Un magnifique plaidoyer : Pitié pour les animaux..

Personne ne pourra dire, *on ne savait pas*…

SILENCE, ON SOUFFRE !

Pitié pour la condition animale

« La tragédie du jour suivant, écrivait Edward Gibbon (1) à propos des spectacles romains, consista dans un massacre de cent lions, d’autant de lionnes, de deux cents léopards et de trois cents ours. » Le temps de ces spectacles odieux est révolu (même si divers combats de coqs ou de taureaux font penser qu’on pourrait encore remplir un cirque avec des amateurs de sang). Mais la vérité, si l’on consent à la regarder en face, est que notre société fait preuve d’une plus grande et plus secrète cruauté.

Aucune civilisation n’a jamais infligé d’aussi dures souffrances aux animaux que la nôtre, au nom de la production rationnelle « au coût le plus bas ». Pour sept cents fauves massacrés un jour de fête dans l’Empire romain, ce sont des millions d’animaux que nos sociétés condamnent à un long martyre.
N’ayons pas peur des mots : la France est couverte de camps de concentration et de salles de torture. Des convois de l’horreur la sillonnent à tout instant et en tous sens. Pour cause d’élevage intensif, les fermes, devenues des « exploitations », se sont reconverties en centres de détention à régime sévère, et les « fillettes » de Louis XI passeraient pour de véritables hangars face aux dispositifs où l’on enferme des créatures que la nature avait conçues pour la lumière, pour le mouvement et pour l’espace.

En France, 50 millions de poules pondeuses -à qui l’on a souvent tranché le bec au fer rouge- sont incarcérées à vie dans des cages minuscules où elles ne peuvent ni dormir ni étendre les ailes, mais seulement absorber une nourriture éventuellement issue de fosses septiques et de boues d’épuration…

Résultat de recherche d'images pour "elevage intensif"

Les truies sont sanglées jour et nuit dans des stalles qui leur interdisent toute espèce de mouvement, et ce pendant deux ans et demi…

elevage

 

Des veaux de 145 kg sont enchaînés dans l’obscurité en cases de 0,81 m…

Des poulets, dits « de chair », ont les flancs si hypertrophiés que leurs os ne les portent plus et qu’il leur est impossible de se déplacer.

Au moyen d’un tube de 40 centimètres enfoncé dans l’oesophage, des appareils pneumatiques font avaler chaque jour 3 kilos de maïs brûlant (l’équivalent de 15 kilos pour un humain) à des canards et à des oies immobilisés dans des « cercueils » grillagés, puisque, de toute façon, ils ne peuvent plus se tenir debout.

Pour finir cette existence qui a surtout le mérite d’être brève, beaucoup seront transportés dans des conditions effroyables, entassés sans nourriture, sans soins, sans eau, au cours de voyages proprement étouffants, interminables et souvent fatals. Qui a vu cela ne l’oublie plus jamais.

En Chine, où il est courant d’ébouillanter et d’écorcher vifs les animaux, des ours sauvages sont enfermés jusqu’à ce que mort s’ensuive dans des cages où ils ne peuvent pas même s’asseoir et où ils perdent jusqu’à l’usage de leurs membres. Une sonde est en permanence enfoncée dans leur foie pour y prélever la bile, utilisée en médecine traditionnelle.

En Occident, la « communauté scientifique » fignole des animaux d’un genre nouveau : sans poils ni plumes ni graisse, aveugles et dotés de quatre cuisses, manifestement conçus pour le bonheur au grand air ! Il serait long, et pénible, de multiplier les exemples.

Pour ces millions, pour ces milliards d’animaux, le simple fait de vivre, depuis la naissance jusqu’à la mort, est un supplice de chaque seconde, et ces régimes épouvantables leur sont infligés pour des raisons si mesquines qu’on a peine à croire que des êtres humains puissent s’en prévaloir sans honte : une chair plus blanche, quelques centimes gagnés sur un oeuf, un peu de muscle en plus autour de l’os. « Cruelles friandises », disait Plutarque (2).

Quant aux animaux sauvages, pour n’en dire qu’un mot, on se doute qu’ils ne sont guère épargnés par le piège, le fusil, le poison, le trafic, la pollution ou la destruction de leur habitat. 8 500 espèces de vertébrés sont menacées d’extinction à court terme. L’homme est seul responsable de cette extermination qui ne peut être comparée qu’aux extinctions massives du mésozoïque.

Au Cameroun, les grands singes sont actuellement victimes de ce qui mérite pleinement d’être appelé une destruction systématique, comparable à une sorte de génocide. Et, dans le domaine de la protection des animaux sauvages, ce n’est certes pas la France qui pourra donner des leçons, elle qui montre tant de zèle à légaliser le braconnage.

On a vu récemment de monstrueuses hécatombes (3), de terribles holocaustes (4)où les animaux étaient non pas « euthanasiés », comme on le dit pudiquement, mais massacrés et brûlés par milliers, par millions en Grande-Bretagne, victimes d’une maladie le plus souvent sans réelle gravité (la fièvre aphteuse), mais coupables de gêner le commerce et de déprécier la marchandise. Il faut d’ailleurs savoir que les abattages continuent après l’épizootie et que 450 000 vaches saines sont actuellement sacrifiées en France à « l’assainissement du marché ».

Ce traitement, déjà révoltant quand il s’agit de lait ou de choux-fleurs, est-il admissible sur des êtres sensibles, affectueux et craintifs, et qui ne demandent qu’à vivre ? Rares ont été les professionnels qui se sont plaints d’autre chose que du montant ou de la rapidité de versement des primes au moyen desquelles on s’acharne à maintenir coûte que coûte une agriculture de cauchemar : un système d’indemnités après sinistre, une prime à la torture et à la pollution ?

Qui n’a pensé aux pires horreurs médiévales en voyant ces crémations en masse, ces charniers remplis à la pelleteuse ? A quelle horreur veut-on nous préparer en appelant « sensiblerie » ou « zoophilie » toute compassion à l’égard de la condition animale ?

Ces condamnés sans langage

Les sentiments et les affaires n’ont jamais fait bon ménage, mais il semble quand même qu’on ait franchi les limites du supportable. Un producteur fait-il encore la différence entre une créature qui souffre et un objet manufacturé, quand il appelle un veau « le produit de la vache » ? Et alors qu’on entend de plus en plus souvent parler d’« organes vitaux » pour les voitures et de « pièces détachées » pour les corps ?

