Hérault : nouveau drame du refus du droit à la légitime défense….

Nous avons tous vu passer cette info, d’un citoyen à Béziers qui a tué un des cambrioleurs qui l’avait agressé avec sa famille. Cet homme est mis en examen pour meurtre. C’est à la « justice » de déterminer si, « la défense est proportionnelle à l’attaque« . Il aurait fait quoi le « juge » à la place de cet homme? On marche sur la tête dans ce pays. Face à deux voyous armés et violents, dont les intentions sont plus que claires, doit-on se sentir en danger, se défendre et protéger sa famille ? Et ce n’est pas la première fois, qu’on met en examen la victime. L’état de droit disparaît, la légitime défense aussi. Proposé par Itsmie…

Dans l’Hérault, un homme a été mis en examen pour avoir abattu un des deux cambrioleurs armés qui les ont frappés, lui et sa femme, à leur domicile le 5 octobre.

Les réseaux sociaux se sont mobilisés – et cela n’aura hélas aucun effet sur la justice rouge – pour soutenir Daniel Malgouyres, le propriétaire d’un site touristique réputé, qui a été mis en examen pour « meurtre ».

Ce qui choque profondément dans ces douloureux dossiers de rejet du droit à la légitime défense est qu’il existe un droit naturel fondamental : l’être humain a le droit de se défendre contre le danger et pour la sauvegarde de sa vie, et ce droit lui est contesté par une justice fortement teintée d’idéologie.

Ce qui choque encore est le message qu’envoient les juges aux honnêtes gens et aux criminels lorsqu’ils condamnent la victime qui s’est défendue :

  • Les honnêtes gens sont terrorisés par la sanction de la justice et ils choisissent de se laisser agresser, violer, violenter, détrousser, plutôt que d’être humiliés, exposés en une des quotidiens, lynchés au journal télévisé, pour terminer en prison.
  • Les criminels, eux, entendent encore mieux le message des juges : allez-y, agressez, cambriolez, volez, violez, nous avons neutralisé vos prochaines victimes, ils sont inoffensifs et ils ne vous causeront aucun ennui.

Le procureur, au lieu d’applaudir en héros Daniel Malgouyres qui a eu le courage et le sang-froid, face à ses deux agresseurs qui l’ont frappé lui et sa femme, de saisir une arme pour protéger sa famille et ses biens, et de tirer, vont chercher à savoir si « les conditions de la légitime défense sont bien réunies », a expliqué dans un communiqué le procureur de Béziers, Yvon Calvet :

« Il faut qu’il y ait une proportionnalité entre l’agression et la riposte et que l’acte de riposte corresponde à une absolue nécessité. Il faut que la personne qui fait feu ait pu le plus objectivement possible avoir la certitude d’avoir été en danger de mort ».

Dans cette déclaration, on comprend toute la lourdeur et la puissance de la présomption de culpabilité qui pèse sur la tête de la victime. On comprend que l’injustice est déjà en marche :

  • Une riposte proportionnelle ? C’est scandaleux. Au contraire, la riposte doit être dissuasive et définitive. Elle doit donner envie aux criminels de déguerpir s’ils tentent d’entrer chez vous, et puisqu’ils ne vous ont encore rien fait, il ne peut pas y avoir de proportionnalité. S’ils sont déjà dans l’appartement, la riposte doit les mettre hors d’état de nuire. Le couple a été frappé par les deux cambrioleurs, et au nom de la proportionnalité l’agressé n’aurait droit qu’à les frapper en retour ?
  • Répondre à une absolue nécessité ? Comment en est arrivée la justice à même examiner « l’absolue nécessité » lorsque deux hommes armés sont entrés chez vous ? N’est-il pas évident que leur simple présence chez vous déclenche une absolue nécessité ?
  • Que la personne ait pu le plus objectivement possible avoir la certitude d’avoir été en danger de mort » : combien de temps faut-il à un simple citoyen qui n’a aucun entraînement militaire, dans ces moments-là, pour évaluer « le plus objectivement possible » qu’il est en danger de mort. La victime devrait au contraire bénéficier d’une présomption absolue de circonstances atténuantes de sa capacité à évaluer le plus objectivement le danger de mort.

