La commission européenne se prépare à la faillite des banques

C’est un journal qui est peu médiatisé mais qui a pourtant de bons articles, « Shéhérazade le journal de la nuit » vous propose aujourd’hui cet article que je m’empresse de relayer, merci à lui:

Elle a présenté le 6 juin une proposition de directive « établissant un cadre pour le redressement et la résolution des défaillances d’établissements de crédit et d’entreprises d’investissement ». Cela fait plus d’un an que la commission travaillait sur ce document et il est révélateur qu’il soit publié au moment même où les banques espagnoles sont en pleine tourmente. Le besoin de recapitalisation de ces banques est estimé entre 50 et 200 milliards d’euros et le sauvetage de la seule Bankia nécessiterait 23,5 milliards d’euros, soit près de 18 fois plus que l’estimation faite fin 2011 par l’Autorité bancaire européenne.

Cette directive qui prétend avoir vocation de protéger le contribuable en cas de faillite bancaire est instructive en ce sens qu’elle reconnaît des réalités qui ont été niées jusqu’à ce jour. Elle admet notamment que « l’intervention des pouvoirs publics a coûté très cher au contribuable et a même compromis la viabilité des finances publiques dans certains états membres dont la France. » Pour mémoire, 4 500 milliards d’euros d’aides d’État ont été accordés aux établissements financiers entre octobre 2008 et octobre 2011. La Commission fait également un constat d’échec des politiques d’aide aux banques en relevant que « les plans d’urgence élaborés pour lutter contre les crises financières ont été insuffisants ». En clair, les 4 500 milliards d’aide ont été accordés aux banques en pure perte pour les contribuables !!!

sans prendre les mesures nécessaires pour l’empêcher…

Pour faire face à une crise bancaire systémique et à un risque de contagion à l’ensemble de l’Europe, la commission préconise des transferts d’actifs entre entités, la cession obligatoire de certaines activités, le remplacement des dirigeants par un administrateur spécial, la suspension du paiement des dividendes, le renflouement interne ou « bail-in », la mise en place de fonds de résolution et de systèmes de garantie de dépôts financés par le secteur bancaire. Mais le « bail-in » n’entrerait en vigueur qu’en … 2018. Lire la suite

Le Washington Post cite des militants pro Assad qui revendiquent la responsabilité de la Syrie et de l’Iran dans l’ouragan Sandy

Le pire, c’est que certains sont capables de gober une telle histoire!!! Grave…. Très grave…..

La super-tempête Sandy va t-elle devenir un nouveau 11 septembre ? Absurde ! Mais au pays de l’oncle Sam tout est possible…

Parmi les nombreuses réactions globales à l’ouragan sandy et à son impact sur la côte Est américaine, celle-ci pourrait être la plus amusante. « Syrian Army News », une page Facebook pro-régime, a annoncé que les forces de la résistance anti-occidentale travaillant sous l’égide du président Bachar al-Assad et sous celui du gouvernement iranien a secrètement conçu la catastrophe naturelle en utilisant une technologie de pointe.

L’ouragan est décrit comme une punition pour avoir menacé la Syrie d’El Assad.
Voici les propos :

« Des sources ont confirmé que l’ouragan Sandy, qui secoue maintenant les Etats-Unis, a été réalisé grâce à une technologie de pointe développée par le régime iranien héroïque, en coordination avec notre régime résistant. Ces sources ont également confirmé que les experts de la Syrie ont contribué à la réalisation de ce travail. Ceci est la conséquence d’attaquer la Syrie d’Al assad et de menacer sa sécurité.

Le post a attiré plus d’un millier de commentaires et a été partagé plus d’un millier de fois. Bien que certains utilisateurs ont exprimé leur soutien, la plupart des commentaires semble être moqueurs et cyniques. Le commentaire le plus fréquent était un hahaha. De nombreuses références ont étés faites aux ânes. Lire la suite

L’Islande et le refus de l’austérité

Un article qui nous est proposé par Fée follet, un grand merci à elle.

L’Union européenne fait aujourd’hui le choix de l’austérité face à la crise économique mais se lance en même temps dans le sauvetage — avec des fonds publics — des banques privées qui auraient dû faire faillite à cause de leur mauvaise gestion. Est-ce vraiment la seule solution viable ? Salim Lamrani se penche sur le cas de l’Islande, un exemple que les médias et les apprentis sorciers de la finance européenne préfèrent passer sous silence.