Il est vrai que partout des hommes, des femmes, des enfants sont victimes de l’injustice, de l’arbitraire, de la misère ou de mauvais traitements, que l’humiliation du prochain est un principe universel, que trop d’innocents croupissent en prison. Mais les souffrances s’additionnent sans s’exclure. « Dans le combat pour la vie, écrit Raoul Vanegeim, tout est prioritaire. » Peut-on être heureux quand on sait que d’autres êtres vivants, quels qu’ils soient, gémissent ?

Ceux que la souffrance animale laisse indifférents, fait sourire ou hausser les épaules au nom des « priorités » devraient se demander si leur réaction ne ressemble pas à celle des adeptes de l’inégalité, partisans de l’esclavage jusqu’au début du XIXe siècle, ou des adversaires du vote des femmes voilà à peine plus de cinquante ans. Au Cambodge, au Rwanda, dans les Balkans et ailleurs, n’a-t-on pas fait valoir également une « priorité » entre les plus proches voisins de nationalité, de religion, de « race » ou de sexe pour renvoyer les victimes à l’étrangeté, et si possible à l’animalité, afin de les éliminer plus facilement ?

Notre compassion est-elle si limitée qu’il faille établir des hiérarchies subjectives entre ceux qui méritent d’être sauvés en premier lieu, puis en second, puis plus du tout ? Faudra-t-il attendre qu’il n’y ait plus un seul Européen dans le malheur avant de se soucier des Africains, ou que tous les humains soient comblés pour s’occuper des animaux ? A quel odieux « choix de Sophie » serions-nous alors sans cesse confrontés ?

Claude Lévi-Strauss a écrit : « L’homme occidental ne peut-il comprendre qu’en s’arrogeant le droit de séparer radicalement l’humanité de l’animalité, en accordant à l’une tout ce qu’il retirait à l’autre, il ouvrait un cycle maudit, et que la même frontière, constamment reculée, servirait à écarter des hommes d’autres hommes, à revendiquer au profit de minorités toujours plus restreintes le privilège d’un humanisme corrompu aussitôt que né pour avoir emprunté à l’amour-propre son principe et sa notion ? (…) L’unique espoir pour chacun d’entre nous de n’être pas traité en bête par ses semblables est que tous ses semblables, lui le premier, s’éprouvent immédiatement comme des êtres souffrants. »

Au risque de choquer, demandons-le franchement : pourquoi les hommes auraient-ils le droit de se conduire avec les non-humains comme des barbares avec des innocents, et faudra-t-il toujours être l’inquisiteur, le démon, l’esclavagiste ou l’oppresseur d’un autre ? Quelle vie est a priori méprisable ? Tant que certains se croiront autorisés à maltraiter un être sensible parce qu’il porte des cornes ou des plumes, nul ne sera à l’abri.

La cause des animaux a beaucoup avancé, dans les faits comme dans les mentalités. Rien qu’en France, des dizaines d’associations la défendent, et jamais elle n’a rassemblé dans le monde autant de militants. Quatre-vingt-dix pour cent des Français se déclarent prêts à payer 15 centimes de plus un oeuf de poule libre. Même la législation évolue. Mais peu, et lentement. Et les phénomènes d’extinction massive et d’élevage intensif rattrapent vite les quelques avancées, non pour des motifs sentimentaux ou philosophiques (car l’opinion s’indigne sincèrement des brutalités envers les animaux), mais, encore une fois, pour cette même raison économique, qui s’oppose obstinément à la sensibilité individuelle.

Aux innombrables condamnés sans langage qui espèrent de nous des gestes qui ne viendront pas, nous n’avons à offrir que de bien piètres signes. On ne s’attend pas à ce que les Français deviennent tous végétariens ni, comme certains le demandent, que les droits humains soient étendus au singe. Mais quelle honte y aurait-il à faire un pas dans le sens de la compassion, à créer par exemple un secrétariat d’État à la condition animale comme il y en a un à l’économie solidaire ? La Belgique n’a pas craint de le faire. La Pologne a renoncé au gavage ; la Grande-Bretagne envisage d’interdire la chasse à courre. Malgré sa politique agricole, l’Europe s’est déjà timidement mais réellement penchée sur la question de l’élevage, de la chasse, de l’expérimentation et du bien-être.

Tôt ou tard, on s’indignera massivement que des hommes aient pu torturer des animaux, même pour des raisons économiques, comme on s’indigne aujourd’hui des massacres romains, des bûchers, du chevalet et de la roue. N’est-il pas préférable que le plus tôt soit le mieux ?

2001 – Armand Farrachi (Écrivain et essayiste, auteur, entre autres, de : Les Ennemis de la terre, Exils, Paris, 1999 ; Les poules préfèrent les cages, Albin Michel, Paris, 2000.)

(1) Edward Gibbon (1737-1794), historien anglais, auteur en particulier d’un livre très célèbre : Histoire du déclin et de la chute de l’Empire romain, en 1776.

2) Plutarque (49-125), biographe et moraliste grec, auteur en particulier des Vies parallèles.

(3)Du grec hékatombé qui veut dire : « sacrifice de cent (hékaton) boeufs (bous) ».

(4) Du grec holocaustum, « brûlé tout entier »

SOURCE DE L’ARTICLE :

http://www.monde-diplomatique.fr/2001/08/FARRACHI/7990

Illustrations article google image

Source Les-Brins-d’Herbe

Voir aussi:

Reconstruction + Tradition = Pont Q’eswachaka

Économie : Votre porte-monnaie en quelques stats et images. Réflexions d’une candide.

Se cultiver et comprendre : BHL le « nouveau philosophe »

 

82 commentaires

  • samlours94

    Oui, mais on aime BOUFFER !!!!BOUFFER !!!BOUFFER !!!!
    Alors c’est une des raisons de l’existence humaine. La seconde c’est BAISER !!!BAISER !!!BAISER !!!
    D’où la première place sur l’internet des sites de cul et autres sites de rencontres à la con ou là, on consomme de la bidoche humaine!
    Et là, la vraie nature de l’espèce reprend ses droits : cruauté, cupidité, animalité crasse et surtout grande lâcheté car même ici, bon nombre de gens qui postent sont concernés par ce que je viens d’écrire.
    Alors les poulets en cage, les truies et les veaux prisonniers à vie, c’est le cadet de leurs soucis à tous ces enculés !

  • Dubitatif

    je me répète: toute vie sur Terre, n’est pas supérieure à
    une autre. Je le disais à propos des 31 arbres coupés c’est
    pareils pour le règne Animal.
    L’HOMME N EST PAS SUPERIEUR AUX AUTRES VIVANTS.