La justice dont le laxisme rend à la rue les dealers de drogue, les violeurs et les agresseurs de policiers armés de couteau craint que les honnêtes gens « abusent » du droit de se défendre.

Décodage

…/….

Lire la suite

Auteur et source © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

50 commentaires

  • soubiemyriam

    que la paix vous accompagnr.
    Le jugement n’a pas été rendu alors pourquoi dire « déni de légitime défense ». Il faut attendre le jugement.

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      La justice doit parler au nom du peuple français et le peuple français discute dans le sens de la légitime défense.
      Pourquoi le Procureur n’attend-il pas que quelqu’un se manifeste pour porter plainte contre les victimes du braquage ?
      Tandis que là, c’est lui qui s’autosaisit de la plainte que personne n’a vu comme s’il portait plainte lui-même.

  • SebitoZ

    Détenir une arme, c’est renvoyer au monde de l’énergie négative et augmenter la probabilité d’un retour de bâton.

  • Bonjour,
    Je sais que ça peut paraître choquant vu les circonstances, mais lorsqu’il y a mort d’homme, juridiquement parlant il est normal qu’il y ait une mise en examen. Ce qu’il faudrait c’est que dans le cas de légitime défense, la procédure devrait être adaptée et allégée, mais en attendant lorsqu’il y a mort d’homme c’est la mise en examen d’office quelque soit la raison et circonstance, c’est la même chose en Belgique et dans de nombreux autres pays.

    D’autant plus qu’une arme à feu a été utilisée ce qui complique beaucoup le dossier.

    Je le déplore car à la place du monsieur j’aurai agit de la même façon et j’assumerai ma mise en examen, de toutes les façon dans 95 % des cas la légitime défense est reconnue, dans le cas ici présent je vois mal qu’elle lui soit refusée.

    Orné

  • Leveilleur

    Notre justice et de plus en plus malsaine et diabolique n’ayons pas peur des mots. La justice la vrai disparait sous des raisons obscures, elle est impartiale et manque cruellement de compassion. Rien d’étonnant à ce que les gens finissent par faire justice eux même, c’est légitime de sauver sa vie et celle de sa progéniture, c’est dans l’ordre des choses et c’est dans notre instinct et n’importe quel être sensé en ferait autant sous le feu d’une agression violente.

    Paris: Il vole un sac à main et est poignardé par des témoins.

    http://www.20minutes.fr/paris/2131323-20170912-paris-vole-sac-main-poignarde-temoins

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Il fut un temps ou un agresseur, même mort, aurait été exposé en place publique pour bien faire comprendre aux agresseurs en herbe les risques encourus lorsque l’on choisi de nuire à autrui …

    M.G

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Nous ne sommes malheureusement plus en ce temps M G ! maintenant ce sont les victimes qui sont emprisonnées et jugées !

  • GROS

    En même temps, s’il ne sécurise pas suffisamment sa propriété…

    • Voltigeur Voltigeur

      Fut un temps(que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître) on pouvait laisser les portes ouvertes…

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        J’ai des amis, retraités, qui ne ferment jamais leurs portes à clé, même quand ils s’absentent. Moi non plus je ne ferme pas ma porte. Le terrain est clos et le chien veille, suffisant pour dissuader les petit trous du culs. Les véritables voleurs se moquent éperdument des serrures et autres systèmes de protection …

        M.G.

    • engel

      Mr Gros,
      Avez-vous étudié le dossier avant d’émettre cette malicieuse affirmation déguisée sous le conditionnel?

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      En même temps, le voleur n’avait pas suffisamment sécurisé la vulnérabilité de son corps. Peut-être une cotte de maille ou une armure en béton ?

