Orthographe: Quelles sont les bêtes noires des Français?

Capture d’écran du site de l’éditeur Magnard.

On m’a demandé un sujet sur la langue française. Verysheep? Mouton-enragé? je ne sais plus mais le voilà!

Pourquoi notre langue est à ce point massacrée? Il n’y a pas photo, l’enseignement y est pour beaucoup et pour enfoncer le clou, le nouveau langage SMS qui estropie allègrement pour aller plus vite, la langue française. Il est tout aussi vérifiable que les anciens, écrivent bien mieux que les jeunes générations.

Les fautes d’orthographe deviennent d’une banalité affligeante, et malgré les remarques, bien peu font les efforts nécessaires pour se corriger. Pourtant comme nous essayons de bien parler, il est important de bien écrire, même si notre langue est très difficile. Moi même si je ne fais pas attention, il m’arrive de « fauter » comme tout le monde. Alors? Il ne tient qu’à nous,  à vouloir nous améliorer dans le bien écrire. Et ne parlons pas des « anglicismes »…

Imaginez un DRH recevoir un CV bourré de fautes d’orthographes. Certains diront que l’instruction n’a rien à voir avec l’intelligence et ils auront raison, mais un texte bien écrit, est plus facile et agréable à lire,  car il permet de porter un regard plus attentif, sur celui qui en est l’auteur. A l’heure où les genres sont confondus, il serait opportun, que vous ne confondiez pas le masculin et le féminin.

Si vous doutez de la terminaison, posez vous la question, à savoir il ou elle? Dit on  marche mondial ou mondiale? Intervention crucial ou interventionnisme cruciale? Ce n’est pas anodin, même des journalistes font cette confusion. Et dans les commentaires du blog, c’est flagrant.

Je ne vais pas jouer la maîtresse d’école, je n’en ai ni la compétence, ni la formation. Et de vous à moi, je n’ai même pas mon certificat d’études primaires. Je suis autodidacte. Donc!! rien n’est impossible. . Pour illustrer mes propos, deux petits articles de 20Minutes.

Volti

Éducation: Une grosse erreur de conjugaison se glisse dans un manuel de Français.

La conjugaison de certains verbes au passé simple pose souvent quelques problèmes aux Français, enfants comme adultes… Et parfois même aux éditeurs de manuels scolaires. Le livre Mon cahier de français 4e, publié en avril aux éditions Magnard, présente en effet une belle bourde dans ses tables de conjugaison, signalée par BFM Business.

Comment se décline le verbe « voir » au passé simple ? « Je vus, tu vus, il (elle) vut… ils (elles) vurent », répond le manuel en lieu et place de « je vis, tu vis… », conjuguant la faute à toutes les personnes.

« Un enseignant nous a informés de cette erreur à la rentrée », reconnaît Florence Benichou, la directrice des relations scolaires de Magnard, auprès de BFM Business. Si Magnard n’offre pas d’explication à la présence de cette erreur, le syndicat des correcteurs n’hésite pas : « Ce livre a tout simplement été mal relu, les éditeurs rognent de plus en plus sur les frais de correction », assure Pierre Lagrue, membre du syndicat et ancien directeur du service correction de l’encyclopédie Universalis, à BFM Business. L’éditeur, interrogé par la chaîne, parle d’une simple « coquille », que les enseignants rectifieront en classe, et n’envisage pas de retirer le livre de la vente.

Auteur M.C pour  20Minutes

 Orthographe, quelles sont les bêtes noires des Français ?

Zéro pointé. En 2015, les Français font de plus en plus figure de cancres. Si en 2010, 51 % maîtrisaient les règles fondamentales d’orthographe, aujourd’hui, ils ne sont plus que 45 %. A l’origine de cette baisse de niveau, l’augmentation des erreurs grammaticales, pointée par le premier baromètre Voltaire.

Beaucoup de fautes de grammaire

La langue française distingue en effet deux types de fautes : les fautes grammaticales, à savoir la façon d’écrire un mot en conformité avec une règle de grammaire (accords, conjugaison…) et les fautes lexicales, qui concernent la façon d’écrire un mot en conformité avec l’orthographe du dictionnaire.

