La France complice d’un crime de masse au Yémen…

Ce pauvre pays est dans le malheur absolu, depuis trop longtemps. Ne comptons pas sur nos politiques pour hurler au massacre, pire ils y participent par la vente d’armes aux agresseurs saoudiens. Nos articles Le Yémen, de mal en pis : 4000 morts, 20 000 blessés, 1,3 millions de déplacés, 6,5 millions d’affamés, 13 millions de personnes privées d’accès aux moyens de subsistance (2015) La France participerait activement mais «discrètement» à la guerre au Yémen aux côtés des Saoudiens (2016) Yémen: « On a créé une crise humanitaire sans précédent »… (2017) Ça continue pour le pays le plus pauvre d’Afrique, qui se défend, avec l’énergie du désespoir. De quoi donner des leçons aux « gras du bide » prompts à gober la propagande, devant une assiette (encore) bien garnie, et inertes quant à résister à la destruction de leurs droits fondamentaux.

Dans l’indifférence générale, le pays le plus pauvre du monde arabe subit l’horreur d’une agression étrangère meurtrière. Bombardée nuit et jour, la population est affamée par le blocus. Le Yémen compte 27 millions d’habitants. Selon l’ONU, 10 millions d’entre eux nécessitent une aide humanitaire d’urgence, 7 millions sont menacés par la famine et un million sont la proie d’une épidémie de choléra. La pénurie de carburant paralyse les transports, le fonctionnement des réseaux d’eau potable, d’électricité, d’assainissement.

L’aviation saoudienne n’épargne ni les écoles, ni les hôpitaux, ni les lieux de culte. Répandant la terreur, elle cherche à faire plier le peuple yéménite. Ce n’est pas une guerre contre des combattants, mais une entreprise de démoralisation de la population, de destruction totale, d’arasement des infrastructures. L’action combinée des frappes aériennes et du blocus (aérien et maritime) vise à mettre à genoux une population tout entière. Riyad prétend défendre le gouvernement légitime. Mais alors, pourquoi imposer le blocus à l’ensemble du pays ?

Depuis mars 2015, la coalition dirigée par les wahhabites massacre des civils en prétendant combattre une rébellion coupable de s’être alliée avec l’ex-président Ali Abdallah Saleh contre son successeur pro-saoudien Abd Rabbo Mansour Hadi. Cette intervention a fait plus de 10 000 victimes, mais elle n’a pas fait bouger les lignes de force. L’offensive terrestre a échoué, la résistance yéménite est farouche, et un missile a frôlé la capitale saoudienne le 9 novembre. Des centaines de milliers d’enfants souffrent de malnutrition dans un pays dévasté par les bombes et affamé par le blocus, mais cette guerre est sans issue.

La propagande saoudienne la justifie, pourtant, en invoquant la légalité internationale. Le mouvement “Ansarullah” a investi la capitale du pays en septembre 2014 et poussé le président Mansour Hadi à la démission en janvier 2015. Ce succès inattendu a pris de court les Saoudiens et leurs parrains occidentaux. Décidés à intervenir, ils ont obtenu du conseil de sécurité de l’ONU le vote de la résolution 2216 du 14 avril 2015 condamnant la prise du pouvoir par les Houthis et réaffirmant la légitimité du président Hadi.

Cette décision onusienne a offert une couverture juridique autorisant Riyad à frapper le Yémen sans ménagement pour vaincre la rébellion. Perversion du droit international, c’est un chèque-en-blanc qui permet au pays arabe le plus riche d’écraser sous les bombes le pays arabe le plus pauvre. Tout se passe comme si l’agresseur bénéficiait d’une sorte de permis de tuer à grande échelle, avec la bénédiction de puissances occidentales qui lui fournissent des armes en quantité illimitée tandis que la rébellion houthie se voit frappée par l’embargo.