  • gnafron

    ça me rappelle le délicieux film « Bienvenue chez les Rozes », où deux braves petits voyous sont les victimes

    d’ignobles bourgeois sans scrupules https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    dans se genre de circonstance … »on s’est battu le coup est parti tout seul » ou il allait tué ma femme et tu lui mets un couteau dans la main avant l’arrivée de la police (biensûr tu visais les jambes maiiiis avec le stress t’as pas anticipé le recul et désolé pour le trou dans la tête)

    • C’est risqué de commencer à mentir, avec les avancées de la police scientifique, ce serait dommage de se faire prendre à mentir et te mettre pour le coup dans les emmerdes alors que au final tu as le droit à la légitime défense, il est donc inutile de mentir.

      le soucis pour le cas ici présent on manque d’information,
      – les auteurs étaient-ils armés ?
      – Le propriétaire avait-il un port d’arme ?

      Ce sont deux questions cruciales pour évaluer si il était bien dans sont droit.

      Orné

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        ce genre de situation est tellement stressante que phoouuu en fait le trou noir https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gifTu agresses un de mes proches chez moi tu ressors pas indem je préserve avant tout mes proches. S’il faut commencer à se dire oui mais que va penser la police ils ont 15 fois le temps de les massacrer et là pour le coup la famille pourrai s’amuser à t’accuser de non assistance.
        Dans la version qui m’a été rapporté les cambrioleurs les auraient violenté on ne serait pas dans un cas ou un cambrioleur serait venu « discrètement vider tes tiroirs » dans ce cas là tu peut dans un premier temps le neutraliser ou le faire fuir

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        Les voleurs avaient-ils un port d’armes ?
        Les voleurs avaient-ils pénétré illégalement dans cette maison ?
        Les voleurs avaient-ils le droit de menacer de mort et de frapper les occupants de cette maison ?
        Les voleurs avaient-ils le droit d’exiger l’ouverture du coffre-fort ?
        Cela s’est-il passé la nuit ou le jour ?

        Il y a un complice qui n’est pas encore mort. Qu’il porte plainte s’il y a eu injustice à leur égard.

      • Je n’en disconviens pas, moi aussi Wolf, je ne vais pas calculer si on pénètre chez moi. Déjà il faudrait y arriver au vue du dispositif de sécurité, mais ceci est une autre histoire.

        Je parlai pour le cas ici présent, je cherchais à savoir sur quel chef d’inculpation le proprio doit faire face. Histoire de mieux juger et me faire une idée plus juste.

        @ Daniel,
        Je ne cherche aucunes excuses ou circonstances atténuantes pour les abrutis qui ont pénétrer chez lui.

        Ce qui m’intéresse ici c’est uniquement le cas du proprio. Et malheureusement légitime défense ou pas, sans un permis de port d’arme il n’avait pas le droit de tirer sur les abrutis. Et justement ça m’intéresse de savoir ce qu’il risque le cas échéant.

        Bon maintenant si ils étaient pas armé, personnellement, je me serait contenter de les neutraliser à mains nues, car je suis assez jouasse dans ce cas de figure, mais je n’irai pas de mains mortes dans ce cas, il me suffirait de dire aux bourres que ses cons étaient résistant (rires).

        Orné

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        sur le fond OK

      • gnafron

        @ Orné , en France tout au moins, nul besoin d’un « port d’arme », il suffit d’être chasseur, tireur sportif,
        ou amateur d’armes à poudre noire (qui sont en vente libre aux adultes)

        détention d’arme n’équivaut pas à port d’arme …

      • engel

        Bonjour Orné,

        Il serait peut-être opportun que tu mettes la pédale douce sur tes prouesses sportives et martiales, que tu nous comptes depuis des années.
        Surtout si tu l’envisages dans un véritable combat de survie où les règles n’ont plus coure.

        Faut-il rappeler qu’en combat réel corps à corps, plus de 80% des victimes(et même des pros)poignardées disent ne pas avoir vu le couteau.
        …Et ceci avant de prendre conscience qu’ils étaient touchés à plusieurs reprises!

        Bien sûr, ces 80% ne sont que les survivants qui parlent. Ils convient donc d’ajouter les morts.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        Et ceci n’est qu’un exemple de la mauvaise tournure que les choses peuvent prendre…

      • Salut Engel,
        C’est sympathique de ta part de t’en inquiéter, mais c’est des éventualités que nous voyons à l’entraînement, même si de bien entendu le risque zéro n’existe pas, j’en suis bien conscient. Je sais que en situation de rue, tout va beaucoup plus vite que sur un ring.