    Tant que l’humain ne respectera pas la Nature, il ne pourra
    pas respecter son propre genre !

    et oui il faut manger ! mais plutôt, que de faire des fermes
    à 10 à 30 000 vaches, dito poules, il faut revenir à des
    nombres plus modestes (cela fera d’autant plus de petites fermes) ainsi le fermier comme dans le passé respectera ses
    bêtes avant de lui ôter la vie.

    RESPECT ce mot veut tout dire.
    Honte à la france, aux politicards qui autorisent cette
    cruauté, cette barbarie dans notre siècle !

    • Xipethotek

      Tuer avec Respect c’est comme violer avec empathie ;)

      • Respect et Empathie sont-ils complices ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

        En tous cas associé le viol à l’empathie, cela fait unnouvel oxymore dans ma collection.

      • Dubitatif

        @Xipethotek, bonjour,
        je veux dire, qu’un fermier de l’ancien temps, respecte aa
        bête depuis sa naissance. il lui donne un nom, lui donne
        du bon fourrage, la soigne… chaque jour de son existence
        le fermier à très petite échelle respecte ses bêtes.
        et quand il doit la tuer (car c’est le fermier qui le fait)
        il le fait sans faire souffrir l’animal;

        perso cela fait des années que je mange plus de viande. mais
        pour ceux qui ne peuvent s’en passer ils devraient militer
        pour que les fermes à 10 ou 30 000 bêtes n’EXISTENT PAS

        où comme le disait ici quelqu’un avec justesse, tuer soi-même ce que l’on mange… changerait d’optique !

      • Lilith Lilith

        je ne peux abonder que dans ton sens mon cher Dub :-) de plus les gens semble l’oublier mais en plus massacre et de la mal traitance combien de ces animaux ne sont mème pas consommer tuer en pure perte, c’est un gaspillage de ressources inimaginable.
        ce doc date du début des années 2000 et vous constaterez que rien a changer que du contraire la situation a empiré http://solis.pagesperso-orange.fr/ferme.htm

        attention aussi au bio on ne peut pas faire bio industriel cela n’existe pas!

      • rouletabille rouletabille

        TUER BIO c’est l’euthanasie par consentement mutuels,comme les animaux et NOUS AUSSI à travers L’ABATTOIR des GUERRES la fleur au fusil nous tuons l’animal ,ouch ,l’Humain,nos frères,nos sœurs et les enfants aussi.
        Un gaspillage insensé,en pure perte car c’est idiot ,Manger de la viande humaine tuée comme des bêtes épargnerait la souffrance des animaux .
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • Lilith Lilith

        on y arrive mon cher RTB on y arrive! le soleil vert n’est plus très loin et le travail de déshumanisation a fait son son chemin.

        bisous L.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • rouletabille rouletabille

        Merci LILITH on partage nos ondes .
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • rouletabille rouletabille

        J’ajoute que dans les guerres on évite de canarder les QG,ben oui entre grosses panses généraux (vous avez BIEN VUS la bidoches que ces généraux protègent hahah)

        C’est sur le WEB,me souvient plus mais c’est certain qu’entre tueurs gradés l’extermination de la piétaille est un JOB.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Xipethotek

        Donner un nom à son futur saucisson je trouve cela malsain , Mais bref passons :)

        http://terrain.revues.org/2932

        Bon article expliquant trés bien que la plupart des gens ne mangent pas de bêtes mais leurs dérivés
        En effet les anciens paysans ont eu au moins la décence de la cohérence , et de ne pas payer quelqu ‘un pour faire le sale boulot :)

        ce n’est plus le cas pour la quasi intégralité des mangeurs d’animaux ou de leurs dérivés

        Le respect pour la bête peut etre concevable dans une cosmologie type amérindienne ou tout les animaux sont sur le meme plan , dans une sorte d ‘anti specisme globale alors qu’en occident nous sommes dans une culture specistes ou l’Homme jouit de la terre car il est au dessus de tout …il ne peut pas y avoir de respect ,il ne peut y avoir que domination et rapport de force dans cette culture

  • Il n’y a qu’une et une seule solution à ce cauchemar : cesser de manger de la viande … ou bien cesser de manger de la viande qu’on n’a pas tué soi même.

    Beaucoup de charognard (la viande d’un animal mort s’appelle la charogne, mais c’est moins sexy que « omnivore ») qui vont lire l’article vont verser une petite larme, et se précipiter au supermarché acheter un bon quartier de viande ensuite.

    D’une certaine manière, nos élites nous exploitent comme nous exploitons les animaux, il y a une justice immanente (karma).

  • Anatole

    Ne nous trompons pas de combat…
    Il est injuste de culpabiliser la condition omnivore de l’être humain, aussi grotesque que de culpabiliser ces saloperies de vaches qui bouffent les petites fleurs !
    Ce qui est à combattre avec la dernière énergie est toujours la même chose, qui a tué tout le reste et fait de nous des esclaves de la Finance: C’est la course au rendement et au profit. Les fermes-usines à 1000 vaches, les fabriques à volailles où d’un côté sortent des oeufs par milliers aux jaunes teintés dans la masse et de l’autre des poulets sous cellophane, nourris à la Méthionine-brevet-Rhône-Poulenc,voilà ce qu’il faudrait anéantir pour la survie de l’Homme, au lieu de précipiter son remplacement par le mouton servile et bêlant que nous sommes presque tous devenus, plus ou moins consciemment.
    Crevons nos banques, jetons nos Iphones, et laissons tomber les hypermarchés. Réapprenons la culture et la Chasse,réapprenons à vivre. Ce n’est que de cette manière que nous survivrons aux machines.

    • http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      Bien dit Anatole Connor.

      (ref : Sarah Connorhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif=

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Bien dit, mais qui serait capable de manger la viande d’un animal tué par ses propres mains ? non en principe les viandards préfèrent laisser la sale besogne aux autres ! quant aux chasseurs, l’oeil rivé sur la lorgnette de leurs fusils ils tirent sur des animaux pacifiques, libres et sans méfiance, qu’ils traquent pour faire un carton, s’ils devaient les tuer avec un couteau ils feraient moins les fanfarons !

      • Ben moi. Et nous sommes nombreux à le faire dans nos campagnes.

        Je tue pour manger (hormis les bipèdes sans plume, là c’est de la légitime défense). Et je sais faire la différence entre saigner une bête et l’égorger.

