3 astuces pour sauver votre pouvoir d’achat.

La promesse de nos gouvernants successifs d’augmenter le pouvoir d’achat n’a jamais été tenu……

Elle restera un vœu pieux et un argument électoral puissant pour mobiliser les troupes.

J’ai souvenir d’une question d’un journaliste sur RMC Info qui avait été posé à Nicolas Sarkozy candidat à sa propre réélection en 2012 et pour laquelle il avait été incapable de répondre :

“Connaissez-vous le syndrome du 20 de chaque mois des français ?”

Réponse de l’intéressé : “Non !”

L’inflation, la fiscalité et les taxes sont les principaux ennemis des finances des ménages car ils laminent votre pouvoir d’achat et vos économies.

Ils sont puissants, invisibles et sournois car ils frappent sans vergogne, la veuve, l’orphelin, les étudiants, les chômeurs, les actifs et les retraités jusqu’au défunt avec les impôts sur les successions !

Le poids de la fiscalité associé au coût de la protection sociale sur les épaules des particuliers sont insoutenables et sont des insultes à votre pouvoir d’achat si vous ne prenez pas en main votre destin financier.

Loin de moi l’idée de venir jouer les Cassandre, j’ai l’humour corrosif et j’aime juste faire passer des messages avec un brin de provocation…….

Le présent article a pour objectif de vous donner 3 solutions simples et efficaces à appliquer immédiatement pour sauver votre pouvoir d’achat maintenant et sur le long terme.

”Le changement c’est maintenant…….ou jamais” !

Ce que vous allez apprendre en lisant l’article

Quel sont les principaux dangers qui guettent votre pouvoir d’achat ?

3 solutions pour sauver votre pouvoir d’achat.

Quels sont les principaux dangers qui guettent votre pouvoir d’achat ?

La crise des gilets jaunes qui a débuté en novembre 2018 est un puissant marqueur social car elle a révélé la crise de pouvoir d’achat sans précédent vécu par nos concitoyens appelés vulgairement « La France d’en bas » ou « les sans dents» par les élites politiques.

Les gilets jaunes ont exprimé un ras le bol général justifié par une lente et inexorable perte de revenus pour les raisons suivantes :

  • La hausse des taxes et des impôts.
  • L’inflation.
  • Les salaires qui n’augmentent pas.

Je vous propose dans un 1 er temps d’étudier la notion d’inflation et son impact nocif sur la consommation et votre épargne avant de vous montrer les maux du poids de notre fiscalité et des taxes en France qui gangrènent votre pouvoir d’achat.

Vous prendrez ainsi conscience de l’inanité des discours et programmes politiques de nos gouvernants face au problème insoluble de notre dette publique.

“J’arrêterai de faire de la politique le jour où les hommes politiques arrêteront de nous faire rire ». Coluche.

L’inflation correspond à l’augmentation générale des prix qui peut dégénérer dans une spirale hyper inflationniste dont l’épisode a été vécu en Allemagne avec la république de Weimar, en France avec la Révolution Française et plus récemment au Zimbabwe ou au Venezuela.

Vous trouverez ci-dessous les principaux facteurs qui favorisent l’inflation :

  • La dépréciation des monnaies papiers à cause des taux bas et de l’utilisation abusive de la planche à billets comme c’est actuellement le cas en Europe, aux États-Unis ou au Japon par exemple.
  • L’augmentation du prix des matières premières comme le pétrole ou le blé ont un impact immédiat sur le pouvoir d’achat.
  • Le gouvernement français favorise également l’inflation lorsqu’il impose des hausses de taxes sur les énergies non vertes et les cigarettes.

Les prix ont ainsi augmenté de 2,3% en juillet selon l’INSEE avec les segmentations suivantes selon les produits :

Les prix de l’énergie augmenté de 14,3% d’août 2017 à août 2018, le prix du gaz a bondi de 17,3% sans compter le tarif des produits pétroliers qui ont augmenté de 21,8% selon l’INSEE.

L’Insee a également enregistré une hausse de 6,4% des prix avec les produits frais.

L’augmentation de l’inflation, de la fiscalité et des taxes sans hausse des salaires favorisent l’appauvrissement des peuples avec des effets désastreux sur le pouvoir d’achat, la consommation et l’épargne.

Les classes moyennes sont directement impactés par cet appauvrissement car elles subissent de plein fouet la hausse des impôts, des taxes et ne bénéficient d’aucune aide.

Il faut également prendre en compte le fait que les salaires ne sont plus indexés sur l’inflation depuis 1983.