        Mais comme je l’ai souligné plus haut il faudrait déjà que des cambrioleurs puissent s’introduire chez-moi, ce qui me parait assez compliqué vu le dispositif de sécurité.

        Avec l’âge je me suis beaucoup assagit et j’ai certainement eu de la chance au vue de mon tempérament, ce n’ai donc plus maintenant que je prendrais des risques inconsidérés.

        Malheureusement on vis dans une société ou le danger est permanent, je tiens à toujours être en mesure de pouvoir protéger mes proches, c’est pour cela que à 44 ans je continue de m’entraîner comme si j’en avais 20 (sourires).

        Orné

      • engel

        …J’ai arrêté à 48.

        Ps: C’est moi qui ait la plus grosse.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • engel

    La mise en examen est tout à fait normale dans un système juridique sain.

    Il est normal de mettre en évidence les circonstances exactes; ceci afin d’éviter les mises en scènes macabres, pièges et autres règlements de comptes déguisés.

    Le vrai débat n’est-il pas plutôt :
    – Pourquoi la « justice » exige-t-elle une proportionnalité ou que sais-je, à partir du moment, où il est prouvé avec certitude qu’il y eut violation de domicile(pénétration de la propriété sans invite) avec usage de violence, ou refus d’obtempérer avec mise en danger des occupants?

    ..Mais quand on voit les forces enjeux et le résultat sur notre société, la réponse en devient évidente.

    DÉSTRUCTURATION.

  • Ananas

    Wolf-Spirit,
    je constate avec plaisir que nous avons la même approche de la chose,
    qui plus est,nous sommes de plus en plus dans ce cas.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • La proportionnalité n’est pas possible, déjà au plan psychologique.
    – D’un côté on a le commun des mortels (je ne parle pas d’Orné, genre aguerri aux sports de combat) qui meurt presque de trouille, avec un taux de cortisol et d’adrénaline au plafond devant la violation de son domicile puis les menaces et les coups, sachant que généralement il est le seul homme de la maison et donc le seul « capable » – ou ayant l’obligation – de faire face,

    – d’un autre on a deux malfrats, qui n’en sont probablement pas à leur premier coup et, comme les chiens en meute, se sentent plus forts ensemble, d’autant qu’ils sont les agresseurs.

    Donc automatiquement il y a déjà une grosse différence !
    Je ne vois pas me défendre chez moi contre des agresseurs, à mains nues, sous le prétexte que eux ne sont pas armés. Juste pour respecter une loi absurde.

    Je prône plutôt le: si vous rentrez sans permission dans une propriété privée, ou que vous agressez une personne en pleine rue, ne venez pas vous plaindre ensuite (ni vous ni votre famille), assumez les responsabilités de vos actes.
    Voilà qui diminuerait de façon drastique les violations de domiciles, vols, agressions …

    • Tu sais Biquette, si malheureusement je me retrouve face à 4
      ou 5 individus déterminés, je ne sais pas si je prendrais le dessus, on est pas dans un film. 2 voir 3 grand max, ça dépend de tellement de critère, il est dificile de savoir comment ce genre d’agression prendra tournure.

      La seule chose dont je suis sûr, c’est que je saurais comment réagir et quoi faire, mais sans pour autant savoir à l’avance l’issue finale. Et on parle bien de personnes ne possédant pas d’arme à feu.

      Il m’est déjà arrivé de me retrouver dans de salle situation où je n’avais pas de certitude de m’en sortir et en touchant du bois, je suis toujours là. J’ai donc dû apprendre à surtout les éviter, ça m’a valu de la prison, des heures d’intérêts généraux, et j’en suis à ma troisième thérapie ordonnée par la justice pour ma liberté conditionnelle. Celle-si j’ai décidé de la suivre sérieusement, j’en suis à ma troisième année et cela prendra sans doute encore deux ans. Dès lors, les situations violentes, ça me connais.

      Je suis pourtant si gentil (rires), comme de quoi.