        Autrement, je peux te présenter des chasseurs qui se font des sangliers à l’épieu, ou à la dague. Et ce ne sont pas des bêtes épuisées par une chasse à courre (qui sont impropres à la consommation…)

      • rouletabille rouletabille

        Salut mon pote.
        Tuer pour se nourrir et le chier ensuite est bien une ironie sur notre condition de vivant idiot et si fragile.
        Se croire en est la plénitude puante.
        Ok,je suis pas comme TYR qui est saoul sans boire,perso ,je fais un effort.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Planete bleu Planete bleu

        Bonjour Rouletabille,

        Ce qui est aussi exaspérant, c’est qu’au moment du salon de l’agriculture, certain parle des animaux comme si c’était de la bidoche sur patte alors qu’ils sont encore vivant, tel montre une partit de la pauvre bête et ce qu’on peu en faire, le pauvre animal n’est plus considérer comme un être vivant

      • rouletabille rouletabille

        Je partage ton raisonnement PB,pour tuer les gens l’abattoir s’appelle DÉMOCRATIE en LIBYE ,UKRAINE,IRAK,SYRIE et partout ou il y a de la viande FRAICHE à TUER.
        Bisous
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • lily

        @tout à fait Planète bleu!
        ils m’énervent tous ces gens là..

      • Mata Hari Mata Hari

        Moi aussi, et je pense que chasser va être très utile dans un futur plus ou moins proche !

    • Dubitatif

      @Anatole
      + 1 million http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

    • rhubarbe

      D’accord c’est la course au profit qui provoque ces monstruosités,mais il faut du personnel capable de supporter et d’admettre ces tortures aux animaux;un être humain sain d’esprit et d’âme ne peut pas en faire son métier;je maintiens qu’un « être » supposé humain qui inflige ou supporte ce genre d’abominations est une sorte de monstre humanoide,pas plus;qui peut acheter sa bidoche au hyper ou supermerdier du coin en faisant fi de ces horreurs si ce n’est avec une hypocrisie détestable?
      Du profit,de l’argent il y en a à faire en bio,seul domaine alimentaire en forte progression(+17% en 2014 contre +2% pour la daube habituelle),alors vraiment tuer et torturer n’est pas indispensable

      • rouletabille rouletabille

        hahahahh
        je vous cite chère RHUBARBE..

         » il faut du personnel capable de supporter et d’admettre ces tortures aux animaux;un être humain sain d’esprit et d’âme ne peut pas en faire son métier »

        Hahahah,le personnel ne manque PAS ,hahahah,le métier hahahaah.

        ILS SONT PAYES pour tuer,c’est pas comme quand des idiots tuant des autres idiots GRATOS en 14/18 et 40/45,l’Abattoir
        crapuleux de la Bouffe est un DÉTAIL par rapport aux MILLIONS de morts dans les boucheries organisées par IDÉAL hahah.

      • rouletabille rouletabille

        C’est juste que même GRATOS on tuent hahahaahah quand on nous demande .http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • rhubarbe

        C’est vrai,et on se retrouve à s’inquiéter de ce qu’est la masse des hommes:des abrutis obéissants à un petit nombre de tyrans pervers ou/et de perversités tyranniques(abrutis obéissants doués eux même de tyrannie, à leur échelle ,envers leur femme,leur gosse,leur employé ou leur chien);mais là plus moyen d’être bien optimiste

      • rouletabille rouletabille

        EN fait cher rhubarbe,PERSONNE N’EXISTE ,c’est juste l’impression de vivre ,comme l’impression du fric,ni L’UN ni l’autre EXISTE.
        Ce cul de sac de perceptions idiotes n’existent que pour des CONS génétiquement issus de l’idiotie .
        Quand je vois que des gens croient et SANCTIFIENT leurs croyances à travers des idoles hahahah.
        Bon ok
        merci
        j’ai un match dans 1 H.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Mata Hari Mata Hari

        Pas par idéal, mais par cupidité, avidité et amour du profit, les guerres ne sont que des histoires de sous !

      • voltigeur voltigeur

        J’ai reçu ce message à l’instant et je partage,
        l’intro est perso, mais le reste nous concerne…
        Puisque nous sommes sensés construire aussi ,moi qui suis végétarienne et pourtant éleveuse ,et la ferme se transmet en transformation lait fromage !!!
        bon tous les jours je dis si souvent merci aux animaux ici ,et pardon à ceux qui partent pour la boucherie ,ou que je tue moi-même,les volailles !.
        MAIS un monde rural sans animaux élévés dignement qui dans tous ces « commentaires » nous défend ,nous connais !!!!
        nous avons des alertes nous qui sommes bio ,ou en perma-culture ,ou bio dynamie justement de ces mouvements extrémistes qui en fait ne défendent rien ou si peu ,et là ne propose en miroir ce qui devrait être !!!
        en plus les débats acheter plus cher pour de la viande de qualité ,ou autre ,c’est encore un discours que aujourd’hui j’ai du mal à vivre ,car combien justement par cette approche de dire vente directe s’enrichissent plus que normalement ,c’est vrai que les valeurs de vivre en harmonie avec ce que l’ont défend sont ringardes ,mais à 65 ans entendre ,oui je fais du bio ,ou de la vente directe là où il y a de l’ argent dur ,dur !
        il faut un équilibre à tout et
        pouvoir se regarder encore dans un miroir en se disant « suis-je vraiment en harmonie avec ce que j’annonce ! ».
        vOLTIGEUR !?,nous nous commentons de plus en plus ,mais où est l’autre ,pour faire avec lui ,face à ces « entraves »de plus en plus grandes !!!!
        pardon je vois tout ce que vous faites ,mais peut-être bousculer un peu plus cette masse qui se complait dans la critique que de vivre avec pour trouver un palliatif !!!
        et nous sans nos trois vaches pour le fumier ,,nous ne sommes que des nuls !!!!!
        avec toute ma reconnaissance, et bon courage pour éveiller cette masse qui cause ;cause ,et ne connait pas grand chose de la nature dans son tout !!!

      • rouletabille rouletabille

        Juste un petit
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

        cherche pas à comprendre,c’est le piège

      • rouletabille rouletabille

        Bonne soirée les amis ,suis de sortie ,merci vous tous ,suis pas moi même parfois et je fais avec.

