« La bourse s’inquiète d’une 2ème ou 3ème vague ! » L’édito de Charles SANNAT

Qui peut nous dire à quoi servent les bourses, le « trading » à grande vitesse, spéculations, ça enrichit les possesseurs d’actions et autres, mais ça influence surtout, les prix de base pour les consommateurs, quand il s’agit de spéculer sur les denrées ou de créer artificiellement une pénurie… Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je vous parlais hier de la stratégie attentiste de Warren Buffet, qui évidemment attend patiemment la seconde vague. Pas uniquement la seconde vague de l’épidémie, mais la seconde vague de baisse sur les marchés. Surtout la seconde vague de baisse.

Elle pourrait bien commencer à pointer le bout de son nez à en croire cet article des Echos d’hier qui commentait la clôture de la séance boursière du 11 mai, censée être un jour de joie, puisque jour de la libération et du déconfinement.

Pourtant, comme le titre le journal :

La Bourse s’inquiète « d’une deuxième, voire d’une troisième vague » de contamination

« Pile le jour où la France débute son déconfinement, la Bourse n’avait d’yeux que pour l’Allemagne, la Chine et la Corée du Sud, où les cas de coronavirus repartent à la hausse.

La Bourse de Paris retombe sous les 4.500 points, alors que l’accent a été mis ce lundi sur les cas de coronavirus qui repartent à la hausse en Allemagne, en Corée du Sud et en Chine où, tout un symbole, la ville de Wuhan a signalé son premier malade depuis un mois. Le Cac 40 clôture en repli de 1,31 %, à 4.490,22 points, dans un volume de 2,36 milliards d’euros.

La crainte d’une deuxième vague est d’autant plus forte que c’est aujourd’hui que le déconfinement a commencé dans l’Hexagone. Les Français ont la possibilité de reprendre le travail, de se déplacer.

« Le spectre d’une deuxième, voire d’une troisième vague, brandi notamment par l’OMS est omniprésent », résume-t-on au sein du cabinet Aurel BGC.

Les préoccupations sont les mêmes outre-Atlantique, alors que New York s’apprête à lever les mesures de restrictions. Trop tôt pour certains. Les experts de la santé publique ont prévenu que la réouverture de l’économie sans que des protocoles de sécurité appropriés soient mis en place provoquera une nouvelle flambée de cas de Covid-19, et donc des décès. Le déconfinement doit se faire « de manière réfléchie », a déclaré sur Fox News le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, mettant en avant les mesures de distanciation sociale. Si les Etats-Unis ne levaient pas les restrictions, cela provoquerait des « dommages économiques permanents ».

Si les marchés pensent que la crise va durer alors ils vont replonger très brutalement

Et c’est assez logique. Si les marchés perdent 15% alors ils valorisent les pertes de 2 mois de chiffre d’affaires et de marge pour les entreprises et nous nous situons globalement sur ces niveaux-là. A un moment il va falloir valoriser la perte de deux mois supplémentaires, puis d’une année entière, et peut-être même de deux années d’activités extrêmement réduites.

Alors les marchés dans une crise à tiroirs, vont baisser par paliers.

Encore une fois, pour le moment, il n’y a aucun marqueur de fin de crise, donc la crise va continuer. Si la crise continue au niveau sanitaire, elle va s’aggraver au niveau économique. Les bénéfices vont, a minima, chuter lourdement. Les cours de bourse seront réajustés au moins dans une certaine mesure ce qui n’est pas le cas dans les cours actuels, qui ne prennent en compte, qu’une crise sanitaire de très courte durée, pas de seconde vague, ni la dégradation durable de l’économie.

Warren Buffet a raison d’attendre. Les marchés vont encore baisser, ils commencent juste à s’en apercevoir…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles Sannat

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Investir Les Echos ici

2 commentaires

  • Avatar behappy

    « Les entreprises cotées en Bourse sont par ailleurs loin de représenter fidèlement l’économie réelle. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    Elles sont en moyenne plus grosses, plus vieilles et plus internationales que les sociétés privées.
    Elles sont sans doute plus à même de traverser la tempête sans trop de dégâts que la multitude de restaurants, commerces et petites entreprises ayant dû fermer leurs portes pendant plusieurs semaines. »
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/pourquoi-la-bourse-rit-elle-alors-que-leconomie-degringole-1369731

    « Par ailleurs, les courtiers de Wall Street « pensent que les chiffres pires qu’attendu sur l’économie vont générer encore plus d’aides de la part de la Fed », »

    Il n’y a jamais eu autant d’argent en circulation dans la finance
    L’argent coule a flot en réalit comme jamais

    Il ne faut pas confondre la dette des états du a la mauvaise gestion des états et l’a finance qui d’ailleurs s’nerichie des intérêt des dettes d’états…

    C’est cela ouvrir les yeux, c’est comprendre les vrais problème et ou est l’arnaque https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Avatar CryptoKrom

    Ils attendent les futures vagues ? Bin c’est « programmé » .
    Comme toujours, chaque années, les vaccins en cours préparent « le terrain » pour les contaminations de l’année qui suis !!

    Va faloir botter le cul des experts pour qu’ils se rendent comptent du lien entre vaccinations annuelles et décés 12 mois plus tard !
    Leurs corrélations…

    En clair, chaque année, les vaccins préparent les contaminations de l’année suivantes.

    Exemple:
    – l’adjuvant Squaléne rend sensible au sida… ( il y a un brin de sida dans le covid, qui n’est autre qu’un virus muté de la grippe , dont le vaccin anti-grippal de 2019 aurait trés bien pu rendre le ‘terrain » favorable a une contamination )

    Attendons l’avis des experts, la corrélation entre vaccins 2019 et décés covid 2020 !!

    On verra le taux de vaccinés décédés, et non-vaccinés décédés !!

    Donc oui, les vagues futures vont venir, comme chaque années deja…
    Légéres, moyennes, fortes… comme la météo, faut prendre ce qui viens !

    Alors que la Nature NE FABRIQUE PAS chaque année quelques nouveaux virus,
    elle ne le fait que par cycles de 100 voir 1000 ans, et toujours en liens avec d’autres phénoménes naturels .

    Alors ?
    Combien ont été vaccinés de la grippe en 2019 ?
    Comportant des adjuvants « secrets » ?