant tout des clients et des patients qui s’ignorent! Vous n’avez rien? il y a surement un médicament contre cela…

Je vous conseille de plus l’article sur les molécules publié aujourd’hui, à la fin la première partie du documentaire « les médicamenteurs » vous en apprendra déjà beaucoup…


La varicelle a toujours été considérée comme une maladie infantile bénigne, sans séquelles ni complications, qui guérit sans soin en quelques jours et confère une immunité définitive. On estime que plus de 90 % des Français sont immunisés naturellement.

Or, en 2004, quelques publications médicales suggéraient que la varicelle était une maladie grave, très contagieuse, qui préoccupait les instances médicales. Au fil du temps, les nouvelles se faisaient plus alarmantes, la maladie évoluant vers des formes très sérieuses. Enfin, du jour au lendemain, la varicelle est devenue mortelle, tuant « même des enfants en bonne santé ». Et non seulement elle s’est soudain aggravée, mais les cas se sont multipliés de manière très inquiétante, malgré nos « remarquables soins de santé ». « La France est au bord de l’épidémie », apprenait-on alors.

Il est évident que ceux qui ont l’esprit mal tourné (dont je dois faire partie) ont pensé que ces rapports alarmants avaient une raison cachée d’être autant diffusés et que les laboratoires n’étaient certainement pas étrangers à ces « nouvelles angoissantes ».

Lire la suite

Liste des 59 molécules surveillées par l'Afssaps

Vioox? Mediator? Mais si ces médicaments sont sur le marché c’est qu’ils sont testés et fiables non? Non? Vraiment? Quelle surprise, on doit se méfier de tout et même des médicaments maintenant, je vais finir par croire le documentaire « les médicamenteurs » qui est très très intéressant d’ailleurs…

Et dire que le nombre de médicaments potentiellement dangereux est très conséquent, 59 molécules qui ont toutes été testées et approuvées, qui ont été vendues et ont rapporté des millions d’euros aux entreprises qui les ont mises sur le marché.


Samedi dernier, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, annonçait sans les nommer que 76 médicaments en France étaient particuièrement surveillés. D’ores et déjà , nous sommes en mesure de publier la liste de 59 de ces molécules à risque, surveillées de près par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

Advertisement

Ils font l’objet d’une procédure spéciale de suivi des effets indésirables appelée «plan de gestion des risques». Les laboratoires qui les fabriquent doivent surveiller tout particulièrement les effets secondaires et les risques de ces produits, et les signaler aux autorités sanitaires. Le responsable de la revue Prescrire, Bruno Toussaint, nous déclare que «cette liste démontre que le Médiator n’est pas un cas isolé. Dans ces 59 médicaments placés sous surveillance par les autorités, certains devraient être retirés du marché, comme l’Arcoxia ou le Champix. D’autres ont une utilité, mais on ne sait pas si la surveillance des risques est efficace…». Le responsable de la revue médicale indépendante qui a alerté très tôt sur les dangers du Médiator précise « Pour l’instant, ce sont les laboratoires qui font les suivis d’effets secondaires, et les transmettent à l’Agence. Il faudrait mieux que ce soit fait par des experts indépendants».
Lire la suite

Le top 10 des drogues légales liées à la violence

Non, on ne va pas citer ici l’alcool, la télé, le foot, la cigarette, la connerie ambiante, il y a bien pire encore, je vous rassure! lol! On va se limiter aux médicaments, aux « prescriptions médicales » pour être plus précis dans les termes, et vous, vous êtes soigné avec quoi?


Récemment publiée dans la revue PLoS One, une étude de l’Institute for Safe Medication Practices (ISMP) met en évidence les pires prescriptions médicales coupables de rendre les patients violents. Parmi le top dix des plus dangereuses, on trouve les antidépresseurs Pristiq (desvenlafaxine), Paxil (paroxétine) et Prozac (fluoxétine).

L’inquiétude s’accroît au sujet des effets secondaires négatifs extrêmes de nombreux antidépresseurs et antipsychotiques populaires car, en plus de provoquer de graves problèmes de santé chez l’utilisateur, ces remèdes constituent aussi une menace importante pour la société. Le rapport de l’ISMP indique que, d’après l’organe d’enregistrement des événements indésirables de la Food and Drug Administration (FDA), de nombreux médicaments populaires sont même liés à des homicides.

La majorité des médicaments du top dix des plus dangereux sont des antidépresseurs, mais il y a aussi un remède pour l’insomnie, un pour le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), un pour le paludisme et un antitabac.
Lire la suite

1 259 260 261 262 263 264