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Blackice

    c’est peut être hors sujet, avec beaucoup moins d’impact mais la corrida existe toujours. il y a de nombreux amateurs qui se délectent de ce genre de spectacle. ils adorent la mise a mort de la bête après de longues minutes de souffrance. le sang rouge couler le long des flancs de cette animal splendide le taureau de combat de 600kg.
    la période romaine est peut être révolu, mais a échelle moindre on peut encore assister a ce genre de manifestation de nos jours. et en plus là, ce n’est pas même pour se nourrir. http://www.youtube.com/watch?v=m1ET6SEtwbc

  • lebancduvillage

    A ce propos le premier numéro de « Bistrot d’été » sur TV Libertés revient justement sur les différentes interviews de l’année autour du sujet de l’alimentation et de la condition animale. https://
    http://www.youtube.com/watch?v=Bfoe8DoE3Qs

    **MODERATION**
    PAS DE HTTPS:// NI DE HTTP:// POUR LES VIDÉOS YOUTUBE
    http://lesmoutonsenrages.fr/charte-des-commentaires-du-blog/

  • Planete bleu Planete bleu

    C’est horrible ce que font les humains aux animaux, quand les humains comprendront que les animaux ne sont pas des machines, que ce sont des êtres vivant, qui souffrent quand on leur fait mal ou quand on les traitent mal

    Voici une bonne nouvelle, ce genre de massacre était pire que tout

    Au Népal, le temple Gadhimai veut mettre fin au plus grand sacrifice animal au monde

    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/07/29/au-nepal-le-temple-gadhimai-veut-mettre-fin-au-plus-grand-sacrifice-animal-au-monde/

  • Lilith Lilith

    Il est surtout grand temps de réaprendre a ce nourrire, et si mangé doit rester un plaisir ce doit aussi être un acte de survie!
    réapprenons a écouter notre corps ce dont il a besoin et non ce dont il a envie.

    1 prendre le temps de faire ces courses au marché privilègier les circuits courts (du producteurs au consomateur)et prendre le temps de cuisiner je sais ce n’est pas facile mais plutot que de passer du temps devant un écran pourquoi ne pas le passer une a 2 fois par mois a conditioner les aliments que nous mangons?

    2 banir touts produits issus de l’agro-alimentaire, cela prends du temps mais on fini par y arriver, personnelement je ne vais plus en grande surface que de temps en temps pour des achats ciblé non alimentaire.
    Pour banir tout produits issu de l’agro alimentaire il faut banir le sucre blanc c’est lui le grand responsable de l’addiction aux produits industriele il y en a partout, cela fait maintenat près d’un an que je l’ai banni résultat plus de coup de fatigue qui entraine des fringales et 4kg de moins sur la balance sans régime, les tésultat sont également visible sur la peau et mon taux de glycemie a baisser et curieusement moi qui avait des carrences en magnésium et fer toutes ma vie me retrouve maintenant a l’équilbre.

    3 Réduire sa consommation de viande et être prèts a payer plus chère pour de la viande de qualité, toujours le circuits court ce qui entraine un éffort supplèmentaire.

    mais si nous en sommes arriver à cette dérive c’est grâce a notre paresse et notre besoin éffréner de loisirs du coup nous n’avons plus le temps pour rien et on tombe dans la spirale infernale de la mal bouffe…….

    trop de progrès tue le progrès revenons a des choses simples et éssentielles.

    • Mata Hari Mata Hari

      Je partage ta vision des choses, et je cuisine pratiquement tout à la maison ( sauf pendant ma période  » Restos du Coeur  » car je ne pouvais pas acheter ce que je voulais ) , des fruits, légumes, viandes, volailles, farine, etc… que je prends chez  » mes petits paysans  » parce leurs produits sont excellents, et c’est ma façon à moi de les soutenir ! Et sur mon marché beaucoup de produits bio.
      Et en ce qui me concerne, chasser n’est pas contradictoire avec le fait d’aimer les animaux et la nature. Comprenne qui pourra http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • vico

      d’avoir conscience ! et prendre mesure de connaissance, un pas de coté observer, analyser ^^ hop voilà un certain recul de la vue d’un système qui exploite, transforme, Tue de manière comme un voleur crétine et automate à la chaine (cotas) monstrueuses inhumaine !! et vend à du profits qui renfloue ces vicelards.. il doit y avoir un autres parallèle système indépendant dissident entre paysans/AGRICULTEUR, Au lieu de gueuler et manifester comme des bléros moutonneux/bouffonneux ok çà va 5 min la colère !! ils devrait sérieusement solidairement en toute fraternité et respect de leurs labeur crées urgemment un marché en cycle spécifique locale tout en respectant l’environnement et leurs bêtes !!
      jsé pu et ou? mais y’a déjà les fruits et légumes en France!! jsé pu l’article un exemplaire formidable !! les politiciens adores abrogé et faire genre voilà calmé vos ardeurs bande de voyous! voilà 600 millions ! bref c’est comme du fluor çà :D fermez là en quelque sorte.
      faut être complétement absent et égoïste, couillon pour ne pas voir depuis des dizaines d’années les hausses de prix et une qualité dégueulasse que tout aussi au bout de cela.. en lien les maladies divers qui progresse.. en silence par ailleurs! dans les coulisse les animaux trinque, crève dans des circonstance hallucinante j’ai envie dire ! même si on imagine ^^ pour moi le processus de bouffe industriel et le non respect consciencieusement est une logique de la ligne de traite et du produit finale qui ce vend !
      cad.. animaux mange de la merde, vie comme des sous merde, sont majoritairement mal traité sur toutes les vues et violenté d’un degrés impensable jusqu’à l’abattoir est l’industrie sans charges pour en faire un moule naturel présentable de slogan (comme les poules, en plei, air) Une Quenel à 95%… de A à Z le produit sort, mais de sources négatifs de détritus immonde infecte! mais sous forme commercial aspect marketing vendu :(
      pour le moment le progrès et fait pour endormir et spolier ta santé et ta thunes dure travailler! hors depuis le temps et logique çà devrait être plutôt élévateur et signe positif mais non :P jvous dit on vie moins bien et moins heureux qu’une certaine époque joviale! attention sur quelque périodes j’entends ;) minimum de respect faut l’avoué. bref
      ils ont les techniques et tout le système pour en faire des moutons-tatoué Marquage charlie http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
      (je pense) > le mec qui écoute la musique à fond dans sa caisse en étant stoïque regard vide et arrogant limite, (superman, le plus beau) avec une voiture dernier cris! de conformiste, voilà l’image qui résume l’individualisme le quant à soit! le naïf qui croit que l’accident n’arrive qu’aux autres!!!
      On ais ce que l’on mange http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • ardwenn

    Dès le moment où l’on affirme que l’être humain n’a aucune racine naturelle, qu’il doit s’affranchir de toute contrainte, de tels comprtements sont rendus possibles.
    Jamais, jamais, un paysan traditionnel n’aurait imaginé traiter ainsi les animaux qu’il élevait, ou dont il utilmisait le travail. C’était même rigoureusement impensable.
    Mais nous sommes désormais submergés par le discours du – ici, l’anglais est bienvenu – « NO LIMITS ».