…/…

Le participe passé suivi d’un infinitif, une « règle vicieuse »

En tête des difficultés relevées figure le participe passé suivi d’un infinitif (dit-on « les enfants que j’ai entendu crier » ou « les enfants que j’ai entendus crier » ?). Pourtant, c’est ce qui est demandé aux collégiens dans le cadre du projet Voltaire. : « cette règle est vicieuse ! » plaisante Pascal Hostachy, responsable du projet.

Viennent ensuite la règle sur l’emploi de l’indicatif ou du conditionnel (doit-on dire « je ferai » ou « je ferais » ?) et celle sur l’accord de l’adjectif qualificatif (« des comptables compétent » ou « des comptables compétents » ?). Autres casse-tête grammaticaux : quel temps doit-on employer après « si » (« s’il neige, je prendrai mes skis » ou « s’il neige, je prendrais mes skis » ?) Ou encore le dilemme entre l’emploi du participe passé ou de l’infinitif (dit-on « il a mangé » ou « il a manger » ?)

…/…

Les fautes influent sur la vie réelle

…/…

Pourtant, ces fautes d’orthographe peuvent influer dans la vie réelle, comme le rappelle Sandrine Campese, l’auteur de 99 dessins pour ne plus faire de fautes : « Imaginez, vous payez d’avance dans un magasin : le vendeur écrit « a payer » sur le bon au lieu de « a payé ». Quand vous y retournez, ce n’est plus le même vendeur. Celui-là vous demande donc de payer, alors que vous l’avez déjà fait ! ».

Lire l’article complet

>EN IMAGES : 21 illustrations pour ne plus faire de fautes en français

Auteur Lison Lagroy pour 20Minutes

Voir:

Orthographe: Les Français maîtrisent de moins en moins bien leur langue

Orthographe: «Faire des fautes n’est pas lié à l’intelligence»

 

 

81 commentaires

  • GROS

    Ses vrais, sa deviens dure de trouvé dé comantères (voir aussi des biller de blog) dent lesquelle ils n’y as pas de fote de fransais. Sa en ai presque désespairent.

    (mes jeu noeud désespaire pas que certain arivent en fin a mettre un T a « quant à »…)

    Bisou à tousse.

  • SURICATE

    LA FAUTE à QUI ? à celui qui a imposé la METHODE GLOBALE dès le CP ! KOZEL

    • engel

      Oui,…et aux profs qui ont accepté sans mot-dire!

      Il faut dire que c’est pas comme si on leurs avait baissé le salaire. ..Non mais, faut rester digne quand même.

      • engel

        Quand je compare le niveau de français d’un petit paysan (niveau certificat d’étude début 1900) avec le mien Bac+… j’ai honte! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • Dubitatif

      @ Suricate comme tu m’as manqué ! et bonsoir à tous les
      zamis M.E.

      Perso, je suis dyslexique et dysphasique lexicale, ajouté
      à un cerveau gaucher dit à 100% et j’écris manuellement
      à l’envers… BREF LA TOTALE. Mais je suis douée en maths
      (quand même un truc qui marche chez moi)

      Mon alphabet est DOUBLE, car je ne lis pas les même lettres
      que vous. Exemple, le d est pour moi un N et il en est
      ainsi pour les 25 lettres restantes….

      Résultat je dois décoder et recoder pour me mettre à l’endroit et faire des phrases lisibles pour tous.

      Mais tout ce chminblic dans mon cerveau va à la vitesse de
      la lumière (+ peut-être ?)

      Ajoutez une surdité… ce qui fait que je suis toujours sur
      le qui vive de peur de rater quelque chose (à l’écrit, lecture et écoute). EPUISANT….

      Il n’empêche à l’heure de la Navette spatiale, les blouses
      blanches sont pas foutues de TROUVER d’où vient ce blem
      de dyslexie qui touche 1 gars sur 4 et 1 fille sur 9.
      Pour l’ortho, je trouve que je me débrouille pas mal avec
      pourtant tous ces défauts de fabricationhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • tu nous avais pas dit que tu écrivais un livre ? …
        doit pas être simple …

      • Dubitatif

        @ Bélier enragé j’en suis à mon 4e édité.. là je bosse
        au 5e (toujours des polars à thème scientifiques) genre
        le fonctionnement des végétaux, ou les mystères de l’eau
        liquide, ou celui des nombres…
        en + je bosse au scénar du film tiré d’un de mes romans
        (encore de l’ortho…) et en effet avec tous mes handicaps
        cumulés ce n’est pas simple…. pour les autres (je ris)
        moi, je trouve ça normal…