Benoit Coeuré membre du directoire de la Banque Centrale Européenne confirme la faiblesse des hausses de salaire en France : “La France est atypique, car les salaires y progressent moins vite que dans d’autres pays, confie Benoit Coeuré”.

La hausse de l’inflation associé à des taux d’intérêts bas a également des effets très néfastes sur votre épargne lorsque cette dernière est investie dans des livrets réglementés comme le Livret A qui offre un rendement de 0,50% car les capitaux s’amenuisent avec une inflation de 2,3%.

L’inexplicable lune de miel des épargnants français avec le livret A

Malgré cette évidence, les ménages français sont littéralement drogués au Livret A avec une collecte de 4,13 milliard d’euros en janvier 2020.

Les épargnants Français préfèrent ainsi s’appauvrir et perdre de l’argent que prendre des risques avec l’investissement en bourse dont le rendement est historiquement plus élevé par rapport aux autres classes d’actifs sur le long terme.

L’augmentation du taux directeur fixé actuellement à 0% reste le principal outil de la BCE (Banque Centrale Européenne) pour combattre l’inflation monétaire.

La dette publique de la France ou le mythe de Sisyphe revisité.

Le montant de la dette publique française donne le vertige et l’euphémisme est doux.

La dette publique de la France représente 97,6% du produit intérieur brut (PIB) en 2018 et elle progresse inexorablement car au milieu des années 1980 le taux n’avait jamais dépassé les 30%.

La dette publique avait déjà marqué les esprits lorsqu’elle avait pulvérisé les 2 000 milliards d’euros dès 2014.

La dette publique est un impôt différé aux lourdes conséquences qui se transmet de génération en génération.

La crise sanitaire du COVID 19 a enfoncé le clou avec une dette sur PIB chiffrée à plus de 120% d’ici fin 2020.

Ci – dessous le montant de la dette au 11/06/2020 (source dette-publique.fr):

2 467 223 519 870 euros

Montant de la Dette Publique par Habitant:

39 278 euros.

Montant de la Dette Publique par Ménage.

78 556 euros.

La France vit très largement au-dessus de ses moyens depuis la fin des trente glorieuses 1975 car ses dépenses sont chaque année plus élevées que ses recettes avec une dette publique qui augmente inexorablement depuis 1975.

Le gouvernement Français n’a plus le droit de faire appel aux services de la Banque de France pour emprunter quasi gratuitement de l’argent depuis la scélérate loi Pompidou Giscard du 02 Janvier 1974 qui lui impose de faire appel aux investisseurs institutionnels internationaux (les banques privées, les assureurs, les fonds de pension) pour emprunter de l’argent.

L’esprit de la loi Pompidou Giscard du 02 janvier 1975 a été entérinée par le Traité de Maastricht et le Traité de Lisbonne.

Cette loi est particulièrement dangereuse et néfaste pour les intérêts de la France pour les 2 raisons suivantes :

  • C’est une entorse à notre démocratie car l’Etat n’a plus le pouvoir de financer sa dette via la Banque de France.
  • La France n’est pas à l’abri d’une attaque des marchés financiers sur le financement de sa dette comme ce fut le cas en en Grèce, en Espagne, en Italie ou au Portugal.

Créée en 2001, l’Agence France Trésor (AFT) est l’organisme public qui gère la trésorerie et le financement de la dette de l’État en émettant des titres financiers c’est à dire des obligations auprès des grands investisseurs.

Les principaux créanciers de l’Etat sont des banques commerciales comme BNP Paribas, Crédit Agricole, Natixis, Société Générale mais également des banques US à l’instar de Goldman Sachs, Citigroup, JP Morgan ou UBS entre autres…….

L’état français est acculé d’emprunter de l’argent sur les marchés financiers internationaux afin de financer les dépenses publiques suivantes :

  • Les dépenses de fonctionnement qui représentent le train de vie de l’état et les collectivités locales, les salaires des fonctionnaires, les retraites, le financement et l’entretien des infrastructures publiques, etc.
  • Les dépenses de redistribution des diverses prestations sociales comme le RSA, le minimum vieillesse ou l’allocation adulte handicapé entre autres.
  • Le remboursement des créanciers qui correspond aux intérêts sur les prêts en cours appelés également la charge de la dette.

Les autres leviers de l’état pour financer ses dépenses sont les impôts et les taxes.

Le régime fiscal en France est un cauchemar car c’est un système kafkaïen très complexe dont la pression fiscale n’a cessé d’augmenter en raison de l’appétit insatiable de l’État pour la dépense publique et son addiction à un endettement sans fin !