  • Lilith Lilith

    de belles images pour la luttre contre le massacre des animaux

    http://www.youtube.com/watch?v=GSnBR238o_s

    MAIS DE TEMPS A AUTRE LES ANIMAUX SE VENGENT ( la bande son est géniale)
    http://www.youtube.com/watch?v=_FcZIMs7XcI

    • Planete bleu Planete bleu

      Voici une autre vidéo Lilith

      Voilà ce que font les animaux quand ils sont excédés par la cruauté des humains, trop de souffrance les font craquer, les images peuvent paraître cruel mais ce n’ai rien par rapport à ce qu’on fait subir aux animaux. Super musique aussi

      Quand les animaux se venge des humains

      http://www.youtube.com/watch?v=piJ5qfOyGgs

      • vico

        quand c’est un humain qui crève sur place ! dans la vidéo voilà une justice immanente et bon j’ai envie dire! pas de pitier ! juste une jouissance et ravi, ce méfier des apparence :P sa n’enlève rien leurs abus et cruautés attention ;)
        Quant à l’éléphant qui pourchasse et fuit en même temps! hélas http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif ce fait encerclé et tué à coup de fusil a pompe, sont regard de souffrance et de désespoir. il fallait l’endormi ou plutôt le surveiller à distance, l’éloigner puis le capturé et relâcher dans son environnement biologique bordel !

      • Planete bleu Planete bleu

        Il en avait mare de cette vie là, il a craqué. Non seulement on les prive de leur liberté, mais en plus on les maltraite, tout ça pour le plaisir humain.

  • Planete bleu Planete bleu

    Comment voulez-vous qu’il ne tourne pas fou quand on les traite avec une telle violence

    Apprendre à un éléphant

    http://www.dailymotion.com/video/x9jmop_apprendre-a-un-elephant_animals

  • Assurnarzirpal

    Les Abattoirs sont des Camps d’Extermination pour animaux.
    « Plus jamais ça » disent t’il… les Animaux aimeraient le dire aussi mais ils ne le peuvent…

    Comme tout le monde, je me suis fait conditionner dès l’enfance, et il y’avait de la viande à chaque repas… là ça fait un an à peu près que je n’en mange plus après avoir vue de ces horreurs… et j’ai honte d’en avoir mangé aussi longtemps. En tout cas, pour arréter c’est très simple, suffit d’avoir la volonté et ne pas se laisser flancher si on ressent une envie deux semaines après. Maintenant je n’y pense plus, c’est devenue une habitude de ne plus manger de viande…. le cerveau est comme ça, il faut retirer la vieille habitude est en ancrer une nouvelle.
    Honteux cette société de merde, quand je pense à toutes ces années ou j’ai déguster de la viande sans me poser de question… et quand je pense que nous sommes tous conditionner et que nos parents notamment continuent à avaler de la viande en disant « si t’en mange pas, t’a plus de muscle » la phrase à la con que l’on te sort depuis l’age de 6 ans…. bordel et les herbivores bourrer de muscles qui machent des feuille h24… faut arreter les conneries, moi je me sens en super forme aujourd’hui et ce serait plutot à moi d’encourager la famille à stop ça… remarque j’ai essayer et on me répond toujours les phrases stéréotype qu’ils ont du eux memes ingurgiter étant gosse… va falloir du temps pour que ça change ce bordel…

    • Michele

      oui ben à suivre vos conseils à la con, la semaine passée je me suis retrouvée à l’hosto avec 39 de fièvre et une douleur à l’intestin que je croyais qu’il allait éclater
      et après maintes analyses, le verdict est tombé, trop de fibres, et un intestin tout enflammé
      depuis j’ai un régime sans résidus, c’est a dire, des oeufs, de la viande et du poisson et c’est tout!!!!!!!
      tout ça pour avoir mangé pendant une semaine les bons légumes et des fruits du jardin d’une personne de ma famille.
      Alors hein, vos légumes vous pouvez vous les mettre ou je pense, perso je n’en mangerai pas plus que ce que je mangeait avant et je n’arrêterai pas de manger la bonne viande bio que j’achète, j’en ai marre des gourous végé, ils n’ont aucune idée du mal qu’ils peuvent faire eux avec leurs conneries!!!!!

      • jeffsensei jeffsensei

        Tout d’abord bonjour Michèle!
        En effet quand on change de régime alimentaire il vaut mieux y aller progressivement afin d’éviter ce genre de désagréments surtout si on a habitué notre corps à un certain régime pendant des années. De plus nous ne supportons pas tous les mêmes aliments, par exemple moi c’est les oeufs qui me réussissent pas donc j’évite d’en manger (au lieu d’engueuler les poules!).
        Perso je ne suis pas végétarien, je mange de la viande 1 à 2 fois par semaine (peut-etre qu’un jour je ne mangerai plus du tout) et je suis en meilleure forme que lorsque j’en mangeais tous les jours.

        « j’en ai marre des gourous végé, ils n’ont aucune idée du mal qu’ils peuvent faire eux avec leurs conneries »
        Moi j’en ai marre des personnes qui font des conclusions hâtives sans prendre le temps de se renseigner.

        « Alors hein, vos légumes vous pouvez vous les mettre ou je pense »
        Tu te doutes où je te propose de mettre ton avis…

        Sur ce j’espère quand même que ton état de santé c’est amélioré et que tu ne restera pas aussi catégorique envers les fruits et légumes de nos jardins.

      • Michele

        ça fait des années que j’essaie, et là la goutte d’eau a fait déborder le vase
        et puis je ne vois pas en quoi mes phrase seraient gênantes, vous en avez tout autant au sujet des gens qui mangent de la viande, et en pire souvent
        je n’ai pas changé de régime alimentaire, j’ai juste mangé plus de légumes et de fruits, mais j’ai gardé une petite portion de protéines, comme un morceau de jambon, des oeufs
        je ne suis pas simplette au point de changer de régime de but en blanc, mais ça me plaisait de profiter de l’occase et de manger de vrais légumes et de vrais fruits
        bien mal m’en a pris, et on ne m’y reprendra plus, j’en ai marre de souffrir pour tout et n’importe quoi, déjà j’en ai par dessus la tête de tous ces dingues et leurs mobiles et leurs wifis, en plus ça, ben non c’est fini je mangerai une ou deux ration par jour sans plus et mes bouillons, c’est tout
        Quant aux fruits ça restera ceux que je peux aller cueillir dans la montagne si j’y arrive cette année

        mon état va mieux, mais je ne me sens pas vraiment bien, merci jeffsensei

      • jeffsensei jeffsensei

        Malgré le ton de mon message (c’était en réponse au tiens) le principal est que ta santé s’améliore.