      • voltigeur voltigeur

        Effectivement avec tous tes soucis, tu es géniale!!
        Moi aussi j’écris à l’envers, vive les miroir pour
        le décodage, je suis une gauchère contrariée.
        On doit faire avec nos petites et grosses misères.. love

      • Je suis dyslexique aussi Quand la fatigue est là, je dois sans cesse revenir en arrière car j’ai mes lettres inversées. et ça pose problème aussi pour certaines règles d’orthographe. de plus je suis autodidacte, car je suis, et étais trop tête brûlée pour l’école. Tout ce que je sais et maîtrise, je le dois qu’à moi même. Par contre niveau orthographe, j’ai toujours été assez faible, c’est presque une phobie pour moi, ça crée un manque de confiance à se niveau, ce qui du coup je fais des fautes qui normalement son évitable.

        Je pense que beaucoup son dans mon cas, suivez mon regard (sourires).

        Orné

        PS : un autre cousis qui est surtout lié à l’ergonomie de l’espace pour éditer, c’est que c’est une fenêtre réduite qui retreint la visibilité du texte. Pour une personne qui est forte en orthographe, cela ne pose pas de problème en particulier, mais pour une personne faible qui dois sans cesse se relire et être concentré, c’est un peu invalidant à se niveau.

      • voltigeur voltigeur

        Il y a aussi beaucoup de fautes d’inattention.
        Difficile chaque fois qu’on écrit, de garder les règles
        en mémoire, surtout lors d’un débat animé, où on va
        répondre pour ne pas perdre le fil, plutôt que penser à
        la façon d’écrire la réponse.
        Ceux qui écrivent bien, sont habitués à le faire et ont
        déjà un acquit grammatical. :) :)

      • Oui c’est exact, une personne comme Akasha ou moi, on dois toujours être super appliqué, sinon c’est la catastrophe. De plus on est habitué à taper super vite, et si on est un peu chaud, on valide dans la foulée, et c’est en générale pas beau à voir pour les pointilleux de la la langue française^^

        Akasha par exemple aimerait beaucoup se perfectionner, elle a envie d’écrire un bouquin, mais pas de suite, elle a encore du temps. J’avoue que malgré ma psychose de l’orthographe, j’aime bien écrire aussi, puis je pense ne pas être trop mauvais pour l’expression et construire des phrases. Ce qui est paradoxale, j’en conviens.

        Orné

      • voltigeur voltigeur

        On doiT / en général e
        Ce qui est paradoxal e, j’en conviens. GIG

      • ok, merci, je vais tâcher de retenir cette particularité du français^^

        merci m’dame Voltige je peux quitter mon banc ? j’ai les genoux qui claquent. (rires)

        Orné

      • voltigeur voltigeur

        Ce n’est pas une particularité Orné, juste faire la différence
        entre le masculin « le » et le féminin « la » :)
        Exemple: Le point de vue paradoxal de mon voisin = Un point
        La vision paradoxale de mon voisin = une vision

      • engel

        Et de deux…
        Et là volti, maintenant tu as compris le blême pour la relecture dans le « post-it »?

      • Dubitatif

        @ Voltigeur ! génial toi aussi ? la seule personne (femme)
        que je connaissais était une grand-mère.
        en tout cas pour les écrits papiers… ce n’est pas économique vu que pour lire dans une glace il faut laisser
        l’autre côté vierge.. (dur, dur)
        Perso, chui pas contrariée et mieux valait pour EUX…(je ris)
        il existe un livre adorable intitulé « le monde des gauchers
        dans un monde de manchot » l’auteur explique comment au moyen-age, les chefs de guerre, avaient décelé que les archers gauchers étaient plus rapides et + précis que les
        droitiers… (encore de nos jours on voit cela chez les sportifs) bref nos archers donc, étaient mis en 1ère ligne
        pour tuer un max d’ennemis… mais pour résultat de se faire
        zigouiller en 1er, en retour. je te conseille ce petit livre
        rigolo. A paris, il existe des boutiques exprès pour NOUS.
        ouvre boite, poignée de porte, bec verseur des casseroles…
        car si on nous dit « maladroits » en réalité C car on bosse
        avec des outils pour droitiers…

      • Les gauchères et les gauchers ont des avantages, mais il faut savoir les gérer. Vous avez du mal à comprendre le monde des droitières et des droitiers, plus cools, plus passifs (même s’il en existe des excités), en général. Et donc plus lents !