JPEG - 65.6 ko
Le 6 mars 2010, plus de 93% électeurs islandais participant à un référendum se prononcent contre le remboursement de presque 4 milliards de dollars au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, au titre des dettes accumulées par les banques islandaises en faillite.

Face à la crise économique, alors que l’Union européenne a choisi la voie de l’austérité et a décidé de sauver les banques, l’Islande a au contraire procédé à la nationalisation des institutions financières et a rejeté les politiques de restrictions budgétaires. Avec un taux de croissance de 2,7% en 2012, même le Fonds monétaire international (FMI) salue le redressement économique du pays.

Lorsqu’en septembre 2008, la crise économique et financière a touché l’Islande, petit archipel du Nord de l’Europe peuplé de 320 000 habitants, l’impact a été désastreux, comme sur le reste du continent. La spéculation financière a conduit les trois principales banques à la faillite, dont les actifs représentaient une somme dix fois supérieure au PIB de la nation, avec une perte nette de 85 milliards de dollars. Le taux de chômage a été multiplié par 9 entre 2008 et 2010, alors que le pays jouissait auparavant du plein emploi. La dette de l’Islande représentait 900% du PIB et la monnaie nationale avait été dévaluée de 80% par rapport à l’euro. Le pays s’est retrouvé plongé dans une profonde récession, avec un recul du PIB de 11% en deux ans [1]. Lire la suite

Création du collectif « Les amis de Stan Maillaud »

Message à diffuser le plus largement possible, par mail, courrier, tract, sur les blogs, sites, réseaux sociaux, aux médias, aux élus, à tout le monde !

Madame, Monsieur,

Aujourd’hui, en France comme dans d’autres pays, des réseaux pédocriminels enlèvent, violent, torturent et assassinent des enfants en toute impunité, car la justice complice protège les coupables et emprisonne les défenseurs des enfants !

Janett Seemann, compagne de Stan Maillaud disparu le 22 septembre 2012, a initié une association de fait, « Les amis de Stan Maillaud », lors du premier rassemblement européen contre la pédocriminalité en réseau tenu le 20 octobre 2012 à Amancey, unissant nombre d’activistes luttant contre une justice corrompue dans la grande majorité des affaires reliées à ces réseaux extrêmement bien organisés et très étrangement protégés. Ces activistes luttent à contre-courant de l’« objectivité » des médias conventionnels portée sur ces affaires.

Une semaine est passée, la justice a maintenant emprisonné Janett Seemann et Jérémy Léhut à Saintes, sur des fondements douteux, la justice montrant une nouvelle fois son refus de prendre en considération la non-assistance à personne en danger. La situation devient de plus en plus critique et alarmante. Seule une mobilisation massive des médias alternatifs et des collectifs militants permettra à la vérité de se dévoiler au grand jour. Lire la suite

Pédophilie: A diffuser

Demande de diffusion reçue par courriel, Merci à July M.

Message à Diffuser

Le plus largement possible, par mail, courrier, tract, sur les blogs, sites, réseaux sociaux, aux médias, aux élus, à tout le monde !
Résumé : http://www.dailymotion.com/video/xu7ez9_stan-maillaud-denonce-les-abus-rituels-disparu-depuis-le-22-septembre_news?search_algo=2
Vidéo Complète : http://www.pedopolis.com/blog/la-rencontre.html

Img/http://jibouty17.skyrock.com/

Madame, Monsieur,

AUJOURD’HUI, EN FRANCE COMME DANS D’AUTRES PAYS, DES RESEAUX PEDOCRIMINELS ENLEVENT, VIOLENT, TORTURENT ET ASSASSINENT DES ENFANTS EN TOUTE IMPUNITE, CAR LA JUSTICE COMPLICE PROTEGE LES COUPABLES ET EMPRISONNE LES DEFENSEURS DES ENFANTS ! Lire la suite

Vents violents, neige, froid: un SDF mort, deux disparus et dommages en série (mise à jour)

La météo est actuellement catastrophique en France et ailleurs, mais le principal n’est pas de savoir si telle région est touchée ou non, ni de savoir combien de temps cela va durer, le principal, c’est de se souvenir que dehors il y a des personnes qui dorment en plein froid, qui tentent de survivre, de manger, de résister dans l’indifférence la plus totale. S’il vous plait, si vous avez quelque chose à donner, une vieille couverture, une tasse de café, un peu de soupe, n’oubliez pas que cela peut être perçu comme étant plus beau que tous les rayons de soleils réunis et que vous pouvez soulager quelqu’un durant quelques minutes, quand cela ne sauve pas tout simplement une vie…

Un SDF mort probablement de froid à Paris, et dans le quart sud-est deux disparus, un ferry qui prend l’eau, plus de 50.000 foyers sans électricité et des voitures bloquées par la neige: le bilan des intempéries s’alourdissait dimanche alors que six départements restaient en vigilance orange.

Un sans domicile fixe (SDF) a été découvert mort, probablement de froid, vers 08h20, dans une rue du XVIIème arrondissement de Paris après une nuit où des températures inhabituellement basses pour la saison ont été enregistrées dans la capitale.

Un enfant britannique de 12 ans parti à vélo samedi vers 18h00 est porté disparu sur l’île de Porquerolles (Var) balayée par de fortes rafales de vent. Seul son vélo a été retrouvé.

Dans l’Hérault, un véliplanchiste de 26 ans a disparu près d’une plage de Sérignan depuis samedi. Le périmètre de recherches a été agrandi en raison des fortes rafales de vent et des forts courants qui ont pu l’entraîner loin.

Vendredi, deux étudiants étaient morts emportés par les eaux dans un canal souterrain situé sur le campus de l’université de Toulon, à la suite de fortes pluies.

Dimanche matin, un navire de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM), sans passager à bord, prenait l’eau dans le port de Marseille après avoir rompu ses amarres dans la nuit, sous la pression d’un vent violent, et heurté un quai.

Ce ferry, le Napoléon Bonaparte, plus gros navire de la compagnie en terme de capacité de transport (2.650 passagers et 708 voitures) n’était pas en exploitation donc sans passager à l’intérieur. Lire la suite

28 bonnes questions que les Grands Médias devraient poser

Je sais que ce ne sont que quelques questions, et il n’y a pas grand chose, juste 28, mais si nous devions poser toutes les questions qui réellement dérangent, cela serait un beau bazar! Plusieurs centaines de questions de base, au bas mot, plus les fioritures…

Il y a quelqu’un ?

Pourquoi fait-on si peu de confiance aux grands médias ces temps-ci ? Les taux d’audience de CNN sont au plus bas ces derniers mois. Un récent sondage Gallup a révélé que 60 % des Américains « font peu ou pas du tout confiance » aux médias traditionnels. C’est le pourcentage le plus haut jamais atteint, selon Gallup. Alors, pourquoi cela se produit-il ? Malheureusement, la vérité est que les grands médias ont cessé de dire la vérité il y a longtemps. Les médias traditionnels ont certains objectifs, et plus d’Américains que jamais commencent à le reconnaître. Autrefois, le contrôle des informations aux États-Unis était au moins quelque peu décentralisé. Mais aujourd’hui, il n’y a que six grandes sociétés de médias qui contrôlent presque tout ce que nous voyons, entendons et regardons. La version des « informations » qu’ils nous donnent est conçue pour servir leurs intérêts et ceux des autres grandes entreprises qui dépensent des milliards de dollars pour faire la publicité de leurs produits par le biais de ces organes de presse. Regarder les nouvelles à la télévision peut être une expérience extrêmement frustrante de nos jours. Oui bien sûr, il y a de petits éléments de vérité dans ces informations, mais vous devez parcourir péniblement tout un tas de « d’infos spectacle » pour y accéder. C’est l’une des raisons pour lesquelles les « médias alternatifs » ont tellement explosé ces dernières années. Le peuple américain a soif de vérité, et il se tourne de plus en plus vers des sources d’informations alternatives sur Internet pour tenter de la trouver.

Nous vivons à une époque où le monde évolue plus rapidement que jamais auparavant. À peu près tout ce qu’il est possible d’ébranler est actuellement en train de l’être, et n’importe quel idiot se rend compte que nous allons au devant de défis que les générations précédentes n’auraient même jamais pu imaginer.