Essayez juste de lire le code des impôts et vous aurez la nausée et une certaine phobie administrative.

Il existe en France pas moins de 266 impôts et taxes plus ou moins insolites comme la taxe sur les sodas par exemple.

Les impôts les plus populaires en France sont l’impôt sur le revenu, la T.V.A., la Taxe d’Habitation, la Taxe Foncière mais c’est sans compter sur l’ingéniosité de nos élus pour trouver des nouvelles taxes et autres impôts.

Le poids de la fiscalité en France est étroitement lié à l’endettement de l’Etat dont les dépenses publiques ont dérapé en raison des faits suivants :

  • Une faible croissance depuis la fin des « Trente Glorieuses » c’est dire depuis 1975 se traduisant par de faibles recettes.
  • Un chômage élevé qui atteint 9,5% de la population active.
  • L’allongement de l’espérance de vie.
  • L’absence de réformes structurelles courageuses pour réduire le train de vie de l’Etat.

L’expatriation est une possibilité échapper au racket fiscal et social mais Il existe heureusement des solutions pour sauver et augmenter votre pouvoir d’achat comme nous allons le voir avec les 3 solutions suivantes.

3 solutions pour sauver votre pouvoir d’achat

La crise financière de 2008 a acculé les pouvoirs publics à baisser les taux d’intérêts de la banque centrale européenne à 0 % car l’objectif est de relancer la croissance en favorisant la consommant des ménages et l’investissement des entreprises.

A l’exclusion des hypothétiques augmentation de salaire ou revalorisation des retraites et autre minimums vieillesse, voici les 3 principaux leviers pour sauver et augmenter votre pouvoir d’achat.

Se débancariser

La première solution pour sauver votre pouvoir d’achat et votre argent consistent à ne pas laisser toute votre épargne dans votre banque car les traités européens autorisent les banques à se renflouer auprès de leurs clients en cas de risque systémique.

Le risque est réel car il faut savoir que le système bancaire européen a été affaiblie depuis la crise des subprime en 2008 car les banques européennes ont des marges très faibles en raison du taux d’intérêt directeur de la BCE qui est très faible.

Je recommande de laisser une épargne de précaution correspondant à 6 mois de salaire dans la banque en cas de nécessité.

Acheter de l’or ou bitcoin

Votre épargne placée en banque est en danger car les rendements proposés ne rapportent rien par rapport à l’inflation.

La crise financière de 2008 a acculé les pouvoirs publics à baisser le taux d’intérêt de la banque centrale européenne à 0 % car l’objectif est de relancer la croissance en favorisant la consommant des ménages et l’investissement des entreprises.

Les monnaies perdent de la valeur chaque jour à cause de la planche à billets et des rendements qui sont parfois négatifs.

La deuxième solution consiste ainsi à acheter de l’or physique ou du bitcoin afin de protéger votre patrimoine car l’or et le bitcoin restent des excellents remparts contre l’inflation.

Diversification des revenus

Il est très risqué d’avoir 1 seule source de revenu pour les raisons suivantes :

  • Les revenus du travail sont très fiscalisés avec l’impôt sur le revenu à la source.
  • La France est championne du monde avec les prélèvements sociaux prélevés sur les salaires. Comparez le revenu brut, le revenu net et le montant prélevé par les impôts.
  • Avoir 1 seule source de revenu c’est très risqué car c’est comme si vous aviez 1 seul compte client si vous êtes chef d’entreprise. Que se passe t’il si votre client disparaît……..

La troisième solution est la diversification pour obtenir des revenus passifs défiscalisés grâce à l’investissement en bourse et l’investissement immobilier.

Les actions  avec les dividendes réinvesties ont rapporté en moyenne 10%  sachant qu’il existe des niches fiscales comme le PEA pour  ne pas payer des impôts.

Bien entendu avant d’investir en bourse il faut se former sérieusement en choisissant des formations de qualité.

L’investissement locatif génère des revenus complémentaires grâce à la location meublée et la location saisonnière avec une fiscalité très adoucie grâce à certaines niches fiscale.

Les revenus du capital comme l’immobilier ou la bourse sont avantageux pour les raisons suivantes.

  • Ils sont faiblement taxés par rapport aux revenus du capital.
  • Ce sont des revenus automatiques car l’argent travaille pour vous.
  • Ce sont les meilleurs vaccins contre l’inflation et la dépréciation des monnaies.
  • Ils protègent et augmentent votre pouvoir d’achat dans le temps.