      Orné

      • Voltigeur Voltigeur

        T’es le meilleur ! ;) Une simple femme qui garde son sang froid, peut étaler un connard (vécu) Donc pas la peine d’avoir des muscles, ou des connaissances qui dans certains cas ne servent à rien, ayant été apprises à la loyale. Pas de quartier pour moi, tu viens, tu assumes et la tendresse ou la loi, dans ce cas là, connais pas… ;)

      • Je n’ai jamais dit que j’étais le meilleurs, j’ai relativisé. Je ne fais qu’apporter mon témoignage au vue du sujet rien de plus.

        Bonne soirée Volti.

        Orné

      • Voltigeur Voltigeur

        Sauf qu’il y a des dizaines de possibilités, la salle de sport dans ces cas là, risque d’être loin et les choix restreints, tu as un avantage certain, celui d’avoir appris à te battre, mais ça ne saurait être un gage de survie. Les connards étant souvent en groupe, (effet de meute). Donc autant être boucher que mouton.. :)

      • Oui tout à fait, c’est ce que j’explique justement, il n’y a aucune garantie. Surtout face à des gens déterminés et rompu à la rue.

        C’est d’ailleurs pour cette raison que pour une personne qui veut apprendre vite et bien, je lui conseillerai plutôt un sport de combat que un art-martial sans être péjoratif envers les art-martiaux bien entendu.

        Orné

      • Naao

        Ben pour une personne qui veut apprendre vite et bien déjà, leçon numéro 1: tu vises les couilles et les yeux, ça calme pas mal.

  • engel

    Dixit: « La proportionnalité n’est pas possible, déjà au plan psychologique. »
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Dans un stress intense de portée vitale, j’affirme que tu as raison.
    Le premier but d’un prédateur est de mettre en état de faiblesse psychologique sa victime.
    La réponse est soit l’effondrement avec sa soumission; soit l’explosion hormonale avec sa violente déraison.
    ….A moins d’être en pro aguerri. Et encore, tant que la situation correspondra à son archétype intégré, sinon pour lui aussi, tout s’effondrera.

  • Naao

    Ben déjà dans la mesure où il y a 2 cambrioleurs et un seul mec à la maison, l’élimination définitive d’un des 2 cambrioleurs est la base pour se mettre à l’équilibre, tant qu’il y’a surnombre d’un coté y’a pas d’équilibre, avec ou sans arme.
    Mais de toutes façon, abandonner le droit de se faire justice pour filer ça à autrui est une aberration.
    Comme déjà dit en commentaire de l’article sur le gus qui s’est fait ouvrir par la foule après un vol à l’arrachée:
    La police/justice légitime la petite délinquance, puisqu’elle est punie par eux, bien moins sévèrement que par la vindicte populaire.
    Si tu risque de te faire tabasser à mort pour le vol d’un bonbon ou d’une cigarette, ben tu demandes poliment qu’on t’en file une plutôt que de voler.
    Ca ferait disparaître la petite délinquance en un rien de temps. Quant au grand banditisme, de toutes façons, police ou pas, les mafias bossent.
    Je compare souvent le travail de la police à celui d’un arbitre sur un terrain de foot: instaurer le pas vu / pas pris et l’irrespect des règles.
    Si un joueur met la balle en touche et que l’arbitre se trompe et lui donne la touche plutôt qu’à son adversaire, combien de joueurs vont dire « non monsieur l’arbitre c’est moi qui l’ai sorti » et combien prendront la balle alors que la règle veut qu’il la donne à ses adversaires ?

  • .article35. .article35.