Les armes utilisées pour massacrer le peuple yéménite, la coalition ne les a pas trouvées au pied d’un sapin de Noël. Ce sont des armes occidentales. Les bombes larguées sur les enfants yéménites sont d’une précision remarquable. Félicitations ! Le système de guidage électronique est français. Grâce à leur rayon d’action, les F-35 saoudiens peuvent frapper où ils veulent. Encore bravo, les avions-ravitailleurs sont français. Le blocus maritime qui affame la population yéménite est d’une redoutable efficacité. Cocorico, la marine française y participe. L’histoire retiendra que Hollande et Macron ont fait crever les enfants yéménites.

Que vaut la vie de ces pauvres gosses, en regard de notre merveilleuse industrie de la mort ? La monarchie saoudienne est le premier client de la France. Elle lui a acheté 9 milliards d’armes entre 2010 et 2016, soit 15 à 20 % des exportations françaises. Sans états d’âme, la République arme le bras de l’assassin. Depuis deux ans, Riyad commet un crime de masse dont Paris est complice. En 2011, la France a détruit la Libye au nom des droits de l’homme. En 2017, elle participe à la destruction du Yémen au nom du chiffre d’affaires. La “patrie des droits de l’homme” n’est plus qu’un tas de fumier.
Curieusement, le chœur des pleureuses est aux abonnés absents. Il est vrai qu’on n’est pas en Syrie. Ni “Casques blancs” experts en maquillage, ni parlementaires écolos en vadrouille, ni droits-de-l’hommistes pour signer des pétitions. Le Yémen n’intéresse personne à Saint-Germain-des-Prés. Il est sorti des écrans-radar de la bobosphère. Mais pourquoi tant d’indifférence de la part de bonnes âmes si promptes à s’affliger du malheur planétaire ? La propagande occidentale nous fournit immédiatement la réponse : c’est la complicité des Houthis avec Téhéran. Appartenant à la communauté chiite “zaydite”, le mouvement “Ansarullah” servirait les ambitions de l’Iran.

Le voilà donc, son crime impardonnable, à ce Yémen rebelle. Il est du côté des forces du mal, il pactise avec les mollahs. Les Houthis et leurs alliés admirent le Hezbollah libanais, ils soutiennent la Syrie souveraine, ils croient encore au nationalisme arabe. C’est inadmissible. Pire encore, ces incorrigibles Yéménites, eux, n’ont jamais marchandé leur solidarité avec le peuple palestinien. Pour les impérialistes et leurs larbins, la rébellion victorieuse à Sanaa est une scandaleuse anomalie, une verrue à supprimer du paysage. C’est le Vénézuéla de la péninsule arabique. Ne cherchons pas plus loin les raisons du calvaire qu’on inflige à ce peuple courageux.

Bruno Guigue

Source de la photo de présentation : https://french.almanar.com.lb/659063

Publié par Mondialisation.ca

Voir aussi:

L’ancien président du Yémen, Ali Abdullah Saleh, vient d’être tué

L’Arabie Saoudite se préparerait à son plus grand bombardement de Sana’a pour venger la mort de son allié de quelques jours…/….

10 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    https://www.youtube.com/watch?v=5YNG1qhA2Vg

    vo st french

    https://www.youtube.com/watch?v=8iEqbQ4PDGA

    Comment la France participe à la guerre contre le Yémen !

    « Un pays neutre, c’est un pays qui ne vend pas d’armes à un pays en guerre. Sauf s’il paie comptant. »
    Coluche

  • engel

    Salut Volti,
    « Il faut être le changement », dit-on.

    Dans cette optique, ne serait-il pas judicieux d’écrire :
    « La CLASSE POLITIQUE FRANÇAISE complice d’un crime de masse au Yémen. »

    …Non?

    • Voltigeur Voltigeur

      J’ai toujours des scrupules à changer les titres, si l’auteur l’a écrit comme ça, pense t-il la france des politiques où la France des citoyens? Si nous avions le choix quel citoyen voterait pour une horreur pareille ? Bruno Guigue : Ancien élève de l’Ecole normale supérieure et de l’Ecole nationale d’administration, Bruno Guigue est un ex-haut fonctionnaire français. Chercheur en philosophie politique et analyste politique, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont « Aux origines du conflit israélo-arabe, L’invisible remords de l’Occident », « Faut-il brûler Lénine ? » et « Les Raisons de l’esclavage.