        Vous êtes nés pour performer, avec des programmes à l’inverse de ce que vous êtes: la gauchère a un programme de garçon. Elle est le plus souvent énergique, vive, avec des grandes capacités d’adaptation. Elle doit juste savoir se reposer, gérer cette grande énergie. Elle ne peut pas reculer, elle doit avancer absolument. C’est le plus souvent une guerrière.

        Il faut canaliser les enfants gauchers, tout en leur permettant de développer leurs capacités librement.

        Pour ce qui est des problèmes de lecture et d’écriture, ne te fies pas aux blouses blanches. Il existe des techniques de régressions notamment, pour te permettre de comprendre le problème. Il semble que tout se bouscule un peu vite dans ton cerveau de gauchère !
        En tout cas, tu gères ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Liloup

     » Et dans les commentaires du blog, c’est flagrant »

    Il n’y a pas que dans les commentaires ! :(

  • xeos839

    Je ne sais pas qui vous a demandé cet article. Mais je sais qu’il met dédié http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

    • voltigeur voltigeur

      Pas du tout dédié à une personne en particulier,
      mais à tous ceux qui se sentent concernés.
      Pour les autres…. Je ne peux rien faire smile

      • engel

        …Oui tous les jours je me fouette. Sinon, dans le style « Je facilite la relecture des coms par les nuls avant édition. »
        Ma chère voltigeuse ne serait-il pas possible(comme certains autres sites le font) de passer par une phase transitoire au format édition.
        Ceci permettrait une relecture claire du texte écrit au préalable dans case format « post-it ».http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
        Et seulement après confirmation/correction, envoi du commentaire.

      • voltigeur voltigeur

        C’est quoi la phase transitoire?
        Vous avez la possibilité d’éditer vos messages, de les corriger,
        les modifier, rajouter un oubli.
        Ca fonctionne comment?
        Qui fait la correction/confirmation avant l’envoi? :)

      • verisheep

        Je pense qu’Engel parle d’une fenêtre d’aperçu, comme sur le forum.

      • voltigeur voltigeur

        Je vois!! mais je ne crois pas que ce soit possible sur le blog. :(
        C’est vrai qu’on se rend mieux compte quand on voit le
        résultât final

    • verisheep

      Je n’ai rien demandé, mais ça ne peut pas faire de mal.

      Il ne faut pas oublier que comme l’a démontré Noam Chomsky nous pensons avec des mots, donc massacrer le français handicape notre réflexion.

      Si j’étais parano je dirais qu’il y a une volonté de nous empêcher de formuler et donc de penser une critique sociale construite…

  • Liloup

    Impayable Sarko, non seulement il ne faisait pas les liaisons, mais il nous avait bien amusés avec son fameux : « ils se batturent » :-)

    http://www.slate.fr/story/23315/nicolas-sarkozy-faute-conjugaison-batturent

    http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=8374

  • Yanne Hamar

    Je vois venir le jour où les élites seront choisies sur les critères suivants : savoir lire couramment,écrire à la main sans faute, pratiquer le calcul mental. L’informatique à l’école prépare une génération d’illettrés.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • Tyr

    Merci Volti pour cet article ;)

    « L’erreur » du manuel de français de Magnard et surtout sa gestion (quand il y a une faute pareille c’est la responsabilité de l’éditeur de rappeler le tirage foireux, ou alors sait-il que ça n’a aucune importance pour la tête de l’éducation nationale?

    En tout cas, dans un pays occupé et contrôlé par des forces étrangères au pays, sa culture et sa langue (de manouel et sa méconnaissance de la géographie du pays, jusqu’à sarkozy de nagy bosca et sa haine du français), après la monnaie, les institutions, la culture, doit disparaitre la langue des esclaves.

    • voltigeur voltigeur

      Quand tu vois l’excuse qui dit qu' »il n’y a pas assez de correcteurs »,
      que ça a été mal lu…. Je dirais pas lu du tout et excuse bidon!!
      Mauvaise foi, et non reconnaissance de responsabilité.
      Et c’est aux enseignants à faire les corrections qui s’imposent..
      Bravo!!