    Bonsoir à tous.
    Pour moi la première leçon est qu’il ne fallait pas dessouder UN cambrioleur, mais les deux . Et ensuite, voler sous les radars autant que possible . Mais déposer deux ordures dans un conteneur en toute discrétion ça demande un sang froid au dessus de la moyenne, j’en conviens .
    Sinon cette affaire a le mérite de mettre en relief une fois de plus que notre société est en train de ce scinder en trois composantes distinctes .
    La première :  » le monde d’en haut » . Bon chic bon genre, un rien bobo, c’est à cet étage qu’on trouve la vermine en col blanc et leur complices en robes noires . ceux qui vivent sur notre dos , se gavent de notre labeur et s’abreuvent de notre sueur . Ceux qui font les lois dans le sens qui leur convient. Ceux qui vont nous déposséder de tout notre patrimoine et de nos moyens de subsistance de façon sournoise .
    La troisième :  » le monde d’en bas » . Prédateurs sociaux, qui vivent comme les premiers sur notre dos, mais sans utiliser le vernis de la légalité . Eux c’est franco ….ils volent, violent , tuent, rackettent ….en toute impunité car les premiers préfèrent les laisser dans une relative liberté d’agir tant qu’ils ne franchisent pas la limite et ne s’en prennent pas à eux . Par exemple :un outrage à magistrat ( crime de lèse majesté ) c’est le cachot directe, tandis que le viol d’une plébéienne c’est une anecdote culturelle.
    La troisième composante peut se permettre quasiment tout sans que rien ne vienne y faire obstacle
    .Les forces de l’ordre aux ordres du premier groupe sous le commandement des truellistes n’ayant plus aucun moyen de remplir leur mission première  » la défense des personnes et des biens » se trouvent reléguées au rôle de précepteur sur le bord des routes . Un des avantage de la troisième composante est de pouvoir être agitée et manipulée comme un croquemitaine dès que les intérêts de la première sont menacés .
    Reste enfin la deuxième composante, vous aurez deviné à qui je fais allusion . Cette bonne plèbe franchouillarde qui fait le ludion entre les deux autres . Alors là….pas de quartier… elle en prend plein la « chetron », la classe moyenne du citoyen lambda . Pillée par le haut , saccagée par le bas .Prise entre le marteau et l’enclume elle n’ose même plus respirer sous peine de se faire taxer un peu plus au porte monnaie ou de se voir condamnée aux galères pour avoir appelé un rat : »un rat ».
    Interdite de penser vrai, de parler vrai, elle n’a même plus le droit de disposer de sa vie en assurant elle même sa propre sécurité , Elle doit abdiquer son droit à la survie à la bonne appréciation des robes noires . Et éventuellement leur vouer une reconnaissance éternelle si d’aventure l’injustice n’est pas trop dure avec eux . Tant qu’elle est assidue au labeur et bonne à traire on lui permet à l’extrême limite d’envisager un l’avenir potentiel sous un joug sécuritaire qui justifie toutes les mesures liberticides imaginables . Mais si d’aventure elle ose la ramener sur un sujet qui fâche , alors là, c’est la Saint Barthélémy du péquin . Gazage style Verdun et la stasi aux trousses .
    Mais je vais vous faire une confidence, en cherchant bien il y a tout de même les embryons d’une quatrième composante . Ceux là ils ne sont pas vraiment classables . Insoumis et pas vraiment gérables , un peu comme du mercure, ils glissent entre les doigts et sont difficiles à fixer . C’est un peu comme ces vieille bombes de la WWII qui dorment sous trois mètres de terre mais qui vous pètent à la gueule si vous les secouez . Ceux là……???????
    A vous de choisir votre camp .https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Voltigeur Voltigeur

      Choisir ? Pfft!! Mais personne n’a le choix, les carpettes sont de rigueur. Il faudrait vraiment que les citoyens se prennent en charge. Quand la société n’assure plus la sécurité, il est du devoir de tous de se défendre. Je rappelle quand même que, l’état d’urgence est permanent, inscrit dans la constitution, sans notre avis et comme d’hab.., les morts seront honorés avec bougies et petits mots compassionnels… Le temps qu’on appelle au secours, les délais sont à l’appréciation du standard d’appel, alors autant prendre les devants, avant d’avoir le « privilège », d’être imposés de bougies en souvenir, vite brûlées, vite oubliées. Désolée je refuse d’être la brebis contente de son sort funeste :(

      • .article35. .article35.

        D’abord je lis ça : « Choisir ? Pfft!! Mais personne n’a le choix »
        et ensuite ça : « Désolée je refuse d’être la brebis contente de son sort funeste :(  »
        Si je ne me trompe pas , c’est bien un choix ,non?
        C’est donc bien la preuve que n’importe qui peut faire un choix. Mais ce n’est pas la solution de facilité qui elle implique de rester dans le rang. De rester une carpette.
        Entrer dans la quatrième catégorie impose de larguer cette sainte trouille qui nous empêche même d’envisager de nous défendre en cas d’agression . Non par la peur de l’agresseur, mais par la peur des conséquences au niveau judiciaire . Quand des vermines encore imberbes terrorisent des quartiers entiers, j’ai du mal à croire que personne n’a les moyens physique de les décalquer . Seul la peur de la robe noire l’empêche . Alors oublions nos peurs et faisons ce qui est juste , pas forcement légal .

      • Voltigeur Voltigeur

        Oui c’est un choix et c’est le mien. Pour le reste le « qu’est ce que je peux faire? » m’a dissuadée, être carpette est aussi un choix, mais on ne se plaint pas on assume. Le plus triste c’est que personne n’y voit de solution, pourtant, nous sommes les 99%….

      • Naao

        y’a pas de 99% malheureusement. y’a plus que du 1 pour 1

      • .article35. .article35.

        « Le plus triste c’est que personne n’y voit de solution, pourtant, nous sommes les 99%… »
        Je ne pense pas que le manque de solution soit le coeur du problème.
        Des solutions , on en a tout le tour du ventre . Des plus pacifiques, comme la désobéissance civile , à la plus violente comme l’insurrection armée. Ce qui fait défaut c’est l’audace ….oser les mettre en pratique . 1% d’actifs fera toujours plus de choses que 99% d’inertes . Mais si ces 99% voulaient se donner la peine, alors tout est possible.
        Le problème est simple : la peur des conséquences empêche l’audace . Sans audace pas d’action . Sans action pas de changement . Et le diabolisme du système consiste simplement à nous laisser UN CHOIX. Accepter docilement ce qu’il nous prépare comme futur . Ou prendre notre destin en main, mais en assumer les conséquences et la peur qui va avec . la boucle est bouclée.
        Tant que nous serons soumis à ce choix rien ne bougera . la libération viendra quand nous ne l’aurons plus et que quelque chose de plus fort que la peur l’aura remplacée.
        Regarde les racailles de banlieue . Imagine un pays peuplé de ce genre de population. Qui pourrait le gouverner ? Personne n’aurait de prise sur ces gens.La prison c’est une fierté pour eux. Les sanctions fiscales ne les touchent pas. Il n’y a pas de moyen de pression . Plus rien ne leur fait peur ( à part peut être une bonne rafale).
        Il y a un visuel qui ressort régulièrement sur le site et qui dit en substance :  » là où personne n’obéit , personne ne peut commander ».
        A la sauce nustrale ça donne  » souvent conquise, jamais soumise ».

    • Naao

      Perso je pense qu’il n’y a que deux sortes d’humains, les Hommes et les sous-Hommes, autrement dit, Homo sapiens Sapiens et Homo Sapiens Domesticus.
      La seconde, « domesticus » comprend deux sous-races pourries: les maîtres et les esclaves, inutiles tous les deux à part les uns pour les autres: le maître, trop con pour faire ce qu’il a à faire a besoin d’un esclave, l’esclave, trop con pour savoir quoi foutre a besoin d’un maître pour lui dire quoi faire.
      et comme dirait une petite marseillaise « Ils aimeraient nous monter les uns contre les autres! Mais si Dieu le veut bien… ce sera les gens simples contre les ordres! »

  • Pour plus de détails, et l’agresseur était armé,
    http://www.20minutes.fr/montpellier/2146011-20171006-herault-home-jacking-tourne-mal-cambrioleur-tue-victime

    Leur jardin avait été élu jardin de l’année, une endroit magnifique ! & avec une belle ambiance !
    https://www.youtube.com/watch?v=b8xLpM5J-88

  • engel

    ..Sinon, vous avez la technique du bisou, recommandée par tout bon pacifique encore vivant.