Crise du covid-19 (années 2020) : ce qui nous attend !

Pour illustration

Ce virus sévit sous sa forme originale ou ses différents variants depuis maintenant deux ans.
Il semble indestructible, toujours prêt à amorcer une nouvelle vague pour mieux éclater, en premier lieu – de fait-, nos libertés.
On arrive désormais à des absurdités liberticides telles que la vaccination obligatoire en Autriche, le confinement des non-vaccinés en Slovaquie, sans parler de l’Australie championne des confinements interminables. Naturellement, il est éminemment préférable de tuer, ou torturer le bon peuple psychologiquement, à le laisser prendre ses propres décisions, en individus responsables que nous sommes censés être.
Ben oui, il est le con, le peuple, c’est bien connu. Faut tout lui expliquer, il ne comprend rien à la pensée complexe comme pavoisait le petit branleur atomisé Griveaux et, si on le terrorise un petit peu avec l’aide des copains média, on peut lui faire gober et accepter à peu près tout. Elle est pas belle la vie en Macronie ?

Ben non, elle est pourrie la vie en Macronie, et ce n’est que le début du cauchemar. Pourquoi ? On va voir ça de suite.

Ces vaccins, qu’on nous injecte en ce beau royaume du Poudré, ont la magnifique particularité de ne pas être des vaccins, de n’être “efficaces” que six petits mois au maximum – qu’en sera-t-il vraiment demain? – et, de plus, histoire de couronner le tout (ou le rien -je parle de Macron, bien sûr-), ils ont une sacrée tendance à provoquer des troubles sanguins bien peu recommandables, sans oublier les myocardites ou autres pericardites, bref tout un beau programme de souffrance balayé d’un revers condescendant par les « experts » médiatiques au moyen du mantra ô combien indiscutable : la balance risque/bénéfice est on ne peut plus à l’avantage de ces gentils vaccins, dont les effets secondaires importent peau de balle aux laboratoires, vu qu’ils sont dégagés contractuellement de toute responsabilité.

Quant on sait les dizaines/centaines de milliards en jeu, ajouté au fait que ce sont ces propres laboratoires qui testent leurs vaccins pour obtenir leur AMM (autorisation de mise sur le marché), et vu le “Pfizergate” qui pourrait n’être que le premier scandale de ces phases 3 bidon – ça pourrait quand même faire flipper un peu mémère et pépère si on leur expliquait, ne serait-ce qu’en quelques mots, le tintouin. Évidemment, ce n’est pas ça qu’on met en avant, faudrait pas non plus pousser mémé dans les orties et faire pleurer à chaudes larmes les dirigeants/actionnaires des labos et les politiques corrompus qui ont quand même bien le droit, de par leur situation sociale due à leur grandeur innée, à l’ultra-luxe prompt à faire gerber toute personne un peu saine d’esprit.

Je reprends : ces vaccins prodigieux (pour faire du fric), comme ils ne durent que six mois, il faut faire des rappels, bien sûr, et il faudrait bien comprendre qu’il ne s’agit pas que d’un seul. En Israël, le peuple élu, ils en sont au pass sanitaire d’une durée de six mois. Paf ! Tous les six mois la piquouze, pour le plus grand bonheur des labos et ce, au plus grand malheur de leur santé … et de la nôtre aussi, parce qu’on suit le même chemin, cela va de soi.

Ben oui, faudrait pas non plus rêver : si votre circulation sanguine originelle, bien fluide, a été capable de vous éviter les thromboses ou autres pépins de santé post-vaccinaux, qui peut nous dire, mes très chers (ou “mes très chères”, histoire de ne pas me faire insulter par les féministes surmotivées), ce qu’il va en être dans le futur ?

Pourquoi cela ? ¨Parce qu’il semblerait bien, d’après nombre d’études scientifiques dont les résultats sortent peu à peu, que leurs vaccins aient un impact sur la circulation sanguine et la disposition des globules rouges. Après les injections, ces globules rouges forment des amas. Quand ce sont des “gros”, patatras ! c’est la thrombose et ça se voit direct. Quand ce sont des petits, apparemment, tout fonctionne encore bien, on ne s’inquiète pas … à court terme.
Mais qu’est-ce que cela va donner à moyen ou long terme ? Est-ce qu’on peut espérer que le sang va recouvrer sa fluidité originelle ou, au contraire, que la situation va se dégrader ; surtout à cause de ces rappels, d’ailleurs.
Ainsi, il est fort probable que les rappels provoquent de multiples effets secondaires qui ne pourront plus être sous-estimés ou cachés bien longtemps.
Qu’est-ce que cela va provoquer ? Une panique et le refus progressif, des plus dociles même, à effectuer les piquouzes de rappel.