        « je mangerai une ou deux ration par jour sans plus et mes bouillons »
        C’est déjà trés bien et avec un bon bouillon de légumes du jardin c’est parfait.

        Bon rétablissement Michèle, en te souhaitant de pouvoir cueillir quelques fruits dans la montagne cette année http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Mata Hari Mata Hari

        Courage Michele, çà va aller ! Si çà peut t’aider, ce produit est fantastique, naturel et très efficace, je l’utilise car j’ai parfois quelques désagréments intestinaux par rapport à certaines verdures ( salades, petits pois ) Il fait un très bon rééquilibrage dans  » nos boyaux  » , mais pas que…..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        http://www.bioalaune.com/fr/actualite/5810/poudre-de-psyllium-blond-conseiller-tous-publics

        Bisous

      • Michele

        merci Jeffsensei et désolée, mais à force de lire ce qu’on dit de nous, ça met hors de soi

        Merci Mata Hari, mais non, pas de psyllium, justement ça augmente le transit et c’est le contraire qu’il faut, d’ailleurs la naturo que j’ai vue me l’a dit, pas de ça, ça ne t’aidera pas du tout, je passe le reste ce n’est pas l’endroit pour le dire
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • vico

        « Michele » ( il faut des années parfois… pour un quelconque résulta) dépendra du niveau d’années accumulation de mode de vie alimentaire comme le dit si bien camarade avant moi ^^) attention ya des va et vient ^^ sorte de yoyo au début çà marche puis coup de fatigue puis remonte vis vers çà.. ou l’inverse aussi possible à tester !

        c’est important de y allez progressivement(prendre le temps de découvrir, sereinement , vivre quoi, à ton rythme :)… chaque aliments peut à une personnes ou une autres inter réagir différemment dans l’organisme de chacun! étant trop surcharger de l’industrie ton corps et organes sont plein de merde (acidifier)et réagi plus ou moins mal! la preuve ^^ il assimile plus, bref je suis pas spécialiste, mais si tu et curieuse et ouverte et sans jugement au premier abord > http://regenere.org/ < ça vaut coup! astuces,enseignement que renseignement (physiologique/santé) je précise c'est pas un gourou :D simplement brave homme donne ses idées, partage son expérience et découverte sur soit, éclaire les conscience! autodidacte en plus!! Là pour internautes ici :) >https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FmVBf9DorkI

      • Michele

        Vico, je n’ai pas attendu internet pour manger sainement, j’ai toujours fait ça!!! j’ai été élevée dans un jardin pour ainsi dire et cette fois je n’ai pas non plus mangé ce que je sais m’être nocif et je ne mange pas industriel, sauf si je n’ai que ce choix
        En plus je n’ai jamais mangé beaucoup de céréales à part un peu de pain mais sans en manger à tous les repas, pareil pour les pâtes et le riz, et depuis plus d’un an et demi je n’en mange même plus.
        La bouffe que je fais est toujours variée et suit les saisons
        le type de regenere non je connais merci je n’en veux pas désolée, il s’y croit, c’est son problème, si je fais comme lui, je crève, c’est aussi simple, car les légumes crus, je n’ai jamais pu en manger beaucoup et souvent

      • jeffsensei jeffsensei

        @Mata Hari: Trop fibreux pour les problèmes de Michèle…

      • Mata Hari Mata Hari

        Oui j’ai compris çà Jeff, merci http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Assurnarzirpal

        Je ne suis pas un gourou moi :)
        en tout cas il reste que si les fameux gourous végé peuvent se tromper, ça vaut bien mieux que nos entreprises alimentaire ou pharmaceutique qui trompent tout en ayant conscience de ce qu’ils font.

        Après, le corp des différentes personnes réagissent différemment, d’ailleurs la personne de régenere n’a pas 100% de réussite, il y’a des gens avec qui les recommandations qu’il fait ne fonctionnent pas, mais ça reste un brave homme qui ne veut que du bien pour les gens.

        Bon il y’a des choses qui ne s’essaye pas à la légère. il parait que jeuner 3 à 5 jours c’est bon pour l’organisme. je n’essayerais pas car étant déjà mince, je pense qu’il m’arriverait une tuile.

        Ah oui, c’est pas tant le fait de manger de la viande, le vrai souçie… les indiens disent qu’ils chassaient lorsqu’ils avaient besoin de manger. Mais ce n’était pas de la maltraitance et des massacres quotidienne à l’echelle du monde. Après si on vous recommande d’en manger un peu, faite, si vous n’avez pas le choix, il le faut c’est évident. je ferais pareil si je serais à votre place…
        Ce sont les abattoirs et cette maltraitance généralisés qui me font horreur… pas les gens qui ont besoin de manger un peu de viande car ils n’ont pas le choix.

  • Trollzilla Trollzilla

    Des lions qui dévorent leur gardien, un éléphant qui piétine son cornac, un chimpanzé apprivoisé qui se mue en tueur sanguinaire… Partout sur terre, les animaux – même les plus inoffensifs – se rebellent et attaquent l’homme.
    Pour Jackson Oz, docteur en biologie à l’université de Californie, l’hostilité soudaine des animaux est la résultante d’un bouleversement écologique dont il est urgent de déterminer la cause.
    Aidé par Chloé Tousignant, Oz tente de faire prendre conscience aux grands de ce monde que l’humanité court à sa perte. Mais les écoutera-t-on avant que la Terre ne devienne un vaste zoo, dont les animaux auront pris le contrôle ?
    Sortant des sentiers battus, James Patterson s’affranchit de ses histoires policières pour nous livrer ce thriller apocalyptique.

    http://www.livredepoche.com/zoo-michael-ledwidge-james-patterson-9782253092971

    Lecture passionnante et fort à propos…
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Michele

      si les animaux attaquent les humains c’est qu’ils sentent une menace, un danger
      faudrait que les gens qui vivent avec les animaux apprennent la « trust technique » comme ici http://www.youtube.com/watch?v=PnV5IIRvUNk

      • Trollzilla Trollzilla

        Les animaux sont comme les humains, il y en a des bons, des doux, des caractériels, des dominés, des dominants et aussi des fous…
        Je me rappellerais toute ma vie d’un cheval foncièrement mauvais, obligé de le parquer à l’écart des autres dès sont plus jeune age car il les mordait au sang, c’est le seul équidé qui m’est rué dessus à me fêler des côtes alors que je le pansais.