Les nouvelles ne sont certainement pas ce qui manque, mais au lieu de se concentrer sur les problèmes terriblement importants auxquels nous sommes confrontés, les grands médias nous alimentent d’un flot ininterrompu de frivolités, de scandales et de célébrités.

Il suffit de consulter certains des gros titres que j’ai trouvés sur les premières pages des principaux sites d’information grand public du jour… Lire la suite

Les Nations Unies appellent à la surveillance globale et totale des usagers sur internet pour contrer le terrorisme

Ben ils vont se marrer avec le blog puisque non seulement on va rien lâcher, mais on compte bien les faire chier jusqu’au bout! ;)

* Il est certain que très bientôt, toute personne qui utilisera un ordinateur dans un café internet, une librairie ou dans un aéroport ne le fera plus de façon anonyme.  Comment?  Nous le verrons très bientôt.  Déjà, dans certaines bibliothèques du Québec, il est impossible d’aller sur le web sans préalablement avoir présenté une carte d’identité avec photo, données personnelles qui sont entrées dans le système de l’établissement qui lui, est relié à un système central du réseau des bibliothèques du Québec.  Il n’est pas parano de penser et de croire que les ordinateurs publics seront munis de caméras discrètes qui capteront des images du visage des usagers, lesquelles seront traitées par un système de reconnaissance faciale.
Dans un rapport de 148 pages, rédigé  par les Nations Unies et présenté à la conférence de l’Office des Drogues et du Crime, il est écrit que les terroristes utilisent les réseaux sociaux, incluant Facebook, Twitter, Youtube, pour diffuser leur propagande.
Des terroristes potentiels, toujours selon le rapport, utiliseraient des technologies de communication qui implique internet pour rejoindre leur audience et ce, de façon anonyme et peu coûteuse. Lire la suite

Expulsions à Notre Dame des Landes : Nous avons besoin de vous !..

Un coup de main pour que l’info circule, ça ne se refuse pas!

Des militants attendent leur expulsion

Aujourd’hui, les médias ne relayent pas ou peu ce qui se passe sur la zone.

Près de Nantes, à Notre Dame des Landes, un projet d’aéroport gigantesque menace 2000 ha de terres agricoles bocagères d’une biodiversité exceptionnelle.

De plus en plus de voix s’élèvent contre ce scandale écologique et économique.

Malgré une forte opposition et les démonstrations de l’aberration de ce projet, les études environnementales, archéologiques, etc, avancent avec un important déploiement de forces de l’ordre et une violence policière croissante. (source : acipa.free.fr)

En effet, Depuis mardi 16 octobre au matin la ZAD (Zone d’Aménagement Différée ou Zone A Défendre !) est envahie et occupée par des centaines de policiers en tout genre. Ils s’attaquent petit à petit aux maisons et cabanes occupées qu’ils détruisent et emportent minutieusement pièces par pièces hors de la zone pour ne rien laisser qui puisse servir à reconstruire ou résister. Lire la suite

Défendre l’aide alimentaire européenne (vidéo)..

On trouve de l’argent pour tout, sauver les banques, acheter des avions sophistiqués, annuler des dettes, s’endetter tous les jours un peu plus etc….Mais pour le sauvetage de millions de gens dans la détresse , là il n’y a plus le sou!  Une pensée tout de même, pour ces autres millions d’affamés qui crèvent dans la quasi indifférence sur d’autres continents que l’Europe.

Les Banques Alimentaires, la Croix Rouge française, les Restos du Coeur et le Secours populaire français, principales associations françaises d’aide alimentaire aux personnes les plus démunies, s’unissent pour sauver l’aide alimentaire européenne, aujourd’hui en sursis.

– Quatre associations françaises s’unissent pour défendre l’aide alimentaire européenne.

Le programme historique d’aide alimentaire européenne (PEAD), voté en 1987 par les institutions européennes et représentant seulement 1 € par Européen, permet, depuis plus de 25 ans, d’assurer les besoins vitaux alimentaires de plus de 18 millions de personnes en grande difficulté. Lire la suite

1 138 139 140 141 142 168