      • engel

        Oui des raisons et des explications, il y en a beaucoup.
        …Mais il en va d’un pays comme d’un groupe d’individus.

        Faire des généralités permet aux salauds de se dissimuler derrière la multitude…. bien au chaud qu’ils sont… « tous frais payés ».
        Ils se servent de la France pour leurs magouilles.
        Il est donc impératif que les français commencent au minimum à nommer le groupe de traîtres.
        Faute de quoi ,ne nous étonnons pas que dans un avenir prochain, nous soyons amenés à payer collectivement le prix de notre compromission.
        …Et la facture sera sans commune mesure avec nos petites lâchetés.

  • C’est sidérant ! Là encore, les petits trinquent, meurent. Ce sont de vulgaires objets qu’on ne regarde même plus.
    On met souvent les enfants en avant pour faire pleurer dans les chaumières. Mais massacrer des adultes, taper au hasard, vouloir « génocider » le vivant, c’est tout autant un crime.
    Nos élites devront le payer un jour. Le plus tôt sera le mieux. Comment peut-on encore dormir tranquillement quand on a lancé ses troupes et ses bombes sur un pays, et bloquer toute nourriture et tout soin ?

  • engel

    Y a pas à dire, comme c’est beau la compassion…

    5 coms au sujet d’un bien réel massacre/génocide humain.
    contre 150 traitants d’un monde fictif sans massacre animal.

    Ouahhhh, la priorité évidente de mes concitoyens dits éveillés est à pleurer.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Le retour de bâton va être mémorable!
    Et même qu’à cette occasion, je risque de prendre un plaisir malsain en contemplant le résultat sur les pleureuses du moment.
    ….Que voulez- vous, c’est mon coté compassionnel à moi ça.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • sombre

      Tu peux te consoler en disant que le texte fait l’unanimité quand à la reconnaissance de cette atrocité.
      L’intelligence serait de reconnaitre qu’il y a un massacre dans les deux cas : j’aurais moi aussi préférer ne pas voir 150 commentaires qui explique que  » on a toujours manger du boudin depuis la nuit des temps « .

      • engel

        Dixit: « L’intelligence serait de reconnaître qu’il y a un massacre dans les deux cas  »

        Pas de doute, « ça ose tout! »
        …Même faire la leçon en parlant d’intelligence.

        Comme Sombre « mal-lisant », tu es un sacré phénomène, toi!
        Tu prêches, mais faute de savoir lire, tu tombes systématiquement à coté.

        Pour ta gouverne, quand il est écrit:
        – « …d’un monde fictif sans massacre animal. »

        Cela signifie IMPLICITEMENT* et OBLIGATOIREMENT que le rédacteur affirme que dans le monde RÉEL IL Y A MASSACRE ANIMAL.

        …Toi, y en a comprendre?
        …Ou toi, y en a encore faire caca nerveux pour rien?

        Dorénavant, si tu pouvais essayer de réfléchir avant de commenter mes posts. Cela me ferait énormément plaisir. Et t’éviterait de passer pour un benêt.
        Mais si tu ne peux pas, tu peux aussi t’abstenir.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

        Merci.

        NB:
        *) « Implicite »
        Définition Larousse(au cas ou…)
        -« Qui, sans être énoncé formellement, découle naturellement de quelque chose ».

      • sombre

        Tu m’a l’air à fleur de peau. Tu parlais de 150 commentaires parlant du bien être animal contre seulement 5 contre les exactions au yemen : j’ai simplement fait remarquer que  » L’INTELLIGENCE  » (comprendre : celles des commentateurs ) serait de reconnaitre un massacre dans les deux cas.
        C’était un commentaire visant une portée plus large que ton humble personne, tout simplement. Je pensais que c’était IMPLICITE :)

      • engel

        Sombre,
        Perso je pense que tu es un(ou une)brave type, avec un gros cœur.
        … Mais que tu es lourd!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

Laisser un commentaire