        Pour en revenir à cet ouvrage il y est question de réveil de la conscience collective des animaux vis à vis de leurs places et de la notre sur l’échelle alimentaire suite à des perturbations génétiques liés à une « pollution » d’un lobby type monsanto et consorts ; en dire plus serait dévoiler l’intrigue.

        Perso, j’ai un compagnon canin ultra-dominant et pourtant il sait où se trouve sa place dans « la meute » et il n’y a pas plus placide et bonhomme que lui en société, mais quand est il de l’homme ?
        Faut il lui casser des manches de pioches sur le groin pour l’éduquer à vivre en harmonie au sein de la création alors que nous avons des fous aux commandes ?
        Doit on les parquer eux aussi à l’écart du troupeau et si oui, pourquoi est ce que ça n’est pas déjà le cas ?

        On devrait prendre exemple concernant nos tarés nuisibles.
        http://lesmoutonsenrages.fr/2011/12/08/les-chinois-sont-devenu-fou/

      • Michele

        Trollzilla, j’ai aussi connu une jument comme ça elle tapait sur tout ce qui qui bougeait, et ne se laissait approcher de personne, et pourtant à force de patience j’ai pu la monter sans problèmes et à cru dans un pré
        Pour les humains comme pour les Hommes c’est souvent un manque d’amour ou même de reconnaissance qui les rendent fous comme ça.
        Rien d’étonnant avec la société dans laquelle on vit, où tout n’est qu’égoïsme, et ça ne va pas aller en s’arrangeant

      • lily

        je le confirme Michele
        de la patience pour leur redonner confiance..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • « toute vie sur Terre, n’est pas supérieure à une autre »

    Bah si. Ma vie est supérieure à celle des autres. Et celles de mes proches aussi. En tout cas à mes yeux. Et ceux qui m’apprécient doivent aussi penser que ma vie à plus de valeur que celle de la plupart des autres. En tout cas les autres qu’ils ne connaissent pas.

    Un lion considèrera la même chose. Sa vie à plus de valeur que celle des autres. Et la vie de sa horde lui importe plus que les autres vies.

    La vie est cruelle, c’est triste et tout et tout, mais c’est comme ça.

    Et si votre gosse se fait mordre par un pitbull ? Vous ne seriez pas les 1ers à vouloir qu’il soit tué (piqué), sachant que si il continue à vivre, il y aura un risque que ça recommence ? Vous pourrez toujours maudire son proprio de l’avoir mal élevé, de l’avoir rendu agressif et patati et patata, mais au final, vous le préfèrerez mort que vivant et représentant une menace pour vos morpions.

    Comme l’a si bien dit Anatole, le lion n’est pas un monstre immonde qu’il faut éliminer parce qu’il a bouffé une antilope. Les monstres sont ceux qui font souffrir gratuitement les animaux. Ce n’est pas le type qui achète un steak dans son supermarché qui fait souffrir les animaux. C’est les patrons qui se foutent de leur souffrance au nom de la rentabilité. C’est le système qui consiste à vouloir absolument produire assez pour répondre à la demande tout en faisant de la pub pour accroitre cette demande. Et si on a tous quand même une part de responsabilité, il y en a quand même quelques-uns dont la part est largement plus grande que celles des autres.

    Mais lutter contre ça, c’est trop compliqué. Alors il vaut mieux rejeter la faute sur l’extrémité de la chaine et culpabiliser le consommateur (exactement comme on le fait pour la pollution, ou la pénurie d’eau ou quasiment tout en fait). Ça n’a aucune chance de changer quoi que ce soit, mais au moins, ça permet de s’acheter une conscience. Certains végétariens pensent être des militants qui oeuvrent pour le bien-être animal. Je pense que c’est des crétins qui n’ont pas assez de burnes ou de cervelle pour s’attaquer au vrai problème et qui ont trouvé un palliatif pour pouvoir se croire meilleurs que les autres. Parce que ok, ils ne mangent plus de viande ou n’utilisent plus de produits animaux. Super. Est-ce que quoi que ce soit à changé ? Est-ce que ça a amélioré quelque chose ? Non ? Alors il faudrait peut-être changer de façon de faire plutôt que de venir faire chier et culpabiliser les autres pour quelque chose qui ne change ni ne règle rien.

    • Erreur mon cher Hector, en tant que consommateur, TU as le pouvoir … de donner ton argent à qui tu veux

      Car comme une certaine personne dans le forum a mis comme signature :

       » Ce qui ne se vend pas, ne se fabrique pas !  » (Voltige)

      Maintenant, libre à toi de te gaver d’OGM, de poulets aux hormones, de vaches folles, etc …

      • Ouais, et si tous les gars du monde se donnaient la main on vivrait au pays des Bisounours.

        3,5 millions de personnes qui bénéficient de l’aide alimentaire. Dans les faits, 6 millions de personnes en situation de précarité alimentaire. De plus, nombre de personnes qui n’ont pas forcément de problèmes financier, mais qui sont en situation d’isolement par exemple, se tournent vers ce qu’on appelle le « snacking ». Les produits bas de gamme à bas prix plein d’ogm et d’hormones et autres junk food toute prête ont de beaux jours devant eux. Que tu en achètes personnellement ou pas ne change pas grand chose, même si tu as convaincu plein d’amis de faire comme toi.

        Ajoutons que les restaurants et autres cantines collectives n’ont pas de comptes a rendre aux consommateurs sur le fait d’utiliser des produits OGM ou non par exemple…

        Alors oui,  » Ce qui ne se vend pas, ne se fabrique pas ! « . Mais ce qui s’achète ne laisse pas forcément une grande marge de choix à tout le monde, pour diverses raisons…

  • ErJiEff

    Deux magnifiques documentaires : Samsara et Baraka, s’attachent à nous montrer les plus extraordinaires beautés du monde, sans négliger le contraste terrifiant avec l’horreur des monstruosités commises envers les animaux d’élevage (« moissonneuses »- à poulets, trieuse-emballeuse automatique de poussins, et j’en passe).

    Le drame est que ces exactions sont régulièrement dénoncées et combattues depuis des décennies sans que jamais rien ne soit fait pour y remédier, bien au contraire. Brigitte Bardot en sait quelque chose.

  • lily

    Je ne comprend pas les personnes qui ne veulent plus de leur animal, dans ce cas ramenez les à une association/refuge
    des animaux ou au pire des cas lâchez les dans la rue mais de là à vouloir tuer comme celui là c’est abjecte, criminel!

    http://www.faitsdivers.org/20602-Il-sauve-un-chien-que-son-maitre-avait-enterre-vivant.html http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif