Les sombres mises en garde de Chevènement…

Encore des mises en garde sur le devenir de notre société, et ce n’est pas joyeux si on persiste à ignorer les évidences.

Dans son dernier livre, qui s’apparente à un testament politique, Jean-Pierre Chevènement multiplie les mises en garde: contre les risques de guerre civile en France, contre une pression migratoire aux effets potentiellement dissolvants, contre une globalisation qui sème le chaos.

Mine de rien, le cours des événements a souvent donné raison à Jean-Pierre Chevènement. Il avait mis en garde contre le chaos que les interventions occidentale en Irak allait engendrer. Il avait prévu que l’euro ruinerait l’industrie française et creuserait de dangereux déséquilibres au sein même de l’Europe. Il avait encore anticipé, de longue date, le retour aux valeurs républicaines dont chacun se gargarise aujourd’hui.

C’est pourquoi la lecture de son dernier ouvrage n’est pas inutile. Dans cette somme de près de 500 pages, Chevènement ne livre pas seulement une synthèse de l’ensemble des analyses qu’il a déjà pu développer, étayées par une impressionnante érudition historique et géopolitique. L’ancien ministre âgé de 77 ans propose surtout une sorte de testament politique, lesté d’une série d’avertissements qui mériteraient d’être entendus.

Guerre civile

L’ancien ministre de l’Intérieur développe une analyse fine du terrorisme et de la manière de le combattre qui ne saurait se résumer aux réponses sécuritaires. «Si le chômage de masse n’explique ni ne justifie le passage à l’acte terroriste, il créé, avec l’excessive concentration de jeunes dont l’imaginaire ne coïncide nullement avec l’imaginaire national, l’humus où le terrorisme mondialisé a semé ses graines», avertit-il.

Le terrorisme islamiste vise ainsi à «exploiter les failles de la société française pour y semer et y faire fructifier les graines de la guerre civile». Chevènement ne masque pas son inquiétude: «Le télescopage du terrorisme islamiste avec la montée du Front national peut rompre l’unité du pays dans les années qui viennent». La poursuite d’attentats meurtriers mettrait à rude épreuve la résilience française.

«Des esprits faibles ou des groupes manipulateurs peuvent se laisser entraîner à des actions de représailles», prévient-il. L’auteur envisage que «s’enclenche alors une spirale de violences et de ressentiments lourds de menaces pour la paix civile». On ne peut ainsi exclure «la perspective d’affrontements étalés sur une longue période, un peu à l’image de ce que furent les guerres de religion en Europe».

Cette alarme rappelle celle qui avait été tirée par Patrick Calvar, directeur général de la Sécurité intérieure, le 10 mai 2016. Devant la Commission de la défense de l’Assemblée nationale, notant que «les extrémismes montent partout», il avait confié s’intéresser «à l’ultradroite qui n’attend que la confrontation» avant de conclure: «Cette confrontation, je pense qu’elle va avoir lieu».

…/…

Pression migratoire

Les migrations seront l’un des grands défis du siècle, prévient l’ancien ministre de l’Intérieur. «Cet afflux migratoire en provenance d’Afrique ne peut que se poursuivre», estime-t-il en appelant à clairement distinguer le déplacement des réfugiés des migrations économiques afin de faciliter l’accueil des premiers.

«Les grandes migrations du début du IIIème millénaire peuvent-elles donner lieu à un métissage constructif ?» Chevènement pose les termes du débat d’une manière qui ne plaira pas à tout le monde. «La réponse à cette question n’est pas simple, parce qu’elle dépend à la fois de la vitalité biologique et culturelle de la société d’accueil et de l’attitude des migrants eux-mêmes, soit qu’ils aspirent à s’intégrer dans la société qui les accueille, soit qu’au contraire ils veuillent y importer non seulement leur religion mais aussi leurs mœurs, voire leurs lois».

…/…

Chaos mondial

«Le tsunami d’une globalisation devenue à elle-même sa propre fin nous emporte tous», observe Chevènement. C’est bien, en dernière instance, ce dérèglement planétaire qui aggrave la menace terroriste et aiguise les pressions migratoires. L’auteur évoque la «gouvernance par les nombres» d’une finance mondialisée qui débouche sur «un monde inégal et incertain».

Nous vivrions à l’heure d’un «néo-féodalisme postmoderne», l’hégémonie des Etats-Unis étant simplement menacée par la montée en puissance chinoise. Chevènement situe «en Occident, et plus généralement dans la globalisation, la source principale du chaos qui nous emporte». Un rappel qui n’est pas anodin à une époque où d’aucuns estiment que le terrorisme islamiste est la principale menace qui pèse sur l’humanité.

L’auteur décrit sévèrement un «Saint-Empire euro-américain» qui se manifeste par une «domination souple, à géométrie variable, hiérarchisée, différenciée, laissant survivre quelques pans de souveraineté» dans les pays membres de l’Union européenne. Celle-ci ne serait, au fond, qu’un sous-ensemble de «l’Euramérique» car «les Etats-Unis sont le véritable fédérateur politique et militaire de l’Union européenne».

A cette «Europe germano-centrée» et qui ressusciterait la «vocation impériale ancienne des Germains», le gaulliste Chevènement oppose une «Europe européenne», union de nations réellement indépendante. Refondée par un nouveau traité, cette Europe vivrait à l’heure d’une «monnaie commune» et non plus unique. Libérée de l’influence américaine, elle oserait des partenariats aussi bien avec la Russie qu’avec l’Afrique.

…/…

Lire l’article complet

Auteur Eric Dupin  pour SLATE

Un Défi de civilisation – La seule stratégie pour la France, de Jean-Pierre Chevènement

Éditions Fayard

Vu sur Les-Crises

6 commentaires

  • Rainette

    Visionnaire Chevènement ? En tout cas plus lucide que beaucoup d’autres sur ces problèmes.

  • gnafron

    «les Etats-Unis sont le véritable fédérateur politique et militaire de l’Union européenne».

    Chevènement, asselineautiste ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • ROSSEL

      Je vous conseil amicalement d’acquérir le tout récent dernier numéro du journal »Le crapouillot ». Les prétendants au trône républicain y sont tous systématiquement disséqués y compris les plus farfelus. L’article concernant F. Asselineau est particulièrement intéressant.

  • ROSSEL

    Privilégier les réfugiés pour cause de guerre aux autres n’a pas lieu d’être. Les famines annoncées en Afrique de l’Est provoqueront des dizaines de milliers de morts. Les persécutions religieuses un peu partout dans le monde apportent tous les jours leurs lots de victimes. Les « réfugiés » qui déferlent quotidiennement sur notre continent quittent leurs pays majoritairement pour fuir la misère et trouver une vie meilleure. Ceux qui le font en raison des conflits ne sont qu’une minorité.
    Considérer le FN comme une cause de guerre civile est d’une parfaite mauvaise foi. La montée de ce parti n’est que la conséquence logique d’inquiétudes légitimes dues à l’invasion et à la montée en puissance en France d’une religion parfaitement incompatible avec ce qu’il reste de notre pays. La défiance et l’écoeurement envers les politiciens classiques viennent contribuer à son ascension contrôlée. On peut même considérer que le FN est un élément modérateur qui canalise des mécontentements qui chez un peuple encore vigoureux s’exprimeraient de manière plus radicale. L’existence de ce parti est une condition indispensable à la mort en douceur de la France.
    M Chevènement, dont les prises de positions iconoclastes et visionnaires méritent le plus grand respect, en écrivant ce livre certainement fort intéressant n’apporte rien de nouveau. D’autres avant lui ont faits états des mêmes préoccupations mais leur aura sulfureuse ne suscite guère la même sympathie.

  • Et oui comme je comprends bien ce que vous dites.
    Pourtant je vis en Suisse qui ne peut pas se comparer à la France. L’histoire de la France et de la Suisse n’est pas du tout la même.

    En ce moment il y a lieu d’être préoccupé, parce que ce qui n’apparait pas clair à beaucoup trop de personnes est une réalité.
    Le danger est bien là, bien caché par nos médias mainstream qui servent la mondialisation et nous vendent les bons sentiments,

    Il y a effectivement une envie chez tout être humain de laisser place à nos sentiments d’amour, et d’un autre il faut éviter d’être aveugle parce que les bons sentiments auquels nous pouvons céder aujourd’hui, peuvent nous mettre réellement en danger aujourd’hui déjà, voir demain.

    Malheureusement derrière ce que nous prônent les médias, ce n’est pas vraiment une réelle unité qui est le but mais plutôt la division pour que le NOM puisse mieux régner.

    Et parmi les nombreux migrants qui ne cessent d’arriver et qu’on voudrait nous imposer se trouvent certainement des bonnes personnes qui ont des bonnes intentions mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

    Ce qui m’amène à dire que parfois pour éviter le pire il vaut mieux prendre des mesures dites radicales pour empêcher le pire d’arriver. Si ce n’est pas déjà trop tard dans certains pays.

    Demain si nous ne prenons pas la peine de comprendre ce qui se passe, il risque d’y avoir réellement du racisme. et de la haine parce que les gens devront faire face la réalité. Des pays vont perdre leur propre identité et leurs vraies valeurs et devenir malheureusement la proie de personnes aux idées très radicales et extrémistes qui elles ne laisseront pas la place aux bons sentiments.

    D’autre part, quand on aide davantage les gens qui ne sont pas originaires du pays plus que les autres qui sont dans des situations précaires, sans travail, au chômage etc. Cela fait naître des sentiments d’injustices qui finissent aussi par rendre les gens racistes. C’est une réaction de défense, réelle et humaine.

    Certains partis politiques ont très bien compris ce qui se passe.

    Il existe en effet au moins un parti dans chaque pays, qui ne plait pas par ses idées qui sont différentes des autres. ils sont très souvent mal compris par la plupart des gens justement parce que ces choses là que je viens d’écrire plus haut, ne sont pas comprises.

    Les personnes qui s’informent voient déjà ce qui se passe dans certains pays et que les médias essaient de nous cacher, d »autres pas encore. Il est urgent que les gens se réveillent.

    ce que je recommande aux personnes de s’informer mais loin des médias mainstream qui on le sait mentent, désinforment et ne donnent pas les infos dont encore beaucoup de personnes ont besoin.

    Voilà ce que je pense de tout ça. Il est clair que les choix à faire ne sont pas faciles.

    Etncelle

    Je n’ai volontairement pas donné tous les détails, cités des noms sachant qu’ici la plupart des personnes ont déjà eu l’occasion de lire les informations avec beaucoup plus de détails.

  • Spike636

     » «Si le chômage de masse n’explique ni ne justifie le passage à l’acte terroriste, il créé, avec l’excessive concentration de jeunes dont l’imaginaire ne coïncide nullement avec l’imaginaire national, l’humus où le terrorisme mondialisé a semé ses graines»
    Le terrorisme islamiste vise ainsi à «exploiter les failles de la société française pour y semer et y faire fructifier les graines de la guerre civile»  »

    Il n’y a rien de visionnaire la dedans, ça fait des années que ce type d’observation a déjà été faite.

Laisser un commentaire