      • Nez

        C’est plus que grave, car en regardant la photo sans réfléchir je m’étais dit : c’est une forme de passé simple que je n’ai jamais employé … le passé simple n’est donc plus du tout usité !
        En fait, en rectifiant, je m’aperçois qu’au contraire nous savons le comprendre et l’employer.
        Il faut donc absolument que l’éditeur rectifie au moins en envoyant des autocollants à mettre à la place … quel qu’en soit le coût. (Tout correcteur d’orthographe informatique indique que les mots n’existent pas en français … comment ont-ils fait ?)

      • Il a dit que les livres étaient en réimpression (entendu à la radio). C’est grave en effet, dans des livres destinés à l’éducation des enfants.

      • Dubitatif

        @ Volti, bonsoir, étant romancière, au sujet des correcteurs
        suis bien placée pour savoir que ce BEAU METIER a été ZIGOUILLE. Aussi bien chez éditeurs, que dans presse écrite !

        encore un truc pour faire des économies. Résultat ?
        les éditeurs demandent aux romanciers de PAYER un correcteur !

        prix allant de 1000 à 3000 euros… donc je paye. Sauf que
        tous les correcteurs sont pas au top niveau….

        et ce qui me chagrine c’est de voir dans toutes les pubs sur
        des chaines nationales des textes, des mots TOUT EN ANGLAIS

        AJOUTE LA DISPARITION DU DRAPEAU FRANCAIS SUR LOGO GENDARMERIE …J’ai l’impression que c’est foutu d’avance
        pour la belle langue DES FRANCS
        SOS CHERCHE DES ASTERIX + POTION….http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • voltigeur voltigeur

        Non ce n’est pas foutu, c’est à nous les
        gaulois de faire en sorte de la conserver la
        plus pure possible.
        Vu le nombre de mots qu’elle contient, c’est la plus
        belle langue du monde (Ohhhh!! la chauvine) mdr
        Courage!! tu vas y arriver!! kiss

      • verisheep

        @Dubitatif: plutôt que de payer un correcteur, tu pourrais demander à ton entourage de vérifier, voire à certains ici…

        Si tu veux je peux prendre un chapitre.

        EDIT: Sans garantie, je ne suis pas infaillible.

      • gnafron

        moi aussi je peux prendre un chapitre, sans garantie non plus…

      • Dubitatif

        @ Verisheep OK je suis preneuse. tu as mon mail sur
        la carte des moutons. tu fais un test pour voir si
        cela te plaît (je ne voudrais pas être à l’origine de
        la perte de tes cheveux ou qu’ils blanchissent à cause
        de moi, je personnellement)
        en tout cas, merci pour ta généreuse propal; et si ça
        marche je m’engage à mettre ton nom dans mes remerciements.

        A propos des noms, G jeté la trame du 6e roman et pour les noms des personnages je souhaite utiliser certains noms
        des moutons enrages, tellement ils sont drôles. en mettant
        le lien du blog dans le futur bouquin.
        je ne C pas si il faut votre autorisation pour prendre vos
        noms de m.e. ? ainsi que pour le lien ? car je cite
        toujours mes sources.

      • Moi aussi dubitatif, si cela peut t’aider.

      • Dubitatif

        @ biquette bonjour, je lis avec retard
        ta propal (dito voir mon mail sur carte ME)

        j’ai lu avec intérêt ton billet sur le comportement
        des gauchers et presque tout de ton observation sur les
        gauchers est vraie.

        et je fais pas confiance aux blouses blanches, ni d’ailleurs
        à n’importe quel « chef’.

        au sujet de la nervosité car rapidité des gauchers, c’sst
        dû en grande part à cause de la connexion des 2 lobes du
        cerveau en simplifiant:
        un droitier va d’abord réfléchir avant d’agir
        un gaucher réfléchit ET fait l’action en même temps
        tout ceci se fait en millisecondes mais justement c’est
        toute la différence qui se traduit pas cette rapidité.

        et je ris sur ce que tu dis par rapport à la lenteur des
        gens autour de moi. j’ai l’impression de les regarder avec
        caméra au ralenti…
        question: d’où tires tu tes connaissances sur les gauchers ?

      • verisheep

        Dubitatif, je t’ai envoyé un mail.

  • Nez

    Nous avons une langue très intéressante et pleine de subtilités, mais complexe. Elle a une orthographe transmise par les racines grecques et latines, et demande donc pour la maîtriser un long temps d’apprentissage qui oblige à en comprendre le sens des règles. La grammaire, l’orthographe sont essentiels mais demandent du temps, de la réflexion, et de la relecture … ce qu’une pseudo modernité voudrait ôter car nous sommes dans un monde de zapping et de tout, tout de suite.
    Comme dans tous les domaines, les nouvelles idées vont vers l’humain, la proximité et la prise du temps nécessaire pour retrouver nos fondamentaux.
    Nous avons donc en tant que français de la chance … après le « slow food » venu d’Italie que nous ne pouvons pas renier, nous avons le lent apprentissage d’une langue qui nous façonne.
    Et comme le chante si bien Yves Duteil
    « C’est une langue belle à qui sait la défendre
    Elle offre les trésors de richesses infinies
    Les mots qui nous manquaient pour pouvoir nous comprendre
    Et la force qu’il faut pour vivre en harmonie  »

    http://www.parolesmania.com/paroles_yves_duteil_71066/paroles_la_langue_de_chez_nous_1217833.html

    • Liloup

      Il faut planer à 10000 mètres, pour écrire des jolies chansons comme ça…

      Oui, la langue est belle, mais le monde n’est pas toujours beau…(

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Moutons lecteurs de tous pays, rédacteurs inspirés et gratte-clavier de tous bords, je vous salue.
    De passage aux confins de la bergerie, je tenais à vous souhaiter le meilleur pour cette journée et subséquentes …
    Bécots à Ben & Vol :)

    M.G.

  • Passetec Passetec

    Il n’y a pas beaucoup de fautes de grand-mère ……
    seulement des fautes de grammaires.
    Comment taire les commentaires ???

  • En parlant de cela, je vous propose le certificat d’étude de primaire de l’année 1900, il n’y a pas à dire, c’était une autre époque…. http://www.samuelhuet.com/paid/43-melanges/716-le-certificat-detudes-primaires-en-1900.html

    • Oui je m’en souviens très bien, j’ai une bonne mémoire^^ Pourtant à l’époque, on ne peut pas dire que j’étais en âge de faire mes classes de primaire (rires)

      Orné

    • Ouais, c’était une autre époque, mais c’est pas parce que l’examen est difficile à cet age que les gosses étaient plus intelligents ou bossaient mieux/plus qu’aujourd’hui…

      « Jusqu’en 1900, la proportion d’élèves sortant de l’école primaire avec le certificat d’études est d’environ 25 à 30 %. Cette proportion monte jusqu’à 35 % vers 1920 et atteint 50 % à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, l’analyse des chiffres est plus difficile, car une proportion non négligeable d’élèves quittent l’école primaire pour poursuivre des études au collège et ne se présentent plus à l’examen du certificat d’études. »

      Donc en 1900, 7 sur 10 foiraient cet examen…

      • engel

        Lis un recueil des lettres du front, qui furent écrites par de simples soldats pendant la « grande guerre de 14/18″.
        Tu seras sidéré par les tournures de phrases, l’orthographe, le vocabulaire.
        Et aussi peut-être, ému par tant de simplicité parfaite saccagée, martyrisée, tuée.
        … »Décadence guerre que de maux! »

  • stereo

    Ah ! Ce français, au-delà de l’orthographe, la compréhension du texte peut poser problème à certains.

    Dictée.

    Dans la cuisine du vieux chalet.

    Un ravioli au fond d’un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravisant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout, le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.

    Le texte fut interprété ainsi :

    Dans la cuisine du vieux chat laid.

    Un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! Le choc ! Holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part.
    Fin.

    Comme quoi, tout peut être relatif !

    • Yanne Hamar

      un pur régal ! Merci pour cette acrobatie langagière

    • voltigeur voltigeur

      Je connais ce petit texte et je l’adore, et quand
      on dit que le français écrit est très difficile, voilà
      une excellente démonstration.
      Aucun rapport entre les deux textes si ce n’est qu’ils sont
      homophones, ils se prononcent pareils mais la signification
      est différente.
      J’ajouterai que le second ne peux pas être lu, de la même
      manière que je premier, la ponctuation est importante dans ce cas.
      Merci Stéréo :)

      • stereo

        Un de mes maitres à penser est Raymond Devos, on ne peut reprocher à la langue française sa richesse qui permet des fantaisies telle que celle-ci :

        JOLIMENT BIEN DIT L’emploi du pronom indéfini…

        Il était une fois quatre individus qu’on appelait
        Tout le monde – Quelqu’un – Chacun – et Personne …

        Il y avait un important travail à faire,
        Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
        Tout le monde était persuadé que Quelqu’un le ferait.
        Chacun pouvait l’avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.
        Quelqu’un se fâcha car c’était le travail de Tout le monde !
        Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
        Et Personne ne doutait que Quelqu’un le ferait
        En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
        Parce que Personne n’avait fait ce que Quelqu’un aurait pu faire.

        MORALITÉ
        Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
        Il serait bon que Chacun
        Fasse ce qu’il doit sans nourrir l’espoir
        Que Quelqu’un le fera à sa place
        Car l’expérience montre que
        Là où on attend Quelqu’un,
        Généralement on ne trouve Personne !

        CONCLUSION
        Je vais le transférer à Tout le monde afin que Chacun puisse l’envoyer à Quelqu’un sans oublier
        Personne.

        Ce n’est pas de moi bien sur, mais enfin quelle logique !

      • voltigeur voltigeur

        Magnifique!! :) :)

      • engel

        Sinon Boby Lapointe est aussi une ancienne pointure dans le genre.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Boby_Lapointe

      • Dubitatif

        @Stéréo TROP FORT
        Devos était un Maître, un jongleur des mots !

        A ton histoire peut on ajouter NUL qui est un pronom indéfini
        ?

      • stereo

        @ Dubitatif.

        « A ton histoire peut on ajouter NUL qui est un pronom indéfini ? »

        Pour éclairer un Nul, il faut que Quelqu’un, voire que Tout le monde y réfléchisse afin que Chacun de nous ne laisse Personne sur la touche…

        « Le bouquet des mots », il devrait sentir bon ! je vais le chercher. Merci pour l’info.

        Le rire est le rayon de soleil de l’humain…

    • verisheep

      On se rapproche des vers holorimes…

    • Dubitatif

      @ Stéréo superbes textes et régal des mots.
      connais-tu l’ouvrage de claude duneton: le bouquet des mots ?
      Absolument à avoir dans sa biblio.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Ce petit texte m’a bien amusée.

    Merci Benji pour cet article. Je suis désespérée quant je vois à quelle sauce est mise notre belle langue. Quand des « bac + 6 ou 7 » font des fautes qui n’auraient même pas eu lieu dans une classe de certificat d’études en 1946 !
    Ce que je déplore le plus, c’est le non recours à la fonction « correction » ou « dictionnaire » qui figure sur tous les PC actuels, c’est vraiment se moquer totalement de l’orthographe et de ceux qui lisent.

    Bien sûr tout le monde peut faire une erreur de temps à autre, moi la première, soit parce que le texte écrit a été relu trop vite, ou pas du tout, soit qu’une coquille se soit glissée subrepticement.

  • VOSTFR

    ʇɹǝʌ uɐ,l sɐd ɐʇʇᴉnb uɐǝſ ʇǝ ǝpᴉɐl ɹɐd ƃuɐs

  • Dans un sens et dans l’autre, je le fais en même temps, crayon dans chaque main. Mais à l’envers, je n’ai jamais essayé. C’est fort quand même !

    Pour les mots justes, français et non anglophones, il faut demander à nos amis du Québec. Je les admire et ne manque pas de le leur dire lorsque j’en rencontre, rarement il faut le dire, par chez moi. Ce sont toujours des échanges chaleureux et constructifs. Eux au moins cherchent à conserver notre belle langue commune, avec quelques spécificités bien normales, car ils sont harcelés par les Américains qui voudraient les voir se fondre dans leur culture.

    Un simple exemple: un courriel et non un mail.

    • Yanne Hamar

      Utiliser un langage vraiment français est à la portée de tous; c’est un peu difficile au début à cause du sevrage des mauvaises habitudes mais après ça va.