Mais vous savez quoi ? Les labos ont pensé à tout. Ils sont DÉJA conscients de cela.
Comment je le sais ? Facile. Regardez leur prochain cheval de Troie : les traitements contre les formes graves du Covid. C’est pas beau cela ?? Aussi beau, magnifique, grandiose que surprenant d’un côté, non ?
Bah oui, on nous dit que les vaccins protègent des formes graves. Ce serait d’ailleurs leur SEULE utilité, vu que pour la contamination et la transmission, que dalle ! ça sert wallou.
Alors pourquoi, expliquez-moi s’il vous plaît, ces mêmes labos qui font ces vaccins mettent au point des traitements contre les formes graves, bien que des milliards et des milliards de doses de vaccins ont été vendues et administrées à des milliards d’individus, protégés donc ?
Parce que ce sont de beaux samaritains dévoués à la santé et au bonheur des peuples ? Vouiiiiii, c’est peut-être ça la réponse, sait-on jamais …
Parce qu’ils savent que les troupeaux vont finir d’abord par arrêter de se faire piquouzer par peur des effets secondaires, puis tomber malades comme des mouches –eux qui n’ont plus stimulé leur système immunitaire naturel depuis bien trop longtemps- et développer des formes graves qui leur feront dépenser jusqu’à leurs derniers sous pour tenter de guérir ?
Je vous laisse choisir.

Ils sont d’ailleurs merveilleusement prosaïques, ces bons labos : Leurs traitements contre les formes graves, hors de prix il va sans dire, s’ajustera au potentiel maximum de suçage de pognon des populations ; cinquante mille dollars aux USA, vingt ou trente mille euros dans l’UE, quelques milliers d’euros selon les pays en Afrique si mes chiffres sont bons. C’est pas splendide, une apothéose de philanthropie, ça encore ? Vraiment, ils mériteraient plein de petits bisous d’amour dans le cou, ces labos, vous ne croyez pas ?

Cet affreux merdier va durer jusqu’à la fin de l’obsession vaccinale qui s’attaque déjà aux enfants et renforce le virus en l’obligeant constamment à muter. Puis, une fois cette folie terminée, celui-ci perdra progressivement son caractère infectieux et disparaîtra, comme il aurait déjà dû le faire, peut-être, selon d’éminents scientifiques qui ont le courage de s’exprimer (et qui sont à la retraite pour 99% d’entre eux, oui, je ne vous le fais pas dire).

Après, quand le calme sera un peu revenu – enfin ! -, il faudra se dépêcher de souffler.
Telle est, du moins, la mise en garde du forum économique mondial, chapeauté par ce “plaisant” Klaus Schwab (je ne vérifierai pas l’orthographe du nom de cet individu, pas de temps à perdre avec lui) qui a asséné, il y a peu, qu’il était l’évidence même que la prochaine pandémie serait cybernétique et d’une ampleur telle que celle-ci, d’une viralité humaine, paraîtra bien gentillette après coup.

On pourrait s’en esclaffer, à raison ; sauf qu’ils avaient déjà prévu et simulé une pandémie type coronavirus un an avant son déclenchement réel.
Humm Humm. Inquiétant … C’est le moins qu’on puisse dire, les amis

Arnould

Tous les articles en tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

3 commentaires

  • Sully-Morlandimus

    A chaque  » rappel » ( => plutôt « injection forcée »), certaines sources semblent avoir observé — après analyses en laboratoires- que la concentration en ARNm ne cessait d’augmenter. Ceci mis en lien avec l’affaire de Lubljana et les codes numérotés des flacons à injecter: 1,2 et 3 qui instille un soupçon sur le côté aléatoire — avec son corollaire : à un tel le n° 1 et à un autre le n° 3– tout est possible pour leurrer le troupeau de moutons et l’amener pas après pas en direction d’un entonnoir sanitaire au sein duquel nos santés seraient dépendantes à vie d’injections et de traitements divers.
    Quand ça ne sera pas la mort directe pour les « inutiles » ( sur le critère d’une obsolescence programmée) et autres indésirables car trop réfractaires ou empêcheurs de tourner en rond pour le système.
    C’est le « Meilleur des mondes » …… pour une minorité qui veut contrôler la totalité de l’humanité. Il n’y a plus à en douter maintenant du moins pour ceux qui osent se retourner dans l’obscurité et regarder d’où viennent les ombres projetées sur les parois de la caverne.

  • Ange Gardien

    Parfait.Tout est prévu.
    A quand notre sursaut ?
    Jamais……

  • L’affaire suivante, c’est le déjà fameux virus de Marbourg, qui n’existe pas plus que le précédent, et qui va réunir les meilleurs effets …indésirables du vax covid. Ce « virus » a déjà son vax en cours d’expérimentation, bientôt en réel, grandeur nature, vue l’urgence. On le dit presque aussi dangereux qu’Ebola. Wouaou !!
    Elle est pas belle la vie ?? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

Laisser un commentaire