Pour conclure

Le pouvoir d’achat est la mère de toutes les batailles si souhaitez gagner plus d’argent, vivre libre et heureux

Avec 80% des décisions politiques qui sont prises à Bruxelles, une dette astronomique de 2 000 milliards d’euros, dont le destin financier de la nation est entre les mains des investisseurs institutionnels, sans compter le matraquage fiscal……. Vous devez absolument compter sur vous-même et ne surtout pas dépendre de l’État car vous risquez de vous réveiller avec la gueule bois !

Les hommes et femmes qui sont devenus libres et indépendants financièrement ont réussi car ils avaient tous et toutes d’abord un esprit critique, anti conformiste, avec une farouche détermination et cette croyance qu’il est possible de prendre financièrement son destin en main.

Ils ont développé des croyances positives, se sont formés et sont massivement passés à l’action afin d’avoir l’embarras du choix dans la vie et non le choix de l’embarras.

Force est de constater, que le modèle de société qui nous est proposé, est un système médiocre et ennuyeux, qui castre la créativité et anesthésie l’esprit, grâce aux puissantes drogues douces que sont les divertissements et la consommation d’objets superflus.

Vous trouverez ci-dessous les 5 secrets pour gagner plus d’argent gratuitement, vous enrichir et devenir libre et indépendant financièrement :

  • La diversification de vos revenus actifs et passifs.
  • La croissance de votre épargne.
  • La croissance de vos investissements.
  • La modestie de votre train de vie.
  • L’auto – éducation financière.

Rayan1975

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

14 commentaires

  • Avatar mianne

    Vos conseils ne s’adressent qu’à une minorité de Français, ceux dont les revenus sont supérieurs au minimum vital, car la plupart d’entre eux sont dans le rouge dès le 20 du mois , ne survivent que grâce à la banque alimentaire ou des associations caritatives et ne peuvent pas épargner . Les jeunes non diplômés sont au RSA ou à peine plus, les jeunes diplômés dont les familles n’appartiennent pas à un réseau le sont également . Quant aux adultes, dont la grande majorité bascule dans le chômage ( il parait qu’en septembre 2020 , ce sera encore pire) , puis dans des des emplois de plus en plus dévalorisés ( quand ils en retrouvent un) , ceux qui arrivent à trouver des fonds pour créer leur petite entreprise ( il est très compliqué de trouver des fonds quand on n’a pas une famille appartenant à un réseau pour se porter caution ), la multiplication des faillites les place dans une situation encore pire .

    • Avatar Rayan1975

      Bonsoir , mes conseils s’adressent aux personnes qui ont décidé de prendre leurs destins en mains.Il existe de nombreux exemples de personnes qui ont réussi en partant de zéro grâce à la création d’entreprises ou via l’investissement immobilier par exemple.La victimisation est l’arme des faibles d’esprit.Tout est possible mais rien n’est facile.

      • Avatar El Shogun

        Donc bien une minorité de Français, comme le dit mianne.

      • Avatar predateur

        c est toujours intéréssant que les rédacteurs d articles participent aux commentaires https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifsurtout quand ils sont pertinents .
        l investissement immobilier destiné à percevoir une rente ,nécéssite un minimum de disponibilité comparé aux créateurs d entreprises de services qui seront parfois bien aidés par l état ,
        tout en sachant que la location de logement pose de nombreuses contraintes , des loyers pas toujours payés ,des logements à entretenir , des locataires qui peuvent dégrader le bien ,comme ceux qui ont démonté les radiateurs pour les revendre aux ferrailleurs
        l épargne et de moins en moins rémunératrice et de plus en plus dangereuse , comme l achat d actions ,il faut suivre au jour le jour sinon pas plus lucratif que le reste

  • Bien dit Mianne.
    Il ne s’agit pas de sauver notre « pouvoir d’acheter », il s’agit de vivre bien, autonome, libre. Pour cela, je ne vois que le retrait (plus ou moins selon nos possibilités) du système. Ne plus le nourrir.
    Donc on en revient toujours là: la culture (jardin, terrasse, balcon, fenêtre, jardin partagé… partout), le troc, la récup, la débrouille quoi.
    Pas facile, bien sûr. Mais comme tu le dis, l’article ci-dessus, qui met une plombe à nous donner les 3 conseils en question, après des développements archi-connus, ne s’adresse pas à nous.

    • Avatar Rayan1975

      Bonsoir Biquette,

      « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » Albert Einstein.

      Essayer de pensez différemment vous aurez des résultats différents.

      Bien à vous.

      • Bonsoir Rayan,
        C’est bien ce que nous tentons de faire ici: penser différemment.
        D’accord pour laisser le moins de sous possible à la banque. Mais pour investir, que ce soit dans de l’or, du bitcoin ou autre chose, il faut des sous.
        Pour investir en bourse ou dans l’immobilier, il faut aussi des sous.
        Si tu nous trouves les mêmes solutions, sans avoir un pécule, ça commence à devenir intéressant ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Avatar yoyo10

    Le bitcoin ou tout autre monnaie numérique (cryptomonnaie) est une arnaque.

    On incite fortement les gens à acheter des cryptomonnaies….cela me paraît étrange ! Quand je vois autour de moi le nombre de gens qui ne voient que par cette monnaie numérique, je me dis que ça sent l’arnaque à court, moyen ou long terme ! On fait de la pub quotidienne pour la crypto !

    Le projet des élites avec les 4 phases du plan Rockfeller :
    Lock step : Avec le covid que l’on vient de vivre
    Clever Together : La mise en place de la vaccination/puçage/traçage…
    Hack Attack : Destruction de l’économie numérique par Russie-Chine (le prétexte) + Déclenche la 3ème Guerre
    Smart Scramble : Famine mondiale pour achever de réduire la population restante pour atteindre leur objectif

    On voit encore une fois qu’ils ont prévu de réduire à néant l’économie numérique à la phase3 du plan…donc qui aura investit là dedans ne pourra plus récupérer quoique ce soit ! (on est de toute façon sur du pur virtuel)
    De plus avec une guerre mondiale ils ne feront pas dans la dentelle ! on risque d’avoir serveurs voire même des réseaux électriques détruits….C’est bien ce qu’ils veulent ? « ordo ab chaos »

    Les élites ont tout ce qu’il faut ! bunkers et arche de noé de semences et graines pour reconstruire l’après (si leur plan marche !), en espérant que Dieu intervienne avant

    Donc pour ma part, je préfère investir dans :
    – Le cash dans un coffre bien planqué
    – L’or et argent (pièces)
    – Immobilier (même si cela risque d’être peut être ? détruits ?)

    mais le meilleur ! reste la terre et la cultiver…se faire un réseau d’amis sur et sur les mêmes valeurs que vous, c’est de loin le meilleur pouvoir, celui de manger et boire (bien sûr ne pas oublier une citerne pour récolter l’eau de pluie).

    • Je partage ton avis, je me permets simplement de signaler qu’il existe une monnaie numérique, une cryptomonnaie, qui dans le système actuel est la seule monnaie éthique. Je ne vais pas rentrer dans le détail mais cette monnaie n’a rien à voir avec les autres monnaies « papiers » ou cryptomonnaies. C’est une monnaie basée sur un invariant spatio-temporel, une monnaie qui de par le principe mathématique sur lequel elle repose ne peut servir que d’outil d’échange. C’est d’ailleurs tout ce qu’on devrait attendre d’une monnaie dans un système sain. Cette monnaie c’est la G1(june). C’est une monnaie libre, les concepteurs de la G1 ont choisi un support de cryptomonnaie mais ils auraient aussi bien pu choisir un support papier.
      https://monnaie-libre.fr/
      Donc, oui le meilleur reste la terre mais à un autre niveau, une arme redoutable pour détruire leur système financier, c’est cette monnaie libre. Il faut se rendre compte que ce concept est totalement innovant. Cela fait plus ou moins 2600 ans que l’on utilise de la monnaie et personne n’avait pensé bloquer la monnaie dans son seul statut d’instrument de mesure, tout comme le mètre. Pourquoi le mètre est-il aussi éthique car il est basé sur un invariant spatio-temporel. Evidemment, je prends des raccourcis et je schématise mais le fond de mes propos sur la puissance et l’éthique monnaie libre sont exactes.

      • Ils veulent nous imposer leur monnaie mondiale, ce sera une crypto monnaie. Le peuple a déjà la sienne, elle est révolutionnaire et éthique. Malheureusement comme toujours, il nous manque la force de volonté pour se fédérer et y arriver.

        • Je partage aussi ton avis. Mais, Laurence, c’est bien là ce que souligne Yoyo: imagine la fin du net, une rupture de normalité… que deviennent ces crypto-monnaies ? Aussi honorables soient-elles ?

          • Une monnaie libre peut-être une monnaie papier. Pour le moment c’est une cryptomonnaie car ce support est plus sûr mais rien n’empêche en cas de problème de mettre en place un autre support. Il faut bien comprendre que le concept révolutionnaire c’est la Théorie Relative de la Monnaie. C’est la manière dont on crée la monnaie et c’est « l’étalon » sur lequel on s’appuie pour déterminer la valeur de cette monnaie qui sont révolutionnaires.